20/06/2010

La France je mens

Les faux-fuyants... Ribéry sautant sur un plateau TV (voir TelefootTF1), dans l'imprévu, sans concertation avec son coach, bouclant et enlevant le pain de la bouche de celui qui est sensé être son entraîneur...pour dire aux téléspectateurs que malgré l'affaire Anelka c'est toujours le coach qui décide, qui prend les bonnes ou mauvaises décisions, qui a le respect de l'équipe malgré les insultes qui semblent apparemment monnaie courante entre le Bleus.

Ribéry qui se marche sur les pieds avec les mains, se prend les pieds dans le tapis, et oublie la balle en passant. Il parle d'honneur de la France, de football, d'équipe...sans passion, sans flamme, sans plaisir ni séduction. C'est foutu. Les Bleus ont fait exploser le puits de pétrole il y a longtemps déjà. Ils n'arrivent pas, depuis la dernière Coupe d'Europe, à colmater les brèches. Les Bleus se sont englués, ont perdu la face dans le noir gluant et dégoûtant de leurs actes, et...cherche aujourd'hui le traître qui a vendu Jésus, l'attaquant de pointe génial et invisible qui leur donnait la foi d'aller au bout de l'exploit, l'attaquant qui disait de ne surtout pas jeter la pierre à Zahia Marie-Madeleine. Car qui n'est jamais parti à la pêche à la Marie-Balle Haine avec son harpon parmi l'équipe des Bleus et parmi les mâles tricolores? Car qui, au final et en France, à oser soutenir Zahia lors de son témoignage forcé devant les flics de la mondaine? Tout le monde a ri, s'est moqué, à montrer quelques vidéos très dégueu sur la fille et exprimer sa haine de la prostituée. Et pourtant, tout ce beau monde voulait que Ribéry et sa bande de mauvais garçons remportent encore une fois la Coupe du Monde. Encore fallait-il écouter Jésus, l'avant-centre qui sait ce que ça coûte de jouer la nuit avec de belles princesses de la rue et de mépriser la vertu des mêmes filles, fussent-elles des prostituées...

La France paie d'abord son hypocrisie et le propre rejet de ses noirceurs quotidiennes, de ses zones d'ombre financières, de ses gestes lâches commis en douce et qu'on aimerait tant oublier une fois qu'on les a commis. Retrouver la clarté et la lumière sera long pour cette équipe qui s'est tant amusée avec les filles de joie durant toutes les années de bling-bling.

 

Photos-0069_1.jpg


Anelka pris en otage par une Kadhafillette!

 

La France qui gagne est une France qui s'humilie! Après le clash entre Domenech et son joueur vedette Anelka, l'attaquant de pointe ne jouera plus en équipe de France!

Anelka a sans doute oublié ses chaussures roses dans ses valises pour entuber le Mexique et quelques autres équipes. Alors il a prié son entraîneur (ou pensait-il à une entraîneuse au nom de Zahia?) à aller se faire enc... par sa sale p... de mère. O le joli langage dégagé dans les buts par ce joli monde de brutes épaisses grassement payées.

Et dire que Sarkosy trouve les propos inacceptables... « Casse-toi pôvre con! » qu'il aurait répondu à la place de Domenech à cet adepte de sado-maso qu'est Anelka et sa troupe de big macs.

Mais quand on aime se faire prendre en otage par une Kadhafillette, on ne peut que recevoir en retour une salve de mitraillette. Ah les midinettes n'ont pas fini de faire parler d'elles dans cette équipe de Franche Cancan. La France finit au niveau du caniveau et de la presse poubelle.

Pendant ce temps, chez nous, Rachid et Max sont rentrés vivants au pays alors que notre équipe nationale n'a sans doute pas fini de surprendre ses adversaires.

Heureux qui comme la Suisse est capable de se déchirer les tripes entre citoyens et citoyennes alors que son équipe nationale s'arrache les tripes pour remporter la Coupe du Monde, un exploit triplement impossible:

 

  1. Jamais une petite nation du football n'a remporté une Coupe du Monde

  2. Jamais une équipe européenne n'a gagné une Coupe du Monde sur un autre continent que le sien.

  3. Jamais une équipe battue par le Luxembourg a remporté deux ans plus tard une Coupe du Monde.

 

En attendant l'exploit impossible, revenons à nos vidéos...hummmm...presque du genre porno, grâce au plateau cinéma d'Anelka et sa Bimbo pour un Puma qui avait peut-être trop faim de victoires en rose...

Et on dira merci à qui? A Muammar Kadhafi qui nous a glissé à l'oreille que nous devions défendre notre honneur à tous prix? A tous prix? Oui, par une victoire finale en Coupe du Monde.

Je répète encore une fois, des fois que vous auriez sauté le paragraphe: En attendant l'exploit impossible, revenons à nos vidéos...hummmm...presque du genre porno, grâce au plateau cinéma d'Anelka et sa Bimbo pour un Puma qui avait peut-être trop faim de victoires en rose...

 

 

 

 

 

 

19/06/2010

Exclusif: le cadeau des Voladores à la bande d'Ottmar Hitzfeld

 

La tribu des Totomaques ont posé pieds sur la terre jurassienne! Ils sont partis en forêt pour trouver l'arbre sacré qui servira aux hommes-oiseaux lors de leur cérémonie sacrée de ce week-end!

Si Ottmar, pour la première fois de sa carrière de footballeur, s'est signé après le succès des Redfishes c'est qu'il se passe quelque chose d'étrange du côté de notre équipe nationale. Quelque chose qui ressemble étrangement à une transe ou à un acte transcendantal. Avant le match de lundi contre le dangereux et performant Chili de l'entraîneur « El Loco », nous diffusons quelques photos et une vidéo pour donner une aura d'invincibilité à notre équipe nationale.

