03/03/2011

Kadhafi: Black, Block, Buck

 

Un tyran qui ressemble à Hitler dans sa folie. Un tyran pour l'hégémonie Noire prête à bouffer du Blanc, un tyran pour la dominance mâle sur la femme, un tyran pour une opposition totale à une vision démocratique du monde. Un tyran qui a toujours su jouer sur les différentes composantes de la globalisation et de la psychologie humaine pour ne pas paraître autant monstrueux que ça.

En résumé, Mouammar Kadhafi c'est cela. Une Libye Black, Block, Buck avec sa cour d'épouses légitimes et illégitimes, son clan d'infaillibles, fidèles à la cause de la secte du dictateur, lui , Mouammar,comme maître et saigneur, le Livre Vert comme base idéologique, le peuple derrière, soumis à sa brutalité et sa puissance militaire quelles que soit ses souffrances, ses revendications, et cette légitimité remise en cause, cette destitution aujourd'hui exigée et proclamée tout aussi brutalement par la jeunesse devenue imperméable à la parole du tyran..

Kadhafi a connu une grossière erreur: il a délaissé les jeunes au lieu de les enrôler dans l'idéologie de son Livre Vert. Il a laissé Internet et les télévisions satellites et libres s'introduire dans les familles en provoquant la subvertion parmi la population. Il voyait son système parfait. Il usait de la corruption pour acheter le silence de ses proches. Il maintenait le rideau de fer sous ses tenues vestimentaires à la John Galliano. Reste la question du jour qui tuerait un bouc néolibéral: John Galliano aurait-il aimé être le couturier officiel de Mondouamour Gaddafi?

 

14:43 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

La super-puissance Kadhafi va-t-elle tuer la Révolution de Jasmin?

 

Mouammar n'est pas mort. Vive Mouammar!

Le cauchemar de voir le Colonel Kadhafi se maintenir au pouvoir est d'actualité ce matin. Trois soldats néerlandais en otage entre ses mains, une Amérique très hésitante, une France timide pour ne pas dire fuyante, une Italie lâche, une Allemagne inexistante. Seule le Royaume-Unis semble sauver l'honneur en étant déterminé à éliminer le régime du maître de Tripoli.

Kadhafi voit son ami Chavez, démocrate parfait, venir à son secours pour une grande mission de paix et d'amitié entre les peuples. Vive le communisme! Tous ces hommes et femmes de la Terre qui adorent vivre sous la dictature profitant de ses bienfaits sociaux et culturels. Evidemment, l'idéologie change. Une fois c'est au nom du marxisme renaissant, une autre fois au nom de l'islamisme, une troisième fois au nom de l'ultralibéralisme, que l'on crée des inégalités monstrueuses, des gens relégués, rejetés et mis à la rue ou emprisonnée et exécutés dans des camps de concentration alors que d'autres se pavanent dans des palais de verre, des paradis artificiels terrestres voués à être occupés de générations en générations par les mêmes familles nobles, violentes, et corrompues jusqu'à la moëlle.

Rééduquer notre jeunesse révolutionnaire si corrompue par l'esprit libérale... La contraindre à adhérer à un de ces trois modèles hyper violents  de notre époque et se soumettre aux puissants de la Terre. Oublier l'humanisme... mais arrêtons avec les « ismes ». Ils portent malheur à l'Humanité entière. Parlons juste d'humanité et d'idéal, de libération et de liberté, d'art et de connaissance, de multiples tendances et de bio diversité culturelle. Cela suffit à notre bonheur.

Mais les hommes et les femmes adorent faire leur propre malheur et s'enfoncer dans la haine et la guerrre à l'Autre. La super-puissance Kadhafi, modèle extravaguant de science fasciste mâtinée d'irrationnel religieux supersticieux et islamiste, semble fasciner encore le monde entier. La super-puissance Kadhafi met en échec la communauté internationale. Plus rusé que Pharaon, qui s'est soumis à la Loi de Dieu plutôt qu'envoyer les militaires sur son peuple, à moins que ce soient finalement les généraux qui se soient débarrassés de lui; plus cruel que Ben Ali qui a préféré avec sa Leila les fastes royaux d'Arabie Saoudite à la déroute tunisienne, le tyran de Libye qui a survécu au bombardement américain résiste fort bien et se redonne un peu plus de prestance. Il va tenir le siège de Tripoli. Mieux encore. Il va peut-être entraîner le monde entier dans une guerre mondiale. Car chaque minute qui passe va renforcer la division entre les peuples. Car chaque parole dite dans un camp ou un autre va être portée au compte de l'ennemi qui veut la mort. du voisin.  La  Révolution de jasmin n'a déjà plus la côte chez nombre d'Arabes craignant la dominance de l'Occident sous ce générique de film hollywoodien. Et à la fin, le Joker sera satisfait. Il verra le monde entier en découdre. La super-puissance malfaisante de Kadhafi va nous causer beaucoup de tort.

