01/03/2009

Resurrection Act, appel citoyen à la grève fiscale…

Resurrection Act, appel citoyen à la grève fiscale pour un Etat vert sans fraude ni acharnement fiscaux qui privilégiera le travail, l'innovation, la maturité citoyenne, garantissant la liberté et la vie privée de tous ses citoyens à la place de la spéculation infantile, la perversion fâcheuse, la pollution gratuite, l'enchaînement à des idées passées et la soumission à un ordre suicidaire qui condamnent, à terme, nos enfants et la Terre entière.

 

Mars 2005 – Mars 2009

 

4 ans déjà

 

En souvenir de…

 

picture022.jpg

 

J.Emgé, dit le Spout Nique, roi de Tripolitaine.

 

"Les monarques jouissaient du secret bancaire, lui jouissait

de sa grève fiscale et de son exclusion sociale."

Traversée de la Mer Verte, Livre 4

 

"Qui entretient un Etat de passe-droits

n'est pas digne du Dieu démocrate."

Act des Pauvres, psaume 16

 

"Si les citoyens disparaissaient comme J.Emgé,

l'Etat délabré offrirait le Paradis aux maffias

et détruirait les citoyens du monde, libres comme lui."

Apocalypse de Wall Street, 17.23

 

En lieu et place des couronnes de fleurs annuelles,

veuillez penser à l'Obama Green Refoundation Institution

et à la Grübel Green Refoundation Institution

qui agissent en urgence

dans les bidons vides bancaires de Calcultas.

 

Psaume de l'humilité:

.Une douche froide écossaise

pour ego surdimensionné

serait la meilleure façon pour J.Emgé de ressusciter

à sa vie ordinaire de citoyen suisse.

Merci à tout média qui l'invitera

pour cette douche glaciale démocratique

et le sortira ainsi de son tombeau de verre pyramidal.

La pierre n'est pas si lourde à rouler…

et sa Marie-Madeleine attend ce fait divers miraculeux.

 

"A l'adresse postale de tes lèvres inviolables, j'ai trouvé le goût de ton corps astral. Ne pas tomber de notre piédestal. Notre secret n'est visible que des cœurs nobles. Nous sommes l'aurore boréale du nouveau monde."

 

picture003.jpg

 

"Merci beaucoup pour tes jolis mots. J'adore tes poèmes d'amour et d'espérance, mon comte de Dracula. J'achète la montre. Elle est belle pour ce printemps et cet été. Love, hopeness, passion and flowers."

 

De la ponctualité et des trains qui arrivent à l'heure à Genève, c'est Calvin qui sonne le tocsin et signale la chute de l'Empire romain. Ne point croire à l'infaillibilité d'un seul homme, c'est remettre sagement à Dieu les clefs du milieu du village des hommes. Vivre tous libres dans la nature et se nourrir des fruits de nos cultures spirituelles et matérielles à développement durable, c'est là notre paradis terrestre à reconstruire ensemble.

 

picture010.jpg

 

Mutation économique verte d'un grand directeur de l'UBS

et d'un SDF idiot, tous deux sous influence d'une déesse machina

16:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Singapour slam, et autres petites rues trop faciles

 

Prends un paquebot magnifique de luxe, de calme, de volupté, en danger de couler, "Le Switzerland", par exemple. Une fois que "Le Switzerland" vient de heurter son iceberg, prends des gérants de fortune et les valises de leurs gros et moins gros clients. Au lieu de colmater la brèche, de rénover le navire et de sauver les passagers, ils paniquent. Ils sautent par-dessus bord et surfent sur l'océan électronique pour profiter d'un autre paquebot, "Le Singapour" par exemple, pour te rappeler du temps où la splendeur d'Ospel jouait à Dieu avec les filles de son quartier, nous, pauvres nains d'Helvétie proscrits des "proeminent" et sans liens affectifs avec Dieu, comme ils disaient à Zürich, on avait prévu le coup du haut d'un simple graffiti portugais. Pas fous les artistes. Mais nous nous égarons, chère Joëlle du Temps de Genève.

