13/02/2012

Elysée 2012: la fièvre du lièvre-candidat Sarkozy

 

La temprature monte dans tous les médias. L'attente est in-sou-te-na-ble partout. Au Figaro, à l'Express, dans Libé, au Monde, sur TF1, RTL, A2 puis l'A3. Stop! L'autoroute des médias est encombrée par Sarkozy et Hollande. On parle entre experts sur France 24 pour la politique économique des deux candidats. Les autres? Ils n'existent pas. Ils font de la figuration anonyme. Bayrou? Son projet économique et social pour sortir la France du merdier des socialistes de jadis et des UMP d'aujourd'hui? Que dalle. On en parlera pas. C'est Hollande ou Sarkozy. On y coupe pas. Et la France, le pays, sa culture, sa profondeur d'esprit, qu'elle aille se faire voir chez les Grecs. Ah ben tiens, justement. Comme les journalistes invitent des experts qui ne parlent que de Sarkor II (c'est le nouveau surnom pour le rapprocher de la famille politique de Dark Vador) et du flambeur de Finances Hollande (pour lui, aucun surnom intéressant, Fanfan la Tulipe, peut-être).

Alors il ne nous reste ce soir que du Sarkor à vous présenter sur TF1 au moment ou la censure, c'est une fable inventée par lui-même pour lui-même, essaye de l'empêcher de se présenter à l'élection présidentielle. Dans le genre, "mais je suis la victime d'une cabale extraordinaire. On m'empêche d'être candidat à ma propre succession". Il sait bien raconter La Fontaine remixé par lui-même et pour lui-même.

Donc voici, présentée par la diva Claire Chazal, "Le Lièvre et la Fièvre" par Sarkor II. Sur les chapeaux de roue, le départ du candidat Sarkozy qui a oublié exprès son bleu de conduire la France, forcément indispensable pour se présenter à la candidature présidentielle, dans le but unique de faire grimper la température partout dans l'Hexagone. Malin malin le petit galopin français. Pendant ce temps on ne parle que de lui. Pour dormir, c'est promis, je vous donne à rêver autre chose. Après tout, la Saint-Valentin, c'est demain.


 

Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

 

 

 

12/02/2012

Atomic crazy horse Sarkozy

 

Mister Bombe H a décidé de prolonger la vie de toutes les centrales nucléaires de France tout en poussant au maximum la création de réacteurs de nouvelles génération.

Les Italiens ont eu leur commandant Schettino. Avant ça, ils ont eu Berlusconi qui a du partir sans aucune élection poussé dehors par l'état catastrophique du budget et des dettes italiennes.

La France a son Sarkozy et sa folie visionnaire rivée au pouvoir du lobby nucléaire. Même la Chine semble moins rigide et plus visionnaire que le Gouvernement Sarkozy concernant les énergies du futur. C'est peu dire à quel point Sarkozy déraille à fond dans toutes ses propositions actuellement.

Bonne Saint-Valentin, Nicolas. On vous offre votre gâteau d'amour. Le Commandant, sur la photo, c'est le frangin à Schettino sur le French Costa Fukushima en train de vous féliciter de votre gouvernance. Ah France, si tu as encore envie d'un mari hyper radioactif, tu me décevras tellement que je pourrais t'oublier... Et dire que Carla, pendant ce temps, usurpe le visage d'une plumassière italienne en prêtant son visage à ce cirque présidentiel soi-disant proche des ouvrières et ouvriers de France. J'ai peur que la France devienne peu à peu la Roumanie de Ceaucescu sous Sarkozy II. Mais j'ai déjà une sculpture de Carla en tête, elle qui se languit d'attendre son Nicolas de retour pour toujours à la maison après son échec présidentiel. Si, si, c'est elle avec un peu d'imagination, c'est Carla. Mais promis juré, le beau canari jaune ne trompe pas son ennui et son mari. Il siffle juste le retour urgent de Nicolas au bercail pour s'occuper de Giulia...et de Carla.

http://www.citoyens.com/wp-content/uploads/2011/11/Elizabeth-Cibot.jpg

Sculpture de la Nogentaise Elisabeth-Cibot

 

"Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

 

 


Francesco Schettino Costa Concordia captain... par chefphileas

11/02/2012

François Bayrou, le retour du Bon Sauvage?

 


L'héliocentrisme succédant au géocentrisme d'avant Copernic et Galilée amenant au relativisme contemporain va-t-il être dépassé en tout et en bien par le bayrouisme, nouveau rousseauisme en ce 250ème anniversaire du célèbre écrivain suisse et français?