Sauf si un miracle se produit. La révolution de jasmin peut-elle souffler un vent suffoquant sur la maison de Kadhafi et brûler les restes de ce régime horrible? Laissons à Dieu ce qui est à Dieu et à César Obama l'Américain se faire détester ou aider dans l'élimination de ce fascisme détestable et honni des femmes libres et fidèles à l'humanité si ce n'est à une croyance queconque en Dieu. Inch'Allah

 

08:42 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

02/03/2011

Porte de sortie ou de l'enfer pour Kadhafi?

 

C'est un pauvre travailleur sans emploi, de Tripoli, ou presque, qui ne gagne que 450 dinnars par mois au service de sa révolution qui dure depuis plus de 40 ans. Il n'est chef de rien, il n'est responsable de rien. C'est donc le peuple qui sera responsable de sa survie ou de sa mort.

Le pauvre travailleur sans titre possède un bunker sophistiqué qui pourrait être bombardé facilement. Tout le monde sait où se trouve le bunker tabou. Tout le monde veut le départ du pauvre travailleur qui a placé 100 milliards de dollars (monnaie non couverte) à son nom et au nom des membres de sa famille à l'étranger. Mais toute cette fortune appartient aux Libyens même si les enfants du pauvre travailleur sans ressources vivent dans le luxe extrême grâce à Allah et par le propre désir du peuple qui adore offrir tout le faste des cérémonies royales à cette famille magnifique alors qu'eux-mêmes ont si peu; et surtout n'obtiennent même pas le droit d'ouvrir leur bouche pour dire du mal du pauvre travailleur au service de la révolution verte. Car la torture et la mort guettent et veillent au grain de la folie révolutionnaire du pauvre travailleur.

Tout le monde sait où se trouve le bunker. Mais plane l'interdit d'atteindre un pauvre diable, un pauvre type, un pauvre travailleur sans le sous. Je crois que je vais verser une larme pour cet homme et faire l'aumône pour lui et sa famille mourant de faim et de soif. Les Américains, ces horribles, ont même les armes sophistiquées pour transpercer sans difficulté le bunker. Mais cela reste encore un terrible sacrilège moral international que de toucher au trou du boucher, ce pauvre travailleur à 450 dinnars qui tranche les corps de son peuple au sabre, au canon, et à la mitrailleuse avant de les brûler à l'essence. Ils sont par ailleurs bientôt un million sur la route de l'exode sans rien, sans eau, sans nourriture, sans toit. Car ils suivent tous l'exemple du pauvre travailleur révolutionnaire. C'est tout simplement biblique. Ils sont déjà plus de 6000 à être morts ces sept derniers jours pour le pauvre travailleur. Combien de blessés? Combien de torturés dans les prisons? Combien d'horreurs à venir? Les avions du pauvre travailleur sont sortis aujourd'hui. Ô bien timidement. Sans doute juste pour impressionner les foules avant la décision suprême des gros moyens, gaz et armes bactériologiques gracieusement vendue par l'Occident, l'Allemagne, sans doute, comme heureux pourvoyeur du travailleur devenu fossoyeur, ou autre pays civilisé d'Europe qui ont pensé bien faire en vendant ces armes si légères à l'âme humaine.

Après, enfin, ce sera la délivrance morale. On enverra les avions de l'U.S. Army. Seulement après. Mais avant cela, il faudra la caution morale et d'abord que le boucher gentil travailleur finisse impeccablement son travail de trompe-la-mort. Il faudra assez de preuves convaincantes du génocide en marche pour oser toucher à la toque du grand homme sans se faire passer pour d'horribles impérialistes qui ne s'intéressent qu'au pétrole. Noir c'est noir. Et les Libyens sont en premières lignes pour déguster la macabre danse du Grand Dictateur.

Palabres à l'ONU. Palabres à la Ligue arabe. Palabres à l'Otan. Le dictateur et sa grande famille sont encore fréquentables des journalistes. Jusqu'à ce que les médias soient noircis entièrement à force de fréquentations infernales. Car les Kadhafi sont les victimes d'un énorme complot fomenté par al-Quaïda, lié pour la bonne cause, à l'impérialisme occidental. Délirant mais on écoute et on reproduit le discours. Ce type est complètement givré comme ses avoirs en banque. Et pourtant, sur la banquise des médias, on l'entend toujours parler comme on entendrait Hitler en train d'envoyer les Juifs au crématoire tandis qu'il cause dans les salons feutrés avec les journalistes de la BBC. Il a au moins bel prestance le travailleur à 450 dinnars par mois. Il cause bien, même si son discours est archi nul et rempli de petites pilules bleues qui droguent son auditoire fidèle. Il amuse sa galerie de cires qui le lui rend bien. Il aimerait soudain crever les yeux du 1er Ministre britannique. On n'a tout de même pas entendu les hourra des femmes et des hommes à ses pieds. On lui pardonne pourtant volontiers ses aimables écarts de langage. On lui en veut tellement à travers la planète au pauvre travailleur de la terre. Et d'ailleurs, c'est un bon travailleur civilisé depuis le temps qu'il fréquente les temples des démocraties occidentale avec sa tente et ses chameaux.