 

Le pire n'est jamais sûr bien qu'en ce moment on dirait que le pire est une certitude d'avenir. Donc, prends toutes ces valises d'argent qui flottent telles des malles sciemment abandonnées sur l'océan technologique mais sans le pilote Tintin dans l'une d'elle pour démanteler le réseau. Elles tombent d'une jonque chinoise, les valises pleines de pognon. Telles des chargements de cocaïne, elles se retrouvent dans les pattes d'une Singapour sans scrupules qui détient le poison qui rend fou. Là-bas, il y a même un malheureux Chinois frappé par ce mal étrange qui veut couper la tête à tous ceux qui n'ont pas trouvé la Voie de Lao Tseu. Et nous voilà tous dans cette terrible histoire de Lotus bleu ou, moins joliment écrit, dans ce bordel planétaire réservé en priorité aux requins et aux petites fleurs du paradis piégées par l'appât du gain en échange de leurs appâts corporels mirobolants.

 

Comme tous ça sonne assez maffia et années d'or de Chicago, l'Amérique a retrouvé un Tintin grâce à son double Obama qui fait tout pour sauver une planète gangrénée par le grand banditisme. Dis, des milliards de milliards de milliards de dollars égarés dans le monde entier, on n'a plus la pudeur d'appeler cela autrement que du grand gangstérisme international. Y'a que les banquiers pour appeler cela encore du libéralisme. Donc, il fallait bien un Noir pour faire le ménage des riches maisons closes coloniales qui laissent traîner leurs saloperies et leurs préservatifs un peu partout dans la nature. Les Noirs, tu sais, ils ont souvent le don des enfants. Ils ont la naïveté enfantine et naturelle de distinguer le bien du mal, et non la science du cynisme adulte pou créer artificiellement l'Axe du Bien et l'Axe du Mal, toujours en leur faveur, bien entendu. C'est la même différence qu'entre la sexualité africaine et le porno colonial. Cela baise beaucoup partout mais les premiers rigolent tandis que les deuxièmes mettent un masque de carnaval toute l'année.

 

Pendant ce temps, les valises des gangsters passent et repassent comme des chaises musicales placées sur les ailerons de requins qui se foutent bien du boss enfantin d'Amérique. On appelle ça encore du libéralisme. Je te le répète comme un lavage de cerveau. On peut tout aussi bien dire que c'est du gangstérisme citoyen. Et tous ces gens bien habillés de leur superbe cynisme s'amusent royalement de la situation et profitent, profitent, profitent…aussi longtemps que le monde entier ne devient pas soit une prison dictatoriale globale de style communiste ou fasciste, soit un chaos global dirigé par les maffias. De toute évidence, un monde de misère et de mort, un monde de haine, de violence, de meurtres, d'arbitraire, de non liberté, de gangs et d'apocalypse permanente.

 

Et alors, toi que fais-tu de l'Amour universel pendant ce temps-là? Tu sais, l'Amour, celui qui t'offre la liberté, la bonté, l'empathie, la fraternité, le libéralisme, les échanges (même sexuels, et oui, tu sais, avec les yeux de l'amour, c'est encore plus exciting, le sexe), la confiance, les enfants, le paradis au lieu de l'enfer promis de ces gens-là. L'Amour, t'en fais quoi? De la bouillie pour chiens enragés et des moqueries sur Internet? Alors toi aussi tu te mettrais bêtement à la mode du cynisme ambiant?

 

Question. Est-ce que ça serait trop demandé aux banquiers, suisses et américains en premier, de faire un effort de non crétinisme et de réfléchir aux conséquences de leurs actes trop souvent déraisonnables? Si oui, qu'ils nous proposent de vraies solutions citoyennes qui ont du goût vert, de la saveur démocratique, de l'authentique pâte humaine et beaucoup de bon sens… avant que tous les somptueux paquebots du monde entier composés de leurs citoyennes et citoyens ne sombrent lamentablement et dramatiquement dans un océan glacial de froideur humaine. Tu sais, toi ma sœur, toi mon frère que j'aime, suivre la mode, c'est comme suivre un troupeau de mouton du côté du précipice. Mais tu sais, y'a même un artiste qui déteste ce discours, ce grand machin que je nomme Amour universel. Il a dit à un journal, que l'artiste qui ose lancer "je vous aime" à la foule, c'est Hitler, c'est du fascisme. Moi je te dis, non. Hitler, c'est le résultat du cynisme, du racisme, de l'antisémitisme, la solution finale, les chambres à gaz, les camps, le chômage, la faim, le crime quand une élite à décréter qu'elle décidait pour les Autres de leur non avenir sur cette Terre. Ne pas faire partie de la solution finale, c'est aimer l'humanité, c'est ta liberté, notre liberté à tous.

