01/11/2011

Alice au pays de Kadhafi

 

"MON DIEU pourquoi des beautés inaccessibles ! Elle est un rêve car une beauté pareille ne sera possible qu'au Paradis et vivement d'y être pour être avec elle pour l'Eternité !"

Hommage anonyme trouvé sur Y Tube à l'Italienne Vanessa Hessler, ex petite amie de feu Mutassim Kadhafi et star publicitaire de la firme Alice jusqu'à hier. Car depuis, la belle Italienne a été remerciée d'ingratitude et renvoyée pour son soutien apporté jusqu'à aujourd'hui au clan Kadhafi. Ahh l'amour rend aveugle!

C'est ainsi partout dans le monde. Des brigands aiment des beautés qui le leur rendent bien. Des beautés ressemblant au paradis sur Terre sont inconscientes aux réalités indigestes du monde et flirtent en toute innocence avec des assassins et des voleurs. On vit dans le monde factice d'Alice au Pays des Vices où tout le monde, parmi le beau monde, marche dans la combinazion. Vanessa porte l'unique tort d'être restée fidèle à sa ligne de conduite d'origine. Les autres, tous les autres, sont de terrifiants hypocrites qui ont retourné leur veste par opportunisme. Sarkozy avait raison de vouloir une intervention armée en Libye. Là où il a eu grand tort, c'est qu'il cache aujourd'hui la merde sous le tapis en faisant comme si la mafia Kadhafi, Berlusconi, Sarkozy et Cie, étant unie dans le même combat des puissants écrasant les faibles, n'avait jamais existé échangeant le tableau sinistre d'Al Capone contre le tableau idyllique d'une révolution de jasmin à mener au pinacle des grands héros révolutionnaires. Afin que les peuples croient encore et toujours à la démocratie.

On se quitte pour la journée avec ce beau rêve de jasmin emporté on ne sait où vers une probable autre dictature économique ou religieuse. Vanessa est si évanescente qu'on dirait la Dame aux Camélias atteinte de phtisie, abandonnée de tous. Triste fin people pour une déesse de l'amour qui n'a pas trahi un grand amour par opportunité mercantile. Vanessa, on vous aime pour votre conduite jusqu'auboutiste.

Que Hiciste ? Hoy destruiste con tu orgullo la esperanza
Qu'as-tu fait ? Tu as détruit aujourd'hui l'espérance avec ta fierté

Borraste toda nuestra historia con tu rabia
Tu as effacé toute notre histoire avec ta rage

Ayer nos dos soñabamos con un mundo perfecto
Hier nous deux nous rêvions d'un monde parfait
Ayer a nuestros labios les sobraban las palabras
Hier sur nos lèvres les mots restaient
Porque en los ojos nos espiabamos el alma
Parce que dans nos yeux nous observions nos âmes
Y la verdad no vacilaba en tu mirada
Et dans ton regard on voyait la vérité

Ayer nos no metimos conquistar el mundo entero
Hier nous n'avions pas conquéri le monde entier
Ayer tu me juraste que ese amor seria eterno
Hier tu m'as juré que cet amour serait éternel
Por que una vez equivocarse suficiente
Parce que se tromper une fois c'est suffisant
Para aprender lo que es amar sinceramente
Pour apprendre à aimer sincèrement

Que Hiciste ? Hoy destruiste con tu orgullo la esperanza
Qu'as-tu fait ? Tu as détruit aujourd'hui l'espérance avec ta fierté
Hoy empañaste con tu furia mi mirada
Aujourd'hui ? Saisis-tu avec ton regard ma fureur
Borraste toda nuestra historia con tu rabia
Tu as effacé toute notre histoire avec ta rage
Y confundiste tanto amor que te entregaba
Et voilà que tu as confondu tout l'amour qu'on te donnait
Con un permiso para si romperme el alma
Avec la permission que l'âme se brise

Que Hiciste ? Nos obligaste a destruir las madrugadas
Qu'as-tu fait ? Tu nous as obligé à détruire les aubes.
Y nuestras noches las ahogaron tus palabras
Et nos nuits ont noyé tes mots
Mis ilusiones acabaron con tus farzas
Mes illusions ont fini avec tes mensonges
Se te olvido que era el amor lo que importaba
J'oublie que c'était l'amour ce qui importait
Y con tus manos derrumbaste nuestra casa
Et avec tes mains tu as détruit notre maison

Mañana que amanezca un dia nuevo en mi universo
Demain à nouveau il fera jour dans mon univers
Mañana no vere tu nombre escrito entre mis versos
Demain je ne verrai pas ton nom écrit entre mes vers
No escuchare palabras de arrepentimiento
N'écouterai pas de mots du repentir
Ignorare sin pena tu remordimiento
J'ignorerai sans peine ton remords

