11/10/2015

A l'Ouest des Feuilles Mortes

 

Oh je voudrais tant qu'ils se souviennent

cette cavale était la tienne

c'était ta liberté

je crois

Qu'elle est ton irréductible saga

Et chaque fois les feuilles mortes

me rappelleront l'absence d'avenir

jour après jour

les amours mortes

n'en finissent pas de courir.

D'autres sur la frontière qu'on abandonne

mais leur chanson qu'ils me pardonnent

se brise peu à peu dans la mer

à cela ne leur reste qu'un goût amer.

 

Car chaque fois les feuilles mortes

me rappelleront nos souvenirs

Jour après jours nos amours mortes

n'en finissent pas de mourir

 

Peut-on jamais savoir par où commence

et quand finit la longue errance

de tous ces inconnus qui passent

comme des chiens condamnés à l'impasse?

 

Cette chanson "Les Feuilles mortes"

s'efface dans vos indifférences

et ce jour-là

ma longue errance

en aura fini de mourir.

Et ce jour-là

ma longue romance

en aura fini de mourir.

10/10/2015

Allemagne: les démons du passé ressurgissent

Après avoir subi les accusation de Mère Marketrelle de l'Europe, Angela Merkel doit affronter un autre surnom: celui de Passeuse de migrants illégaux.

Nous savons sur  quel registre joue la Chancelière selon les critères extrémistes: d'un côté la fossoyeuse de tous les laisser-pour-comptes européens au profit exclusif du marché; de l'autre la passeuse criminelle de centaines de milliers de clandestins, de surcroît musulmans, qui envahissent l'Europe et bouffent le pain des Allemands sans travailler.

Dans le registre de la haine, l'extrême-droite peut donc profiter à fond de la situation et s'en donner à coeur joie pour descendre en flèche la Chancelière allemande.

Plus historiquement, l'extrême-droite, allemande comme européenne, veut tout simplement la mort de l'idéal européen, la fermeture des frontières, le retour à la nation, et l'expulsion des étrangers afin de mettre un terme aux sociétés multiculturelles et conserver un pouvoir totalitaire, par la force, la censure, la violence d'Etat, les meurtres collectifs de minorités, et les éliminations physiques des opposants les plus influents. Cela portait un nom dans les années trente: le fascisme Blanc, d'Hitler en passant par Mussolini et Franco.

Si nos démocraties, nos peuples qui les représentent, décident de donner encore plus de poids à cette folie, l'Europe finira à feu et à sang non pas par la faute des immigrés mais par les mensonges, les saletés, les inepties, les horreurs d'une extrême-droite décomplexée qui se rue au combat pour porter l'estocade aux gouvernements démocratiques. En Allemagne, comme en Suisse, comme dans le reste de l'Europe, il faudra choisir son camp. L'heure est moins que jamais au compromis. Il faut repousser la peste brune quitte à en perdre sa propre vie.

Europe! Ne cède pas aux sirènes du Mal.

 

08/10/2015

Le passeport ou la vie

Qu'est-ce que la Suisse? Un pays qui s'est construit à travers la liberté d'êtres humains qui ne voulaient plus vivre sous la dictature de tyrans qui gouvernaient le monde.

Les Suisses se sont déclarés libres sur un territoire qu'ils revendiquaient en toute illégalité de la loi impériale de leur temps. Il fallait le rappeler ici à l'heure où le No Border Camp de Vintimille a été violemment saccagé par les autorités de cette ville.

Les Suisses de l'époque ont frisé la guerre pour cela. Ils ont dû livré bataille, d'autres fois, et versé leur sang. La Suisse est née et a grandi sur les bases d'un idéal et d'intérêts communs réunissant plusieurs petits peuples de paysans qui ne parlaient ni la même langue ni ne pratiquaient forcément la même religion. Mais ils adoraient tous le dieu des chrétiens en ce temps-là. Certains et certaines d'entre eux étaient sans doute athées ou même animistes mais ne le criaient pas sur les toits ni ne le revendiquaient. L'important, c'était l'affranchissement envers tous les tyrans. C'était là l'idéal commun des Suisses et des Suissesses.

