15/03/2012

Elysée 2012: Une France indécise prête à se surprendre

 

Rien n'est joué pour le premier tour. François Bayrou a décidé de devenir plus percutant et surtout plus tenace et efficace dans la présentation de son programme et ses attaques dirigées contre ses principaux adversaires.

A un peu plus d'un mois de l'élection présidentielle, les Français doutent, comparent, hésitent devant la vitrine. Jamais ils n'ont autant scruté la marchandise qu'on leur propose pour les cinq ans à venir. Cette fois, ils deviennent très sérieux et critiques et non plus polémistes et populistes. C'est tout bon pour François Bayrou. Dans la dernière courbe, et la ligne droite finale, il va pouvoir s'envoler irrésistiblement.

La France solidaire...Oui, bien sûr. C'est bien....C'est sur le chemin de la victoire. Mais dans la dernière quinzaine, François Bayrou devrait encore faire un peu de cosmétique pour que la mariée deviennent celle que la France attend: douce et naturelle, à l'autorité chaleureuse et protectrice. Donc voici:

Une étude, plus sérieuse que les sondages, le démontre, c’est surtout le potentiel électoral de François Bayrou qui apparaît conséquent. Ainsi 66% des électeurs de Hollande et 63% de ceux de Sarkozy «pourraient» voter pour le président du MoDem. «Bayrou est toujours un vote possible mais rarement un vote nécessaire», résume Jérôme Sainte-Marie de l’institut CSA. Bayrou est encore une fois victime du clivage gauche-droite.

Monsieur Bayrou, en tant que grand spécialiste des courses de chevaux, vous savez ce qu'il vous reste à faire. A la cravache, je vous offre cette affiche à faire sensation sur le mur internautique. A dupliquer autant que vous voudrez, vous tous sympathisants d'un Président français fort et courageux digne du nom de la République de France.

France est une femme, Monsieur Bayrou. La jeunesse aime "La Femme", son expression, son visage, ses couleurs, sa séduction, son charme, son audace, sa perspective, son avenir, son grain de beauté, son irrésistible ascension vers les sommets. Jouer avec France.au jeu de la vérité et de l'attraction, Monsieur Bayrou, et les Françaises comme les Français voteront pour vous.

 

picture037_7.jpg

 

 

14/03/2012

Sarkozy-Jésus: gourou malgré lui

 

Flash-back sur 2007:

 

 

«Un peu mensongère»

Les sourires des journalistes, le visage radieux et les mains jointes de Nicolas Sarkozy: tout dans la composition de cette photographie, récompensée en avril 2007 par le prix Georges Brendrihem, trahit une complicité entre les différents personnages. «C’est une image où on voit Jésus et ses apôtres», résume Marc Simon, chef du service photo de VSD. «Ce que je vois, abonde Alain Korkos, chroniqueur iconographique sur Arrêt sur images, c’est une espèce de gourou, assis, les mains jointes, et avec tous les membres de sa secte autour de lui.

En 2012, Nicolas Sarkozy tente à nouveau la multiplication des miracles en sa faveur. Cette fois, il risque la guillotine ou la croix... Mais tout de même. Le vote utile et les sondages arrangent bien les bidons d'essence du candidat UMP. Les Lepénistes les plus tièdes mais les plus enclins à une politique dure et répressive voteront dès le premier tour pour Sarkozy au lieu de Le Pen. Les Républicains de droite les plus favorables à Bayrou voteront Sarkozy de peur d'avoir Le Pen au second tour. Ainsi, le prophète élu monarque de France passera au second tour. Devant Hollande, il jouera les serpents à sornettes comme face à Royal il y a 5 ans. Hypnotisé par son audace et ses retours de claques, Hollande restera bouche bée et bafouillera lors du rendez-vous crucial du face à face avec lui. Les Français comprendront  alors que Hollande c'est du Ségolène Family. Et ils préféreront encore une fois Sarkozy. Où quand Jésus Sarko sait mettre en boîte les candidats aux convictions trop molles et les électrices et électeurs qui ne savent plus à quel vrai saint se vouer.