Mañana olvidare que ayer yo fui tu fiel amante
Demain on oubliera qu'hier j'étais ton fidèle amour
Mañana ni siquiera habra razones para odiarte
Demain il n'y aura même pas de raisons pour te détester
Yo borrare todos tus sueños en mis sueños
Je rayerai tous tes rêves dans mes rêves
Que el viento arrastre para siempre tus recuerdos
Que le vent traîne pour toujours tes souvenirs

Que Hiciste ? Hoy destruiste con tu orgullo la esperanza
Qu'as-tu fait ? Tu as détruit aujourd'hui l'espérance avec ta fierté
Hoy empañaste con tu furia mi mirada
Aujourd'hui ? Saisis-tu avec ton regard ma fureur
Borraste toda nuestra historia con tu rabia
Tu as effacé toute notre histoire avec ta rage
Y confundiste tanto amor que te entregaba
Et voilà que tu as confondu tout l'amour qu'on te donnait
Con un permiso para si romperme el alma
Avec la permission que l'âme se brise

Que Hiciste ? Nos obligaste a destruir las madrugadas
Qu'as-tu fait ? Tu nous as obligé à détruire les aubes.
Y nuestras noches las ahogaron tus palabras
Et nos nuits ont noyé tes mots
Mis ilusiones acabaron con tus farzas
Mes illusions ont fini avec tes mensonges
Se te olvido que era el amor lo que importaba
J'oublie que c'était l'amour ce qui importait
Y con tus manos derrumbaste nuestra casa
Et avec tes mains tu as détruit notre maison

Y confundiste tanto amor que te entregaba
Et voilà que tu as confondu tout l'amour qu'on te donnait
Hoy no permito para ti romperme el alma
Avec la permission que l'âme se brise

Que Hiciste ? Nos obligaste a destruir las madrugadas
Qu'as-tu fait ? Tu nous as obligé à détruire les aubes.
Y nuestras noches las ahogaron tus palabras
Et nos nuits ont noyé tes mots
Mis ilusiones acabaron con tus farzas
Mes illusions ont fini avec tes mensonges
Se te olvido que era el amor lo que importaba
J'oublie que c'était l'amour ce qui importait
Y con tus manos derrumbaste nuestra casa
Et avec tes mains tu as détruit notre maison

15:28 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (16)

Salade russe à Notre-Dame de la Toussaint

 

 

Par tous les saints

de la Terre et de l'Univers

tout l'amour donné

ne peut suffire à ma peine.

 

Que de la mort de notre union

naisse la résurrection

d'une foi intacte en Dieu.

 

Que de cette séparation insensée

par tant d'amour égaré

sur le chemin de nos sinistres catacombes

Ô ma belle colombe

revient fleurir notre tombe.

 

De ton charme et de tes charmes,

de ton arme fatale qui m'a achevé

pour venger ma suspicion et mon délire,

tu ne pouvais comprendre ma douleur

 

De te voir partir pour séduire

la part de Satan

qui agit au fond des hommes.

 

Si tu reviens un jour,

Belle tu seras toujours à mon coeur.

 

Car intact la profondeur de mon amour.

 

Ces titres musicaux qui sont nôtre jusqu'au fond de nos nuits d'antan.

 

12:58 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

Combattre la haine par l'amour, impossible?

 

Me référant à un article de Dominique Jordan sur son blog comparant le Hamas au parti nazi d'Hitler et aux nombreux commentaires assassins et haineux qui suivent ce billet sulfureux analysant aussi la compromission d'un ancien résistant français apportant son soutien au Hamas, j'ai décidé de ne pas en rajouter à cette tartine fielleuse qui condamne l'islam et le Coran en le comparant à « Mein Kampf ».

Nous pourrions en faire de même avec le Christianisme qui a pendant des siècles colonisés des terres au nom de ce même christianisme en créant des génocides en Amérique, Amérique du Sud, et Afrique.

Alors le Mal, est-ce la religion? Et le Bien, l'absence de religion? Nous le savons. La réponse n'est pas simple du tout. L'absence de religion à mener à Mao et Staline et à des crimes totalitaires tout aussi catastrophiques et ignobles.

