28/01/2010

La chute de Natalie

Le buzz du jour. Une jolie pépette russe tombe du podium. Et hop! La voilà au top des vidéo clip. Faut dire qu'elle a une certaine classe, la grande blonde. Tu la vois sur la scène s'accroupir. Puis soudain, elle disparaît dans les ballons bleus, blancs, roses, sans jamais s'arrêter de chanter. Quel talent! Juste un petit sursaut sur une jambe qui l'a fait souffrir, et en avant vers le public. Elle s'arrête devant une petite fille, s'accroupit et lui dédicace sa chanson. Standing ovation for Natalie!

 

Photos-00200.jpg

 

J'm'appelle Natalie.

J'viens de Russie.

 

Photos-0017_11.jpg

 

J'aime bien la gym et l'acrobatie.

Je danse dans « Les oiseaux du paradis ».

 

Photos-0016_22.jpg

 

J'bois d'la vodka et du whisky

quand j'm'amuse dans les parties.

 

Photos-0016_22.jpg

 

Attention! Je prie

Dieu pour une chute adoucie.

 

Photos-0021_22.jpg

 

J'aime les ballons bien rebondis

qui rebondissent sur ma peau de Blondie.

 

Photos-0023_11.jpg

 

Maintenant, tout le monde m'applaudit.

J'suis une star sur Facebook, j'ai des amis.

 

Photos-0022_11.jpg

 

Viens Buzz jolie, ma petite chérie.

Nous deux, on a gagné un sacré pari.

 

 

 

16:47 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

09/01/2010

DC Decon, reporter-photographe à Djerba (8ème jour)

8ème jour. Samedi 2 janvier 2010.

 

Quand tu quittes un lieu,

réserve à tes amis le plus beau des adieux.

Un jour, quand tu reviendras en ce lieu,

ce sera comme si tu étais accueilli par les dieux.

 

DC Decon prend son dernier petit-déjeuner à l'hôtel puis il se rend à la réception où l'accueille Madame Sonia. N'étant pas au courant de la mission ultra-secrète « K d'O de Saint-Sylvestre » montée de toutes pièces par l'agent solitaire DC Decon , elle ne comprend pas ce que DC doit récupérer auprès de Monsieur le Directeur. DC Decon se perd en confusion dans ses explications nébuleuses. Néanmoins, Mme Sonia transmet sa demande et DC est reçu par Monsieur Najah Adalet, Directeur d'hébergement chargé du commercial.

 

Une petite discussion s'engage autour de l'affaire des « K d'O pour Kadhafi ». Monsieur Adalet semble sincèrement désolé de n'avoir pas pu faire aboutir l'acheminement des paquets. DC Decon lui répond que l'humour suisse reste parfois incompris de l'humour arabe, et vice versa. Ensuite DC Decon remet le K d'O contenant le stylo racé « Muammar Kadhafi » au charmant Mr Adalet en souvenir du passage du petit Suisse. Il offre aussi, en son absence, le grand et magnifique calendrier 2010 des Magasins du Monde à Monsieur le Directeur Khaled Bouhamed. A la réception, Mme Sonia est toute surprise de le voir ressortir avec des paquets de Nouvel-An. DC lui offre la nappe brodée africaine fait à la main aux motifs d'éléphants « Aline et Hannibal Kadhafi ». Au « banquier », c'est-à-dire à l'agent de change de la réception, il offre le presse papier africain « Saïf al-Islam Kadhafi » et à l'employé de maison qui se trouve dans les parages, la boîte de pralinés « Famille Kadhafi » Ambassador. Mme Sonia dit encore à DC Decon de la demander personnellement lors de sa prochaine réservation téléphonique. Elle garde déjà pour lui une belle chambre V.I.P. DC Decon ne sait comment remercier Mme Sonia d'une si gentille attention.