François Bayrou doit secouer le cocotier Sarkozy s'il veut encore espérer lui ravir le vote des Françaises et Français si impressionnés par le démonstrateurs de robots de grandes surfaces. Si Sarkozy n'était pas politicien, il aurait vendu des aspirateurs chez Carrefour et serait devenu le roi de l'illusion commerciale.

 

Sarkozy: "Je n'ai pas vu venir la Révolution de Jasmin"

 

07h18, ce matin 14 mars 2012. Sarkozy se confie sur la «plus grande erreur de son mandat». Alors qu'on lui demande sur Europe 1, quelle a été sa plus grande erreur, le président sortant répond : « sans doute ne pas avoir vu venir la Révolution de Jasmin».

 

Prénom: Nicolas

Nom: Sarkozy-Hollande-Le Pen-Bayrou-Mélenchon-Joly

Qualité: Président rassembleur de tous les Français sous le premier slogan contre-révolutionnaire: " Je signe pour les idées de ton candidat préféré, vote pour moi"

Service: Candidat à un nouveau mandat sous le second slogan contre-révolutionnaire: "Je retiens l'esprit de Marine, de François, de François, de Jean-Luc, d'Eva. Et je jette la lettre aux fauves médiatiques. Reste Nicolas".

 

Les jasmins vont tomber

 

Le candidat vidéo gag de l'extrême centre c'est Sarkozy!

 

Nicolas a fait le tour de la Terre de France. Il a réglé son pendule et il est parti toujours plus à l'Ouest pour trouver le trésor des Maya. A force de partir à l'Ouest, il a d'abord croisé François Bayrou à qui il a fait un doigt d'honneur au feu orange qu'il a grillé pour prendre le rond-point direction Marine le Pen. Là, il a encore grillé le Stop à Schengen et à l'immigration en roulant tombeau ouvert jusqu'à la première mosquée où il a demandé à la boucherie halal de devenir haram avec la viande égorgée afin de plaire à l'intégration forcée et de rompre avec des traditions ancestrales de sous-civilisation. Quand même, tuez la bête, mais tuez-là dignement sans couteau mais avec un flingue électrique.

Plus à l'Ouest encore quelques jours plus tard, il a retrouvé le western de Lucky Lucke et décidé de renégocier tous les accords européens en bafouant plus vite que son ombre tous ses partenaires européens qu'il n'a pas même consulté pour sa révolution et son nouveau monde. Tous les traités, au minimum trois, sauf le dernier parce qu'il est trop trop bon et que c'est lui qui en est l'auteur. On ne modifie pas les oeuvres sarkozyennes (écrites par la négresse Merkel) qui disaient aux Grecs d'aller se faire voir aux calendes tandis que lui partait au sprint pinter à Villa des Calanques pour retrouver Mélenchon dans un Saloon plein de filles de joie. Devant un pastis, entouré de plusieurs admiratrices personnelles, il a envoyé les gaz en pleine figure au communiste en se bidonnant: « Et peu cher, je t'ai niqué l'idée de taxer le capital des exilés qui se seront tirés avec leur bas de laine en Suisse en pensant faire des économies. Evidemment, Johnny ne risque rien. C'est un pote. Je ne le toucherai jamais tant qu'il m'est fidèle ».

Reste le dernier contact à nouer, plus à l'Ouest encore. Aller décrocher le soleil pour dire à tout le peuple de France qu'il a encore renforcé l'énergie nucléaire dans tout l'Hexagone. Car c'est une vérité scientifique absolue que personne ne peut lui contester: le soleil est une gigantesque centrale nucléaire. Donc l'écolo qui se prononcerait contre le nucléaire est d'une bêtise absolue puisqu'il renierait le soleil lui-même.

Et Nicolas est super fier de lui-même et de ses coups médiatiques totalement fumeux. Il a même dépassé Hollande en ce qui concerne la courbe des sondages pour le premier tour. C'est dire son intelligence et sa politique de l'extrême centre réussie. Il a fait le tour de la Terre de France en tournant comme une toupille. Il a trouvé la Courbe idéale pour le faire exploser dans les sondages. Au final, une idée choc par jour, un lessivage de cerveau comme jamais un candidat président n'avait réussi à le faire dans l'Histoire des démocraties planétaires.