Demain est un autre jour du Grand Guignol Kadhafi. Encore combien de morts pour cet homme et son clan? Encore combien de haine intercommunautaire à construire sur les décombres de sa manipulation et de sa démagogie?

C'est assez pour ce soir. Je vais me coucher. Que Dieu veille sur les âmes de bonne volonté.

 

22:54 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

La chamelle de Dieu

 

"Laissez-la paître sur la terre de Dieu, et ne lui faites aucun mal; sinon votre châtiment ne se fera pas attendre" . Mais ils égorgèrent la chamelle. Sâlih leur dit alors: "Profitez de ces trois jours encore dans vos demeures! Et c'est une promesse que rien ne viendra démentir (...) Et le grondement terrifiant saisit alors ceux qui avaient été injustes et le lendemain, ils gisaient inertes dans leur demeures, comme s'ils n'y avaient jamais prospéré. Les Thamûd ont, en effet, renié leur Seigneur.

Coran

Il est venu l'ultime temps pour la famille Kadhafi de se retirer des affaires du monde et de demander pardon et miséricorde au Seigneur. Seul Dieu décide. Grande famille née sur les terres de Libye, osez ricaner encore aux yeux du monde et priez vos dieux polythéistes et matérialistes de vous protéger encore, ou alors soumettez-vous et obéissez enfin aux ordres que Dieu vous prescrit aujourd'hui et qu'Il a écrit de tout temps dans le Livre saint en votre faveur. C'est votre ultime chance devant Lui.

 

MOUVEMENT MONDIAL "RAS-LE-BOL, LA DICTATURE !"

 

RAS LE BOL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

ANIMATION INDEPENDANTE TROUVEE SUR LE BlOG DE  NEFERTIRY (MERCI A ELLE DE M'ACCORDER CET EMPRUNT)

picture024_77.JPG

Sourate de la Lune

Avertis-les que l'eau sera partagée entre eux et la chamelle, et qu'ils pourront boire à tour de rôle. Mais les Thamûd appelèrent l'un des leurs qui eut l'audace de se saisir de la chamelle et de la mettre à mort! Combien furent alors durs Mon châtiment et la sanction de Mes avertissements! Il a suffit de déchaîner contre eux une seule clameur pour qu'ils fussent réduits à l'état de foin desséché. Nous avons fait du Coran une oeuvre facile à comprendre, pour qu'il serve de rappel. Seulement est-il quelqu'un pour méditer ce rappel?

Coran

Printemps arabe pour tous les peuples du monde. La liberté n'est ni sélectionnable par géostratégie politique ni négociable en échange de l'exploitation des richesses naturelles. Tripoli est aujourd'hui une ville morte sans pouvoir reconnu, sans autorités compétentes pour protéger son peuple, sans économie légale. De plus, cette ville est gardée par des chiens fous qui tirent sur la population et qui menacent toute personne citoyenne de mort. Non seulement les Libyens doivent aller sauver leur capitale de la destruction et de la dépression. Mais en plus, nous tous avons le devoir de soutenir leur lutte de la libération jour après jour et aussi longtemps que le tyran ne sera pas parti d'une manière ou d'une autre. Solidaire est notre mission de tous les instants avec les peuples du monde qui osent se libérer de leur tyran.

 

Dernière minute: un écran de fumée noire suite à l'explosion d'un camion-citerne, d'origine inconnue, près d'une mosquée. d'un centre de presse, et de la famille Kadhafi. Pas de hasard dans la vie. Que des faits. Encore des faits, toujours des faits qui ressemblent à des miracles ou des réalités humaines qui semblent banales, ordinaires, et coutumières. Cela dépend de nos croyances intimes.

 

08:39 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

01/03/2011

Morgue de toi

 

Renaud chantait Morgane de toi. Pour Kadhafi et sa bande de tortionnaires, on peut trouver mieux. Les libyens l'aiment tous. Tous ils vont donner leur vie au Guide de la Révolution. Effectivement, ils vont donner leurs vies hélas pas pour l'aimer dans la vie mais pour le suivre dans la mort. Les Libyens sont fiers et sûrs d'eux. Ils connaissent le Guide. Ce qu'ils n'ont peut-être pas mesuré, ce sont les risques encourus par les femmes et les enfants si le Guide se transforme en une sorte de Ali le Chimique de célébre mémoire.

"Morgue de toi", le rap à écrire, à la fois pour morguer son peuple et le monde entier et conduire le plus de monde à la morgue. Il est fort le Kadhaf. Et tout le monde l'aime, en plus. Le baiser de la mort, cela lui va si bien.

Ò peuple de Libye, pense d'abord aux enfants et aux femmes avant ta grande fierté. Aucune armée, aucun peuple, ne te volera ta Révolution.

 

Kadhafi parachutiste - JPG - 56.5 ko

 

Kadhafi parachutiste

© Khalid (trouvé sur Bakchich.info)

Mouammar, jeune et beau, qu'il est loin le temps de l'amour, de l'innocence, et de la démocratie...

 

17:06 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)