 

Départ pour la chambre 4703 avec le reste des K d'O. DC poste en priorité le courrier qu'il a écrit pour la famille Kadhafi, courrier sensé parvenir à l'Ambassade de Libye à Tunis. Cette fois, il ne rate pas la cage aux oiseaux réservée au courrier postal. Ensuite, il dépose entre les ailes du Cygne, le très beau couvre-chef kirghiz « Muammar Kadhafi » qu'il offre au mari de l'artiste de chambre; le joli chameau « Baby Kadhafi » sera pour le plus petit des enfants de la même artiste, et la bougie « Aïcha Kadhafi » pour la femme artiste de chambre au grand coeur qui a pris grand soin de la tenue des lieux. DC garde encore en réserve un dernier K d'O pour plus tard.

 

Il est temps de faire ses adieux. DC Decon se rend donc au bar de la piscine. Après avoir salué les animateurs et animatrices présents, Soumaya l'appelle à sa table. « Alors tu t'en vas? » lui dit-elle. DC répond que oui mais il lui promet de revenir. « Imen n'est pas là? Elle a congé aujourd'hui qu'elle m'a annoncé. » dit DC. « Oui. On a partagé en deux l'équipe pour les congés durant les deux jours qui viennent. On est crevé » répond Soumaya. « Viens avec moi. J'ai une petite surprise pour toi ». Soumaya est toute étonnée mais elle suit DC. Dès lors, elle ne le quittera plus jusqu'à l'heure de son départ. En fait de surprise, c'est les boucles d'oreilles et petit pendentif Swarosky « Aïcha Kadhafi » que DC veut offrir à la splendide tigresse africaine, Soumaya. Ses yeux brillent à la découverte des bijoux. Photos « collés serrés » dans le hall d'entrée avec Nicole si étonnée de voir ce diable de DC accompagné par cette belle plante aux yeux ensorcelants tout droit sortis du désert. Mais DC, malgré le bonheur de la présence de Soumaya et la lumière rayonnante de Nicole, est inquiet. Imen ne pointe pas le bout de sa jolie frimousse. Est-elle restée endormie, la plus séduisante des Princesses?

 

11.15heures. Le car a du retard. DC est maintenant persuadé que la belle Imen ne viendra plus. Il est tout de même très heureux de la présence de la si délicieuse Soumaya à son départ. Les Français pointent leur jalousie sur le Suisse. « Ah ben toi, t'a pas perdu ton temps » lance l'un deux. « Tu la ramènes en Suisse dans les bagages? » tonne un autre. Le car arrive enfin. DC Decon charge ses valises. Il prend congé de Soumaya avec beaucoup de chaleur de part et d'autre. Et soudain, comme dans un scénario de film français cousu de fil blanc et nourri au biberon chargé d'eau de rose, la belle Imen se précipite hors de l'hôtel et saute dans les bras de DC Decon. C'est le délire. Les comparses jouent une sérénade à trois devant le car qui doit patienter encore un peu avant de quitter l'hôtel.

 

Derniers bisous. Cette fois, il faut vraiment partir. Les filles rejoignent l'hôtel. DC Decon monte dans le car sous la bronca des Français et des Belges. « Ah le petit malin! Pas une mais deux à la fois! Tu fais comment?! » et un autre « Il assure le petit Suisse ». Et tout le voyage comme ça jusqu'à l'aéroport.

 

La lagune est couleur azur. Extraordinaires paysages jusqu'à l'arrivée à l'aéroport de Melita. Des photos de rêve imaginées à travers un objectif absent et qui s'échapperont de la vitre du car sans jamais revenir ailleurs que dans le cerveau de DC Decon. Dommage! A l'aéroport, DC trouvera une djellaba exactement de la même couleur que la lagune découverte ce matin de 2 janvier 2010. Il la prendra en souvenir de ce départ inouï.

