17/03/2012

Sarkozy: L'accroc au pouvoir parle de l'accroc au sexe

 

Enorme moment de télévision. Celui qui a léché les bottes da Kadhafi, avant de le dégommer, et autres Ben Ali ou Moubarak et el-Assad contre quelques contrats économiques et militaires juteux s'en prend ironiquement à un déviant sexuel d'apparence sympathique et non dangereuse malgré sa bizarrerie comportementale envers les dames.

Il faut voir Nicolas Sarkozy se moquer des autres. Et après cela, on a tellement envie de se moquer de lui et de ses nombreuses prestations en compagnie de Kadhafi dont celle, inoubliable, de la tente de bédouin plantée en plein Paris. On a envie de faire une BD avec un Mouammar qui lui demande de lécher les sardines de sa tente, puis de le faire manger un couscous royal avec les mains tout en entendant le Colonel se bidonner en hurlant "J'ai les mains sales, métèque, j'ai les mains sales, métèque, et toi, Sarko t'a tes mains propres plongées dans mon couscous". Cela aurait droit plomber l'ambiance générale sur la chaîne TV et plongé Sarkozy dans une glace polaire saisissante.

Un Président de la République qui ne manque aucun moment d'impudeur pour se rendre pudique. Il est trop fort et personne n'ose ouvrir sa gueule devant lui. Vous auriez vu le clash et le scandale mondial si le journaliste de service avait demandé à Sa majesté Sarkor:

"Mais vous, Monsieur le Président. Oui, certes vous avez fait des affaires de type vinicole avec ce grand romantique de Depardieu. Mais franchement, combien avez-vous proposé à Mouammar Kadhafi pour lui lécher les pieds avec ou sans bas résille?"

 

Après la vidéo gag du président, la vidéo de la vraie vie de celles et ceux qui meurent sous les armes vendues aux dictatures de ce monde. Et oui, Monsieur le Président, il faut assumer toutes ses conneries sans vouloir effacer de Facebook les petits arrangements avec les grands salopards de ce monde.

 


Grand moment de solitude pour Nicolas Sarkozy au... par puremedias

Sarkozy: des Meaux et des Monts

 

Le Président Sarkozy a fustigé son adversaire Hollande à Meaux. Une véritable lapidation à coups de moqueries et de railleries avec cette déclaration qui restera dans la mémoire des hommes:

"Hollande, le projet qu'il nous soumet c'est de faire la guerre au dictionnaire avec sa proposition de retirer le mot "race" de la Constitution française"

Ici, sur ce blog, pas de guerre au dictionnaire...ni aux races, ni aux religions, ni aux cultures. Ici, c'est la guerre aux réactionnaires, aux tyrans, aux bulldozers, aux destructeurs de comportements humains respectueux de l'Autre, de sa façon de vivre et de penser intégrée dans le corps social. Le droit des enfants à ne pas être maltraités et violentés dans la cantine scolaire parce que la viande proposée n'est pas une viande qu'ils ont appris à manger sans problème de conscience. (Voulez-vous aussi imposer à un végétarien de manger de la viande s'il ne veut pas manger d'animaux, Président Sarkozy? Et à un autre lui imposer de manger de la merde même si c'est de la merde...). Il y a un homme terrifiant, le double négatif du Dracula de nos comédies romantiques, le vrai Dracula, Vlad Dracul de Roumanie qui empalait à tout va, hommes et femmes, diplomates et curés, soldats ou saints, toutes celles et tout ceux qui ne se soumettaient pas aux us et coutumes locales de son pays. La Roumanie. Voulez-vous devenir cet homme pour la France, Monsieur le Président Sarkozy? Je sais parfaitement que vous avez déjà suspendu symboliquement votre compère de Villepin à un croc de boucher mais tout de même, Monsieur le Président, je vous croyais homme de liberté en allant faire la chasse à Kadhafi...

Le droits des adultes à disposer de leur corps et de leur conscience comme bon leur semble, avec la liberté qui leur est octroyée en démocratie. Le droit à la femme voilée de vivre en paix et être respectée. Le droit à la prostituée de louer son corps à un client sans être chassée de la Cité. Le droit à la pudeur, à la vertu, comme à l'impudeur, au vice dans la mesure où l'atteinte à l'Autre est réglée par des lois justes et profitables pour tous en évitant le dommage social et le risque de guerre civile.