 

 

Photos-0070.jpg

 

 

Photos-0069.jpg

 

Gelson Fernandes avec des supporters sud-africains

 

 

 

Photos-0068.jpg

Voladores dans la forêt jurassienne

cherchant l'arbre de célébration

Le Chili va se ruer à l'attaque des buts helvétiques. Les nôtres vont devoir se comporter comme un seul arbre avec des branches multiples et virevoltantes. A notre équipe de répondre avec sa solidité défensive, sa force physique et psychologique... et ses contre-attaques dévastatrices faisant tomber les Chiliens dans le piège de la bande à Blitzfeld.

Les footballeurs suisses dansant dans l'arbre

avant leur confrontation de lundi avec le Chili

 

Ottmar Hitzfeld au chant,

Michel Pont à l'accordéon

préparant la théorie de l'équipe suisse

pour la rencontre capitale avec le Chili

 

 

 

Les Fennecs font la nique à Domenech et à la France

Entre la France et l'Algérie, c'est à qui sera la meilleure, où la moins pire, des deux équipes pour représenter le Maghreb au rang le plus élevé de la planète.

Pour la France, nous le redisons ici, le coq est décédé de sa vilaine mort. Insipide et sans influx avec en bonus un entraîneur perdu dans le triangle de ses bermudas, incapable d'aligner deux mots d'explication au moment de la défaite, on dirait carrément que Raël le Méchant illuminé et ses soucoupes volantes ont eu raison d'un Raymond Domenech jamais content et prétentieux. Pour rattraper ce qui restera sans doute la pire prestation publique d'un entraîneur lors de ce Mondial, Franck Ribéry et sa troupe n'ont plus qu'à se mutiner définitivement contre cet homme qui ne tient plus le gouvernail.

Et si Zinédine Zidane allait rejoindre le banc des entraîneurs en capitaine pirate pour coacher le onze de France lors de la préparation du dernier match de l'équipe de France? Ultime chance de sauvetage pour sortir le paquebot du naufrage...

Revenons au match Algérie – Angleterre. Encore une fois, les Fennecs se sont montrés très solides et très sûrs en défense et au milieu de terrain. Et cette fois, leur gardien remplaçant n'a commis aucune boulette, aussi calme qu'un Fennec bien campé dans sa cage... et seconder par deux pigeons reconvertis en gardes nationaux de la cage d'Algérie et pas effrayés du tout par les sons terrifiants des vuvuzelas.

Manque hélas à cette bonne équipe un attaquant percutant, un numéro 10 bousculant la défense adverse. Face aux Etats-Unis, seule la victoire pourra offrir une place qualificative aux verts. Il faudra marquer impérativement pour cette équipe qui, comme la Suisse, joue avec des armes intéressantes mais manque encore de crédibilité sur le front de l'attaque.

Hop les Fennecs! On vous soutiens de tout notre coeur pour battre les U.S.A.

Et casquette à l'envers pour les Fennecs afin d'enfiler une jolie casquette aux Ricains! Désormais vous allez frapper là où ça fera vraiment mal à votre adversaire du jour. C'est tout le mal que l'on vous souhaite.

 

18/06/2010

Le sorcier Gottmar Blitzfeld livre son secret

Voici comment l'entraîneur de l'équipe suisse a enseigné la tactique du hérisson aux Redfishes, version « hightech » 2010, pour remporter la Coupe du Monde de football.

Il a imaginé une sorte d'armure collective psychologique basée sur la culture du « Burqakampf » chère à nos amis Talibans ayant résisté avec courage et succès aux deux Empires soviétiques et américains malgré leurs bagages artistiques et technologiques très moyens. Au pays des Zoulous, Gottmar savait que pour produire « l'effet éclair » sur les défenses adverses et les meilleures équipes de foot de la planète, il n'avait pas mille possibilités: il devait reprendre l'idée de la cage de faraday pour protéger ses joueurs du pétage de plomb et des risques de prises de grosses têtes style « Domenech » devant cette presse internationale qui s'y entend pour démolir moral des troupes, entraîneurs , joueurs, et supporters compris.

Il a cherché du côté des scientifiques et expérimentateurs un peu frappadingue dans le domaine des décharges et des arcs électriques et, tel Zeus descendant de l'Olympe, il a trouvé l'armure providentiel pour ses boys. Une cage aux oiseaux sur la tête pour imaginer en toute tranquillité l'esprit de la liberté et le meilleur du football et un corps truffé de piques de hérisson pour donner une chance à ses boys de passer en revue toutes les défenses du monde y compris celle des castagnettes espagnoles championne d'Europe. Après la défaite humiliante au Jardin du Luxembourg, il fallait oser croire en cette équipe de touristes en quête de Graal. Gottmar a convoqué Zeuz à son chevet pour faire parler la foudre. Zeuz lui a répondu par un « Come On! » digne de Federer en action sur le gazon de Wimbledon.

C'est ainsi que l'on reconnaît les grands sorciers du football pour réussir à faire d'un invertébré un nain vertébré renversant les géants de la planète.

Performance de l'artiste, seul maître à bord après Zeuz, qui a inspiré notre entraîneur national:

 

Et résultats électriques sur le terrain:

  • Benaglio crée un grand arc. N'kufo prolonge, Derdiyok électrocute la défense espagnole par une culbute céleste, et Gelson Fernandes marque. C'est simple.

  • Derdiyok montre ses piques, passe toute la défense et le gardien... Sauf que... Mince, la foudre frappe la base du poteau espagnol! Encore un peu d'exercices à bicyclette pour améliorer d'un iota les coups de foudre de l'Amour de nos Redfishes capables de trucider tous les requins de la planète.