 

Crevé! Coup de barre absolu dans la zone d'attente de l'aéroport. Nicole conseille à DC un bon café. Puis la rentrée se fait tout en douceur sur la Suisse, enfin, plutôt tout en glace vu la température régnant au pays. Nicole et DC Decon ont prévu un dernier repas du soir en commun à Bâle. Mais, ultime rebondissement, ils vont tous les deux jouer les super blondes de l'année nouvelle. Car après avoir récupéré leurs bagages, Madame le Maire prend la douane française et Monsieur DC Decon passe du côté suisse... et comme deux cons valent mieux que trois tu l'auras, ils se retrouvent piéger dans leurs pays respectifs sans moyen de communiquer puisqu'ils n'ont échangé que leur email! Voilà comment les deux personnages les plus marrants de la semaine du Nouvel-An djerbien se sont ratés à la sortie de leurs sublimes vacances. Et c'est authentique. Vivement que la Suisse soit dans l'Europe ou que la France rentre dans la Suisse!

 

à Rachid Hamdani et Max Göldi, otages suisses retenus depuis 541 jours en Libye.

 

P.S. A son Excellence, Monsieur Muammar Kadhafi, Guide de la Révolution libyenne et Roi des rois d'Afrique. Ma proposition faite dans « Lettre de Tunisie, via Tripoli » reste d'actualité au cas où vous ne trouveriez pas un accord à l'amiable avec mon pays, la Suisse. Nos deux compatriotes n'ont que trop subi le différent entre votre pays et le miens. Seule leur liberté retrouvée serait un acte supérieur de Justice de votre part. Merci à vous et à votre fils Hannibal pour aider à la réussite d'une sortie de crise honorable à tout le monde. Que Messieurs Rachid Hamdani et Max Göldi sortent de leur cage aux oiseaux!

 

* * * * *

* * * *

* *

*

 

 

Remerciements à la Direction et au Personnel de l'Hôtel Laïco Djerba en Tunisie ainsi qu'à toute l'équipe d'animation de cet établissement qui mérite son excellente réputation.

 

Merci à mes enfants qui ont participé au financement de cette aventure grâce au bon voyage offert pour mes cinquante ans.

 

Merci à l'agence « Concorde Voyages » à Delémont pour son accueil, et qui m'a mis la puce à l'oreille pour choisir le bon endroit géographique, le bon choix stratégique, et au bon moment voulu.

 

Photos-00344_1.jpg

 

Photos-0033_11.jpg

 

Photos-00366_1.jpg

 

picture0011.jpg

 

Cheik Pacha K Mac:

 

« Celui qui oserait éventuellement s'en prendre

à Imen ou à son amie Soumaya

aura personnellement à faire à Pacha K Mac ».

 

picture0433_1.jpg

 

picture03327_8.jpg

 

picture037_99.jpg

 

picture034_77.jpg

 

picture022_99.jpg

 

Si je suis ton joujou

toi tu es ma chouchou,

nous irons danser parmi les froufrous de l'amour

dans notre couscous béni aux sons des tambours.

Inch'Allah!

 

Cheik Pacha K Mac

 

picture043334_1.jpg

 

Photos-00388.jpg

 

Merci à vous toutes et vous tous,

l'équipe exceptionnelle du Laïco Djerba.

A bientôt.

 

Dans une vie,

il y a ceux qui critiquent et n'agissent jamais;

ceux qui agissent mais ne s'autocritiquent jamais;

et ceux qui voyagent dans la critique du monde

en questionnant l'agir sans jamais cesser d'aimer.

A ces derniers, l'humanité désigne la marge.

Car l'humanité, cynique, a peur d'apprendre qu'elle est aussi capable d'amour.

Car l'humanité a peur d'être faible alors que l'amour est plus fort que tout.

 

 

 

 

 

 

17:37 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (7)

DC Decon, reporter-photographe à Djerba (7ème jour)

