15/03/2011

Là où se concentrent atome et pétrole, pas d'idéal démocratique

 

Une double faille de 8 mètres de diamètre dans le réacteur numéro 4 a répondu ce matin à la faillite humanitaire du G8.

Malédiction de la richesse. Partout où l'argent s'accumule entre quelques mains malpropres qui corrompent les foules, la misère du monde et la tyrannie se déversent sur les peuples. Dieu nous l'a pourtant enseigné: Il exige que nous nous contentions de certaines limites bien précises dans nos désirs de luxe. Pour le musulman, par exemple, pas d'or porté sur le corps des hommes ni de bijoux trop nombreux et trop chers pour les femmes.

« Quant à tailler des pipes aux dictatures arabes », Mr le philosophe BHL assez vulgaire en la circonstance et qui devriez garder profil bas vu votre manque de neutralité dans le conflit arabo-juif, le pouvoir mondial est en train d'en tailler une superphénix et en direct à Mouammar notre bon Docteur Folamour et au roi Fahd d'Arabie Saoudite, bon samaritain de Ben Ali et de Moubarak, qui se permet en toute bonne royauté, sans résolution de l'ONU ni discussions préalables et longs palabres diplomatiques, d'envoyer ses troupes au Roi Ben Issa al-Khalifa du Bahrein. Entre dictatures, comme déjà écrit, on se soutient super bien et sans l'autorisation de cette « so stupid » Assemblée de l'ONU. Entre démocraties, par contre, on se tire dans les pattes et on permet aux assassins de se libérer d'une situation catastrophique pour eux et de ressusciter en tuant une jeunesse pleine d'idéal, de romantisme, d'amour de Dieu et des humains.

Pardon d'être à mon tour vulgaire et de me montrer très cynique en une circonstance qui ne devrait pas le permettre mais voilà, Monsieur BHL, avec tout ce Big G8 pour nada, je vous l'écris: « Une petite ressuçée aux fraises pour applaudir à l'arrivé du Printemps de Carmin de notre monde, ça vous dirait d'en débattre sur un plateau de TV?

Merdre alors, disait Alfred Jarry en parlant du Roi Ubu.

 

La fratrie Kadhafi et ses "guerres intestines"

Lesquels du clan veulent obtenir une petite pipe de l'Occident? De la Suisse peut-être? Quoique,

les Suisses ont déjà donné. Désormais, malgré la bombe atomique envoyée par Hannibal et son Papa, on tient encore debout,

droit dans nos bottes, et refusons toute alliance avec ces assassins de leur propre jeunesse.

 

Photos-0228_1.jpg

dessin de presse par Ben paru ce matin 15 mars dans Le Matin Orange

 

Photos-0176.jpg

14:51 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

Zone d'exclusion aérienne

 

Quelle ironie tragique! Au même moment où le monde entier n'a toujours pas trouvé un accord sur la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne sur la Libye pour venir en aide aux enfants de la Révolution libyenne, les autorités japonaises mettent en place une zone d'exclusion aérienne au-dessus de Fukushima. Fukushima – Benghazi, deux destins liés dans une tragédie comme à l'époque Hiroshima et Nagasaki ont été lié dans la même tragédie. Et en arrière fond, l'impuissance actuelle de la première puissance mondiale qui embrasa, par sa super-puissance nucléaire, il y a 66 ans, deux grandes villes japonaises et imposa son impérialisme sur le monde. 200 000 mort, des millions d'irradiés, des enfants qui naissent encore handicapés à cause des radiations laissées par les deux bombes atomiques n'ont pas suffit à rendre humbles les puissances du monde. Le Japon a voulu se relever de ce désastre. Il l'a fait avec sa foi en la science, son recours au nucléaire. Mais qu'en était-il de sa foi spirituelle, de sa volonté de réfléchir au monde immatériel plutôt que de se laisser entraîner exclusivement par la frénésie matérielle, le gaspillage consumériste, les évangiles du marketing et de la séduction?

