05/04/2009

Mieux vaut être cocu que pauvre

Effectivement. Preuve à l'appui de quatre ans de disette sexuelle et financière assez atroce, je confirme cette sentence entendue à la ligne de cœur signée du Signor el Fernaguth.

 

Pourtant, il y a une suite délicieuse à la pauvreté. On vit des moments furtifs de magie absolue avec des filles qui volent sur des tapis d'argent avec des princes désargentés et abandonnés. On se met à taper des textes sur l'Internet qui font trembler des journalistes bien établis ayant un jour oublié de répondre à des appels au secours urgent. Et surtout, on se permet de tout dire du système, de nos amours illicites, de notre révolte, de notre âme blessée et remplie d'espoir. Alors oui. Si vous voulez conserver votre confort, restez mille fois cocus. Mais si vous en avez assez que votre femme ou votre mari vous prenne pour la queue de la bonne poire, fichez le camp! Et tant pis pour la pauvreté, le rejet, les regards qui se détournent de vous. Vous êtes vous. Pour de vrai. Pour de bon. Et peut-être qu'avec beaucoup d'énergie et d'amour, et un peu de chance, vous retrouverez un cœur amoureux et un avenir rose. Car Jean Sans-Domicile-Fixe et beaucoup d'idées fixes, d'un cœur X, a rénové son chalet de Chamonix en plus moderne et spacieux qu'avant... Le lit, en premier.

17:04 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Voleuses à la tire, valises diplomatiques, et taxe à la valeur ajoutée

Une tenancière de bordel a passé au Tribunal pour non paiement de la TVA. Celle-ci arguait que vu l'activité immorale qu'elle exerçait, ses revenus ne tombaient pas sous le coup de cet impôt, comme des autres aussi, probablement.

 

Le Tribunal a tranché la langue de la maquerelle en insistant sur la neutralité de l'impôt qui pêche dans toutes les eaux troublées à l'absinthe sans distinction de religions, de races ni de classes. Pour le moins, la démocratie fonctionne correctement à l'autorité de taxation fiscale.

 

Mais si les belles de nuit, de moins en moins occasionnelles et de plus en plus nombreuses, se font la malle par la valise diplomatique, qui payera encore ses impôts sur cette planète? On demande aux belles filles un peu plus de moralité virginale dans leurs comportements afin que leurs copains potentiels cessent de croire que ce n'est qu'en pratiquant des actes illégaux qu'ils pourront coucher avec. Et on demande au garçon sus signé de tenir le coup pour la seule jolie fille de l'air qu'il fréquente officiellement comme son confetti offshore afin qu'il prouve à tout le monde que l'éducation et la culture de l'amour sont capables de renverser les monts de Satan et de reprendre le pouvoir sur le délabrement moral de la société libérale.

 

"Rêve toujours, petit nègre", me disait maman. "Le jour où t'aura la peau de la pègre, le Messie sera redescendu sur Terre et Marie-Madeleine fera des enfants en toute sécurité à son Jésus. Car lui seul réussissait des miracles hors du communs." Un Messie noir? Un Jésus blanc? La pair est belle.

 

Les bourrasques amoureuses d'un homme pour une soprano de Bucarest qui hurle à tue-tête dans son portable quand elle est contrariée ne s'écraserait plus sur les plages de l'Internet si le garçon avait toujours suivi la voix de la moralité bien pensante.

 

O éclaboussures de l'amour!

Quand brûle mon cœur à son buisson ardent

la Suisse entière, becs et ongles, défend

les impôts perdus dans les Iles d'Einamour.

 

O cruelle déraison!

La Justice leurs donnera raison.

Et ma princesse au bois dormant

finira dans les pinces d'or d'un vrai trafiquant.

 

Le vert,

nom de code pour l'argent de la mafia napolitaine.

Le vert,

nom de la révolution obamienne.

 

Président Obama, à couvert!

Notre peau de cygne noir

est mise à prix par les colverts.

17:03 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Identité culturelle, nationale, religieuse, globale, quel avenir?

Est-il inadmissible de dire que je suis Arabe avant d'être Français ou Noir avant d'être Européen ou Musulman avant d'être Hollandais? Quel ordre prioritaire pour la représentation de l'identité individuelle et collective? Quelles interactivités bénéfiques et favorables à l'émancipations entre les divers strates de notre identité?

 

En France, la polémique fait rage. Si une personne s'annonce d'abord comme Maghrébine avant d'être Française, peut-on parler d'un vrai malaise d'intégration? Comme si l'identité nationale passait avant toutes les autres. Je ne suis pas sûr qu'un citoyen qui se revendique clairement de la communauté noire avant d'être Suisse soit si grave que cela.

 

Vouloir s'assimiler à la culture dominante n'est pas forcément une bonne solution pour tous. On peut même se demander si les terroristes du 11 septembre, qui semblaient pour la plupart d'entre eux parfaitement intégrés à leur pays d'accueil, auraient fini par devenir aussi pervers et criminels si ils avaient pu mieux échanger et exprimer leur identité musulmane et arabe, cela en respectant les lois laïcs du pays.

 

Il est évident que chaque citoyen d'un pays ou étranger établi dans le pays est redevable d'un système mis en place démocratiquement. Il en va autrement de son identité personnelle. On peut se dire fils d'ouvrier et revendiquer fièrement ses origines sans outrepasser les limites du contrat social entre patronat et salariés aussi longtemps que ce contrat repose sur des bases de respect mutuel. Je crois que chacun peut aussi avoir le droit de se définir en fonction de ses tripes. Si mon voisin me dit qu'il est d'abord Créole de la Guadeloupe avant d'être intégré à la communauté helvétique, cela ne va pas fondamentalement perturber ma tranquillité et la confiance que je lui porte en tant que voisin agréable et respectueux des us et coutumes de mon pays.

