04/02/2012

La Tunisie expulse l'Ambassadeur de la Syrie

La Tunisie, berceau de la Révolution de Jasmin, en tête de pont dans le soutien à l'opposition syrienne. La Tunisie avait, par ailleurs, accueilli en décembre le premier congrès du Conseil national syrien (CNS) qui regroupe la majorité des courants d'opposition au régime de Damas. Aujourd'hui, elle réitère son soutien indéfectible aux combattants de la liberté. Face au double veto Russe et Chinois, la petite Tunisie à peine libre et indépendante de la dictature fait plaisir à voir. Nous pouvons compter sur elle pour toujours défendre à l'avenir les principes des droits humains et démocratiques contre la tentation totalitaire d'où qu'elle vienne.

 

Merci Tunis, merci les Tunisiennes et les Tunisiens.

 

SHOW ME THE PLACE (Leonard Cohen)

Show me the place where you want your slave to go/
Montre moi l'endroit où tu veux que ton esclave s’en aille
Show me the place I’ve forgotten I don’t know/
Montre moi l'endroit j'ai oublié je n’sais pas
Show me the place for my head is bending low/ 
Montre moi l'endroit car ma tête est courbée vers le sol
Show me the place where you want your slave to go/
Montre moi l'endroit où tu veux que ton esclave s’en aille

Show me the place help me roll away the stone/
Montre moi l'endroit aide moi à rouler cette pierre au loin
Show me the place I can’t move this thing alone/
Montre moi l'endroit j’peux pas bouger cette chose tout seul
Show me the place where the Word became a man/
Montre moi l'endroit où le Verbe s'est fait homme 
Show me the place where the suffering began/
Montre moi l'endroit où les souffrances ont commencé


The troubles came I saved what I could save/
Les ennuis sont venus j'ai sauvé ce que j'ai pu
A shred (thread) of light a particle a (way) wave/
Un fil de lumière une particule une onde
But there were chains so I hastened to behave/
Mais il y avait des chaines aussi je me suis empressé d'agir
There were chains so I loved you like a slave/
Il y avait des chaînes aussi je t'ai aimé comme un esclave


Show me the place where you want your slave to go/
montre moi l'endroit où tu veux que ton esclave s’en aille
Show me the place I’ve forgotten I don’t know/
montre moi l'endroit j'ai oublié ne ne sais pas
Show me the place for my head is bent and low/
montre moi l'endroit car ma tête est courbée vers le sol
Show me the place where you want your slave to go/
montre moi l'endroit où tu veux que ton esclave s'en aille


18:36 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (4)

Affiches de guerre. Faites l'amour!

 

Ça me casse, la polémique autour des affiches du film "Les Infidèles". Ça me casse tout simplement parce que les images de guerre qui se démultiplient à la télévision, dans les journaux, sur le web sont absolument dégradantes, consternantes, affligeantes, immorales, scandaleuses, immondes, ignobles, rebutantes, asphyxiantes, démoralisantes. Elles bafouent les droits à la vie, à la liberté, à s'aimer. Elles font la promotion et l'inflation de la violence, de l'horreur, du crime autorisé, du sadisme banalisé, du droit du plus fort et du plus puissant à s'arroger le droit d'existence sur l'Autre. Toutes ces affiches, ces codes barre classiques qui montrent tellement souvent que par la violence et la haine ont obtient tellement plus, tellement plus vite et plus facilement le droit de vivre et de dominer le monde que par l'usage des armes de l'amour. Crucifixion de l'amour. Tout un symbole, il y a 2000 ans...

Voilà. C'est un coup de gueule destiné à toutes celles et tous ceux qui, de tous bords, de toutes confessions, de tous pays, censurent celles et ceux qui se battent pour plus de fraternité, d'amour, de justice, de fraternité dans le monde et qui arrachent toutes les affiches humoristiques autour du grand théâtre vaudevillesque que les êtres humains se jouent quand ils pensent à séduire, à prendre possession d'un corps, d'un amour, l'espace d'une nuit ou d'une vie. Jouer à l'amour pas à la guerre. Et si à la guerre vous jouez pour obtenir une victoire faites-le avec amour et non avec haine et rejet de l'autre. Le monde serait tellement plus saint d'esprit et joueur.

Dieu nous a offert le paradis pour y vivre heureux et en harmonie (notre Terre-Mère). Et nous en faisons notre propre enfer. Qui comprend les symboles de l'Apocalypse? Satan nous divise et nous détourne sur des indignations bien superficielles. Infidèles à la cause de l'Humanité, les humains se terrassent, se violentent, se torturent, se méprisent, se massacrent, s'insultent, se vitupèrent, se répandent en sang de vipères sur la planète Terre.