Mars, planète de la guerre. Mars 2011, mois dramatique pour l'Humanité juste après l'espoir floral et primesautier de la Révolution de Jasmin. Nous prenons, en ce mois terrible, un sacré coup de gourdin sur la tête. Kadhafi qui réduit la liberté des êtres humains à néant, comme l'avion civil implosé dans sa main de fer. Vénus du printemps arabe détruite par une sorte de Godzilla libyen atteint de la lèpre spirituelle et, là-bas en Extrême-Orient, un autre monstre invisible que nous avons créé grâce à la technologie militaire utilisée sur les villes nippones; notre technologie nucléaire, monstre séduisant qui nous a offert tantôt énergie et confort, détection de maladie et soins préventifs sur les cancers, tantôt destruction de la vie de millions de gens, d'animaux, et de plantes. Monstre qui ressemble, par ses capacités de nuisance et de toute-puissance, au Godzilla libyen. Quand au vrai Dieu, celui qui nous a offert la vie, celui qui a réveillé la Terre en ce 11 mars, Il nous regarde faire et examine les âmes de chacune et chacun d'entre nous dans cette situation dantesque. Sommes-nous juste des souris de laboratoire entre les mains d'un dieu vengeur considérant Kadhafi comme le fils d'un dieu criminel ou sommes-nous des êtres humains libres, spirituels, capable d'idéaux et doués de capacités intellectuelles et de coeurs nous permettant de changer le monde, notre monde, donné en gérance par un Dieu aimant, miséricordieux, généreux en Ses dons et Ses cadeaux?

Entre ces deux messages, l'un très négatif, l'autre très positif, il existe la voie de la sagesse, la voie du juste milieu, cette petite voie qui devrait nous dire que laisser faire Kadhafi, c'est pure folie criminelle, c'est laissé faire le Godzilla invisible tentant de fracasser le Japon en mille morceaux. Les japonais restent debout. Fiers et imperturbables. Ils combattent sans faiblir. Ils vont lutter contre le monstre et remonter la pente. Comme en 1945. Car au Pays du Soleil Levant, l'âme spirituelle ne disparaît jamais qu'en surface commerciale. Tout au fond du coeur, brûle l'âme japonaise comme brûle l'âme libyenne. Deux coeurs en fusion qui ont besoin de secours et d'entraide. On aide de toute nos forces le Japon, l'effort de solidarité est gigantesque. Pourquoi laissons-nous tomber les Libyens? Pourquoi n'écoutons-nous pas le Signe de Dieu qui appel le monde à secourir ce peuple du désert? Ce matin, Fukushima reste sous la menace nucléaire. Les réacteurs se rebellent les uns après les autres sans exploser pour autant. Car Dieu attend un signal de nous, humains, pour dire définitivement non au Godzilla libyen. Si nous ne le faisons pas, je crains que les réacteurs continuent leur descente vers l'enfer en même temps que Benghazi meurt sous les mains sanguinaires du tyran. Ces paroles sont peut-être folles. Je les prononce avec ma sincérité de coeur. Que Dieu, dans sa Miséricorde et son Pardon, ne mette pas ces quelques mots sur le compte d'une quelconque vanité de ma part mais sur le compte d'un message reçu du Ciel.

 

 

Quand on vend du matériel, c’est pour que les clients s’en servent“.

Serge Dassault, membre du groupe parlementaire France-Libye, hier, dans l'émission "Public Sénat"

 

"Quand on donne de l'immatériel, c'est pour que l'Humanité s'en serve et s'en inspire"

Ali pacha, citoyen provisoire de la planète Terre.

 

Dessin de Baudry

P

08:25 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (4)

14/03/2011

Al-Hajj, la sourate du pèlerinage pour le G8

 

Un passage de cette sourate, à lire entièrement si le coeur vous en dit, en vous saisissant sans retard du Coran. Voici ce passage pour sauver les gens de Benghazi des griffes du rebelle Kadhafi.

