13/08/2009

Milky Way, la Voie Lactée

Milky Way, la Voie Lactée

(ou la nuit d'été d'une étoile filante )

par son Clown glacé habitant la Nébuleuse de l'Esquimau

 

 

Photos-00622.jpg

 

parmi la multitude éclatée d'étoiles mortes

je visitais alors dans mes nuits une géante

empruntant au couchant ses routes odorantes

je me rendais à ses atolls entourés d' escortes

 

Photos-0061111111.jpg

 

à la bonne heure comme de bonne humeur

il fallait se saisir vite de son ivresse fugace

en matant ses envies échevelées d'audace

échaudée par la vue de lubriques rôdeurs

 

Photos-006222.jpg

 

à travers mon fier télescope

je voyageais à superbe allure

passant de sa blonde chevelure

à sa câline trompe de Fallope

 

Photos-00611111.jpg

 

ses pompes célèbres irriguant mon fort esprit

je croyais bien au bon dieu comme au diable

quand elle se livrait à cru sur la petite table

écartelée telle une oeuvre au chevalet alangui

 

picture031_66.jpg

 

elle mouillait à ses chairs nues mon corps

gémissant d'une écarlate sonorité aigüe

ses dentelles comme ses seins auraient bu

autant de soleils nomades qu'un Maures

 

Photos-006111.jpg

 

si je ne l'avais pas appelée la Voie Lactée

je l'aurais baptisée Belle Ile de la Félicité

Milky Way brillait à la cymaise de mon coeur

comme un rubis de braise offert au chercheur

 

picture031_666.jpg

 

l'étoile m'apparut semblable à une revenante

à moi son vampire enfiévré de sa lagune d'or

jouant sur l'eau au string poker son gracile corps

avec d'habiles dockers chargeant et déchargeant

leurs malles clandestines aux liqueurs stupéfiantes

 

picture05555.jpg

 

Milky Way était fille du ciel ou étoile filante

si filante qu'un marin aztèque se serait pendu

haut et court à ses soyeux bas coulissants

sacrifiant son bateau et ses maigres revenus

à cette illumination poétique hallucinante

 

Comment félin de gouttière aurai-je pu refuser

chatte me procurant licences de sa Voie Lactée?

 

Photos-00611111111.jpg

 

ô Seigneur pardonne aux maris splendides voluptés

grisés par les fantasques étoiles de mer indomptée

 

Photos-006111111.jpg

 

dans ses jardins poussaient d'étranges fleurs

ayant égaré au lit leurs vaporeuses odeurs

sous ses fenêtres des messieurs bien parfumés

portant délire céleste aux yeux de verres enfumés

écoutaient muets sa joyeuse sérénade des cocus

 

picture055555.JPG

 

sous la charpente du ciel ses amants de passage

fécondaient d'artifices son imaginaire volage

après chaque nuit mauve de fièvre câline

elle congelait chaque étincelle masculine

en chantant sa lente sérénade des cocus

 

Photos-006111111111.jpg

 

 

ô Seigneur pardonne aux maris splendides voluptés

tombés sous le charme d'étoiles à notre ciel inviolé

 

Photos-0061111.jpg

 

picture02717177.jpg

 

 

picture037_333.JPG

 

à une géante qui attend quelque part dans l'univers le miracle du faux-monnayeur qui ne se réalisera sans doute jamais.

 

23:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4)

L'attente d'une sirène dans la nuit étoilée

Alors ils étaient tous branchés

sur un rythme funky.

Comme des lampions allumés,

ils attendaient Milky.

 

Milky Way, la Voie Lactée,

le mirage féminin de l'absolu.

Ils avaient peut-être trop bu

ces fous de filles endiablées.

 

220620082667.jpg

 

Alors ils allaient tomber

sur un rythme bluesy

comme des séraphins suicidés

tombés ivres morts sur la sirène Milky.

 

Milky Way, la Voie Lactée,

le désir de féminin absolu.

Ils étaient mille fois cocus.

Alors à se perdre dans la Voie Lactée...

 

2206200826667.jpg

 

Alors ils allaient pleurer

sur un gros rythme junky

comme de stupides cruches cassées

s'en allant à l'eau du sexe de Milky

 

Milky Way, la Voie Lactée,

le tabou des nuits folles d'absolu.

Ils avaient, dynamite comprise, tout perdu

ces hommes de danseuses éméchées.