Autre question soulevée par D.J. Les gouvernements démocratiques d'alors ont tenté la paix dans le déni de réalité, soutenu en cela par une Eglise qui prêchait de faire le Bien pour combattre le Mal. Il y a une grave erreur et une grosse perversion à ce langage prétendument du Bien. Ne jamais oublier l'humiliation subie par les Allemands à la sortie de la 1ère guerre mondiale, humiliation dans la dette à rembourser au vainqueur, humiliation dans l'attitude de l'armée française qui se permettaient des intimidations et des incursions en territoire allemand tout en exigeant que les Allemands se découvrent de leurs chapeaux et se rabaissent au passage des troupes étrangères. La vengeance des vainqueurs étaient terrible. Ce qui a permis à la haine de fleurir sur des blessures de guerre déjà difficilement supportables pour le vaincu. Alors face à Hitler, ne parlons pas d'une politique de la paix mais d'une politique de la condescendance et de la culpabilité européenne devant la montée de ce nazisme qu'il n'avait pas prévu capable de devenir une force totalitaire apte à engager le monde dans le précipice. Un peu comme celle de l'Amérique de G.W.Bush avec son axe du Bien et Mal, prônant l'amour chrétien et assassinant les peuples au nom d'une morale supérieure à celle de l'ennemi.

Rappelons ici un principe fondamental de l'amour, du combat par la non-violence. Ne jamais montrer à l'adversaire une lâcheté dans sa propre attitude ni une sorte de mépris caché de l'adversaire usant de mensonge, de ruse, de haine, et de violence pour parvenir à des fins obscures. Faire le bien, ce n'est ni se rabaisser et accepter les éventuelles horreurs de l'ennemi ni cacher son sentiment de déception face aux événements. Il faut communiquer avec l'ennemi tout en sachant se taire aussi quand le dialogue n'est plus possible pour un temps. L'amour n'est pas l'arme du faible. L'amour est l'arme de celle ou celui qui refuse de se compromettre et ne pas se corrompre dans des schémas mentaux propres au mépris, à la haine, et la destruction de l'Autre. Si ce dernier utilise d'autres armes nettement moins nobles pour un dessein supérieur qui a pour nom la victoire ultime de la religion ou d'une idéologie, l'Amour finira toujours par dépasser ce destin funeste et destructeur. Car Dieu sort victorieux de son conflit avec Satan. Nous autres, humains, devons trouver notre chemin pour s'éclairer de la lumière de Dieu et non se laisser tenter par les tentations faciles et ténébreuses de Satan.

Et maintenant, une vidéo qui convaincra ceux qui veulent être convaincus que l'islam, comme le christianisme, comme la religion juive, ne sont pas le problème mais que l'homme et sa lecture des textes sacrés pour son avantage personnel est le vrai problème. La religion est d'abord source de lumière et de vie pour toute personne confrontée à la haine, au mépris, à l'incompréhension, aux mensonges, aux vices, aux violences physique et psychologiques. Ne cracher pas sur les religions du monde, suivez-les à votre façon personnelle sans vouloir imposer à votre tour en ayant la conscience de l'Amour plutôt que l'envie de vengeance et de haine. Seules nos erreurs nous sont imputables. Et de secours nous ne pouvons offrir et apporter si nous jetons l'anathème sur nos soeurs et nos frères humains.

 

10:46 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

31/10/2011

Les Corps Nichons des Fées No Men

 

Qui comprend le message subligénital de ses Ukrainiennes top less? Avec des slogans comme "Fuck me en Porsche Cayenne" et des tenues de prostituées aux heures de turbin, elles portent l'outrance féminine devant l'outrage sexiste des hommes puissants tel DSK dégommé en bas de chez Lui. Pour une fois, il dormait, volets hermétiquement fermés et maison close. Mais pour dire quoi? Des femmes rebelles qui font de la politique des rues une sorte de foire à la viande sans consommation? Du frigidaire corporel pour mecs sevrés? Ou au contraire un carnaval de Rio hot hot hot qui finira en orgie avec Maîtresses Domina faisant tomber les dominos de ces messieurs payant cash la séance sado-maso?

Humiliation de l'homme, ce sexe ambulant et vulgaire, afin de retourner l'humiliation de la femme ce sexe facile à obtenir et ouvert à toutes les corruptions avec du cash à disposition? Je te flagelle, tu me flagelles, nous nous flagellons. Parce qu'entre femmes et hommes on adore se faire du mal de nos jours. Pas besoin de religion pour cela. Et on sera quitte après? Et on se quitte enfin avec nos convictions définitives, nous les mecs restant dans notre machisme rétrograde, vous les filles continuant à donner dans le registre de votre féminisme trash?