« Prophète! Annonce à ceux qui font le bien que Dieu prendra toujours la défense de ceux qui ont la foi, car Dieu n'aime pas les traîtres ingrats. Toute autorisation de se défendre est donnée aux victimes d'une agression, qui ont été injustement opprimées, et Dieu à tout pouvoir pour les secourir (Ce verset, révélé au bout de quinze années de persécutions et de souffrance, autorise les croyants à se défendre contre ceux qui les combattent en toute injustice. C'est le prélude à la bataille de Badr (an 2 de l'Hégire/624), qui marque le commencement de la guerre défensive. Ce verset contient entre autre une autorisation générale (mondiale ndlr) à la légitime défense). Tel est le cas de ceux qui ont été injustement chassés de leurs foyers uniquement pour avoir dit: « Notre Seigneur est Dieu ». Si Dieu ne repoussait pas certains peuples par d'autres, des ermitages auraient été démolis, ainsi que des synagogues, des oratoires et des mosquées où le Nom de Dieu est souvent invoqué. Dieu assistera assurément ceux qui aident au triomphe de Sa Cause (la cause de la liberté, chère aux résistants de Benghazi, ndlr), car la force et la puissance de Dieu n'ont point de limite. Dieu prêtera assistance à ceux qui, une fois leur position consolidée, accompliront la salât (la prière, ndlr), s'acquitteront de la zakât (l'aumône), ordonneront le Bien et dénonceront le Mal. En définitive, c'est à Dieu qu'appartient l'issue de toute chose ».

Que les citoyennes et les citoyens de ce monde, croyants ou non-croyants sincères envers le Mystère de l'Existence, suivent ce verset, lisent la sourate du Pèlerinage afin de s'imprégner de notre tâche à accomplir en Libye. Dieu, dans Son mystère, est capable de tous les miracles et de toutes les dévastations. Il ne nous est pas donné de comprendre pourquoi le Mal, pourquoi le Bien. Il ne nous est pas donné de comprendre pourquoi la mort, la maladie, l'accident, la souffrance. Il nous est juste donné de suivre au plus près de notre conscience les préceptes de Dieu. Qu'importe notre religion, Dieu est le Même et l'Unique pour tous.

 

« C'est ainsi que Nous avons révélé ce Coran en versets évidents, et Dieu guide qui Il veut (peronne n'est habilité sur Terre à forcer son voisin de croire, ndlr). Certes, ceux qui croient, ceux qui pratiquent le judaïsme ainsi que les sabéens, les chrétiens, les zoroastriens et les polythéistes, Dieu les départagera le Jour de la Résurrection, car Il est Témoin de toute chose ».

Coran

 

Les mercenaires à la solde de Kadhafi viennent de nombreux pays du monde. Les révolutionnaires refusent de défendre leur liberté au sol avec l'aide des étrangers. Seul le ciel est demandé d'eux d'être dégagé et nettoyé par les forces alliées unies contre les ennemis de la liberté, unis contre ceux qui combattent des femmes libres, des enfants libres, des hommes libres, pour de l'argent  exclusivement et non par idéal de la liberté, de la croyance généreuse des humbles prêts pour le sacrifice voulant se libérer de la toute-puissance des tyrans.

Une séance d'humour pour terminer en raffales de vent sur les lâchetés du passé...

 

14:30 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

Si l'OTAN n'avait pas agi contre le régime Milosevic...

 

Le Kosovo, malgré tous les problèmes actuels que nous causent son gouvernement en place, existe. La guerre d'indépendance livrée par le peuple kosovar a pu être menée à terme grâce à l'intervention militaire occidentale. C'était une guerre juste (venir au secours d'une population en détresse) pour une cause juste (la fin des guerres ethniques menées par le régime Milosevic contre les minorités de l'ex-Yougoslavie).

Que serait l'Europe aujourd'hui si nous n'étions pas intervenu contre les tortionnaires agissant dans la poudrière des Balkans? Serions-nous en paix ou dans un conflit de plus grande envergure qui toucherait aujourd'hui, par contamination, l'ensemble de nos pays? Souvenons-nous. A l'époque la crainte des ces nationalismes devenus soudainement fous pesaient sur la communauté internationale alimentée sans cesse par l'idéologie de la pureté du nationalisme serbe orchestré par Milosevic.