Les Suisses refusaient donc les frontières telles qu'elles avaient été dessinées par le Grand Ordre Mondial des maîtres du monde. N'y voyez-vous aucun rapport avec ce qui se passe avec celles et ceux qui veulent abolir les frontières et s'affranchir de la loi des nations qui sont reparties aujourd'hui en guerres fatales contre les peuples du monde? Ne voyez-vous pas que la Syrie est en guerre depuis plus de 4 ans par la faute de puissances étatiques qui se disputent les territoires et les richesses et qui, pour cela, mettent à feu et à sang, avec l'aide totalitaire et antagoniste d'une religion prise en otage, un pays, des gens qui voulaient tenter l'expérience démocratique de liberté et qui se retrouvent morts, blessés, chassés de leurs terres, de leur maison et qui n'ont nulle part où aller tellement les Européens ont de la peine à se revendiquer comme terre de liberté et de fraternité pour toute l'humanité, tellement l'Europe préfère s'engager dans des guerres impérialistes qui ne mènent plus nulle part?

Faut-il donc se laisser mourir quand on a perdu sa maison, sa patrie, sa famille, ses amis? Faut-il donc disparaître, se rendre invisible, ne plus exister en ce monde? Et si la Suisse n'existe pas, il faudrait l'inventer. La Suisse est ce territoire souvent invisible et inconnu des migrants d'Afrique Noire qui ne parviennent même pas à la situer sur une carte de géographie. La Suisse est une terre d'accueil qui se refuse de plus en plus à laisser venir l'Autre sous la dictature de gens qui se revendiquent comme les vrais Suisses, les vrais prioritaires et propriétaires de notre territoire, les vrais qui défendent les vraies valeurs helvétiques. Pour cela, ils chassent celles et ceux qui ont peut-être l'idée de se faire Suisses et Suissesses un jour ou l'autre. Est-ce la bonne méthode de rester Suisse? Pour ma part, c'est non. Les Suisses ont accueilli d'autres cantons Suisses sur la base de pactes et d'alliances. Nous pouvons très bien créer ces pactes et ces alliances avec les nouveaux arrivants au lieu de les voir ennemis de la nation. Nous pouvons très bien nous imaginer sans frontières comme Médecin Sans Frontières qui ne soigne pas juste dans une partie du monde mais partout où cela se fait nécessaire. Alors d'une institution, d'une nation, nous pouvons faire d'elle un organisme international sans frontières. Quelques règles humanitaires de base, quelques tracasseries administratives pour fixer les règles du nouveau jeu démocratique mondial. Ainsi, par la volonté de femmes et d'hommes libres, nous pourrons créer les conditions d'un nouveau monde.

Quelques réflexions qui me sont venues sur la grève de Ventimille. " (La grève, en Suisse, c'est une plage avec des galets". Mots de Darius Rochebin sur son compte Twitter à propos de la tension extrême qui règne actuellement au sein d'Air France).

20151005_141745.JPG

 

20151005_142011.JPG

 

20151006_0957311.JPG

 

20151005_174028.JPG

Ils ont changé de plage...

 

20151005_181748.JPG

...Nulle part, ils ont été entendu.

Nulle part, ils ont été reçu.

Nulle part, ils ont été secouru.

Ils avaient pourtant tout perdu.

Et ils avaient trouvé refuge dans un camp sans frontière...

20151005_172812.JPG

...Va chercher passeport, bon chien, va chercher!...

 

20151005_172812.JPG

...Aller! Cours plus vite! Saute plus haut! Mérite-le ce passeport!...

 

2015-10-05 23.26.39.png

...Rater! Tu ne peux pas l'attraper. C'est un passeport volant sans frontières!...

 

2015-10-05 23.29.16.png

...Passeport suisse volant à la barbe des migrants sur la plage de Ventimille (ville)...

 

2015-10-05 23.23.32.png

...Objet volant identifié comme suisse... (8X-Files archives)

 

20151005_172835_1.JPG

...Le lancer du passeport suisse sous les yeux indifférents des migrants... seul un chien...

 

20151005_182241.JPG

...Nouveau citoyen suisse no border revenant de Vintimille...

 

07/10/2015

Vintimille:La manif du Collectif No Border du 4 octobre 2015, c'est pas la fin!