 

A bonne odeur d'argent, je vous salue, Mesdames (tiens tiens, où sont-elles d'ailleurs les femmes de la Finance? A genoux devant leurs directeurs d'inconscience? On ne les entends jamais, les femmes, quand les banquiers parlent d'argent à la télévision) ainsi que vous, Messieurs les banquiers. L'avenir a son horizon de soleil devant lui avec beaucoup de verdeur et de volupté. Si vous goûtez aux recettes d'un chef vert, vous verrez, vous connaîtrez des jouissances bien plus spectaculaires et en osmose avec la nature.

 

Et toi, mon amante, qui devient lentement citoyenne verte et fair-play de mon cœur ravagé, c'est un défi que je te lance, un peu à la façon d'une Coupe de l'America. Dis, rassure-moi, on va enfin la gagner cette coupe d'Amérique, n'est-ce pas?

 

picture013.jpg

 

"Atout charmes, tout honneur"

 

C'est la maxime verte et tendance des banquiers

à la pointe du progrès

qui se respectent en respectant leur clientèle,

ainsi que celle des femmes à la vertu légère

qui se respectent en respectant

le banquier d'amour de leur vie.

16:37 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

« Green Submarine » à la Banking Union of Switzerland

 

La Banking Union of Switzerland (B.U.S.) a nommé mercredi un nouveau directeur à sa tête. Il s'agit de Mr Oswald Grübel qui a profité pleinement de la campagne publicitaire gratuite et miraculeuse offerte par Dieu ce dimanche dernier dans la ville de Calvin pour empocher le salaire annuel de 3 millions de francs réservé à ce poste stratégique décerné par le conseil d'administration du B.U.S.

Dès lors, selon nos sources, Grübel aurait décidé d'offrir son premier salaire annuel à Darwin, le papa de son agence publicitaire évolutionniste, s'il réussit dans sa mission de réformer le système bancaire. Le fameux top model Mihaela venu spécialement de Roumanie pour poser sur le B.U.S. en tenue d'Eve a déclaré à la presse: "Grâce aux bilatérales, j'ai pu travailler sans me faire inquiéter. Je remercie le peuple suisse d'avoir voté oui le 8 février. Quant à Darwin, je confirme. Il est absolument génial." Darwin, aux côtés du top model lors de l'interview, aurait dit alors ces mots définitifs: "Si Dieu a vraiment créé Mihaela, alors Darwin sauvera la place financière suisse." Les journalistes s'interrogent pour savoir si la mégalomanie de Darwin ne risque pas de ravager le solde de crédit suisse qu'il reste à la nation. Oswald Grübel, face aux pressions politiques exercées pour conserver le secret des banquises dans les tiroirs classés X de la Confédération, semble gagné par l'humour ravageur de Darwin. D'ailleurs, un plaisantin a tagué sur le mur genevois des Réformateurs: "Dard Win, l'abeille de Dieu qui a gagné sa place de roi du délire au paradis helvétique." ATS, journée des malades, 1er mars 2009

 

picture027.jpg

 

16:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

22/02/2009

Proposition d'un plan de relance vert mondial pour l'UBS

Pour sauver sa peau rouge de honte, l'UBS doit créer une division verte où les comptes verts déposés servent exclusivement à des investissements de type écologique. Notre gouvernement doit exiger une séparation de ce nouveau secteur financier avec le reste des activités bancaires de l'UBS. Il doit aussi investir massivement de l'argent public (quelques milliards) dans une sorte de mise de départ déposée dans cette nouvelle division afin d'engager la confiance des investisseurs. D'autre part, notre gouvernement doit créer des allégements fiscaux conséquents sur les avoirs privés déposés sur ces comptes et négocier, autant avec les Etats-Unis que l'Europe, voir la Chine, le Japon ou d'autres nations intéressées, des allégements fiscaux de même nature pour les ressortissants étrangers intéressés qui voudraient investir dans ce secteur vert prometteur et aux probables rendements futurs conséquents. En échange, la Suisse pourrait s'engager, à moyen terme, à abandonner son secret bancaire et offrir des avantages commerciaux et des détaxes douanières sur les produits verts fabriqués en Suisse et exportés vers ses partenaires bienveillants.

 

Les entreprises des nouvelles technologies propres pourront ainsi se développer de manière prioritaire et supplanter, à terme, les lobbies nucléaires et pétroliers encore partiellement indispensables à l'économie mondiale.