Vos mesures à vous, Monsieur le Président, ce sont des mesures qui se rapprochent de celles des pays intolérants, des sociétés folles de Dieu. Votre attitude est celle du fou de Laïcité, de votre croyance à votre Vérité, à votre Moralité, à votre Intégrisme intellectuel et psychologique.

Je ne m'appelle pas Hollande, Monsieur le Président Sarkozy. Je n'ai aucune peur ni crainte, Mon totem m'empêche de me taire et de garder le silence devant la violence faites aux humains par des humains. Je ne fais pas la guerre aux mots et aux démons. Je fais la guerre aux réactionnaires, à celles et ceux qui étouffent la liberté au nom de croyances divines ou terrestres qui permettent à ces gens de commettre tous les crimes abominables, tous les parjures infectes, toutes les atrocités humaines au nom de leur Loi Propre en Ordre.

Monsieur le Président Sarkozy, vous me décevez. Et c'est de mon devoir comme de mon exigence de vous l'écrire jour après jour. 2012 vaut 1789. Et je n'ai crainte de mourir en révolutionnaire de la démocratie.

 

"Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

 

Elysée 2012: Trois inspirations présidentielles pour trois candidats présidents

 

Dégage! L'affirmation de la Révolution de Jasmin. Tout a commencé par une exclusion du tyran...avant le retour de la tyrannie... Une parenthèse de liberté. Les Jasmins vont aujourd'hui se cacher et pleurer leur solitude pour mourir dépassés qu'ils sont par un monde de bruts, de barbares, d'obscurité divine, d'enchaînements à l'âme sombre des humains, de haines déclarées, de tortures pratiquées, de viols commis, et de crimes achevés. Dieu a-t-il besoin de la saloperie des hommes pour être Amour...

La France m'inspire et m'exaspère. Dans la foulée, la Tunisie m'aspire au Ciel et me rend à ma terre.

Le premier candidat et Président actuel de la France, c'est Sarkozy la Guerre, 28% de crétins qui vont rester brancher sur leur petit pouvoir personnel, tous atteints de Sarkozyte aigüe et leur désir d'en découdre avec le reste de la Terre. Des crétins nationalistes soutenus par des crétins ultra nationalistes à hauteur de 17%. Cumulés, ils font 45% de guerriers potentiels prêts à en découdre avec les pays musulmans qui vont bientôt se mettre en guerre avec nous pour raison supérieure de ce Dieu, Président de l'Ordre des Réactionnaires, Président de celles et ceux qui vont provoquer l'enfer sur Terre associés dans la même folie meurtrière que les crétins cités ci-dessus. Merci la race humaine. Pardon mon Dieu d'Amour. Ils ne savent pas ce qu'ils font.

Le second candidat et tulipe de son Etat c'est Hollande la Banqueroute, 28% de bobos caviar et de crèves la dalle qui créent une alliance de mutuelle errance s'arrangeant le temps de creuser un gouffre abyssale dans les finances de l'Etat. Le premier groupe bouffent de l'esturgeon et se construit des châteaux en Espagne en prenant soin d'appliquer le pouvoir de la dette. Les seconds, zonards de leur Etat, ramassent les subventions à la pelle, façon feuilles mortes improductives, pour pouvoir continuer leur vie pépère sur le dos de l'Etat à coup de j'm'en foutisme à la France. Fuck You! Avec l'appui des 10% ultra amoureux du tout à l'Etat, ils creusent leur tombe en attendant l'invasion des Barbares de Dieu. Fossoyeurs et Croque-la-Mort ils sont devenus, par convenance et paresse physique comme intellectuelle. Pardon mon Dieu d'Amour. Ils ne savent pas ce qu'ils font.