 

Alors, en France, pays des polémiques, il ne faudrait pas que tout cela tourne en conflits communautaires. Soyons tolérants avec les représentations des identités et vigilants avec les lieux de ghettos, de renfermement, de manque de rapports humains à l'Autre. C'est de là que les dangers sérieux arrivent.

17:03 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Latex, génuflexion et sexe, Rome a épuisé ses spermatozoïdes

Pour féconder la vie, il y faut de l'amour. Si, selon les lois immuables de l'Eglise catholique, le sida franchit les barrières du préservatif alors que le sperme reste prisonnier de celui-ci, c'est que l'humanité entière est atteinte du sida d'une culture de la mort tandis que le préservatif récolte l'amour à la vie. Dieu fasse que la fumée nocive des cigarettes reste interdite dans les lieux publiques, mais que les plaisirs divins de la pipe restent insondables aux prudes sciences vaticanesques. Grotesque, burlesque, dantesque, orléanesque, clownesque. Une fille peut-elle tomber amoureuse du gummi diabolique? Réponse autocentrée: il a donné quatre beaux enfants à la planète. C'est peut-être que les spermatozoïdes de la vie sont passés par miracle la barrière élastique et que le sida est mort né grâce au don de Dieu.

17:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

09.08.09, Rassemblement des tisseuses et tisseurs à Lyon

 

La France est mécontente de ses dirigeants, de ses cadres, de ses patrons. Le mécontentement n'est pas que français. Il est général et mondial. Les artistes en herbe et confirmés qui participeront activement ou passivement à l'expérience artistique originale qui débute aujourd'hui sur Facebook, ont rendez-vous à Lyon, ville lumineuse, pour une grande fête populaire musicale et festive en date du 09 août 2009 qui mettra un terme à cette expérience virtuelle unique née sur Facebook. Rien n'est organisé d'avance. Tout est improvisé, tout dépend de vous, aucun marketing précis, aucun ordre de marche, encore aucun lieu défini pour la fête. Juste une étincelle de départ. Et à l'arrivée, peut-être, un résultat incroyable. Les jeux du hasard et de la passion ont rendez-vous avec l'Histoire. A vous tous d'y donner suite dans la réalité. Si le cœur est à ce rendez-vous, nous obtiendrons un résultat positif. Vous pouvez soit considérer cette démarche comme un canular soit comme de l'Art Canu ( de Canuts, "Vivre et mourir! Pour qui, pour quoi? Il suffit d'une crise, d'un événement, d'une rencontre pour faire parfois émerger sa raison de vivre, chacun (…) tisse son histoire sur la trame d'un sens à chercher inlassablement." Abbé Bernard Miserez).

 

 

Photo retirée selon exigences de l'auteur

 

"Comme mes rêves sont réels,

je les dessine dans le ciel"

Pierre Queloz, peintre, écrivain, chanteur et tisseur de soi

 

Cela dépend de vous. Cela dépend du tisseur ou tisseuse de soi qui sommeille en vous ou de la carpette honteuse que nous sommes parfois tous devenus quand nous avons peur de perdre, ou même déjà perdu notre honneur, notre poste de travail, parfois aussi notre amour, voir nos enfants. Soit tous les êtres humains font partie de notre métier à tisser la vie. Et cette fois, il n'y a pas de raison objective pour que le Maréchal Bonus nous écrase de toute son arrogance. Nous sommes en 2009, pas en 1831. Des dizaines de millions de travailleurs et travailleuses, tisserands de leurs existences, sont jetés à la rue à cause d'un écroulement de l'économie due à l'irresponsabilité de gens préoccupés uniquement par leur situation personnelle très privilégiée. Il est l'heure de changer la donne du monde de manière pacifique et ludique. Une pyramide se construit parfois avec les battements de cœur d'une société en mouvement…Mad Off en mouvement…Facebook plus dangereux que le passeport biométrique?

 

Signé: Professeur Buzz Tournesol, docteur en fibres naturelles de l'Université de Moulin Z'Art.

 

picture031.jpg

 

Si Al Capone, un enfant du peuple, vivait de nos jours,

il aurait troqué son flingue contre une capote

et une plume acide trempée dans l'encre de tournesol

et il serait devenu tisseur en chef de la Maison Blanche.

 

Le Vatican soutient Berlusconi,

qui soutient Fini,

qui soutient le rafia,

qui soutient le non crime,

qui soutient le Parti de la non Liberté

qui soutient le suicide non assisté.

Syphilis, sida, ne quid nimis!

 

"L'excès en tout est un défaut"

 

Quand le rafia devient institution d'Etat

il n'appartient plus à la mafia

du petit peuple des troquets de quartiers,

des bars louches et des putes,

mais à un monde du luxe pervers, cynique,

condamné à disparaître dans le chaos du monde.

Nous avons huit ans pour changer le monde.

Huit ans avant que le Président, Barack Obama,

ne redevienne simple citoyen américain.

Huit ans pour amorcer un autre monde,

vert bio et plein de ses nouvelles espérances.

 

Est-ce que le Vatican va enfin changer son positionnement

pour favoriser l'avènement d'un autre monde moins brutal?

 

pour rejoindre le groupe des amis de Darwin sur Facebook, regarde sous "Baisse pas ton froc devant le fric":

http://www.facebook.com/group.php?gid=69603715431

 

17:01 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)