« Une sacrée campagne » qu'il avait annoncé d'un air triomphant et rieur il y a quelques jours.

Finalement, je me pose encore une seule interrogation à son sujet:

Nicolas Sarkozy a-t-il volé l'esprit de Mouammar Kadhafi et décidé de s'en servir pour parader et offrir un grand cirque final au peuple de France?

Lui manque les accoutrements du Guide. Et là, on se met à rire tellement que cela serait d'un grotesque absolu si on l'imaginait avec les tenues vestimentaires de Kadhafi lors de ses hyper meetings et ses shows télévisés.

Souvenir souvenir...

Au Salon de l'Agriculture: un coup de tomahawk pour moi, un coup de hache pour lui. Et des baobabs poussant sur l'étoile du Petit Prince.

 

13/03/2012

En vers et contre le tout Sarkozy ou le tout Hollande

 

Be You!

Be Bayrou!

 

Putain ta France

t'en fais quoi?

 

Un asile aux murailles délabrées?

Un ghetto pour prostituées?

Un paradis pour petites troupes mafieuses?

Un enfer gardé par les ethnies religieuses?

Un dispensaire d'urgences anonymes pour personnes

avec plus personne dans le coeur de personne?

 

Je ne suis atteint ni d'Alzheimer ni de Parkinson.

Pourtant j'aimerais oublier ton manque de son,

ton oubli républicain,

ton manque d'ambition et d'entrain

pour refuser Sarkozy et Hollande

en offrant tes fleurs et tes guirlandes

à un Président se donnant à tous les Français.

 

Be you!

Be Bayrou!

6 mai 2012

 

Percute et arrache-toi à cette sinistrose

que te promet encore l'UMPS

et invente une autre France!

 

"On a entendu récemment deux déclarations particulièrement choquantes, venues d'un bord, mais qui auraient pu venir de l'autre. Recevant plusieurs centaines d'experts à la fin du mois de janvier, le candidat du PS leur a dit ceci : Je sais que beaucoup d'entre vous sont là pour les postes. Et ils ont raison, parce que des postes, il y en aura beaucoup... Et à la fin du mois de février : Ceux [des hauts fonctionnaires] qui sont liés au pouvoir actuel devront forcément laisser la place à d'autres.

C'est une corruption de l'esprit public, d'autant plus grave que l'opposition a, depuis des années, et à juste titre, et moi au premier rang, reproché à Nicolas Sarkozy de peupler la haute fonction publique de ses affidés et de ses obligés. Et pas seulement la haute fonction publique, mais aussi la haute fonction privée ! C'est justement une des raisons pour lesquelles les républicains de conviction ont refusé leur confiance, ont combattu à visage découvert ce régime d'arbitraire.

Je sais ce qu'on dit dans bien des milieux quand on aborde ces questions. On dit c'est comme ça partout, on dit c'est inévitable. Je prétends que la corruption des esprits n'est pas inévitable, et je prétends que l'État est plus fort si on le débarrasse de l'obligation d'allégeance et de soumission. Je veux des fonctionnaires libres, et parce qu'ils seront libres ils seront encouragés à être loyaux. La loyauté, ça commence par la confiance. C'est parce qu'il n'y a pas de confiance, et parce que ces moeurs règnent partout, que les échines deviennent souples et courbes, que la flagornerie isole les gouvernants, et qu'on ne voit partout que lèche et lâche.

[...] Tout ramener à l'affiliation à un parti ou à un courant de pensée, c'est faire injure à la liberté de pensée. Que le Parti socialiste affiche si ouvertement un sectarisme d'État, au moment même où il ambitionne le monopole de l'appareil d'État, il y a là une dérive que, je l'affirme, ni Jaurès, ni Blum, ni aucun des républicains qui ont fait la France n'aurait laissée passer sans vigoureux coups de pied au derrière des arrogants impétrants. Ces jeunes gens auraient eu du mal, par la suite, à s'asseoir."

François Bayrou, "Bonnes Feuilles", extrait, in "Le Point" de ce jeudi en kiosque

 

picture0544.JPG

 


François Bayrou, candidat du MoDem à la... par rtl-fr