7ème jour. Vendredi 1er janvier 2009, 10.30 du matin. Ultime journée complète passée à Djerba. DC se rend au bar de la piscine qui est aussi le lieu de rendez-vous préféré entre animateurs de l'hôtel et clients. Il croise Nino, dit le phénomèno El Nino, sympathique acteur des spectacles et accompagnateur de ballades en calèche à la ferme aux crocodiles. Puis DC salue Chaleur, le rabatteur le plus actif pour le Club des jeux interactifs organisés en matinée. C'est alors qu'une des animatrices lui fait un signe amical et l'invite à s'asseoir à sa table. Petite discussion engagée, il apprend qu'elle s'appelle Imen. DC lui répond qu'elle a un prénom très érotique. Elle sourit à la fois avec plaisir mais aussi avec un petit air gêné qui lui va si bien. Imen, c'est l'animatrice qui ne gardait pas au bon endroit au moment des photos de hier soir. Imen, elle est si belle que l'aube de l'amour pourrait surgir plus fort qu'un volcan en fusion de ses grands yeux de gazelle timide. Imen, elle a une voix si douce que même un tsunami pourrait arrêter net sa progression terrifiante par respect pour la Beauté en épargnant son grand corps splendide. Imen, elle a tapé dans l'oeil de DC dès le premier jour mais il n'a jamais rien fait pour se rapprocher d'elle. DC n'arrive plus à croire en quoi que soit quand il croise une femme. Il est devenu aussi neutre et distant qu'un Suisse qui n'a jamais vécu de guerres de l'amour. Du moins le croit-il. La faute à tant de désillusions amoureuses. DC Decon n'est pas devenu DC Decon pour rien.

 

Imen va danser ce soir dans le spectacle « Le Papillon ». Elle demande à DC de venir faire des photos. DC répond qu'il ne manquera pas le spectacle. Il est déjà l'heure de manger puis de partir en calèche à la ferme aux crocodiles. Après les naïades, voilà les crocodiles. Il est vrai que parfois le croco se retrouve au bras de la naïade... voir aussi dans son lit. Cela dépend de quel prédateur on parle. Homme ou animal? Il vaut parfois mieux avoir à faire à l'animal. On sait exactement à qui on s'adresse.

 

A la chambre d'hôtel, l'artiste de chambre a laissé un nouveau cygne magnifique en guise de bienvenue pour la nouvelle année 2010 (voir sur le site internet de l'Hôtel Laïco d'autres magnifiques images de cygnes, ndlr). Désormais, DC Decon donne un petit nom au Laïco Djerba: l'Hôtel des Cygnes.

 

En début d'après-midi, DC embarque avec une maman assez sexy, à demi Marocaine, à demi Suisse, et sa fille qui habitent actuellement à Corcelles, Neuchâtel, village d'adolescence de DC. Le monde est si minuscule parfois. Nino fait le parcours avec nous. Il est si petit, Nino, avec ses 26 printemps. Il a la taille d'un enfant de 7 ans. Sur la calèche, on a peur de le voir s'envoler alors qu'il demande sans cesse, avec sa voix hors du commun, à tous les passagers des calèches d'attacher leurs ceintures! Magnifique après-midi, fous rires continuels entre nous et coucher de soleil exceptionnel sur la campagne djerbienne. Nino est confortablement assis entre Madame et Mademoiselle. Il est aux anges accrochant fermement ses si petits bras aux bras des dames avec ses yeux brillant de bonheur. Images inoubliables d'une vraie scène de cinéma d'auteur. Un vent froid nous condense dans la nuit qui tombe mais nos coeurs se dilatent et palpitent comme aux meilleurs jours de beaux souvenirs d'enfance.

 

A 18 heures, DC passe chercher les photos du 31 qu'il a commandé au service photo de l'hôtel. Sur le chemin du Bar Hannibal, il croise Imen qui va préparer sa soirée à la disco. Leur main se joignent spontanément. Elle lui annonce que la veste qu'il lui a offert sur la terrasse de la piscine lui a été dérobée. Elle a l'air un peu triste. DC lui dit que ce n'est pas grave. Que demain, ils iront ensemble choisir un joli truc pour elle avant le départ. Elle lui demande s'il sera présent au spectacle. DC répond que oui et se rend au bar Hannibal. Il tombe sur Nicole, la merveilleuse Nicole accompagnée de Sylvie. La petite « Jane » de la plage ne tient pas en place. Et tout de go, elle pénètre derrière le bar où servent cinq garçons. Elle a décidé qu'elle voulait alimenter de sa touche féminine ce foyer à 100% mâle. Comme une liane, elle se glisse le long du bar. Et ça marche! Les serveurs sont perturbés mais la laissent faire. Et voilà comment dans un quatre étoiles tunisien, Madame le Maire réussit à modifier l'ordre établi. « Géniale, la petite Française! » DC Decon admire ce crime de lèse-majesté masculine au bar Hannibal.

