20/02/2010

Ricardo Lumengo, une bêtise d'enfant

 

Parce qu'il est Noir de peau, et qu'il est le premier parlementaire de couleur à Berne, cette histoire d'une quarantaine de liste électorale remplie par lui va encore donner du poids et du vent favorable à la peste brune qui envahit notre pays.

Tout ce qui compte de mauvaise foi et de racisme va jouer sur l'erreur de cet homme pris en faute. Alors certes, il a commis une connerie démocratique il y a quelques années. Certes, on ne lui pardonnerait pas de recommencer et d'agir de la même manière. Mais restons lucides. Si tous les millions jetés par des milliardaires dans les campagnes publicitaires et le poids de la richesse comme des lobbies n'avait jamais compté sur la décision du vote des citoyennes et citoyens, on pourrait dire que la démocratie ne s'appuie effectivement que sur la pureté du débat d'idées. Hors nous le savons tous, même en Amérique, première démocratie du monde, sans le poids de l'argent aucune élection ne peut être gagnée. Et comme l'argent ne possède pas d'odeur, nous savons tous que le poids d'un chèque bancaire peut soudain réveiller des ardeurs électrices chez des concitoyennes et concitoyens ayant obtenu des subventions de l'Etat...

Ne soyons pas naïfs au point de croire que Monsieur Lumengo ne mérite pas la confiance sur la base de cette faute-là. Car alors personne ne mérite la confiance dans ce monde car qui dit intérêts financiers dit forcément vote orienté... La main de Dieu dirait Maradona.

Pour faire plaisir aux nombreux fans de culture, voici une double vidéo propre à offrir du rock'n'roll au champagne de la politique.

 

 

 

10:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (25)

18/02/2010

Un hymne européen à l'amour

Voilà. Aujourd'hui nous assistons à la résolution de la crise helvético-libyenne grâce à la diplomatie internationale qui, enfin, a comprise que nous sommes tous soudés à travers nos liens démocratiques. Une Europe qui commence à réaliser sa force d'attraction mais aussi sa fragilité devant le monde des dictatures et des injustices. Une Europe imparfaite, et qui le restera, mais tellement plus sensible, romantique, cultivée, amoureuse, heureuse d'offrir du sens et de l'épanouissement à la vie des êtres humains plutôt qu'à la destruction, le chaos, la mort trouvée dans des guerres fratricides.

Une chanson, que dis-je, un hymne à l'amour « Just call my name » qui n'est pas un titre racoleur pour petites annonces X mais un titre d' Ambassadrice de l'Amour. Avec toujours ce diable de Blackmore et Candice, cette diablesse, sa compagne magique de sensualité.

Que la Suisse s'envole et convole enfin en juste noces avec l'Union Européenne, l'endroit où les peuples du monde ont décidé de dire une fois pour toute merde à la violence, merde à la guerre, merde aux injustices définitives. Et celles et ceux qui ne veulent pas de cette utopie peuvent toujours rejoindre les zones talibanes.

 

SMOKE ON THE WATER WITH PLEASURE, SENSUALITY, EROTISM, PASSION !

 

P.S: Petite phrase ci-dessus envoyée directement à destination de la Libye afin qu'elle rejoigne définitivement le clan des démocraties en libérant les deux otages suisses. Pour l'affaire Hannibal Kadhafi, il existe des procédés plus démocratiques que le rapt d'individus pour régler ce problème d'honneur entre vous et nous. Harak allàhou fik Monsieur Muammar Kadhafi.

 

11:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

17/02/2010

A Cynik Day for Mister Kouchner

Le french Docteur Cancan a encore frappé. Prêt à partir en mission impossible dans la jungle colombienne pour Ingrid la double nationale francocolombienne, il n'a pas eu le moindre scrupule à dire à la Suisse, et surtout aux otages suisses, que la crise libyenne n'est pas son problème. Pire, les otages, pour lui, ce sont les hommes d'affaires européens et libyens qui se voient tenus par la barbichette de notre Gouvernement qui, cette fois, a si bien manoeuvré dans la gadoue du cynisme des politiques internationales.

Bravo à Mme Micheline Calmy-Rey et son Département qui a su utiliser la manière forte pour imposer une solution à la hauteur du bras de fer. Popeye Guillaume Tell est Suisse. Qu'on se le dise à Tripoli et ailleurs aussi.

Ci-dessous, deux vidéos de classe pour saluer la victoire du contre-cynisme avec un sens aiguisé de l'humanitaire tel que la Suisse le pratique et non comme la France du Docteur Kouchner aimerait le pratiquer.

J'ai en plus une grande nouvelle à vous annoncer à tous. Mon amour vient de me smser à l'instant. Elle souffre mais elle se porte pas trop mal au réveil de son opération.

