14/05/2009

Libye, 300 jours au pain et sans eau

Les humains sont parfois plus durs que les pierres. Une fois vexés, ils sont capables de se fermer à vie.

 

Madame Calmy-Rey devrait tout simplement faire un voyage surprise à Tripoli, dans la plus grande discrétion et parler directement au président Libyen.

 

Monsieur Kadhafi se comporte en roi. Il lui faut ses bouffons pour se sentir exister. Je me souviens d'une histoire. Le sultan Omar Kadi Hafi Ririri, fier Seigneur de Libidie, aimait par dessus tout qu'on l'amuse. Il convoquait ainsi une ribambelle d'artistes à sa cour, dont un bouffon par année qui avait été puni arbitrairement par sa Loi.

 

Si le bouffon savait le faire rire, le bouffon obtenait le droit de demander quelque chose que seul le roi pouvait offrir gracieusement.

 

En l'An de grâce 2008- 2009, le bouffon était Suisse. Il cherchait la façon de libérer ses deux otages.

Alors la Suisse envoya à Tripotage, capitale de Libidie, une grande humoriste, Micha de Raie Calme, maîtresse de la soupe confédérale, qui se présenta en pyjama rayé de prisonnière devant le roi en tenant ce discours:

 

« Mon bon Roi,

 

Alors moi je dis qu'en tant que représentante en chef de la diplomatie suisse, poste obtenu de droits humains, je précise, j'exige que vous fassiez libérer nos deux otages que vous détenez arbitrairement. Et moi je dis que si vous ne le faites pas, je propose de prendre la place de ces deux

personnes. C'est pourquoi j'ai déjà enfilé mon pyjama rayé. »

 

Omar Kadi Hafi Ririri resta de marbre avant de répondre:

 

« Madame des droits humains de la Suisse,

 

Chez vous, il y a eu du rififi entre mon frère Hannibal et votre police. Chez nous, le prince du désert dit que quand un chameau à soif, il ne faut pas lui montrer le pain. Vous m'avez envoyé un pain dans la figure en étalant vos états d'âmes dans la presse. Si vous m'aviez donné de l'eau, j'aurais rempli mes bosses de sagesse et j'aurais libéré vos otages. Maintenant, exécutez devant moi une danse du ventre et je libère vos otages sur le champ. »

 

Alors une sublime musique arabe fut diffusée et Micha de Raie Calme s'exécuta en se remémorant dans la tête sa fameuse chanson du sonneur des Trois Cloches. Sa danse fut grandement appréciée du charmeur de serpent et de ses compagnons qui rirent tous aux larmes.

 

Le jour même, les otages furent libérés.

Photos-0020.jpg

 

libérations des otages

devant la cloche centrale

de Big Bang Kadhafi

 

08:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

08/06/2008

Les bras de BHO pour l'Amérique; le cerveau froid d'Hillary pour l'Everest

1359617745.2.jpg


L'œil de tigre du Couturier américain


353777876.jpg


Livre ouvert sur le début de Civilisation

du IIIème millénaire. Obama-Clinton for President


1926454028.jpg


Katoucha accueillant YSL

dans une robe-fleur

(création "Children Collection")


2024538676.jpg


Le Nu américain à deux visages selon Saint-Laurent


895787833.jpg


Roger Federer "smoking on the american court"

17:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

UDC, un virage politique décisif sinon rien

L'UDC n'a plus le choix. Ou elle réinvente le corpus vivendi qui la relie à l'Helvétie ou elle ira d'échec en échec dans le futur. Les Suisses, dans leur grande majorité, ont compris que le message blochérien n'a plus d'avenir ou alors que marginalement comme avec Le Pen en France.

L'Europe nous appelle chaque jour un peu plus. Nous ne pouvons pas rester en marge de notre propre histoire continentale. Contre vents et marées, malgré l'exclusion pour l'une ou la mise à l'écart pour l'autre, Eveline Widmer-Schlumpf et Samuel Schmid continuent de dire qu'ils sont UDC. Est-ce alors un divorce, un simulacre de divorce, ou alors un retour aux sources spirituelles de ce grand parti?