 

Nicole, Sylvie et DC mangent un succulent dernier repas à la salle du grand restaurant. L'agneau est tendre à souhait, le couscous raffiné. DC Decon abandonne à leur chambre respective ses deux compagnes fatiguées. Nicole n'a plus envie de quitter Djerba, pas plus que DC. Ils ont tous les deux vécu des moments d'intenses émotions en ce lieu magnifique. Ils ne l'oublieront pas et se promettent déjà de revenir bientôt.

 

DC n'a pas encore récupéré ses K d'O au bureau du directeur. Il s'y rendra demain matin. Il est temps de se retrouver à la discothèque et d'assister au grand spectacle multiculturel « Le Papillon » (les photos seront posés sur ce blog dans un prochain article, ndlr). DC n'a d'yeux que pour Imen bien que toutes et tous offrent un intense bonheur au public (Ne manquez pas les shows de cet hôtel si vous vous rendez là-bas un jour. Ils ont acquis une réputation que d'autres hôtels peuvent leur envier, ndlr).

 

Après le spectacle, DC attend Imen. Elle arrive l'air un peu contrarié. DC ne demande rien. Elle ne veut rien boire. Un peu plus tard, elle danse sur la piste avec Soumaya, une autre splendide animatrice. DC fait une ou deux prises de vue des demoiselles qui se prêtent très volontiers au jeu. Puis il va se coucher. Imen a congé le 2 janvier. Mais elle a promis à DC de venir lui dire au revoir à la réception avant son départ. DC Decon s'endort en rêvant à cette somptueuse Tunisienne...en pensant que somptueuse se termine en tueuse.

 

picture0377_7.jpg

 

IMEN, DARK NIGHT

 

Photos-00411.jpg

 

DANCE WITH ME!

 

Photos-00422.jpg

 

SING WITH ME!

 

picture024_777.jpg

 

DON'T FORGET ME!

 

picture037_77.jpg

 

IMEN, WHITE NIGHT

 

Photos-0005_11.jpg

 

IMEN, THE BUTTERFLY

 

picture001_11.jpg

 

SHE IS THE GIRL!

 

Photos-00055_1.jpg

 

IMEN, THE BUTTERFLY

 

00:28 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

08/01/2010

DC Decon, reporter-photographe à Djerba (6ème jour)

6ème jour. Jeudi 31 décembre 2009. Les vacances sont bientôt finies en même temps que le dernier jour de l'An. DC passera sa matinée et son après-midi à bronzer sur la plage en compagnie de Nicole et de sa nouvelle copine Sylvie. Une trempette des pieds dans la mer, un ciel à faire pâlir les Suisses et les Français restés au pays. Nicole plonge et ressort de l'eau sous le soleil telle une naïade sortie d'un James Bond. Tout est parfait. Sauf que dans le monde de James Bond, tout n'est jamais si parfait que ça. Sauf que nos otages n'ont toujours pas retrouvé la liberté. Sauf que DC Decon attend le Roi Kadhafi tel l'enfant Jésus dormant dans sa crèche de luxe qui aimerait obtenir l'autorité nécessaire sur sa Très Haute et Très grande Majesté afin qu'elle gracie nos deux compatriotes dans les jours qui viennent. Il n'a reçu aucune nouvelle de ces K d'O bien qu'il ait croisé à deux reprises Monsieur le Directeur. Sont-ils en route pour Tripoli ou quelque part en berne dans le bureau de la Direction? Mystère. Sylvie, une dame qui porte plutôt bien sa soixantaine, n'en revient pas de l'âge de DC. Elle lui donne 35 ans! Il lui dit qu'il est grand-père d'un nouveau-né venu au monde en janvier dernier. « Ah bon! Eh bien tu fais rudement jeunet pour un grand-père. T'es beau gosse. Tu vas en retrouver une sans problème. » lui glisse-t-elle avec beaucoup de gentillesse. En vacances, les hommes sont plus sûrs d'eux. Ils retrouvent leur enfance et jouent au naturel avec les filles de la plage.

