16/01/2012

Quand des lunettes de soudeur cassent le mythe Stradivarius

 

Les grandes histoires d'amour finissent toujours mal...quand on cherche à percer les mystères d'une relation amoureuse.

Une expérience effectuée par des violonistes confirmés met à mal la légende du Stradivarius (voir « Le Temps » de ce jour). Il aura fallu des lunettes de soudeur pour donner une réponse à laquelle personne ne s'attendait. Le Stradivarius a été détrôné assez nettement par un violon contemporain dans les préférences des musiciens qui jouaient à l'aveugle.

L'étude est déjà contestée par d'autres grands violonistes sans doute dépiter de ce résultat qui égratigne le mythe. Où quand une légende instrumentale tombe de son piédestal absolu... Les mythes sont fait pour durer. Mais lorsqu'on gratte un tant soit peu et de manière objective les secrets de l'Humanité, on s'aperçoit immanquablement que le progrès humain détrône les plus grands mythes de l'Histoire. Tout le monde espère que personne ne viendra arracher notre amour à soi. On croit à nos légendes, nos histoires de Noël et de Dieu. On croit au grand Amour. On croit à des instruments de légende, on s'y attache avec tout le bonheur du monde. Nous sommes certains qu'ils sont indépassables pour l'éternité. Et puis soudain, patatra. La légende reste mais autre chose arrive de plus fou, de plus fort, de plus grand qui sera à son tour détrôné par plus fou, plus fort, plus grand.

C'est notre conservatisme qui nous maintient dans nos dogmes et nos certitudes. C'est notre innovation qui ouvre nos esprits à d'autres façons d'entendre la musique...et surtout de croire enfin que cette musique produite est peut-être supérieure à la musique dont on avait la certitude de ne jamais pouvoir dépasser.

La légende du Stradivarius reste. Mais les nouveaux violons ont peut-être cette fois leur mot à dire dans la croyance du plus beau son du monde.

Cette histoire est belle. Mais aussi déstabilisante et angoissante. Car nous savons tous bien que personne n'a jamais été infaillible sur cette Terre, malgré que nous croyons à nos légendes, et que chaque fois qu'une croyance en l'infaillibilité tombe, il se passe quelque chose de révolutionnaire dans le monde... Et dire que sur le "Costa Concordia" il passait la chanson de "Titanic" au moment du choc. Cela nous noue encore plus les coeurs et les âmes de notre humanité vers un voyage commun à tous...

 

15:36 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (14)

Costa Concordia, la légende d'un paquebot

 

Il a sombré 100 ans après le Titanic. Dans une eau glaciale, à l'heure d'un dîner de gala, heurtant un rocher à la place d'un iceberg, au milieu de la nuit, un vendredi 13, sept ans après un baptême raté et porteur de malheur: la bouteille de champagne ne s'était alors pas brisée.

Il tirait sa révérence à l'heure de l'accident, une coutume traditionnelle au passage de l'île du Giglio. Toutes sirènes stridentes et lumières maximales sur tous les ponts, l'arrogant et somptueux navire de plaisance a rencontré la roche et a été éventré avant de se coucher sur le flanc.

La catastrophe aurait pu devenir pire que celle du Titanic. Il aurait suffit que la mer soit un peu plus profonde pour attirer encore plus vite le paquebot vers les abysses en emportant des milliers de passagers avec lui au fond de la mer. Sous le choc, les plaisanciers ne se rendent pas vraiment comptent qu'ils ont échappé de très peu à la mort. De cette histoire, on retiendra l'étrange comportement du capitaine fautif de mal diriger et de déserter son navire, un équipage pas à la hauteur de la situation, des gens voulant sauver leur peau à n'importe quel prix y compris celui de voler la place aux enfants.

On peut faire un parallèle avec le fiasco économique que connaît le monde et l'Europe en particulier depuis 2008. Ces capitaines de banques fuyant le navire avec le jackpot, ses traders irresponsables, ses populations rejetant la faute sur les gouvernements pris dans une monstre pagaille. La gabegie actuelle de notre société est à l'image des erreurs cumulées sur le Costa Concordia.

Mais à la fin de la petite histoire rocambolesque d'un navire géant, la grande Histoire peut se rassurer: peu de morts, beaucoup de survivants, et une possibilité de recommencer une autre vie pour mieux oublier nos années folles et débridées.

La légende du Costa Concordia nous sera-t-elle profitable?

 

03:15 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (6)

Néoimpressionisme: Birth of a Birdfire (BB Birth)

Les images modernes, les nouvelles peintures de nos paysages helvétiques prennent des allures surréalistes et d'une poésie fulgurante quand l'homme s'amuse à bidouiller ses photos tel un DJ sur ses platines le fait de la musique.

Voici une image vue du train, remixée façon tableau néoimpressionniste en 8 étapes.

Attention les yeux et les oreilles. Ça dépayse le bocal. Ecoutez la plage musicale de Birdy Nam Nam jusqu'au bout. A la premipre écoute, ça peut coincer. Et puis peu à peu vous rentrerez dans le moove si vous êtes un esprit d'ouverture et de contrastes.

 

Dédicacé à l'amour de ma vie: Imen Bambi

 

 

 

 

Photos-0336_222.JPG
Photos-0336_2222.JPG
Photos-0336_22222.JPG
Photos-0336_222222.JPG
Photos-0336_2222222.JPG
Photos-0336_22222222.JPG
Photos-0336_222222222.JPG
Photos-0336_2222222222.JPG

 

Et la photo originale ne sera pas dévoilée car elle romprait le charme d'une telle transfiguration. L'énigme de nos moyens modernes sur ceux de notre passé devient de plus en plus sidérante.

 

01:39 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1)

15/01/2012

La vie des livres

Les livres ne se limitent pas

aux clôtures des esprits.

Ils jouent avec la liberté,

goûtent au bonheur,

prenant le pas sur la polémique,

se foutant bien de la critique

et de la mauvaise presse

qui les passera au pilon express.

 

Ils s'amusent la nuit.

Car savoir qu'ils seront brûler

sous le dictat populaire

les rendent encore plus joyeux

de vivre dans l'espace éphémère.

 

Les livres n'ont point la vanité

de leurs auteurs très effarés

à l'idée qu'ils partiront en cendres

une fois leur tour de piste réalisé.


08:26 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (5)

14/01/2012

Ode à la Révolution de Jasmin

Une mélodie magique mise en images et en ligne par Amadel Shammam le 17décembre 2010, soit le jour même où Mohamed Bouazizi partait en torche dans l'indifférence générale avant de provoquer une énorme vague atteignant le monde entier dans son ampleur révolutionnaire.

Un ode à l'amour, à la paix, et à la vie.

21:07 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (2)