29/03/2012

François Hollande, le candidat du sombre fatalisme!

 

"De manière encore plus spectaculaire, Hollande l’emporterait, au second tour, dans les quatre France alors que Royal n’avait été majoritaire que dans celle des banlieues populaires. C’est aujourd’hui la France périphérique défavorisée qui voterait le plus massivement pour le candidat de la gauche (56,5%), mais celui-ci l’emporterait même dans les métropoles aisées (54,5%).

Cette capacité du candidat désigné par les « primaires citoyennes » à ratisser très large, nourrie d’une critique très répandue du bilan du sarkozysme au travers du pays, a son revers. Dans aucune des catégories distinguées par cette étude, on ne trouve une majorité d’électeurs pour penser que « la situation de la France s’améliorera » si François Hollande est élu président de la République. Nos quatre Frances communient ensemble dans un sombre fatalisme."

Extrait tiré d'un billet "les quatre surprises de la nouvelle France électorale" du site "Rue 89"

Les Français ne croient plus en rien. Et surtout pas à la politique. Et pourtant ils iront voter majoritairement. Peut-être pour François Hollande, le cahdidat du sombre fatalisme.

Les Français aiment le SM. Pas étonnant si l'on se réfère à leur grand leader Dominique Strauss-Kahn, l'amateur de matériel à poil.

La France a-t-elle encore envie de se relever ou préfère-t-elle la "République de Salò"?

 

Mélenchon n'est pas révolutionnaire mais réactionnaire

 

La France n'avance pas dans le temps. Elle recule. Si Einstein vivait encore, il dirait que la France tente un retour vers le passé. A l'extrême-droite de Marine le Pen est maintenue cette dialectique fasciste bien ancrée dans les consciences les plus aptes à dénigrer et chercher les fautes chez les autres plutôt que vouloir partager avec les autres les idées et les amitiés. A l'extrême-gauche, le retour improbable aux sources trotskystes comme aux plus beaux jours de la lutte anti-capitaliste. Mélenchu Mélenchon rêve du Grand Soir. Mais ce Grand Soir là c'est l'utopie d'une idéologie qui s'est discréditée dans une mer de sang. La mer rouge communiste n'a rien à envier au fascisme de Franco, Pinochet, Musolini ou Hitler. Elle a conquis des terres sur cinq continents où des peuples entiers se sont entre-tuer avant la prise de pouvoir ou l'échec du Grand Dictateur qui emprisonnait, torturait, lobotomisait ou éliminait tout opposant à l'idéologie, opposant décrit comme traître au petit livre rouge maoiste ou stalinien, polpotien ou castriste, toute personne subversive qui osait critiquer les horreurs et injustices du pouvoir et réclamait la démocratie (comme un croyant serait traître et subversif à son Livre saint s'il ne le suit pas à la lettre, par exemple, le fascisme islamique, et qu'il soutient corps et âme un système démocratique au risque d'y perdre sa vie).

Nous vivons sous le règne d'une des pires époques réactionnaires. Les idées stagnent. Les comportements humains sont de type moutonnier ou totalement anarchiques et chaotiques. Il y a comme un immense malaise contemporain et mondial. A l'autre extrême de l'idéologie, le consumérisme poussent des jeunes à verser dans la vente de leur visage comme des filles se prostituent pour payer leurs études de plus en plus coûteuses (Buy my Face). Et cela, avec le sourire et sans aucune interrogation philosophique si porter une « marque commerciale » sur son visage (partie intime extérieure visible à tous de l'intime intérieur d'un être humain) n'est pas l'expression suprême d'un fascisme commercial qui s'est imposé dans les consciences. Entre la folie ultra-libérale, le fascisme religieux ou raciste et communautariste,  le retour au communisme, les humanistes n'ont plus une grande fenêtre d'opportunité pour proposer leur philosophie artistique et culturelle. Pour François Bayrou, il n'est plus temps de faire la moue et de refuser l'opportunité de gouverner éventuellement avec Nicolas Sarkozy comme Président. Il est temps de prendre les bonnes décisions pour donner une dernière chance aux humanistes de provoquer la révolution des consciences indispensable. Après, il sera trop tard pour tout le monde.

 

"Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

 

28/03/2012

Le matériel de Dominique Strauss-Kahn

Il était le candidat socialiste présumé à l'élection présidentielle. DSK ne fait pas honneur à la France. Ces dames de petite vertu seraient donc du matériel! Belle définition pour notre époque matérialiste. Et surtout, nous constatons le délabrement de l'autorité morale et politique de notre société. Stade terminale du consumérisme.

Nous revenons au poète Pier Paolo Pasolini et son film « Salo ou les 120 journées de Sodome ». Il est grand temps que notre époque quitte cette outrance matérialiste qui nous a plongé dans un nihilisme intellectuel et moral. Comment un type aussi puissant que DSK a pu traiter les jeunes femmes de notre temps de « matériel » comme du matériel pornographique?

Question urgente à mettre en lien avec les outrances et extrêmes religieuses de notre temps... Et dire qu'il aurait pu devenir Président de la France!

 

Mohamed Merah pas pris au sérieux par les Services Secrets

 

Enjoué, enjoueur, enjôleur à ses heures, le jeune homme qui a affolé la France et tué sept personnes, dont trois enfants, de sang froid a sans doute bénéficié de l' "effet clown" auprès des Services Secrets.

