23/06/2010

Les Fennecs rêvent de se faire l'Amérique!

Alors que le rêve américain, sur le plan économique et linguistique, commence à prendre pieds au Maghreb, au grand dam de la France et de la Chine, la fièvre monte à Alger et partout dans le pays.

Et si l'Algérie était finalement la seule équipe africaine qualifiée en 1/8 ème de finale? Tout le monde l'a oublié y compris la presse et les journalistes. Nous sommes sans doute le seul média hors du Maghreb qui a vu en l'Algérie la surprise possible de ce Mondial.

La France ayant connu le destin que l'on sait, l'Algérie aura un double défi à relever: battre l'Amérique d'un côté, et faire beaucoup mieux que la France de l'autre, histoire de venger l'Histoire et une certaine arrogance, voir un racisme endémique, de la France envers son ancienne colonie et ses immigrés...

Nous souhaitons le meilleurs des résultats au team de Rabah Saabane, seul entraîneur africain qui entraîne une équipe africaine durant ce Mondial. A noter que le 3 mars dernier, Zinédine Zidane a été invité par le Président algérien Bouteflika afin de prendre les rênes de l'équipe nationale algérienne. Zizou a refusé l'offre en déclarant qu'il restait disponible pour conseiller cette équipe. Alors Zizou, sorcier zoulou occulte de cette équipe des Fennecs pour oublier sa déception d'une équipe de France lamentable et trop arrogante?

Il ne faudra cependant pas oublier la balle lors des dribbles et des passes en profondeur. Jaboulani est fantasque, imprévisible, Un peu à l'image de cette équipe d'Algérie. Attention à elle! Zizou est dans ses murs.

Dès aujourd'hui, nous tenterons de vous fournir une phrase très hot de ses grands bavards de vie en rose que sont nos amis tricolores...

La phrase du jour autour de l'équipe de France:

« La France a un vrai potentiel avec ce qui arrive derrière ». Raymond Domenec à la sortie du match contre l'Afrique du Sud.

On ne sait pas si Raymond Domenech avait Nicolas Anelka dans la tête en prononçant ces mots-là...

Et on ne sait pas si le traître des vestiaires sera suspendu à un croc de boucher cher au Président Sarkosy...

Je rajoute une 2ème petite phrase un peu plus politique, car le foot c'est aussi de la politique.

« J'ai vu ce que je voulais voir: de la générosité, du coeur, et de la solidarité » le même Domenech après le match contre l'Afrique du Sud perdu par la France. Grâce à la désinformation, à la malhonnêteté intellectuelle, à l'arrogance, on prend, ad vitam aeternam, les gens du peuple et des banlieues pour des cons. On crée un immense désastre, du désespoir, de la déprime, des licenciements, des baisses de salaires chez les petites mains, et après on dit qu'on risque de perdre les stars si on ne les paie pas grassement. On redistribue alors aux mêmes responsables de la catastrophe les hauts salaires et les bonus aux grandes têtes chercheuses et footballeuses de la planète qui ont fait des milliers de milliards de pertes parce qu'elles le valent vraiment bien...jusqu'à la prochaine catastrophe. C'est quand que le peuple aura le courage de casser le bling-bling philosophique à deux balles de ses voyous qui nous abusent du haut jusqu'en bas?

Oui, le foot c'est aussi de la politique comme le sexe c'est aussi de la politique. C'est comme ça. Sinon, pourquoi les Gouvernements de tous les pays s'intéresseraient tant à l'équipe nationale de football. « Nationale », vous avez bien lu, avec des drapeaux aux couleurs nationales.

Nous sommes tous transnationaux... avec une préférence nationale. Alors, ne laissons pas le foot hors du champ majeur d'un pays. Car se serait alors laisser au fascisme prendre le pouvoir à travers le football pour la cause d'une idéologie unique. celle de Domenech et de Sarkosy, par exemple. Il faut aussi parler banlieues et beaux quartiers quand la France gagne ou perd.

Une petite vidéo pour nos amis Algériens pour leur dernier match de groupe afin de leur donner l'esprit zoulou qui a battu la France...

 

22/06/2010

La France de Domenech chante « Ô Too Lose! »

 

Domenech a signé la dernière page scandaleuse de cette équipe des Bleus à oublier au plus vite.

En ne rendant pas, à l'issu du match contre l'Afrique du Sud, la main à l'entraîneur des Bafana Bafana Carlos Alberto Parreira, Raymond Domenech et son équipe quittent la Coupe du Monde de la pire des façons. Ahhhh! Ohhhh! Ouhhhhh! Pourquoi Domenech était-il sur le terrain? Au moins Zizou n'aurait-il peut-être pas donné un bisou à la Maradona au coach Parreira mais il aurait souri, serré sincèrement la pogne de son homologue en félicitant l'équipe adverse, et fait contre mauvaise fortune bon coeur.

Domenech insulte à travers son geste inadmissible et lamentable le pays organisateur et son équipe de football ainsi que son propre pays, celui qui lui a fait confiance en lui donnant la mission de merner à bien l'équipe de France de football. C'est une honte finale qui se rajoute à toutes les autres hontes. Mais pourquoi a-t-on donné à Domenech le droit de fouler la pelouse pour ce dernier match de la France alors qu'il ne tenait plus son équipe en mains?