20151004_181903.JPG

 

20151004_181844.JPG

 

20151004_181959.JPG

 

20151004_181933.JPG

 

20151004_182103.JPG

 

20151004_170344.JPG

 

20151004_163329.JPG

 

20151004_163317.JPG

 

20151004_162623.JPG

 

20151004_162619.JPG

 

20151004_162518.JPG

 

20151004_161824.JPG

 

20151004_161644.JPG

 

20151004_161535.JPG

 

20151004_160630.JPG

 

20151004_160515.JPG

 

20151004_160316.JPG

 

20151004_160242.JPG

 

20151004_160226.JPG

 

20151004_160220.JPG

 

20151004_160001.JPG

 

20151004_155403.JPG

 

20151004_155207.JPG

 

20151004_155200.JPG

 

20151004_155018.JPG

 

20151004_154935.JPG

 

20151004_154903.JPG

 

20151004_154857.JPG

 

20151004_154810.JPG

 

20151004_154800.JPG

 

20151004_154634.JPG

 

20151004_154619.JPG

 

20151004_154533.JPG

 

20151004_152429.JPG

 

20151004_152151.JPG

 

20151004_151449.JPG

 

20151004_151328.JPG

 

20151004_151313.JPG

 

20151004_151243.JPG

 

20151004_150834.JPG

 

20151004_150743.JPG

 

20151004_150651.JPG

 

20151004_150437.JPG

 

20151004_150424.JPG

 

20151004_150405.JPG

 

20151004_145646.JPG

 

20151004_144549.JPG

 

20151004_143211.JPG

 

20151004_142815.JPG

 

20151004_135805_1.JPG

 

2015-10-07 14.17.27.png

 

2015-10-07 14.29.49.png

 

2015-10-07 14.32.17.png

 

2015-10-07 14.34.24.png

 

2015-10-07 14.37.39.png

 

2015-10-07 14.49.59.png

 

2015-10-07 14.46.03.png

 

2015-10-07 14.54.53.png

 

2015-10-07 14.52.00.png

 

2015-10-07 15.08.18.png

 

2015-10-07 15.12.12.png

 

2015-10-07 15.13.56.png

 

2015-10-07 15.06.02_1.png

 

20151004_135713.JPG

 

20151006_105304.JPG

 

20151006_104811.JPG

Mon prochain blog: le passeport ou la vie

Vintimille: R.I.P. NO BORDERS CAMP

20151005_104715.JPG

Zone de dévastation provoquée par la main de l'homme le mercredi 30 septembre,  photo du 5 octobre 2015

 

20151005_104628.JPG

 

20151005_104439.JPG

 

20151005_105409.JPG

 

20151005_114237.JPG

L'arbre magique n'en finit plus de montrer ses visages

 

20151005_1139188.JPG

 

20151005_114444.JPG

 

20151005_114501.JPG

 

20151005_114630.JPG

 

2015-10-07 00.49.04.png

 

20151005_104739.JPG

 

20151005_114003.JPG

 

20151005_114117.JPG

 

20151005_114154.JPG

 

20151005_113918.JPG

 

20151005_113940.JPG

 

20151005_104739.JPG

 

20151005_105109.JPG

 

20151005_105142.JPG

 

2015-10-07 00.49.04.png

 

20151005_105636.JPG

Et les rochers répondent aux cris de l'arbre...

 

20151005_113138.JPG

 

20151005_110125.JPG

 

20151005_112721.JPG

 

20151005_110243.JPG

 

20151005_110436.JPG

 

20151005_121046.JPG

 

2015-10-05 23.33.29.png

 

2015-10-07 00.34.56.png

 

20151005_121718.JPG

Zone du Capitaine Nemo. Ne pas franchir sans pedigree

 

20151005_111458.JPG

Emplacement de nuit du Capitaine Nemo

 

20151005_111412.JPG

Le Bunker du Capitaine Nemo

 

20151005_105438.JPG

R.I.P. NO BORDERS CAMP

 

20151005_132803.JPG

 

2015-10-07 00.14.07.png

 

20151005_124136.JPG

FLY, MIGRANT, FLY WITHOUT BORDER AND SAY YES TO YOUR LIFE

 

20151005_130344.JPG

 

20151005_115942.JPG

Zone de dévastation provoquée par la main de la nature, nuit de samedi à dimanche, 3 et 4 octobre 2015

 

20151005_120004.JPG

 

20151005_120220.JPG

 

20151005_120229.JPG

 

20151005_120256.JPG

 

20151005_120201.JPG

 

Demain, le reportage-photo de la manifestation en faveur du libre-passage des migrants à travers l'Europe du 4 octobre 2015 devant la gare de Vintimille.