Adolf Ogi, notre beau sapin, roi et prof de ch'tis, aimerait sans doute croire à la sagesse des chefs UDC et pouvoir hisser la bannière olympique confédérale. Il y a, en Suisse, une formule magique à sauver. A l'image de notre équipe de football, ce sont les complémentarités qui soudent notre Gouvernement. Mme Schlumpf et Mr Schmid l'ont bien compris. Ils craignent tous les deux un gouvernement exclusivement composé de forces de gauche ou de droite. Ce n'est ni dans les traditions ni dans le respect de l'identité suisse.

La formule magique n'explosera pas. Ou alors, un scénario catastrophe à la Belge avec une Romandie plutôt à gauche et une Suisse alémanique plutôt à droite exacerberaient les tensions entre régions. Les Suisses ne veulent ni d'un bloc rose-vert ni d'un bloc bleu-orange qui dirigeraient le pays peut-être en alternance, mais ce n'est pas sûr du tout, la droite étant perpétuellement majoritaire en Suisse. Ils désirent toujours le maintien durable de l'arc-en-ciel.

Mr Blocher, après avoir été son chef charismatique, est aujourd'hui le fossoyeur de son parti. Il ne faudrait pas qu'il devienne le fossoyeur du pays tout entier par son entêtement et son maintien au sommet de l'UDC. A qui les Suisses font-ils confiance désormais? A Mr Blocher, hors du gouvernement? Ou à Mme Widmer-Schlumpf et Mr Schmid, au sommet du pays?

Comme lors d'un divorce, les membres de l'UDC doivent choisir entre les guerriers qui cherchent toujours la guerre ou les guerriers révolutionnaires qui cherchent la paix. A notre avis, les adhérants de l'UDC feraient mieux d'envisager la paix. La guerre a déjà suffisamment fait de dégâts en vingt ans de conflits ouverts. Nos enfants n'ont pas tous reçu une image positive de l'Europe et du monde. Pour la Suisse, ce sont des dégâts collatéraux qui peuvent coûter très chers au pays sur le moyen et long terme. Les tribus d'Indiens suisses devraient savoir que hors la Réserve, point de salut si en plus on devient l'ennemi de nos amis. Mr Blocher n'a pas vraiment la figure idéale de l'ami de l'Europe et de la planète. On est très loin d'un seigneur de guerre international et respecté tel que Nelson Mandela.


P.S. Les garçons, si vous voulez aller en quart de final, imaginez Mandela, pas Blocher, en développant votre jeu. Vous allez le faire pour la Suisse, pour Köbi, pour Alex, pour tous les autres blessés, pour vos compagnes, vos enfants et pour vous. "Sans la nommer", on a envie de la suivre jusqu'au bout de la nuit… (G. Moustaki – Cali dans l'oreille, la révolution permanente vous tend ses bras jusqu'à la finale. Pour gagner la Coupe d'Europe et chopper la niaque au vol, il faut avoir la mentalité anti-apartheid d'un membre à part entière du club. HOP SUISSE!

La stratégie du Poisson Rouge*

à la place de la tactique du Requin


1171008388.jpg

(remix de Chappatte paru dans Le Temps)


Le ballon est exigeant, capricieux, déroutant,

vicieux, vertueux, rebelle, libre, aérien,

mystérieux, sensuel, voyageur, infidèle.

Mais comme une femme, il revient toujours

au centre du foyer

lorsqu'un goal a été marqué.

Et il faut le jouer, le rejouer encore

pour le séduire à soi.

Viser son cœur et ses rondeurs

et l'emmener au sommet, tout au sommet.


Révolution permanente,

telle le cœur d'un amante.