Que fait Kadhafi? Que dit Kadhafi? D'abord, une haine viscérale et inextinguible contre  l'Occident et cette Révolution de Jasmin qui a décidé toute seule, par sa jeunesse et son peuple arabophone, de déclarer la guerre aux dictatures régnant sur le monde arabe. Ensuite, lui, le Roi des Roi autoproclamé d'Afrique, de toute l'Afrique. Lui , survivant à ce soulèvement et domptant les révolutionnaires, c'est toute l'Afrique qui verra survivre son roi tyran et qui donnera le signal du droit à l'impunité de la dictature. Lui, survivant, c'est toute la démocratie du monde qui sera mise à pied, bafouée dans son honneur et ses principes. Je l'écris bien. Toute la démocratie du monde anéantie virtuellement par ce monstre de Kadhafi.

Au fur et à mesure que Kadhafi fond sur Benghazi, l'ampleur de la catastrophe japonaise s'amplifie. Le premier pays au monde du point de vue du raffinement technologique, le pays du Soleil Levant, le pays qui est devenu démocratique à la suite du lâchage de deux bombes atomiques sur sa population par une Amérique désireuse de mettre fin à la deuxième guerre mondiale, ce pays est en train de devenir le pays du Soleil Couchant par le désastre naturel subi et par la fusion de ses coeurs nucléaires. Ne pas intervenir en Libye au nom de l'idéal, des valeurs et des principes démocratiques et laisser la brutalité sanguinaire et despotique parachevée son oeuvre est l'autre face symbolique de ce qui se déroule au Japon. La Terre et les éléments naturels de notre monde ont fait perdre la face à notre toute-puissance technologique. Les hommes et les gouvernements démocratiques du monde font perdre la face aux idéaux de liberté, d'égalité, de fraternité, d'assistance mutuelle en cas de danger provoqué par ce fou, ce nazi, ce Satan moderne qu'est Kadhafi. Dieu nous punit au Japon. Mais nous ne comprenons quand même pas Son signe. Que nous devons intervenir contre un despote rebelle à Dieu pour la cause juste de Dieu: l'amour du prochain, le droit à la liberté et le devoir d'assistance lorsqu'un fou veut imposer sa domination sur le monde.

La Toute-Puissance des hommes et leur incroyance moderne en Dieu, nous mènera à la Fin des Temps.

 

 

08:53 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

13/03/2011

« Kadhafi est un type bien ». Il nous le rend bien.

 

« Très proche de l’ex-footballeur « bling-bling » depuis quelques années, Tayseer Goolbar ne cesse d’affirmer que le père de son employeur, le colonel Mouammar Kadhafi, est quelqu’un de bien. La preuve, dit-il, c’est qu’il s’est toujours soucié du bien-être de son peuple : «  Tout ce qui se passe en ce moment est, sans aucun doute, un complot machiavélique contre ce dirigeant.

Ce sont les Occidentaux et autres puissances du monde qui cherchent à mettre fin au régime de Mouammar Kadhafi, qui tient les rênes de l'état depuis 41 ans. Il est devenu l’homme à abattre. »

 

En voilà un homme qui connait la vérité sur la famille Kadhafi. Il est impliqué dans le camp de cette mafia. C'est logique. Quel employé de parrain ne parle pas en faveur du parrain? Cosa Nostra. L'ormeta. La loi du silence et l'angiographie (pardon, l'hagiographie) du Guide Suprême.

Bref. La famille Kadhafi essaye par tous les moyens de redorer son blason terni. Les bombes qui pleuvent sur les villes de Libye sont des cadeaux offerts à sa chère patrie qui l'aime tant. Kadhafi est une sorte de calamité naturelle que Dieu a permis. Jusqu'à quand? Telle est la question du jour.

En attendant, écoutons « L'homme bien » religieusement. Il nous aime, il veut notre bien, même si pour cela il nous entraîne dans la mort. C'est comme cela que finit tragiquement l'histoire avec les gourous et les empires du Bien ou du Mal, c'est selon de quel côté de la barrière on se trouve, gourous ou gouvernements qui se prennent un peu trop au sérieux de leur idéologie durant leur courte existence que Dieu accorde à l'être humain.

 

09:52 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)