 

 

 

 

19:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

29/10/2009

Hafid Ouardiri, la voix musulmane modérée

Dans notre pays, un homme à l'air sévère incarne la voix des musulmans telle qu'on voudrait plus souvent l'entendre dans la rue et dans les médias.

Cet homme, c'est Hafid Ouardiri, un personnage qui ose apporter une parole apaisante au sein de la communauté musulmane. C'est le premier leader de la communauté islamique pratiquante à écrire un texte dans les médias concernant l'affaire Kadhafi, qui plus est émouvant et donnant une remarquable image de l'esprit de tolérance de l'islam (Matin Orange du 29 octobre),

J'ai personnellement demandé à un autre leader islamique de la place genevoise, Mr Hani Ramadan, dans un commentaire laissé sur son blog tenu dans la tdg, et il y a quelques semaines déjà, de se prononcer sur l'affaire Kadhafi. A ma connaissance et sauf manque d'attention de ma part, aucun de ses derniers billets laissés sur son blog n'a mis en évidence sa position de musulman et de citoyen de Genève. Plus dérangeant, je n'ai jamais reçu le moindre mot ou signe d'intérêt de sa part malgré ma demande. Hors un blog, à l'évidence, cela a été créé pour échanger avec ses lecteurs et ses lectrices... quand ceux-ci en exprime le désir.

Pour revenir à la lettre de Monsieur Ouardiri adressée à Muammar Kadhafi, je trouve que c'est sans aucun doute possible la plus belle et la plus convaincante des 10 lettres parmi d'autres personnalités suisses (Monsieur Ouardiri ne précise pas dans sa lettre de quel pays européen il est le citoyen). Je tiens à le remercier chaleureusement pour son courage d'homme et sa façon de défendre l'islam. Il est certainement, tout en restant un religieux convaincu et convaincant, une de ses personnalités proche du monde des Nouvelles Lumières orientales.

A la veille de la détestable votation sur les minarets, il était temps qu'une grande et belle voix de l'islam s'affiche en première page médiatique dans le différent explosif entretenu entre la Suisse et la Libye.

Monsieur Muammar Kadhafi, un homme fidèle au Coran vous a parlé avec son coeur de citoyen de Genève. J'espère avec lui que vous saurez répondre avec classe à son Wassalam.

 

 

picture037_665.jpg

 

Minaret et mosquée de Boukhara

Ouzbékistan

« Les nouvelles couleurs de l'islam »

 

« L'honneur est du côté de celui qui privilégie le pardon »

Hafid Ouardiri, Président de la Fondation de l'Entre-Connaissance

Le Matin Orange, 29 octobre 2009

 

 

Photos-005991.JPG

 

« N'importe quoi peut devenir flamenco »

Israel Galvãn, danseur, influencé par Kafka

 

« Vu d'hélicoptère, Jésus est-il bien traité dans la BD? »

Saint Jean le Clerc de l'Apocalypse, « Histoire Vivante » RSR1, 29 octobre 2009

 

 

P.S. A méditer durant votre soirée: vous préférez les matchs de baise-ball à ceux de bitch-volley? Si vous trouvez la question de mauvais goût, lisez l'actualité. Une femme de Philadelphie amatrice de philatélie sportive s'est fait pincée pour deal de prostitution. Comme quoi, certaines femmes sont prêtes à tout pour voir leurs idoles du stade... C'est de la BDphillies.

 

 

 

 

16:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

22/10/2009

Kidnapping

Le Conseil fédéral parle désormais d'un ton plus ferme dans l'affaire des otages. "Kidnapping" est un mot qui veut cette fois signifier au clan Kadhafi qu'il agit comme un voyou des bas quartiers. Dans le jeu de l'oie entre la Suisse et la Libye on se trouve sur la case "enlèvement" "Retour à la case terroriste"pour Tripoli.

Il est temps pour la Suisse de tomber exactement sur la case "Oncle Sam, Rescue!" Les Kadhafi veulent réintégrer le concert international. Ils n'ont pas intérêt à indisposer encore une fois l'Amérique. Le Colonel, s'il veut avoir une chance de garder sa nouvelle crédibilité sur la scène internationale, devra céder aux exigences américaines. Et si la libération des otages suisses sans conditions préalables fait partie des exigences américaines, les Kadhafi risquent bien de réagir positivement en riant jaunes. Fin de partie. Les oies pourront cesser leur vacarme prévenant le danger d'un conflit et retourneront sagement dans leur nid.  Il sera alors grand temps. Tout le monde est fatigué de ce jeu pervers introduit par les Khadafi sur le territoire suisse.

Les lois démocratiques sur territoire suisse sont valables aussi pour les rois et les dictatures.

 

17:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8)