215477523.jpg
"A Los Angeles, je suis comme un poisson dans l'eau,
portée par mes rêves."
L'ange: Lauriane Gill 


*Le poisson rouge passe les mailles du filet et gagne les paradis exotiques. Le requin reste coincé, attiré par un leurre, et meurt terrassé dans son rideau de fer…

17:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15)

25/05/2008

Israël – Palestine, un seul Etat sinon le chaos durable

Par le passé, nous avons déjà écrit sur notre premier blog (cliquez hallô-win sur www.niaquemedia.com et cherchez dans la brousse…)que le Proche-Orient ne pourrait guérir de ses plaies qu'à la condition de privilégier la seule situation réaliste possible, pour les Palestiniens comme pour les Israéliens. Soit de construire un unique Etat démocratique où le partage du pouvoir serait exercé entre les communautés juives, musulmanes et chrétiennes. Cela tient de l'utopie et pourtant un autre choix est impossible sur la durée. Qu'offrir d'autre aux Palestiniens, dans les conditions actuelles, qu'un Etat croupion où devrait encore vivre des colonies juives ultra-nationalistes?

Le plus étonnant est que très récemment dans le Temps, ou Le Matin Orange, (nous avons égaré la référence, ndlr), un chef du Hamas se prononçait pour cette solution. La "destruction d'Israël" n'est peut-être pas ce que nous croyons avec notre regard d'Occidental. C'est juste la normalisation d'un pays démocratique pour toutes ses populations sans distinction de races ou de religions. Mois de Mai, mois des révolutions?

Le miracle est-il possible? Israël va-t-il enfin comprendre que ce pays de Dieu appartient à tous ses habitants quelques soient leurs origines. Créer un authentique Etat laïc dans les frontières actuelles d'Israël. Ce n'est pas une hérésie. C'est la seule solution à une paix durable. Les Israéliens et les Palestiniens le veulent-ils vraiment? L'avenir nous le dira. Le Comte comme la lune n'est peut-être pas si con que cela mais Comte Dracula assurément, Messieurs Lapp & Simon (à part que les pommes radioactives sont énormes, le pire c'est qu'elles en deviennent presque consommables par une clientèle à la réputation très sérieuse. Comme quoi les miracles ressemblent à des éléphants roses sous prises d'hallucinogènes. Dieu est-il un toxicomane d'amour? Il faudra, un jour, étudier cette question).

N.B. C'est de l'humour 20ème degré pour celles et ceux qui garderaient leur trop-plein de sérieux. Mais le deal, lui, reste très sérieux. Let's go Israël!


"L'automne, ces grands paysages tristes des terres déshéritées.


La route dont l'averse a lamé les ornières…


Et ces horizons de campagnes hallucinées, où Verhaeren savait si étrangement mêler le réel et l'irréel:


Les grands routes tracent des croix,

A l'infini, à travers bois.

Les grands routes tracent des croix lointaines,

A l'infini, à travers plaines.

Les grands routes tracent des croix

Dans l'air livide et froid,

Où voyagent les vents déchevelés,

A l'infini, par les allées…"


Maxence Van der Meersch, "L'empreinte du Dieu", roman, prix Goncourt 1936, Albin Michel

20:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Miracle de la paix au Liban

40653140.jpg


"Chapeaux de fête Dieu!"

La chaise du paralytique au secours de la paix.

"opération narguilé" réussie.

"En retour, les tentes du Hezbollah, qui paralysaient

depuis dix-huit mois l'activité économique du centre-ville,

ont disparues l'espace d'une journée,

sous les applaudissement de ses habitants."

Le Temps, 23 mai 08


La paix est pareille à la foudre.

Comme l'éclair jeté par le regard d'une femme,

elle frappe les yeux de l'aveugle

qui consume sa haine à la place

de déguster tout l'amour du monde.

Soudain, miracle, la lumière du Ciel

s'allume dans le cœur des humains.


22 mai 2008

20:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)