06/07/2008

E(u)ro foot 2008 - 23 juin

(cinquième match, demi-finale)

 

Lundi 23 juin: "Les sanglots longs des violons de l'Euro bercent mon cœur du concert de leurs rots." S.B.

 

Lundi 23 juin: "J'y reviens encore. La Suisse a eu pas mal de poisse. Si un chaman pouvait intervenir, il dirait que le mauvais œil s'est emparé de l'équipe nationale incapable d'éclaircir ses rapports avec le monde. La Suisse fait pleins d'efforts, travaille à la perfection, s'engage à fond. Seulement la Suisse refuse sa place centrale en Europe. Enlevez le libero à une Suisse qui n'existe pas et mettez-y un bunker à la place. Vous verrez alors combien de blessés cela provoque dans toute l'équipe. Alors, une Europe qui n'existe pas? On commence par l'Italie de Berlusconi, on continue par l'Autriche, la France, la Hollande, la Pologne. On met un point d'orgue final provisoire à ce malheur européen avec le référendum irlandais sur le Traité de Lisbonne en attendant les nouveaux éclopés britanniques. Je pense à l'ex poisson volant de la Nati, le Suisse Johann Vogel. C'est peut-être le péché d'orgueil de Köbi Kuhn d'avoir éliminé notre stratège vieillissant. C'est comme si, à l'époque, les Allemands s'étaient privés de Beckenbauer. Impossible. Moi je verrais bien les Red Fishes rejoindre le club continental et donner une victoire magistrale à l'Europe en 2012 en évitant ainsi la fin du monde prévue par Maya l'Abeille après une suite de déconvenues malencontreuses. Le Continent entier attend ce goal de leur libero naturel, la Suisse, ce petit pays aux montagnes vertigineuses et aux gens si accueillants qu'elle s'est éliminée dès l'ouverture du club en 2008. Si sa Sainteté Nicolas de Pflue, pape de France et de Navarre, daignait se déplacer en Suisse pour promouvoir l'idéal européen…Et puis, peut-être qu'avec Eveline Widmer-Schlumpf en tant que Franz Beckenbauer de la politique, la Suisse existera bientôt pour l'Europe, petite mais démocratiquement impériale... Même le bailli suisse, Blocher, semble tourner sa crème politique à la vitesse d'une souris pour sauver sa peau et sortir du seau bilatéral dans lequel il est tombé par trop de gourmandise. Une victoire de la Suisse pour beurre contre le Portugal, c'est le salaire de la peur, Mr Blocher Aragonés. Contre l'Allemagne, il n'est pas dit que la Suisse se serait arrêtée aussi nette. Alors, on l'aurait vue énorme comme ça en demi-finale contre les Russes. Un peu comme un Indiana Jones revenu de nulle part, son chapeau sauvé des fourmis argentées. Il faut recycler Blocher en entraîneur national pour avoir le plaisir de le voir encore gesticuler comme un beau diable.

"Aux minettes, je suis capable de leurs mettre un but toutes les minutes dans les mirettes". Qui disait ça? Casanova, pardi. Mais son propre cœur savait-il être aimé de son continent libre-échangiste et sans foi? Le cœur chaud de l'Helvétie dans le corps froid de l'Europe en 2012? Dites 28 = 1. La mariée sera belle. Milky, quand elle croit en toi, elle te donne la pêche de Dieu! Mais quand tu tombes devant elle, perdant, délirant de défaitisme, alors c'est Niagara et le les chutes du Zambèze réunies qui te secouent dans le même tumulte intime. Elle te donne un cours de rafting, vite fait, bien fait pour que tu réchappes de la mort. C'est l'entraîneuse la plus cruelle au monde, la plus niaqueuse aussi... et la meilleure dans les rapides. On dirait le Sud, le temps dure longtemps, et toujours en été. Heureusement que les poissons rouges sont paresseux à leurs heures sinon ils mourraient tous d'une crise cardiaque avec cette fille. Un crâne de cristal passe les chutes et les courants en riant. Chuuut. Faites silence et parler à votre avocat pour faire sortir de l'ordinateur cette drôle d'histoire. Un objecteur qui a déserté son école de recrue pour se retrouver sur les canaux à Venise, ne peut pas être un mauvais capitaine libre échangiste. Un bobo à la mer, vous trouvez ça normal, vous? A la Suisse, les beaux matches; à l'Autriche, les crashs. Est-ce que la finale à Vienne sera aussi un horrible bunker ou Mozart, enfin, interviendra divinement pour faire jouer sa Flûte enchantée devant le monde entier? J.E.

