31/07/2009

Quand une mère porte son enfant (face A)

Dans la courte vulnérabilité

d'une aube fraîche et sylvestre

on dirait l'oeuvre majestueuse et rupestre

d'un dieu fondue au noir d'un rocher

 

picture008_100.jpg

 

Elle varie la genèse de ses apparitions

à travers les senteurs boisées

ensemencées de l'orage orangé

déversant sa bruine sur ses émotions

 

picture034445.JPG

 

Elle a gardé ses humeurs de nuits

légères, mystérieuses, et rêveuses

en allant chercher au vieux puits

l'eau des fées et des pleureuses

 

picture03444.JPG

 

Elle a ensuite revêtu son visage de jour

avec un parfum aux combinaisons végétales

lui donnant cette troublante blancheur virginale

capturée à l'ombre des calambours

 

picture013_44.jpg

 

Un peintre ermite s'est installé

au-dessus de la petite route du Vorbourg

comme tombé amoureux d'une abandonnée

de la Tour Sainte-Anne, repère des troubadours

 

picture031_11.jpg

 

Elle vit en solo pour l'amour de son enfant

qui lui rend grâce et bonté

sagesse et prospérité

en ce dernier jour de soleil levant

 

picture031_111.jpg

 

dans ses bras, l'enfant de l'Univers

ne connaît ni les tremblements de terre

qui font tomber les châteaux de cartes

ni l'exil qui a fait souffrir Bonaparte

 

P.S. Vierge à l'Enfant, Chapelle du Vorbourg, Delémont, été 2009. Oeuvre en deux volets réalisée pour la célébration du 1er août 2009

 

 

09:11 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

28/07/2009

Dix minutes d'érotisme en Espagne

de vieux garçons sous influence

visitent les grandes marées de lunes

 

attirés par toutes les vierges terres d'adolescence

ils y échouent longues réputations et fortunes

 

à la tombée de la nuit sur la crique ils s'allument

comme des lampions électriques recouverts de plumes

 

les glaçons blancs de mon cocktail

en dix minutes

ont pris la couleur étrange du corail

 

mais il faut déjà songer aux funérailles

de ces amours fantômes qui déraillent

 

ces vieux garçons déclarés noyés aux urgences

ont oxygéné les bassins bleus de sa jeune lune

 

S.O.S. Amor!

 

les mirages d'oasis lunaires retournent au port

comme de sombres boucaniers mangeurs de porcs

 

foudroyés par ses sablonneuses adolescences

les tombeurs d'averses ont déserté ses dunes

 

les glaces blanches de mon cocktail

en dix minutes

se sont étreintes sur ses douces entrailles

 

Dans cette balnéaire Espagne

elle passe de chimériques heures en piraterie

 

Champagne brut et mont de Cocagne

elle repartira corps libre en rêveries

 

ma lune sera-t-elle pleine et ronde

quand elle détroussera ma blonde

la lune retroussera-t-elle ses fesses rousses

quand ma blonde batifolera dans ma brousse

 

picture00888.JPG

 

« les petites fesses blanches

de ton joli cul

tes petites pêches blanches

ont annoncé pour nous la fin du monde

pour dans dix minutes »

Cali

 

hommage à une blonde qui regarde la vie en aventurière, n'ayant comme engagement que l'amour en liberté. Mais est-ce possible d'aimer un seul homme quand tous les hommes tombent si facilement sous l'influence de la lune? Es-tu cette femme de la situation qui me sortira un jour de mon spleen ou cette femme de situation qui fait de chaque homme ton ice-cream provisoire? Ton désir d'amour est-il compatible avec ce grand désir de légèreté qui t' habite, o belle hirondelle libérée nageant vers le ciel?

 

picture008_11112.JPG

 

caresses bucoliques d'été

déposées sur roselière câline

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16:49 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2009

Le taureau Kadhafi dans l'arène de Pampelune

La prière du matador

 

Ne blesse jamais le tyran

car lui blesse toujours son peuple

 

Ne vexe jamais le tyran

car lui vexe toujours son peuple

 

N'affame jamais le tyran

car lui affame toujours son peuple

 

Ne touche jamais les cheveux du tyran

car lui touche toujours les cheveux de son peuple

 

Mais regarde le tyran droit dans ses yeux d'airain

avant de mettre à terre sa puissance de droit divin

 

 

150820086199.jpg

Désert de Libye, 21 juillet 2009.