C'est l'époque des seins de glace, et du gelati frutti. Le joli mois de mai attendra pour vivre des histoires chaudes, spirituelles, et fleur bleue. Parce qu'aujourd'hui c'est la castagne et les bleus sur les corps avec coups et blessures volontaires. Gode save les filles. Avec un vibromasseur à la place de l'homme, les Ukrainiennes se feront un vrai plaisir de jouer entre elles aux plaisirs multiples de l'amour. Garces rangées au rayon farces et attrapes à mater sans modération.

Ah oui, j'oubliais l'essentiel. Ma question de départ c'était: C'est quoi le massage...heu...je voulais dire le message subliminal envoyé aux gogos? $$$...

Il en reste un bon tube pour s'éclater en disco avec force vodka et folies bergères. Bizarrement, ce n'est pas ce qu'en retiennent les médias officiels. Mais mon oreille me dit que ce tube, c'est de la bombe à chauffer les dance floor. On parie? Alors en exclusivité pour la Suisse, puisque les médias ne font pas leur boulot pour les DJ et les bottes en touche. « A nous les petites Ukrainiennes de la glace nost ». C'est de l'humour, heuuu non, de l'amour banquise que je voulais dire. Et je vous offre un cocktail " F*** NO MEN " pour vous réchauffer le corps. Recette: 2 doses de vodka verte, 1 dose d'ouzo, 2 anis étoilés ayant servi à protéger la pudeur d'une Femen qui vous accompagne, jus de limette. A avaler cul sec avant de vous endormir sur de beaux rêves romantiques.

P.S. Ames trop sensibles, fermés vos yeux et vos oreilles. Cette vidéo congèle les coeurs purs aux sentiments trop romantiques et spirituels. Que Dieu me pardonne ma liberté de langage.

23:47 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1)

Vengeances libyennes

 

Le cycle de la violence ne va pas s'achever avec la disparition du dictateur libyen. Les hommes, désormais armés dans l'anarchie d'une révolution sanguinaire et couverte par l'Occident, s'organisent et sèment la terreur tribale parmi les populations.

Ils devaient être l'exemple d'une contre-pouvoir responsable épris de justice et de droits pour tous. Ils devaient marcher sur Tripoli et dire STOP au boucher qui voulait leur mort. La boucherie n'a pas assez duré. Alors ils se sont installés en justiciers sanguinaires, installés de nouvelles zones de non-droits. Car la liberté pour eux signifie prendre le pouvoir et dominer leur petit monde.

Est-ce écrit quelque part dans le Coran, ô soeurs et frères musulmans? Tant de fois vous avez appelé Allah à votre secours. Tant de fois vous avez invoqué son aide. Pour faire ça? Pour détruire des familles? Pour empêcher une réconciliation? Pour ne pas faire de vous des héros démocratiques beaucoup plus sympathiques et amicaux que les bourreaux du clan Kadhafi? Implorer Allah, et le trahir de la façon la plus satanique?

Réveillez-vous, ô soeurs et frères musulmans de Libye. Allah ne demande pas vengeance. Il demande réparation et pardon. Suis-je un mauvais frère musulman pour vous tous qui voulez que la religion d'Allah soit la vraie, celle du dernier prophète de Dieu?

Vengeance Is Mine (A Moi La Vengeance)

Rien de bien compliqué : la haine, la vengeance, la violence.

Je suis assommé, vous m'avez pris par surprise
Frapper puis s'enfuir - vous vous êtes surpassés !
Passé à tabac, je ne vous ai pas vu me tomber dessus
Comment aurais-je pu ? ... Mon troisième oeil est dépourvu de vue

Nous n'en avons pas fini, je vous pourchasserai
Un par un... Je vous expédierai tous en enfer !
Lâches sans visages et sans noms, vous ne pouvez pas vous cacher
Le moment de vérité arrivera

Attaquez par derrière et cassez-moi la gueule
Frappez-moi à terre !
Poignardez-moi dans le dos, bâtards
Arrachez mon coeur de ma poitrine !
Je me relèverai de mes cendres, de cette épave que je suis
Du naufrage
Je suis sur votre piste, bâtards
Oeil pour oeil ne me suffira pas - à moi la vengeance !

Je rêve de vous éclater le crâne
De réduire vos cerveaux en bouillie
Sans relâche... Je vous observe, je vous traque, je vous suis
Et le massacre commence

Attaquez par derrière et cassez-moi la gueule
Frappez-moi à terre !
Poignardez-moi dans le dos, bâtards
Arrachez mon coeur de ma poitrine !
Je me relèverai de mes cendres, de cette épave que je suis
Du naufrage
Je suis sur votre piste, bâtards
Oeil pour oeil ne me suffira pas - à moi la vengeance !

 

09:19 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1)