 

picture060.jpg

 

Balthus, "Le Lever" (1975 – 1978)

"L'oiseau européen sera-t-il dévoré par son propre chat?"

ou

"L'oiseau qui vole est-il l'égal du félin prédateur?"

E(u)ro foot 2008 - 22 juin

Dimanche 22 juin: "La Nati s'est d'abord noyée dans une grande daube commerciale. Les discours entendus, les mots rabâchés, toujours les mêmes: "nous serons champions d'Europe, nous jouons bien, nous nous entendons à merveille, nous formons un vrai groupe, etc.", ont coulé la nation dans un flot publicitaire permanent. Ils auraient pu nous vendre les yeux fermés une poudre à lessive réservée aux ménagères, nos champions d'Europe. C'est maintenant que le linge sale va passer à la machine. Sous l'ère Hitzfeld, déjà rebaptisé Blitzfeld. Et là, fini la foire commerciale et les galipettes T.V. Commence la qualification dans la sueur et les barreaux intimes que les joueurs se sont eux-mêmes créés…En Afrique du Sud, les éclairs surgiront de la nuit. Et la Nati fera ce qu'il faudra pour conquérir sa liberté tentée maladroitement sous l'air de Köbi. Elle sera admirable. Foi de poisson rouge. Merci du spectacle, la Nati. Vous avez fait un formidable travail…de perdants et Zubi nous a montré que même critiqués à fond, les boulettes des champions forment les meilleurs chats en cage. Et les médias restent ce grand terrain universel de poker menteur… Et puis, comme ultime vacherie faite à Köbi, du moment que la perle noire de l'équipe, Djourou Bidou, n'avait plus sa place de titulaire dans la défense, je l'aurais bien mis devant à la place de Von Lente. Sous la pluie, je crois que ses yeux auraient illuminé la nation entière. Lui, il n'était pas du tout blessé, il respirait la vraie niaque, et il sait jouer au ballon rond comme une merveille d'enfant de la rue. Djourou Bidou en demi offensif, Patrick Müller, le revenant, tenant la baraque derrière avec Senderos, Zubi au but, le triple poker d'as manqué par Köbi qui l'aurait propulsé roi des entraîneurs européens et notre pays en demi-finale de l'Euro. J'ai le spleen pour ma Suisse car personne ne croyait en elle à part Scoubidou Bideau. Et maintenant que Yakin et Djourou vident leur sac et que les journalistes leurs reprochent leur manque de classe, je me demande ce qu'aurait été la Nati si ses enfants gâtés avaient parlé avant la compétition.