Le troisième candidat et cheval ailé de son état, c'est Bayrou le Maya. 15% d'abeilles qui continuent à butiner les fleurs dans le bonheur du travail bien fait, de l'échange amical et fraternel entre les peuples, de la mixité, du partage, de la prospérité pour tous. 15% d'abeilles qui vont peut-être disparaître parce qu'elles n'auront plus de fleurs à butiner, toutes empoisonnées qu'elles seront par les pesticides et les engrais à l'hélium des deux autres candidats. Einstein le disait déjà d'un ton solennel et prophétique. La fin des abeilles marquera la Fin de l'Humanité. L'Apocalypse, version négative. Pardon mon Dieu d'Amour. Fais quelque chose de Grand pour tes abeilles et les Fleurs de Jasmin. Je suis là. J'attends et je nage sur l'onde en attendant le Grand Jour. Ça ira, oui ça ira, mon Amour. Ça ira pour toujours. Merci mon Dieu d'Amour.

Dégage! De rage ou d'amour. Le Contrat Social, cher à Rousseau le botaniste, ne peut pas être renouvelé démocratiquement si un pays n'est pas unis par le goût de la démocratie, de la liberté de vivre et de penser, et du partage intellectuel, spirituel, et matériel entre tous et toutes.


16/03/2012

Elysée 2012: L'enfumage de Jean-Charles Brisard

Jean-Charles Brisard, proche de l'UMP, est un imposteur multirécidiviste qui a pourtant sa place privilégiée dans les médias. Cela laisse songeur.

Ce monsieur revient aujourd'hui sur ses déclarations faites à Médiapart concernant le financement de la campagne de Sarkozy en 2007 par Kadhafi. Ce type a l'habitude de jongler avec les grosses ficelles du mensonge, si bien même qu'il en fait des pelotes chinoises dont on ne peut plus démêler le mensonge de la vérité.

Finalement, c'était quoi son but à ce manipulateur de première? Faire tomber Sarkozy? Oû plutôt servir à Sarkozy en amplifiant le mensonge vérité de Saïf al Islam Kadhafi tout en espérant que les adversaires tombent dans le panneau et foncent dans la brèche sur une fausse info afin qu'ils perdent leur crédibilité dans la course à la Présidence? Une chose est sûre. Personne de sérieux ne pourra désormais se fier à cet homme incroyable qui possède un lourd passé de faussaire (voir l'article de Ian Hammel sur oumma.com datant du 21 février 2007 et s'intitulant "Les accusations de Jean-Charles Brisard, spécialiste autoproclamé du terrorisme). Et personne, non plus, ne pourra accorder sa confiance à Nicolas Sarkozy, proche de ce mec qui a tant craché sur l'islam en proférant de grossiers mensonges autour de Ben Laden. Car de deux choses l'une: soit cette histoire de financement est un enfumage orchestré par Sarkozy lui-même, soit Sarkozy a exercé de telles pressions et menaces sur Jean-Charles Brisard pour qu'il se rétracte aujourd'hui dans ses affirmations. Dans les deux cas, c'est extrêmement grave.

Vivement que le panier de crabes se déverse dans la mer. Si les Français et les Françaises ont encore envie de voter pour ces crustacés malades et pervers et leur furoncle de la haine, alors bon voyage à tous vers l'enfer communautariste promis.

Merde alors! Comment ose-t-on faire de la politique aujourd'hui en 2012 dans une démocratie occidentale, beceau de la Révolution de 1789 ?!

 

Babeth à propos de Bayrou...

 

L'épouse très discrète du candidat président François Bayrou:

« Un artiste qui a besoin de s'exprimer » ajoutant, épouse attentive à son mari, et se sentant sans doute trop souvent absente à sa présence aimante, qu'il soit « trop souvent perdu dans ses réflexions ».

En une seule phrase elle pose son homme. Et cette phrase n'est pas pour me déplaire. François Bayrou, parti aujourd'hui outre-mer pour 3 jours de campagne dans les territoires, est vraiment l'homme de la situation. Un artiste de la politique, c'est ce qu'il nous faut pour changer le monde. Chaque art mérite ses stars et rejette ses tocards.

Un clip vidéo un peu bizz un peu buzz un peu politique un peu fric un peu oublié un peu imcompris un peu Delors un peu Dehors un peu rentre dedans un peu rien du tout un peu tout. Un artiste en cavale qui revient en prophète au pays de France pour faire l'union sacrée...François Bayrou la France Solidaire, la France Irrésistible... C'est maintenant...ou jamais.