 

 

picture031.jpg

 

 

L'UBS et nos autorités doivent se rendre compte que le secret bancaire devient de moins en moins supportable et populaire, de plus en plus nuisible et incompréhensible aux yeux des citoyens ordinaires du monde qui triment et paient cash sur leurs revenus déclarés obligatoirement à travers leur fiche de paie.

 

Nous avons tous à gagner d'une nouvelle stratégie et d'une orientation financière limpide qui ne lésera pas les plus riches mais qui au contraire feront de ces derniers des acteurs importants de la révolution verte indispensable à la survie de toute l'humanité. D'autre part, l'UBS lavera son honneur grâce au blanchiment d'argent vert et la Suisse deviendra un leader incontournable de cette révolution tant attendue par le Président Obama et les citoyens visionnaires de la planète. Alors pourquoi pas un fond de placement New Green Deal UBS? Yes, U & US, Be can a new green deal. Des noix oranges et des cygnes verts pour James Bond, voilà quelque chose d'écologie mutante à mettre en œuvre sous une forme plus légale et constructive plutôt qu'illégale et destructive de richesse et de confiance mutuelle. Un nouveau logo UBS avec une fougère plutôt qu'un flingue féminin qui troua jadis un fameux banquier comme nouvel emblème éthique donnerait une image moderne de la grande banque mondiale C'est la société et la Suisse dans son ensemble qui en sortira grandie et win-win devant le monde entier.

 

 

picture027.jpg

 

 

P.S. Je souhaite dire en passant à Stéphane Bonvin que si Mickey du Léman est loin d'être bon dans la vraie vie, il est largement en avance sur son temps à travers son art et que ses visions se réalisent souvent dans la réalité. Pour réussir là où jadis il a péché, Mickey n'a finalement besoin pour lui que d'un petit coup de pouce des journalistes taiseux qui refusent toujours de lever le secret des banquises sur sa vie privée riche et chaotique.

 

picture013.jpg

 

19:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

Tape Point G, nouvelle théorie de l'évolution

CADREFIN3.jpg

 

L'argent fleuve descendit d'Adam et remonta jusqu'à la source d'Eve qui le transforma en or. En croquant dans la Pomme, la banque suisse fut chassée de son paradis fiscal. Il lui resta à faire comme Darwin. Chasser les coléoptères et monter à bord du Beagle pour aller à la découverte de nouvelles espèces sonnantes et trébuchantes.

 

tpg 388.jpg

 

La commission fédérale des banques décida finalement de financer à coups de millions de francs l'Opération Darwin, nom de code de l'expédition roumano-suisse qui permit de libérer le secret des banquises en laissant à Dieu sa quête du dimanche et à Darwin, le monde réel et prospère, avec ses coffres, sa Bourse, ses échanges commerciaux. Grâce à la fameuse expédition du New Beagle, de nouvelles espèces vertes naquirent sur les territoires suisses, européens, et mondiaux. Les banques helvétiques financèrent prioritairement la probité, l'innovation et l'ingéniosité plutôt que la pieuvre de la mafia mondiale composée d'espèces en voie d'extinction tels que les dictateurs, les criminels de guerre, les milliardaires irrévérencieux, les oligarques nuisibles et parasites aux nouvelles espèces vertes en voie d'expansion.

 

A son retour de la Terre de Feu, Darwin fut accueilli en héros et interrogé par le président de la Confédération suisse, Mr Jean-Rodolphe Herz qui lui demanda si le secret des banquises avait été sauvé grâce à la vie privée des volatiles mutants qu'ils côtoya durant son voyage. Darwin eut cette réponse surprenante: "Des oiseaux de couleurs, inconnus jusque là, passaient chaque jour en fraude les frontières territoriales des Galapagos avec leurs valises remplies de nouvelles espèces liquides. Mais leur transparence fluorescente de nuit était telle que leur secret fut très bien gardé pour le bonheur de tous. La Confédération devrait tenir compte de ma nouvelle théorie de l'évolution. On ne charge pas de taxes fiscales ni ne rejette aux oubliettes l'âne qui avance entouré d'oiseaux du paradis. On lui offre à boire et à manger et on le considère."