Mais pourquoi je te parle de foot alors que je vais perdre mon grand amour de l'Est par manque de visibilité people…Pour faire divertissement sur ma catastrophe perpétuelle et te faire un peu rire avec l'espoir que tu nous soutiennes, elle et moi. L'humour est l'élégance du désespoir disait l'Autre. Remarque, j'écris un peu comme Köbi entraîne. Je ferais mieux de mordre les rédacteurs en chef de la nation comme Fati le fait affectueusement avec ses joueurs. Il n'y a que cette méthode qui marche en ce monde. Les pressions directes. Le reste, c'est du pipi de chat idéaliste. En attendant, l'Espagne passe, passe et repasse. Luis Aragonés, dit le dragon de Barcelone, a raison. Ce n'était pas du tout un bordel hispanique planté dans le jardin italien, ce match pitoyable. Peu de jouissance et pas de belles balles kaniques flottantes plantées sur des escarpins vertigineux pour attirer le passant et lui donner envie de participer au jeu de passes croates inoubliables. La prostitution c'est comme la fumée. Tu peux pas l'interdire. Mais tu peux faire de la prévention et trouver les moyens de rendre le métier plus libre, plus rythmé et jouissif. Mais n'oublie pas mon frère: plus tu fumeras, plus ton cancer banquier progressera, et plus les filles te délaisseront une fois sur la paille. Un Havana, cher ami? En demi-finale, les Russes vont devoir se méfier de l'armada espagnole des passeuses. Dans le même temps, l'EPFZ a mis au point un simulateur de penalties pour l'équipe de Suisse. Putain! C'est pas vrai. Si les Suisses n'arrivent plus trouver le point G(oal) de la balle pour marquer, ils peuvent prendre des Zubinettes gonflables en silicone comme gardiens de but. Elles ne risquent pas d'être beaucoup secouées. Mais moi je ne regarderai plus leurs films pornos et j'irai pratiquer le foot en Sibérie avec Milky. On déclenchera, sur l'aile droite, un big réchauffement climatique et un papillon orange au brassard noir, appelé Apollon, déferlera trois jours plus tard au centre d'Amsterdam avec 20 millions d'euros in the pocket comme goal de consolation. D'ailleurs, la finale se profile déjà glaciale. Russie-Allemagne. Cela ne te rappelle-t-il pas l'époque érotique des grands Empires et la débâcle allemande de Stalingrad? Je vois bien Moscou et sa Place Rouge ressemblée à Milky Way en cas de victoire: une ville à l'apparence fermée, distante, glaciale qui s'ouvre enfin aux folies bergères d'un maître Merlin. C'est le réveil de la grande curée médiatique, n'est-ce pas l'Italie qui s'est prise une dégelée…J.E.

 

picture048.jpg

 

"Et moi, je suis tombé en esclavage de ce sourire, de ce visage.

Et moi, je lui ai dit, sur cette plage, emmène-moi."

 

picture031.jpg

 

Hanne van der Woude (Pays-Bas, 1982)

"On espère toujours être différent tout en faisant partie

d'un groupe pour ne pas être exclu."

in Le Temps, L'essence de l'adolescence, 13 juin 08

E(u)ro foot 2008 - 21 juin

Samedi 21 juin: "Depuis mon arrivée à ce poste, il y a quatre ans, je suis passé du statut de Dieu vivant à celui d'incapable. Le calme et la solidarité peuvent mener très loin. Au bout de quatre ans, il est temps de changer d'environnement et de trouver un autre challenge." Marco van Basten. "En cas de triomphe le 29 juin, (il) aura récupéré son statut de Dieu vivant dans la galerie du mythe oranje". Le Temps.

 