Cherchez l'erreur. Vous saurez toujours qui est le vainqueur de Satan ou de Dieu quand nous parlons affiches de vérité ou de mensonge. Fidèle à l'expression de l'Amour. Stop à la Haine!

 

Les filles sont nombreuses

elles jouent les ténébreuses

et si l'hiver est glacial

leur coeur devient métal

 

Et même si de son corps

je deviens garde du corps

je sais que c'est d'elle

que viendra la balle infidèle

 

Infidèle à notre amour

Infidèle à notre tour

infidèle tout le temps de nos jours

dans la nuit des troubadours

 

Les filles sont nombreuses

les filles sont des braqueuses

et d'l'arnaqueuse ou d'la niqueuse

je ne sais qui fait la gueuse

 

Les filles sont nombreuses

les filles sont amoureuses

et d'la baiseuse ou d'la religieuse

je ne sais qui joue Blanche-Neige

dans ma poudreuse et mon solfège

 

Yé! Yé! Yé!

 

Et maintenant les paroles officielles et le clip de

 

Les filles sont nombreuses

 

par les...Infidèles

et dédiés à celui qui devrait devenir Président de tous les Français et Françaises

si l'expression de l'Amour était vainqueur de la Haine ambiante.

 

roxx-224.jpg

HAINE OU AMOUR DANS "CASSE-TOI PÔV CON" ?


02/02/2012

Facebook, la multiplication des deniers

 

Facebook, le gigantissime réseau social, entre en Bourse. Déjà les perspectives de gain pour appâter les actionnaires sont dithyrambiques. Des dizaines de millions d'utilisateurs vont être tentés par l'achat d'actions afin de gagner de l'argent facile. Ce sera une loterie.

Quand la bulle Facebook explosera, il y aura quelques super heureux qui auront engrangé des sommes astronomiques, plusieurs autres qui auront su tirer les marrons du feu. Mais surtout des millions d'actionnaires grugés. Facebook a pensé à tout. Sauf à ses actionnaires utilisateurs qui, une fois hyper fâchés contre le site à cause de leur mise perdue et irrécupérable, joueront les hackers d'Anonymous et tenteront de détruire le réseau des réseaux par tous les moyens.

Histoire de gros pognon et de pigeons assurés à suivre...La décadence n'est jamais sûre.

 

08:34 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (6)

01/02/2012

Boko Haram, secte apocalyptique

 

Le gang islamiste qui sévit au Nigeria est sans aucun doute aussi nocif que Al Qaïda. Boko Haram s'en prend essentiellement à la communauté chrétienne de ce pays mais elle est aussi installée dans les pays voisins.

Boko Haram est conduit par des assassins sans aucun scrupule qui n'ont rien à voir avec des hommes d'Allah. Ce sont des brigands, des violeurs, de vulgaires crapules qui n'ont aucune place auprès d'Allah. La puissance satanique de ces groupuscules extrêmement dangereux n'est plus à démontrer. A la communauté internationale de se mobiliser pour couper les tentacules de la pieuvre Boko Haram. Il n'y a pas de pitié pour des hommes qui n'ont aucune pitié pour leurs soeurs et leurs frères de sang.

Pour contrer ces fils de Satan, un hymne à l'amour et à la sensualité arabe qu'on veut assassiner un peu partout au nom de Dieu mais plus sûrement au nom de quelques hommes qui veulent s'approprier le pouvoir sur Terre.

 

02:00 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

30/01/2012

Que deviendra Air Sarko One?

 

 

Il a les allures d'un avion construit pour un nabab du pétrole...ou alors d'un dictateur mégalo du genre Mobutu. Il est Français et aux Français...mais il porte le nom du Président à vie « Air Sarko One ». Même en Amérique, Bush n'a pas osé rebaptiser « Air Force One » « Air Bush I ». Il fallait s'appeler Nicolas Sarkozy pour oser un tel geste d'immodestie et de monarchie absolue...

Démocratie...Hummmmmm... ça bouchonne dans la chambre à coucher de Sarko. Regardez le plan de l'avion. La moitié pour sa bedroom, son bureau, et son salon; un quart pour la salle de conférence et la salle de médecine d'urgence; un autre petit quart pour les sardines en business class, ses prestigieux invités à bord; enfin le sommet démocratique de l'espèce bling-bling, un tout petit espace pour ses gardes du corps, et personnel de maintenance, femmes de chambre. Où quand Nicolas Sarkozy prenait ses aises en belle compagnie. A noter que le bel avion a volé sous pavillon suisse avant d'être désossé et reconstruit pour la gloire de sa majesté Nicolas Ier, star bling-bling de la République banane de France. Jusqu'où Nicolas a pu envisager la TVA sociale pour lui-mêmes et ses amis, on ne le saura jamais puisqu'il va trébucher de son piédestal.

 

 

 

 

00:50 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1)