 

 

CADREFIN2.jpg

 

Darwin découvrit de nombreuses espèces vertes lors de son expédition rocambolesque. Cependant il succomba et resta pieds et poings liés devant l'espèce extraordinaire photographiée ci-dessus. De retour de son voyage effectué sur le New Beagle, il écrivit dans ses mémoires: "Si j'avais su dès le départ du New Beagle que Dieu et le Diable allaient me faire rencontrer par le plus pur des hasards la plus merveilleuse des créatures terrestres, j'aurais signé un pacte de non agression avec eux afin qu'ils m'accordent la grâce de la garder en exclusivité dans mon bus doré. Je n'aurais jamais imaginé que le chaînon manquant entre le singe et cette splendide créature était une simple banane des Canaries" Darwin faillit perdre le fruit de ses coûteuses recherches lors d'une tempête tropicale essuyée au large de l'île volcanique de Tenerife qui manqua de couler le New Beagle. Le volatile gracile disparut quelques semaines avant de réapparaître avec ravissement. Dès son retour en Suisse, il étudia encore et encore l'évolution de son volatile de luxe en prenant grand soin de son immense liberté et nourrissant cet étrange oiseau-plante, composé de feu et d'eau, qui se présentait sous ses fenêtres à périodes très irrégulières. L'Eglise orthodoxe condamna fermement Darwin pour hérésie répétée et luxure. Mais sur Facebook, un club des amis de Darwin se constitua afin de défendre la position légitime du drôlissime personnage au chapeau de Charlie Chaplin. A ce jour, il est difficile de dire si Darwin saura faire passer sa nouvelle révolution verte et sa vision moderne de l'évolution humaine.

 

picture024.jpg

 

Garnaval Mad Off Tenerife

de gauche à droite:

Eva prima dona

Eva foga volatilis filicis românia (protégée de Darwin)

Eva volatilis palma canaris

 

Espèces de fougères volatiles uniques découvertes par Darwin

lors de son voyage, se développant harmonieusement

dans les endroits sauvages les plus secrets et discrets

Aimantés par la lumière naturelle et l'eau en abondance.

 

Une autre surprise attendait Darwin à son retour. Des ultra-chrétiens menaçaient de brûler les bus à la publicité athée partis de Londres sous le regard amusé de Darwin. Darwin s'écria: "Qui est contre Dieu? Les joyeux drilles qui maquillent les bus avec leur irrévérence ou ces fous de chrétiens fondamentalistes sans aucune ouverture évolutionniste sur les nouvelles visions du monde? Où sont les terroristes qui détruisent l'évolution de la race humaine? L'enfer, c'est bien les Autres, ceux qui condamnent et brûlent les humains mutants en semant la mort autour d'eux. La non-violence des athées est plus proche de Dieu que l'intolérance absurde de ces chrétiens."

 

Il devenait urgent que la presse mondiale ouvre une rubrique sur les convictions spirituelles de Darwin. Hélas, sous le poids du pouvoir des religions traditionnelles et la peur des mouvements sectaires, un tabou existait. Soit on devait vivre sous le toit protecteur des traditions religieuses chapeautées d'instances religieuses autoproclamées soit on devait se déclarer athée pour obtenir à une certaine posture philosophique crédible. Darwin, lui, postulait pour une attitude ni pour ni contre mais bien au contraire en pastichant Gilles et J-P Delamuraz:

 

"Elle n'est bien noble que modestement lotie et sauvage, la Venoge. Elle se parle toute seule dans la nuit en glougloutant, et joue à qui ne vient gitan n'a rien de mes reins affolants ni de mes seins menus, la Venoge. Elle loge de bon cœur petits poissons volages et jolis oiseaux à plumes, la Venoge. Et ne déloge de ses vertiges ondulants que méchants requins tiges qui forniquent dans son horloge mécanique en défigurant le cou des grands dauphins saphiques, la Venoge. On la dirait athée et libertine bien que Dieu la bénisse chaque matin au saut de l'aurore, la Venoge. Elle prend tout son temps pour éclore et jouir au soleil en tortillant ses courbes gracieuses sans prendre l'air vicié et ridé des rivières faciles offertes aux chalands la Venoge. Sous la lumière du soir, secrète et impudique, elle se colle brutalement à ce diable d'océan qui la déculotte amoureusement dans son lit, la Venoge. Elle est peut-être bien née d'un miracle immaculé et entre les jambes d'un minuscule espace vert, la Venoge. Puisqu'elle déflore l'océan érectile du bout de ses ongles vernis avant de surfer sur ses vagues en soupirant chaque fois de bonheur, la Venoge."

 

18:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)