13/03/2010

Jean Ferrat a rejoint la Nouvelle Aragonie

Que d'émotion et de tristesse au moment d'apprendre la disparition du chanteur-poète Jean Ferrat.

Je me souviens très bien du jour, un 4 août 1971 ou 1972, où maman m'offrit mon premier disque « d'adulte ». « Ferrat chante Aragon ». J'avais alors 12 ou 13 ans. La disquaire avait prévenu ma mère: « Madame, votre enfant est peut-être un peu jeune pour recevoir et apprécier ce disque ». J'étais fier, fier de cette maman qui me prenait pour plus mature que ce que la disquaire voulait bien croire.

Dès la première écoute de ce disque, j'ai su qu'il allait me marquer de longues années durant. Mon oreille recevait cette musique, cette voix, et ces textes en plein coeur. J'écoutais en boucles. Et plus j'écoutais, plus je m'imprégnais de cette utopie amoureuse et non-violente. Les textes sont imprimés et gravés dans mon cerveau, comme les petits cailloux blancs du Petit Poucet pour retrouver la maison d'origine.

Fidélité absolue à ce disque comme cet homme était fidèle à son Ardèche, à ses idéaux, à ses amours, à ses amitiés.

Merci Monsieur Jean Ferrat. Avec vous j'ai appris le bonheur et le malheur d'aimer.

 

Une femme attend là-bas

le signe de son homme tombé au combat.

 

Des billets d'août ont envahi la plage.

Des billets doux et sauvages

s'envolent de Normandie.

Les poètes ont déclaré l'amour aux impies.

 

Une femme peint à la gouache

l'homme à la grosse moustache.

Il était parti d'Ardèche

pour provoquer la brèche.

 

Ses billets d'août ont percé brouillards et nuages.

Des billets tendres et sauvages

tombent cette nuit du ciel de Normandie.

L'homme a tôt rejoint la Nouvelle Aragonie.

 

Les poètes auront toujours raison.

 

 

 

22:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

09/03/2010

Sur la route

Où vont l'homme et sa guitare

quand tu rentres tard le soir

que tu me dis chéri pas ce soir

j'ai la migraine des fêtards.

 

Où vont la femme et son violon

quand tu rentres tôt le matin

que tu lui dis chérie pas ce matin

j'ai le spleen des lointains horizons.

 

Un couple sur la route

ne trouve plus ses accords

il a cassé une première corde

puis deux cordes

puis trois cordes

puis quatre cordes

puis cinq cordes.

 

Le couple fatigué de sa route

a laissé violon et guitare sur le tarmac

un jour au mois d'août

en jouant le chant du Pachacamac.

 

à tous les couples en dérive (aux autres aussi) et en remerciement à Gilbert Salem je propose l'écoute de ce morceau de guitare de Jacques Stotzem « Pachacamac » puis le « Come together » des Beatles interprété par le jeune prodige Sungha Jung.

 

 

 

 

22:47 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

07/03/2010

8 mars 2010. hommage à Shakira

Une gitane à la spiritualité libérée, une chanteuse aux performances artistiques sensuelles et proches de l'extase. Shakira nous réserve le meilleur et laisse le pire derrière elle...ou presque. Une vidéo très bonne de la dompteuse de loup... et une parodie très marrante de son dernier clip vidéo de la louve en cage « She Wolf » pour nous les hommes qui apprécions la nouvelle liberté des filles mais regrettons leur peu d'attention à notre amour pour elles... Enfin, pas toujours...

 

 

 

11:29 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

06/03/2010

Le tissu et le voile à Berne

« Das Tuch » en allemand, le tissu en français. « Das Badtuch », le linge de bain. Une cinquantaine de personnes, seulement, ont manifesté cet après-midi à Berne contre l'instrumentalisation de la population musulmane suisse par le régime libyen. Comme je n'ai pas encore vu de comptes rendus de la presse écrite jusqu'à maintenant (23heures), je m'en tiens à l'intervention de la RSR1 de 22.30heures de ce dimanche soir. La manifestation aurait été placée sous le signe de la main de Fatima qui n'est pas un symbole religieux mais d'abord un signe féminin provenant à l'origine de la main de la fille de Mahomet, Fatima. Elle possède deux pouces et désignerait le chiffre 5. Elle serait utilisée comme amulette pour protéger du mauvais oeil et aussi comme porte-bonheur dans les pays africains. Les pays du Maghreb, et l'Inde, apprécient particulièrement la représentation de la main de Fatima.

 

 

Deux exemples de mains de Fatima ou Khomsa

 

La main est aussi celle qui tisse, qui fabrique le tissu, l'étoffe, qui sert à la mode, à sa beauté, àson élévation spirituelle, à l'habillage des femmes. « Das Tuch » en allemand. J'ai trouvé une chanson sous ce terme qui mélange sonorités médiévales et maghrébines, ainsi que culture germanique. Très surprenant le mélange des sonorités...et les mains qui se rejoignent...

 

23:26 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (12)

TU + CH = Tuch too much!

La Tunisie et la Suisse ont parfois des difficultés de communications téléphoniques. Cela change de la communication diplomatique avec la Libye.

Alors j'ai inventé aujourd'hui une pub pour les agences de voyage qui travaillent sur les deux pays.

 

TU + CH = TUCH TOO MUCH YOUR HOLLIDAYS!

TUNISIE – SUISSE, DEUX PAYS FAITS POUR SE RENCONTRER.

 

J'ai fait cette trouvaille en attendant de renouer le contact avec ma petite amie, Imen, entre vendredi et samedi.

Et comme j'ai aussi trouvé des merveilles sur Y tube avec ce terme « TUCH », je vous offre deux vidéos en prime.

Maintenant si les agences anticipent et me piquent l'idée, je fais passer le chapeau de l'artiste dans les rangs du management.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tuch too much
envoyé par ertu5504.


Oh you tuch my tralala
envoyé par adfish. - Plus de vidéos de blogueurs.

18:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)