Qu'est-ce que l' « effet clown"? Il s'agit d'une personne aux comportements paradoxaux qui peuvent faire penser qu'elle n'est pas assez sérieuse dans sa vie au point de devenir une personne qui va bouleverser la société d'une façon ou d'une autre. L'effet clown touche les personnes qui d'apparence ne se prennent jamais trop au sérieux mais qui savent au fond d'elle qu'un destin reconnu leur est promis. Mohamed Merah ne savait pas qui il était. Il est devenu quelqu'un en devenant le tueur tragique que l'on sait. Mohamed Merah ne fréquentait pas les mosquées comme son frère. Il n'attachait pas non plus énormément d'importance aux dogmes. Il s'habillait à l'occidental de préférence avec des marques griffées. Il buvait, il sortait en boîte et fréquentait les jeunes femmes. La faille terminale de sa personnalité, car faille terminale il y a, c'est sans doute l'annulation de ses fiançailles religieuses il y a deux mois, fiançailles annulées par un imam sous la tutelle de son frère Kader(?).

Personne ne s'est intéressé jusqu'à présent à cette rupture de fiançailles. Etrange ce manque de curiosité des services de renseignement français. Un homme comme Mohamed, sensible au point de vouloir venger les enfants palestiniens ou afghans morts sous les bombes israéliennes et occidentales mais aussi cruel en retour que ces raids mortels pratiqués à l'aveugle sur des enfants musulmans, ne pouvait qu'être touché profondément par sa propre rupture de fiançailles.

Il faut retrouver la fiancée et l'interroger sur les raisons de cette rupture. Mohamed aimait-il une jeune fille pas assez entrée en religion au goût de son propre frère? Cette rupture l'a-t-elle poussé à aller au bout de son djihad morbide?

Que font les services secrets français pour retrouver toute la vérité sur le parcours de Mohamed? Pas pris au sérieux avant, il faut retrouver désormais toutes les pistes de son parcours d'existence pour comprendre et surtout démasquer qui se cache derrière le jusqu'au boutisme de ce jeune homme.

La fiancée n'est pas étrangère au comportement suicidaire de Mohamed.

 

La Fiancée de l'eau

 

Morte de sécheresse
La fiancée de l’eau
A marié son sang
A celui du ruisseau
Prince range ton drap blanc {x3}

Prince range ton drap blanc
Il ne sera jamais
Le drapeau rougissant
De sa virginité
Regarde son honneur {x3}

Regarde son honneur
S’enfuir par la mort
Regarde triste voleur
L’absence dans son corps
Tu peux creuser la terre {x3}

Tu peux creuser la terre
Avec tous tes remords
Creuser jusqu’en enfer
Creuser, creuser encore
Non, tu n’auras rien d’elle {x3}

Non, tu n’auras rien d’elle
Il n’y a plus rien à prendre
Elle s’est jetée au ciel
Tu commences à comprendre
Que tout n’est pas à vendre {x3}

Elysée 2012: Sarkozy peut encore gagner grâce à... Bayrou

 

Bayrou, désespéré par les sondages, de se qualifier pour le 2ème tour, puis de battre ensuite Hollande et devenir Président. Sarkozy, désespéré par les sondages, de battre Hollande au second tour, et commencer un second quinquennat présidentiel.

Où quand deux grands désespérés de la Présidence pourrait trouver un terrain d'entente pour que la France tienne la route malgré tout. Bayrou ne peut pas devenir le 1er Ministre de Hollande. Beaucoup trop de pression de l'extrême gauche concernant les grands défis économiques et le monde de la finance. Bayrou n'aurait pas les coudées franches dans un tel gouvernement. Si Mélenchon n'avait pas autant de succès, il pourrait éventuellement envisager une alliance (bien que personnellement Hollande m'inspire encore moins confiance que Sarkozy) mais pas dans les conditions actuelles de la campagne, Il y aurait des Ministres communistes sous Hollande. Mélenchon serait ministre. Je ne vois pas d'accord possible entre un premier Ministre Bayrou et un Ministre Mélenchon. C'est comme vouloir marier l'eau et le feu. Aucune collaboration possible sur les sujets chauds de l'économie. Dans un gouvernement de gauche, Bayrou craquerait et donnerait très vite sa démission.

Sarkozy a pour lui le fait qu'il a toujours tenu à l'écart du gouvernement des Ministres issu du Front National. Malgré ses terribles maladresses de langage, Sarkozy est toujours capable d'évolution si ce n'est de révolution. C'est un homme flexible...inflexible quand il s'agit de défendre les intérêts de la France et de l'Europe. Ces nombreux défauts qu'il ne peut gommer (c'est aussi son charme qui nous fait rire) peuvent être atténués par le choix d'un premier ministre qui restera très ferme sur les principes politiques, l'intégrité morale, et l'engagement de toutes et tous au service de la nation. Il resterait à Sarkozy à devenir un Président de représentation respecté et déjà reconnu à l'international, un peu à la manière de François Mitterrand quand l'Assemblée nationale était à majorité de droite. Et pour Bayrou, se serait un superbe tremplin pour prouver ses compétences et devenir le Président des Français dans 5 ans...à la quatrième tentative. Une vraie patience d'un homme de la terre.

Est-ce possible? En tout cas, quand deux forces désespérées n'ont que l'union pour faire la force et gagner la course à l'Elysée, cela paraît le challenge intelligent de dernier recours et de secours pour cette France 2012 qui doute sur elle. Si les Français le veulent ainsi, pourquoi pas? La démocratie prend parfois des chemins qui ne semblent pas très rationnels de prime abord mais qui au final se révèlent être un coup de génie. Faire confiance au destin que la France se sera choisi deviendra prioritaire. Et ce destin, c'est peut-être la paire Sarkozy-Bayrou.