Samedi 21 juin: "Quand elle veut noyer son poisson rouge, elle dit qu'elle donne Buffon à son Oranje. Elle a bon appétit, aujourd'hui. Débordement phénoménal dans l'axe du terrain, longue diagonale sur son flanc gauche, centre tendu au premier poteau, pirouette Bielmann sur le Rhin, et hop dans sa toile entre les ailerons rouges de son petit squale. Macho Testostérone, le Mozart du Requiem footballistique, regarde en face, groggy. Si les filles jouaient au foot avec les garçons, les balles finiraient toutes dans les buts sur des bananes tendues de 38 mètres de long tirées depuis les piquets de corner. Et puis, t'imagines, toi, une Panenka de Mihaela Rusenlove à la 92ème minute et ces play-boys, tous gardiens du Temple macho, du Bosphore à l'Espagne, qui lui tombent sur le portemanteau l'un après l'autre. Fashion foot X, gang bang, quel spectacle gay, le foot actuel! Les bourgeois n'aiment pas les bordels mais ils s'y rendent volontiers entre deux sessions des chambres pour siroter l'apéro. C'est vraiment paradoxal, un bourgeois gentilhomme. Ou alors total faux-cul. Je vote, ce jour, pour le nouveau Parti Bourgeois Suisse. Le PaBo pour les intimes. Ce nom me plaît. Bien mieux qu'un vilain UDC, votez tous pour une PaBo (une pute en langue blochérienne). Mais si Blocher devient PaBo compatible avec l'extension à la libre circulation des personnes, alors peut-être que l'UDC ne sert plus à rien du tout. La leçon commence à être écoutée, on dirait. Nous sommes bientôt Européens. Et une nouvelle vie commencera pour elle et moi. Ajax, notre fils virtuel, notre future tornade orange, fera des bulles dans la baignoire d'Amsterdam. En souvenir de cette belle équipe néerlandaise morte à Berne entre les bras de Milky Way et à Bâle dans la gueule des Russes. La différence entre l'équipe russe de Guus Hiddink et celle de Marco van Basten? Le premier a dit: "Je trinquerai avec vous lorsque nous serons champions d'Europe". Le deuxième a répondu: "Au bout de quatre ans, il est temps de changer d'environnement et de trouver un autre challenge". Le premier est 100% avec l'équipe. Le deuxième avait envie de solder ses engagements auprès des filles de joie. Quand on aime, on gagne d'abord, on trinque ensuite. Entre empire et vampire, il n'y a que le v de la victoire pour séparer l'enfer du paradis. Hélas! Hiddink, deux jours plus tard,  va aussi choisir l'option van Basten pour le match des Russes contre l'Espagne. Normal. Le monde de la nuit, c'est trop fascinant pour les hommes. Les filles sont faciles et joyeuses, elles sont si belles qu'on a envie que la nuit ne se termine jamais. Effectivement, sur le terrain, ce sera la nuit polaire et Inuits complète, la fin des grandes Lumières footballistiques de 2008. Mais personne n'osera dire que le foot, ça se perd dans les nuits de "Biture & Luxure", le club le mieux fréquenté par les footballeurs. Plus personne ne regarderait alors le foot. Je le sais, parce que, à part quelques courageux lecteurs, personne ne me lit. Tellement cela fait désordre d'en parler dans les cénacles. J.E.

 

picture056.jpg

 

Bâle, 21 juin 2008:

"Soudain, les poissons oranges se firent russes."

 

picture011.jpg

 

"Les Pays-Bas se noient dans l'essoreuse russe"

in Le Temps 23 juin 08

"Chers Oranje, vous m'avez fait pleurer de rire le 17.

Le 21, vous me faites mourir de rire

sans vos chaussettes bleues passées à la machine."

 

Votre bien aimée Dr 777 Dress es Doctor honoris causa,

Univers City of Bucarest

E(u)ro foot 2008 - 20 juin

Vendredi 20 juin: "La paresse est la mère de tous les vices. Et l'Eurofoot le père de plein de cocus." S.B.

 

Vendredi 20 juin: "Je suis d'humeur noire, ce matin. Je cherche une explication à l'échec. Je repense au match contre la Turquie. Le plus rageant pour cette Suisse-là, c'est d'avoir marqué leur seul but de la partie sur un shoot que même un gosse de 5 ans aurait mis au fond; d'avoir raté le deuxième sur une reprise qu'un junior élite aurait réussi à 99%; enfin d'avoir manqué le troisième sur une frappe molle tirée par le meilleur tireur du pays. Je prépare un café turc à mon poisson rouge Yakin pour lui faire oublier qu'il avait le droit de faire pleurer  trois fois son pays d'origine et le devoir de faire défaillir de rire son pays d'accueil. J'ai parlé, fâché avec lui: "Pourquoi t'as tant merdé contre les Turcs?" Dans la bulle d'air qu'il a formé, il a écrit: "Je suis si triste. Libère-moi définitivement de ce bocal d'eau blochérienne. Tu verras, en Afrique du Sud, il y aura plein de buts des Red Fishes, les mêmes, en plus rapides, qui ont su bouffer les grosses sardines portugaises.