Il est l'heure dépassée, Monsieur Kadhafi.

 

 

15082008619.9jpg.jpg

 

La corrida est ouverte.

 

 

picture013_22.jpg

Le taureau de Pampelune monte sur le ring.

 

 

picture039_111.jpg

La torera mécanique sort de son juke-box...

 

 

picture0399_111.jpg

...en chantant son suave refrain:

 

« Buzz Aldrin est-il allé sur la lune?

 

 

picture03999_111.jpg

Et Buzz Tournesol est-il revenu fou de ma lune?

 

 

picture039999_111.jpg

Et Buzz Kadhafi veut-il voir le dessus de mes dunes?

 

 

picture039999_1111.jpg

Et mon amour, compte-t-il pour des prunes ?

 

 

picture013_333.jpg

Et mon poing sur sa lune

 

picture008_9.9jpg.jpg

Et mon poing sur sa lune

 

 

picture023_22.jpg

va-t-il faire retomber sur ses couilles

le taureau de Pampelune? »

 

Buzz Aldrin a mis son poing sur la gueule à l'envoyé de Dieu qui prétendait qu'il devait jurer sur la Bible avoir bien posé ses pieds sur la lune devant toutes les caméras du monde.

Buzz Kadhafi a mis son poing sur la gueule de la Suisse qui prétendait faire respecter la loi et les droits humains qui forment la nouvelle lune des démocraties modernes.

Buzz Tournesol a mis sa combinaison lunaire car il prétend que pour fortifier sa foi, il faut vouloir affronter avec courage celles et ceux qui méprisent et nient les croyances démocratiques.

 

18:10 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3)

22/07/2009

Madame Lune éclipse Monsieur Soleil

 

picture042_77.jpg

 

Mme la Lune a épousé Monsieur Soleil

en le faisant danser sur son gros orteil

 

picture058_111.jpg

 

Monsieur le Soleil est apparu tout en noir

en basculant Mme Lune dans sa baignoire

 

picture042_7777.JPG

 

Mme la Lune a décalé son joli nez

Monsieur Soleil a trouvé son pied

 

picture058_1111.JPG

 

Ensemble ils ont copulé six bonnes minutes

afin que les humains arrêtent leurs disputes

 

22:51 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (5)

Woodstock, Paléonautes Festival

 

à la mémoire de

Allen Ginsberg, William Burroughs, Jack Kerouac

 

 

picture039_1111.JPG

 

Le Ticket qui explosa

 

picture024_33.jpg

 

Le Festin nu

 

picture008_88.jpg

 

Des Garçons Filles en fleur

 

picture024_33.3JPG.jpg

 

On the road again

 

picture039_1111.JPG

 

A Celest Collar Girl

 

 

à tous les festivaliers qui n'ont jamais oublié leur âme d'enfant sur la longue route de nos vies chamboulées, poussées à la performance plus qu'à la romance philosophique. Vivre intense jusqu'à la démence et empêcher nos ombres de thésauriser comme de pauvres humains qui ont peur de manquer de tout le jour d'après.

 

vivre nus

pour apprendre à manger

vivre dévêtus

pour apprendre à se vêtir

vivre sans vertu

pour apprendre toutes les vertus

vivre de fièvres absolues

pour apprendre à boire

 

O immortelles marchandises célestes

détournez-nous de nos marchandises terrestres

et insufflez à nos anges en déconfiture

l'amour de l'undergroud culture

 

picture042_66666.jpg

 

prêtresse de l'amour

mon corps est esprit

mon esprit est corps astral

éloigne-moi du fruit du scandale

mais laisse-moi ma liberté d'agir en esprit

 

P.S. Sans poésie, le monde des humains aurait disparu. Sans amour, il serait encore plus désolant. L'être humain est le pire des animaux. Mais il est aussi le meilleur, car il est le seul capable par sa volonté de protéger les espèces et la planète entière. Gardiens de la Terre, anges de l'Amour, créateurs des Arts, l'humain à une très haute mission à accomplir. Merci de votre dernier message, cmj. Les commentaires sont parfois superflus et quelquefois indigestes à la tenue de blogs aussi intéressants que le vôtre. Et sur la lune, c'est silence radio...

 

10:21 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)