 

Nicole répète à satiété son expression favori: « Oh! La vache! » tandis qu'elle papote avec nous. Tous les mecs sont des Johnny Weissmuller en puissance pour elle. DC adore que ce rêve de petite fille soit resté intact après deux décennies passées dans la peau d'une femme de décision et d'action. Elle aimerait bien être la Jane rebelle prête à rejoindre la jungle aux animaux. « Moi pas ton Tarzan, moi juste venu secouer le palmier de Kadhafi pour faire tomber lait de coco sur son coeur troublé » lui répond par transmission de pensée DC Decon.

 

Vers 16 heures, retour avec Nicole du côté des gentils animateurs. Khaled annonce une mise aux enchères d'une des tenues de soirée de la troupe. Celui qui remportera la mise aura le droit de s'habiller et de se mêler à la bande des animateurs pour la grande photo finale de l'An 2009. DC Decon trouve le jeu marrant et y participe. Pour 200 euros, il remporte la mise après une lutte acharnée avec un Belge. Il faut encore trouver la ceinture et les chaussures blanches ainsi que faire l'ourlet au pantalon. Saut de puce à Midoun avec un des sympathiques animateurs tunisien et de sa future femme originaire de Belgique.

 

Sur le chemin de sa chambre, il tombe sur Monsieur le Directeur qui lui annonce malheureusement que, malgré de multiples démarches, ils n'ont pas réussi à acheminer mes K d'O en Libye. Il me dit qu'il me reste la solution de l'Ambassade à Tunis. DC Decon remercie pour les démarches ponctuelles de sa Direction. Ces K d'O sont à récupérer au bureau du Directeur. Il répond tout de go qu'il fera la distribution de ceux-ci au personnel et enverra le courrier destiné à la famille Kadhafi par pli postal à l'Ambassade de Libye à Tunis car un aller-retour Djerba-Tunis n'est pas envisageable. 1200 km le dernier jour, non merci pense DC Decon, et en plus sans aucune garantie d'acheminement vers les personnes concernées.

 

A 19 heures, DC Decon est sapé de pied en cap et pose avec toute l'équipe devant une centaine de paparazzi touristes agglutinés à l'entrée de l'Hôtel. On se croirait à Cannes. Manquent les marches et le tapis rouge. Les animatrices sont splendides. La soirée ne pouvait mieux démarrer. On oublie le Colonel, ses murailles de Libye, son silence, et on va faire la fête.

 

Repas bien organisé, belle présentation sur l'assiette. Malheureusement au niveau des papilles cela manque de caractère et de définition. Un bon Pinot Noir de Tunis accompagne le repas. Les spectacles sont moins éblouissants que sur la scène de la discothèque. Et, au grand dam des clients, ni gags ni participation des clients de l'hôtel dans l'animation. Le passage du Nouvel-An est par contre superbe. Mais la suite fait fuir la moitié des clients vers leurs chambres. Les animateurs sont fatigués. Ils ont tout donné pendant la semaine. Ils ressentent la nécessité de faire la fête entre eux. Musique arabe à satiété et à très haut régime sonore. DC Decon se retire aussi. Son estomac ne tient décidément plus le coup. Et le non-acheminement de ses K d'O ont plus d'effets négatifs qu'il n'y paraît sur son moral. Fin en queue de poisson d'une fête qui s'annonçait pourtant sous les meilleurs auspices. Dommage! DC Decon aurait peut-être du rester et fêter avec toute l'équipe de l'animation.

 

Photos-0021_11.jpg

 

Photos-00088_1.jpg

 

Photos-00131.jpg

 

Photos-00222.jpg

 

Photos-00244.jpg

 

Photos-00288.jpg

 

Photos-002122_1.jpg

 

picture024_22.jpg

 

picture0244.jpg

 

picture024_33.jpg

 

picture024_66.jpg

 

picture024_44.jpg

Mais pourquoi ces deux-là

ne regardent-ils donc pas le public?