Carton rouge à toute l'équipe de France! C'est fait! Ils rentrent tous au pays. C'est bien fait!

Et maintenant, penser au futur, penser à une nouvelle équipe. A bientôt, la France. Nous avons aussi mal au coeur en pensant aux Bleus de Platini et ceux de Zidane.

 

 

 

Bafana Banana pour les Bleus!

Jusqu'au bout du cauchemar psychédélique pour la France! Les Bafana Bafana en pleine euphorie mette la fessée aux Bleus de Domenech.

Je crois que les Français et les les Françaises ne peuvent avoir qu'une seule expression à la bouche en cette fin d'après-midi: « Je suis une banane » après la déroute hexagonale la plus terrible de son histoire au point de vue sportif.

On se souviendra longtemps de Zahia, des pubs roses de l'équipe de France, et de leur huis-clos en maison close pour soigner leurs névroses nées pendant la période pluies d'euros qui tombaient sans discontinuer dans leurs poches de macs des trottoirs.

Désolé amis Français. Je crois qu'il faut sortir de votre rêve présidentiel et comprendre qu'à force de bling-bling à tous les niveaux, de pornographie quotidienne, d'achat de plaisirs au super marché euphorisants des fillettes de plage à tire-lire cochonne, et enfin cette morale absolument hypocrite et honteuse sur la personne de la petite Zahia Dehar dont vous vous êtes fait une spécialité depuis le mois d'avril, vous vous êtes mis au fond du trou avec deux poutres plantées bien profond dans vos orbites libidineuses .

Ne jetez plus de pierres sur la tête de la petite Zahia. Et Dieu (j'écris ce mot à l'exact moment où vous marquez le but de l'honneur, et ce n'est pas un mensonge) reviendra peut-être un jour joué dans votre camp.

En attendant, on va rire jaune avec vous, par solidarité humaine, grâce à ces deux clip vidéos.

Pour reprendre l'expression historique de JFK, « Nous sommes tous des bananes » en ce jour d'élimination de votre équipe.

 

Ce soir, ça va danser Bafana Banana dans les clubs d'Afrique du Sud et du monde entier.

 

Quelle baffe finale!

 

 

 

Les Bleus tout en Rose pour un poteau rose

J'ai retrouvé sur You Tube la suite de la Vie en Rose, datant déjà de deux ans. Ni vu ni connu, je vous la repasse pour rire trop fort car question coups vaches, coups dans les couilles, et coups au Crasy Horse, cette vidéo est une prémonition des aventures qui allaient arriver à l'équipe de France. Anelka, Ribéry, Domenech, Zahia, les héros malheureux qui ont une dernière chance de se relever de leur cauchemar psychédélique, cet après-midi sur les coups de 16 heures.

Aller les Bleus! Des tableaux de maître sur le terrain dès 16 heures pour saisir les joyaux de la Couronne football grâce à la fameuse Panthère Rose. Ni vu ni connu, vous pourriez tous devenir d'ici le 11 juillet des super héros de la nation française ou des super Caliméro du rodéo porno...

Cela dépend de vous... et aussi d'un certain Uruguay-Mexique... Il faudra reconstruire la baraque et vaincre les foutus astronomes journalistes qui vous pourrissent la vie. Pour cela, qu'une seule méthode: l'humour de la Pink Panther...

10 minutes de franche rigolade avant votre prestation de cette après-midi...

 

 

 

Bachelot fait passer un bachelor aux Bleus

Ce n'est pas pour la bleusaille! Hier soir, Bachelot a demandé aux Bleus de réaliser un exploit contre l'Afrique du Sud!... Terrible! La France a même peur de perdre contre les Bafana Bafana! La France a une peur bleue de se couvrir encore plus de ridicule face au monde entier!

Bachelot résume à elle seule la France en ce moment. Une nation en plein désarroi qui se fait la guerre à elle-même. Le Pen voulait une guerre des tranchées avec la population issue de l'immigration. Le Pen a réussi. Mais pas là où il espérait chasser du pays une bonne partie des personnes vivant dans la clandestinité et la précarité. Non. Le Pen et tout ce qui compte d'intellectuels se nourrissant des miasmes du communautarisme ont gagné sur le plus grand terrain de foot du monde, la Coupe du Monde, ce qu'ils n'arrivent pas encore à faire au pouvoir: diviser les cultures entre elles pour en chasser une partie comme des sorcières à brûler sur l'autel du diable.

Bachelot tente de rassembler à nouveau, d'inculquer aux Bleus de cette équipe qu'ils ont tous fait les mêmes études universitaires du foot, qu'ils sont là pour réussir leur bachelor afin de prouver à leurs familles, à leurs enfants, qu'ils ne sont pas les derniers de classe.

Si j'étais Roselyne Bachelot, j'écrirais devant eux à la craie et sur le tableau noir de la classe:

C comme Cataclysme, A comme Anelka, N comme Nicolas, C comme Combat, R comme Révolte, E comme Extase, CANCRE en bon français.

Contre l'Afrique du Sud, vous ouvrez une nouvelle page blanche sur le tableau noir de vos actes manqués. Messieurs, c'est à vous de signer à l'encre bleue un nouveau contrat entre vous, la France et les Français.