 

"De nos humanités dépendra le sort futur de l'Humanité" semble affirmer et confirmer le leader du MoDem, ce centre expérimental de triage de la future société multiculturelle française annoncée par les prophètes les plus visionnaires.

 

"Déjà Montaigne dans les Essais, plus particulièrement dans Des Cannibales et Des Coches, nous dresse un portrait de ce que l'on appellera au dix-huitième siècle le "bon sauvage" et nous vante les mérites de ces peuples purs et innocents, à l'inverse des Européens, vils et cruels. Il fait l'éloge de leurs qualités morales, la loyauté, la franchise, le courage, la fermeté, la constance, de leur bon sens, de leur habileté. Ils n'attachent à l'or et aux pierres précieuses qu'une importance esthétique et ne s'en servent que pour rendre leurs villes plus belles  Ils ne connaissent ni l'envie ni la jalousie et ne se s'adonnent à aucune guerre de conquête. la propriété privée n'existe pas plus que la notion de classe sociale. A la sagesse des "barbares" qui sont hospitaliers et qui vivent tranquillement au sein d'une nature luxuriante, il oppose la cruauté des Européens qui ne pensent qu'à s'enrichir, qu'à détruire, qu'à asservir. Il  accuse les conquistadors de pervertir ce " monde enfant", c'est déjà, au seizième siècle remettre en cause la colonisation, et faire le procès des civilisations policées."

Tiré du site internet de Elisabeth Kennel, et à lire absolument dans son intégralité en cherchant dans Google sous « Le mythe du bon sauvage » pour mieux approfondir le sujet et celui de la notion de « Civilisation »

En écoutant François Bayrou, on en vient irrémédiablement à penser qu'une nouvelle culture politique, intellectuelle, artistique et économique est en train de naître sur les décombres et les cendres de l'ultralibéralisme. Avec Bayrou, c'est Rousseau remixé époque 2012. Nous sommes des humains qui avons abandonné nos humanités dans le productivisme, le relativisme, le juridisme, l'athéisme. Ce que propose François Bayrou c'est une nouvelle Renaissance et des Lumières revisitées et revitalisées au goût et à la saveur de notre temps. Le calendrier Maya arrive à sa fin. Vive le nouveau calendrier Maya qui arrivera à la fin de l'année 2012!

Mais pour que cette fin du monde soit amusante et heureuse, amies et amis Français faites le bon choix et votez pour les abeilles. Non pour les frelons ou les guêpes qui ont le droit de vivre, certes, mais qui nous causent bien trop d'ennuis actuellement pour leur accorder notre confiance électorale.

 

"Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

 

La signature présidentielle de François Bayrou

 

Nos valeurs correspondent à l'idée que chaque être humain est en soi un absolu. Il peut être malade, paralysé, sans capacité de production, génial, formidablement entreprenant... Il n'y a pas de différence, pas de balance où l'on pèse celui qui sert et celui qui ne sert pas. On ne peut soutenir l'un et abandonner l'autre. Et c'est cela notre choix".

François Bayrou

11 février 2012

Vous retrouverez en en-tête de tous nos futurs billets sur la course à l'Elysée 2012 cette pensée qui me rappelle Montesquieu et son talent philosophique de faire de la politique une oeuvre d'art. Voici une citation de lui que j'aime bien, une petite flèche envoyée en direction de Nicolas Sarkozy.

« Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie ; il ne faut pas être au-desssus des hommes, il faut être avec eux.  »

Montesquieu

 

Colorée, la Révolution Orange en marche

La marmite républicaine bout. D'anciens gaullistes ont créé un collectif réunissant les personnes qui veulent voir évincer du 1er tour Nicolas Sarkozy au profit de François Bayrou. Le Collectif d'Opinions républicaines (Coloré) a été créé pour promouvoir une dynamique électorale favorable au centriste Bayrou. Car eux aussi pensent que le centre droit ne peut vaincre que si Bayrou passe au second tour face à Hollande.

Où quand la République de France tend les oreilles du côté de la Suisse. Mercenaire un jour. mercenaire toujours. Mais cette fois, c'est contre le roi de France et en faveur du peuple de France... C'est vrai, les mercenaires d'aujourd'hui s'engagent volontaires et sans frais. Espérons qu'un petit message et une invitation leur sera adressée en cas de victoire sur les Champs-Elysée le 6 mai prochain...

On demande peu. Mais si pour une fois des humains de pouvoir pouvaient reconnaître l'influence capitale d'un petit blog citoyen reporter accompagné de quelques autres tambours helvètes et blogueurs... Roulement de tambours. Pour la peine, ça ira mon amour on oublieras les tambours sur tous les murs j'ècrirai, je le jure, liberté chérie, et l'on s'aimera pour toujours