Les double nationaux, dans une équipe de foot, devraient rester sur le banc de touche quand ils jouent leur âme contre la moitié d'eux-mêmes. Mais la Suisse n'avait pas prévu qu'elle devrait, pour gagner contre la Turquie, se priver encore de ses transfuges turques. Il y avait déjà tellement de blesser. Qui aurait pensé qu'après le traumatisme d'Istanbul, on devrait exiger d'un Turc naturalisé Suisse qu'il marque à trois reprises pour éliminer une deuxième fois d'affilée son pays d'origine?…La niaque, dans un couple, c'est quand les ombres amoureuses n'empêchent pas les corps de jouir en vainqueur. Si t'as une autre gonzesse dans la peau, tu peux être sûr que tu rates lamentablement les goals avec ta légitime. Pareil quand toutes les portes de la réussite restent fermées pour toi. Je crois que Milky à pleins d'ombres masculines qui rôdent sur sa peau, cette année. A cause de moi, à cause de mon manque de réussite. A cause de ma paresse? A cause de leur silence? Elle me laisse trop souvent sur le banc. L'amour c'est forcément de l'argent dans son langage à elle. Elle est loin de me parler de sa vie, de ses envies. Attendons de voir mon entraîneuse me faire confiance. Cela risque d'être brûlant pour mon estomac. On s'est pris de bec juste avant que je la laisse à ses Oranje. "Tu n'a plus de temps pour moi, et pourtant ça fait quatre ans que je me bats pour nous et que je t'apporte mon amour" lui ai-je dit. "Je t'attends depuis quatre ans mais tu n'as toujours pas changé ta situation. Tu sais ce que je veux de toi pour venir vers toi." m'a-t-elle répondu. Du football champagne! Mon attaque qui s'écrase sur sa transversale. Contre-attaque fulgurante par une queue de poisson rouge dans ma défense. Tir d'une grosse betterave exaspérée dans ma lucarne. Imparable. Goaal! Zubi la Vierge médiatique est abattu. ça va faire un tapage médiatique, un vrai tapage médiatique. Voilà ce que c'est d'aimer une fille qui ne s'occupe pas assez de ma virilité pour cause d'insuccès. Je vais devenir Turc sur le terrain. Histoire de gagner à la dernière seconde des prolongations contre le Temps quand tout est perdu. Fatima Terim a dû parler à la Sainte Vierge ou au Diable. Sinon je ne sais comment son équipe fait pour survivre. En vrac, les deux Suisses de Croatie ont raté leurs penalties. Ils auraient mieux fait d'opter pour la Suisse. Tant pis pour eux. L'ingratitude se paie forcément un jour ou l'autre. Merci mon Dieu. J.E.

 

picture009.jpg

 

Manga japonaise in Le Quotidien jurassien, juin 2008

"Comment aimer plusieurs à la fois

quand l'Amour de la vie nous relie naturellement à Un?"

 

N.B. "Les Turcs peuvent gagner la finale, mais les portes de l'Europe resteront fermées pour eux. Je ne crois pas qu'ils soient prêts à accepter les règles européennes et notre culture." Jörg Haider, professeur autrichien de la politique d'apartheid. Sur cette déclaration d'amour, je m'envoie une Uli Bier au "Trois Terrasses" à Bâle, histoire de résister à l'économie d'apartheid de l'UEFA. Mais pourquoi diable les hommes pratiquent-ils plus la politique du verrou que celle de l'ouverture? A cause de la femme, sans doute. Peur de tomber à la rue et d'être privé à jamais de femmes… Je devrais pratiquer le verrou. Hélas, impossible, j'aime trop la liberté des femmes en voie de disparition. Je ne suis pas fait pour vivre dans ce monde. Souligne-le pour moi, mon ami, mon frère. Je vais mourir si personne ne m'ouvre la porte du paradis people. Je l'aime. je la veux près de moi.