 

 

08:03 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

07/01/2010

DC Decon, reporter photographe à Djerba (5ème jour)

5ème jour. Mercredi 30 décembre 2009. Midi. L'ami Khaled, excellent responsable de l'animation, présente le mariage traditionnel berbère sur la place de la piscine avec sa troupe de comédiens animateurs improvisés. La famille Bigoudi propose de marier leur fille au fils de la famille Groradin.

 

Le public manifeste son plaisir et participe aux commentaires de Khaled. La fille, sensée être restée vierge pour son mari, provoque l'ire du public. Le garçon, son futur mari est aussi sensé être paré de la même vertu. Les rires sont encore plus forts quand un spectateur demande « comment qu'on vérifie pour un garçon? Et ses trois premières femmes, ils ne les a jamais touchées? ». Soudain DC Decon (et c'est vrai) se prend une balle en plein dans le dos (voir photos ci-dessous). Il a eu le malheur très occidental d'un peu trop dirigé son doux regard sur une des trois épouses du fils de Groradin qui va marier pendant cette cérémonie sa quatrième épouse. DC Decon trouve que quatre épouses c'est bien trop pour un seul homme déjà qu'une seule c'est si difficile à satisfaire sur tous les plans. Comme DC Decon a eu la bonne idée d'apprendre la science du vampirisme à l'Université de Dracula durant ses 5 années d'agent blogueur, il reste debout et de marbre en soignant sa blessure incognito sans que personne ne remarque rien du tout. C'est la force des morts-vivants. Plus c'est énorme, moins cela se voit, moins les médias en parlent.

 

DC Decon passe ensuite l'après-midi sur la plage avec Madame le Maire. Deux êtres décalés par rapport à leur vie routinière s'amusent vraiment et prennent un immense plaisir à profiter de leurs congés de fin d'année. DC Decon ne dévoile rien de sa double raison d'être là mais laisse sous-entendre à Madame le Maire qu'il n'a pas choisi son lieu de vacances par pur hasard.

 

Soirée berbère et excellent couscous, spectacle et danseuses du ventre sous la tente « Kadhafi ». Michael Jackson « This is it » et les animateurs concluent cette journée éblouissante. Cette troupe de jeunes animateurs montre qu'elle possède des qualités vraiment exceptionnelle de fraîcheur, de travail, et de spontanéité. DC Decon n'a pas reçu de nouvelles de Monsieur le Directeur. Il imagine que son blog a été visité par lui et que l'écriture découverte ne passe pas vraiment comme une lettre à la poste. C'est dur d'être diplomate animateur sans être chargé de la langue de bois. Vivre pour la liberté. Vivre pour aimer. Vivre pour échanger. Vivre pour découvrir d'autres cultures et d'autres façons de penser. Et pourquoi donc parler toujours rapports de force et prédation quand la vie n'est que perpétuel retour à la poussière? Dites-le moi, Monsieur le Directeur.

 

Un petit muscat de Carthage et DC Decon le gazou retrouve son lit, seul, comme à sa mauvaise habitude. L'esprit prédateur n'arrive décidément pas à investir l'âme de cet herbivore qui attend sa gazelle providentiel pour former enfin un couple d'herbivore prêt à protéger l'espace vert et les moyens vitaux de son partenaire. Un rêve des Mille et Une Nuits...

 

Photos-00933.jpg

 

Photos-00944.jpg

 

Photos-00995.jpg

 

Oh! La putain de balle!

 

Photos-00099.jpg

 

Photos-00100.jpg

 

Photos-00111.jpg

Couscous, mon frère,

Couscous, ma soeur.

 

Photos-002666.jpg

 

Photos-00277.jpg

 

Photos-00211.jpg

Sous la tente Kadhafi, le feu des danseuses du ventre.

 

Photos-002111.jpg

 

Photos-00211111.jpg

 

Photos-00366.jpg

 

Photos-00377.jpg


Photos-00455.jpg

"This is It" Michael Jackson

 

 

08:09 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1)