 

 

220620082677.jpg

 

Alors ils voulaient tous la retrouver

sur un bruyant rythme jazzy

comme des esclaves noirs abandonnés

se réfugiant dans la Voie de Milky.

 

Milky Way, la Voie Lactée,

l'interdit des menteurs d'absolu.

Ils avaient mis leurs défroques à nu

ces hommes d'ombre de Satan aliénés.

 

2206200826777.jpg

 

Alors ils voulaient déjà la marier

sur un opéra de Debussy

comme de riches seigneurs émigrés

offrant leur dot d'or à Milky

 

Milky Way, la Voie Lactée,

la Dame aux Camélias.

Ils avaient juste oublié d'être Dumas

ces hommes restés sur la berge de sa jetée

 

2206200826677.jpg

 

 

N.B. Ce soir, sur ce blog, vers minuit, « Milky Way, la Voie Lactée »

 

 

 

15:54 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

10/08/2009

Le couple Codebarre aux Assises du diable

 

picture042_122.jpg

 

 

 

picture013_88.jpg

 

 

 

picture031_2222.JPG

 

 

 

picture034_767.jpg

 

 

 

picture042_9.9jpg.jpg

 

 

 

picture042_10.0jpg.jpg

 

 

 

picture042_144.jpg

 

 

 

picture042_133.jpg

 

 

 

picture042_999.JPG

 

 

 

picture042_1222.JPG

 

 

 

picture042_9999.JPG

 

 

 

picture042_99999.JPG

 

 

 

picture042_999999.JPG

 

La citoyenne et le citoyen Codebarre

sont condamnés à faire l'achat diabolique

d'une règle de conduite Vincent van Gogh

afin de mesurer la valeur humaine de l'art

 

 

picture037_22.jpg

 

08:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

09/08/2009

La disparition de Paris Mai

La disparition de Paris Mai

by Vince Nougaro van Gogh

 

 

picture008_144.jpg

 

 

 

picture023_232.jpg

 

 

 

picture031_44.jpg

 

 

 

picture023_23332.jpg

 

 

 

picture034_66.jpg

 

 

 

picture023_2333332.jpg

 

 

 

picture034_66.jpg

 

 

 

picture023_2332.jpg

 

 

 

picture042_88.jpg

 

 

 

picture023_233332.jpg

 

 

 

picture0077.jpg

 

 

 

picture023_23333332.jpg

 

 

 

picture0055.jpg

 

 

 

picture023_233333332.jpg

 

Un artiste qui ne fait pas commerce de son art

peut-il mériter l'amour d'une femme qui fait commerce de ses charmes?

 

"Baisse pas ton fringue devant la frime

le fric attente à nos crimes.

T'en vas vers les cimes

pour ne jamais plus tomber dans l'abîme"

 

à Paris Mai, la fille de cabaret qui aime un fou

 

10:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

31/07/2009

Quand le diable tire les ficelles (Face B)

hommes gadget

homme budget

homme sujet

 

picture008_122.jpg

 

cherche:

femme cachet

femme fouet

femme objet

 

 

picture008_1222.JPG

 

homme ticket

homme racket

homme pickpocket

 

picture013_66.jpg

 

cherche:

femme jouet

femme brouet

femme hochet

 

picture031_2222.JPG

 

homme squelette

homme omelette

homme vedette

 

picture034_11.jpg

 

cherche:

femme conquête

femme goguette

femme couette

 

picture008_122232.jpg

 

avec ses ailes, le jeune homme auréolé de son petit ange

ne connaît pas encore les ficelles captives de nos démons

et nos glorieuses guerres du sexe

 

picture034_33.jpg

 

homme cachette

homme gâchette

homme mitraillette

 

picture034_111.JPG

 

achète:

 

picture034_44.jpg

 

femme braguette

femme baguette

femme couchette

 

pour envisager gros feux d'artifices à l'allumette

 

picture034_2.2jpg.jpg

 

quel(le)s candidat(e)s à l'Auréole d'Or des Flambeurs?

 

P.S. « Au diable nos vertus », events Delémont, été 2009

 

N.B. « Face A / Face B » est dédicacé à tous les flambeurs financiers qui transforment la planète en grand bordel à ciel ouvert en ne se souciant absolument pas de la survie des démocratie et de la liberté fondamentale. Oeuvre du 1er août 2009 offerte à la Confédération helvétique.

 

11:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)