30/03/2012

Flamant rose de printemps

 

un amant qui ose

un flamant rose


l'oiseau a engendré sur sa vie de névroses

c'est un flamant, un joli flamant rose


un bébé dans son ventre tout rose

qu'a-t-elle fait de sa vie tout en rose?


en ce jour son fleuve arrose

cette révolution impossible qui ose


elle prend toute chose

de sa vie comme une drôle de cause


Et son effet lumineux tout en rose

séduit ses deux soldats roses

over bébé dose


pas de terrible psychose

regardez la vie en rose


 

Photos-0150.jpg

 

 

16:27 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (5)

"Projet Maghreb" une bonne idée... sur fond d'appel d'air

 

Isabel Rochat, cheffe du Département de la Sécurité à Genève a une excellente idée: faire des petits délinquants des citoyens prêts à repartir dans leur pays pour se former...

Une aide leur viendra sous la forme d'un fond de secours issu de l'argent...de la drogue séquestré par la police. 4'000 francs dont 1'000 directement versés au candidat et 3'000 versés à une ONG chargée de superviser le projet formateur de la personne, garagiste ou chauffeur de taxi par exemple. L'idée est de faire profiter les multirécidivistes, condamnés à de petites peines de prison pour vols, d'une aide d'Etat pour un retour au pays dans de bonnes conditions.

En soi, l'idée est généreuse. En réalité, il faut se méfier d'un risque de recrudescence de vols. Tous les jeunes venant du Maghreb vont connaître l'histoire et en parler entre eux. Si voler peut leur rapporter beaucoup...soit en ne se faisant pas pincer soit en se faisant pincer...mais récompenser au bout du parcours de récidiviste, et que, de l'autre, se tenir à carreau ne leur apporte que dalle et la tristesse de n'avoir aucun avenir devant eux, ils voleront. C'est absolument certain. Isabel Rochat a-t-elle un « Projet Maghreb" similaire pour les jeunes arabes immigrés qui ne se lancent pas dans la délinquance?

Cela me paraît prioritaire...pour la sécurité du citoyen ordinaire.

 

13:40 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1)

25/03/2012

A quel jeu tu joues, ma môme?

 

L'amour déglingue

sa langue nuptiale en multiple.

Elle est un peu trop dingue

pour la société dans sa liberté triple.

 

Elle risque l'expulsion

pour d'interdites pulsions.

Et je fais partie du poison

qui peut l'exclure de la nation.

 

Faut-il être damné pour subir

la foudre de mes amours en délire?

 

Faut-il être poète pour étaler

une vérité difficile à formuler?

 

Elle a mille pulsations

dans son coeur en fusion.

 

Il y a eu fission.

Et de sa réaction

elle fera une réalité ou une fiction

dont le cinéma aime faire foison.

 

Une femme aime en liberté.

Mais ses amours contrariés

ont pour vocation de la chasser.

 

Sorcière d'amour.

 

Peux pas tricher avec la loi.

Peux pas tricher avec son amour hor-la-loi.

Peux pas tricher avec elle

que j'aime comme un fou rebelle.

 

Sorcière d'amour,

bien aimée de toujours,

mal aimée des tambours,

est-ce que ça ira mon amour

si je te dis qu'on pourra toujours

s'aimer malgré les lois qui labourent?

 

Bon grain surgit de l'ivraie en hiver,

si tu mens j'irai en enfer.

 

A Elle

 

16:04 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (5)

18/03/2012

Vivre sur un fil...

Ils ont proclamé la fatwa

comme descendants direct d'Allah

ou comme simple abus de pouvoir

de ceux qui gardent jalousement Dieu et le pouvoir

 

Dieu n'appartient pas aux hommes

Dieu est Essence au sein des hommes

Conscience parmi les hommes

 

Ceux-là qui ont proclamé la fatwa

ceux-là ne détiennent pas la Loi de Joshua

 

Ils commetront leur crime

en offrant une pauvre prime

 

100'000 euros au tueur ivre

Ma vie devient fureur de vivre

 

Si cela devient réalité concrète

Arrière Satan et ta base secrète!


15:53 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (3)

15/03/2012

De Siders en Syrie, des enfants morts dans l'effroyable horreur

 

Triste jour que ce 15 mars 2012 ensoleillé et chaud comme un bourgeon de promesse printanière. Toute l'Europe pleure un drame épouvantable qui touche une classe en vacances de neige. Des enfants heureux de leur semaine de ski en Valais rentrant à la maison tout bronzé, tout plein leurs poumons d'oxygène et leurs têtes bien pleines des souvenirs de glisse et de vie communautaire. Et c'est le fracas qui frappe, comme la mort blanche roulant sur les hommes et les femmes si fragiles devant les forces destructrices des neiges éternelles s'abattant sur les maisons, l'église du village, et les gens.

La grande peur dans la montagne s'est déplacée sur l'autoroute. L'autocar qui venait de quitter la station alpine de Saint-Luc s'est encastré dans une niche de secours d'un tunnel autoroutier. Un drame insoutenable pour les sauveteurs accourus sur place. Des enfants broyés par le destin. C'est la fatalité. Les seuls mots que l'on trouve à prononcer devant la dislocation et la désintégration de vies enfantines et notre impuissance devant la mort d'êtres si beaux et si heureux au retour des vacances.

Hasard douloureux du calendrier, ce 15 mars est aussi le jour d'un triste anniversaire. Il y a un an, la « Syrie libre » se soulevait. Un an plus tard, l'horreur est à son comble. Jamais régime n'a commis pire dans l'horreur depuis Hitler. Jamais cynisme aussi profond n'a été atteint par un couple marié, père et mère d'enfants, et dirigeant un pays d'une main de plomb tout en présentant en même temps sourires, fraîcheur, famille amicale et soudée, au monde extérieur.

Comme si des êtres humains pouvaient rire et chanter tout en torturant, exterminant des enfants, des femmes, et des hommes! La Waffen SS, version syrienne.

Je l'ai déjà écrit à deux reprises. Nous ne pouvons pas entrer en guerre contre cet Hitler des temps modernes en intervenant directement dans le pays. Pour cause de risques énormes de chaos absolu menant à un malheur total et intégral. Mais nous pouvons  faire assassiner. ce potentat devenu complètement pervers et sanguinaire. C'est possible. C'est indispensable. La peine capitale est notre seul recours devant les atrocités de cet assassin sanguinaire et sans le moindre sentiment humain pour celles et ceux qui ne pensent pas comme lui. Ce n'est pas la fatalité. C'est la volonté internationale d'en finir avec ce régime qui permettra au monde entier de respirer un peu mieux en attendant que la Syrie chasse ses démons. La Syrie suffoque. La Syrie est en proie aux forces du Mal. La Syrie attend la niche de secours qui fera crasher le régime de Bachar el-Assad et qui permettra de protéger ses enfants, ses femmes, et ses hommes qui n'en peuvent plus de mourir sous ce régime fasciste.

Un 15 mars 2012 où l'on attend une décision forte et définitive des démocraties de la planète en soutien à la résistance syrienne.

Des idées noires pour faire triompher la liberté en Syrie. Changer la réalité, notre réalité.

Des enfants, nos enfants, notre tragédie et notre avenir. Tous ensemble, nous sommes mamans et papas d'enfants qui meurent et disparaissent tragiquement sur la planète Terre. Un monde solidaire...pour toutes et tous. Dans la tristesse et des fleurs pour l'espoir et la vie de nos amours, de nos enfants.

 

Paloma

 

 

15:20 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (6)