E(u)ro foot 2008 - 19 juin

(4ème match, ¼ de final)

 

Jeudi 19 juin: "Le coup de pied est le propre de l'âne. Le coup de tête celui du mangeur de bananes. Au diable cet Euro de pétomanes!" S.B.

 

Jeudi 19 juin: "Le football est irrationnel". Dit et signé: Michel Platini. Pourquoi alors le monde entier aime tant le football, fait des tonnes d'argent et offre la gloire alors que la littérature irrationnelle fait, elle, un flop total? Mystère. Les héros sont fatigués. Beaucoup d'éliminer, peu d'élus et malheureusement pas la Suisse ni la Roumanie. En plus, le temps c'est la mer orange à boire cette année. Je reste le seul dans la course. C'est un miracle. Je sais qu'elle m'aime comme un homme en sursis dans son coma. J'imagine qu'elle portera dans son ventre notre joli ballon rouge. Comment l'appeler: Vénus? Tu te rends comptes. Elle sera tante avant même de naître, cette fille! Léger décrassage avant le petit déjeuner et prise de notre jus batave. Quatre ans que nous nous entraînons pour cette victoire, elle et moi. Et toujours aucun humain pour soutenir notre vague orange. C'est surnaturel de croire à nos chances dans ses conditions. Mais Bonnie & Clyde étaient eux aussi métaphysiques. Tueurs virtuels et baiseurs patentés, le couple parfait pour réussir le gros truc érotomane. J'aime les ânes. Ils sont bien bâtis, eux. Ils avancent seulement quand le terrain est propice à leur liberté, quels que soient les coups de bâtons donnés par leur maître. Ce sont eux qui montrent le chemin à suivre et les précipices à éviter. Hier soir, l'entraîneur des Français a inventé une nouvelle figure footballistique: "la domenech". Se dit d'un coach qui fait perdre son équipe et qui est éliminé de la compétition tout en s'octroyant un somptueux parachute doré. Mister Domaine Echec veut son Estelle comme canapé. En voilà un de plus qui n'a pas froid aux yeux. Espérons que le Domaine ne tombera pas à la mer avec son parachute doré. Il lui faudrait alors trouver une bouée de secours pour se sortir du pétrin. Elisabeth Teissier, où êtes-vous? Les femmes, ça peut parfois être plus difficile à gérer qu'une équipe de foot. Bonne route, Raymond. Ne te retrouves pas SDF (Sans Domicile Femme). Dans la rue sentimentale, tu te dégrades vite et à notre âge, on a vite fait de passer pour un porte-monnaie ambulant auprès des nanas qui font le footoir. Dans la rue, on peut toucher l'enfant de la balle et former une équipe d'amateurs prête à battre la meilleure équipe professionnelle. Mais faut pas rêver. Sur le vrai terrain des champions, tu es à ban et interdit de jouer. Ce soir, l'Allemagne élimine le Portugal dans une pure logique de rigueur et de réalisme. Milky m'a dit qu'elle a commandé sa Rado avec mes petits coups de pouce cumulés. Joli manière de marquer mon heure sur elle et un statut social d'aristo sur sa peau. C'est une façon un peu dérisoire de l'accompagner partout. Mais le foot n'est-il pas aussi une compétition dérisoire qui apporte beaucoup de bonheur aux gens? Milky est réaliste. Elle aime palper tout ce qui sonne et fait trébucher les mecs. Je m'envole, en ce moment, aussi bien qu'une vodka Red Bull avalée sur le pouce. J.E.