22/09/2010

Les "Hystériques du Torchon" tueront le Cochon

 

Le Trio-Octet Infernal et ses vampires viennent de faire très forts dans la mise en flammes des Croyants (lire leur dernier billet sur leur blog d'une exquise volupté infernale).

Ainsi donc, votre serviteur fait désormais partie des "Hystériques du Torchon", nouvelle manière de parler des adeptes de l'islam et de son Livre le Coran.

Nous voilà bien avancer. Je me suis fait de nouveaux ennemis que j'aimais pourtant bien. Cela aussi c'est écrit dans le "torchon des hystériques". Il y a beaucoup de versets consacrés à la haine que vouent les mécréants aux Croyants. « Soyez sans haine et sans amertume car Dieu n'abandonnera pas ses enfants qui ne sont pas restés sourds à ses Paroles ». Une double négation pour répondre aux athées enragés persuadés qu'ils sont que le Ciel n'a plus rien à dire dans nos vies et la leur. Aussi sûrs que des ados illuminés par des producteurs de télévision leur faisant miroiter la gloire, le people, et tout le bazar de la religion télévisuelle et des dévots du petit écran, ils condamnent les Croyants et avancent dans leur virtuelle réalité faite de paillettes en pacotille.

Bref. Les « hystériques du torchon » ont compris que tous ces gens ne leur feront aucun cadeau dans la vie et feront tout pour les dénigrer, les torpiller, les mépriser, les emmener vers un enfer terrestre afin qu'ils renient leur croyance en Dieu. Joli boulot de vampires... Mais faites attention, mes ex-amis. J'étais votre Comte Dracula, le maître des vampires. Je connais vos façons mieux que vous les connaissez vous-mêmes. Je sais où mène la débauche et son raffinement. Je connais les nuits noires, les arcanes des plaisirs sexuels, ses chaînes invisibles, ses possessions à nos corps, et la grande solitude de ceux qui errent dans les rues pour attraper des victimes qui finissent toutes par être consentantes sous notre regard plein de braises et animé par le feu de la chair. Ce savoir, je le connais et le maîtrise comme vous. Mais je sais aussi comment tuer le Cochon en nous. Ce savoir-là, stade ultime de la conversion à Dieu, vous ne l'avez pas atteint. Dieu – que sa Bonté puisse m' Eclairer et m' Accompagner à chaque instant – m'a accordé une longueur d'avance sur vous afin d'accomplir le grand boulot. Je n'ai pas peur. Je ne crains pas les hommes. J'avance avec la volonté de tuer le Cochon qui sévit dans nos sociétés grâce à la purification de nos sens amoureux. Et si un jour la violence des hommes s'abat sur moi, les agresseurs seront dans le camp des perdants. Et l'Humanité saura très bien cela, s'en rendra compte, et prendra acte de l'horreur et de l'erreur avant même que le procès ne vous soit intenté.

Je vous conseille donc l'empoisonnement à petit feu, la disparition définitive de mon corps, sans laisser aucune trace derrière vous. Ainsi pourrez-vous peut-être éviter de me faire passer pour un martyre et continuer à qui mieux mieux votre travail infernal... Mais n'oubliez jamais qu'en ayant choisi Dieu, Dieu saura le chemin à suivre pour vous confondre, vous et Satan...

Très bonne journée à vous tous, mes chers ex vampires préférés. Si vous n'arrivez pas à éteindre la haine en vous, mettez-là sous l'abat-jour. Cela m'épargnera de lire des choses qui m'attristent profondément. Et c'est tellement dommage d'attrister un enfant de Dieu qui aime tant rire, plaisanter, regarder les filles de joie fauter en lisant la bible, écouter les athées qui s'attaquent à la Maison de Dieu, ouvrir la radio et entendre l'excitation des journalistes et des politiciens avant une importante élection fédérale. Tout ce petit monde pris par le feu de l'actu et de la vie qui ont tant de choses à faire et à vivre avant de penser à Dieu. J'aime tous ces gens car je fais partie de ces gens, et jamais la haine pourra envahir mon coeur parce que quelques-uns d'entre vous veulent ma mort. La vie est sacrée, et seul Dieu connaît le mystère et le jour de notre mort.

« Fast-billet aller simple pour le Paradis ». C'est joli comme titre de Thriller. Faisant à la fois appel à la chaîne de fast-food mondialement connue et à la Gloire de Dieu. C'est tout le trajet bien difficile et semé d'embuches pour accéder à la Connaissance, dit en un titre de manière très légère et sans graisse inutile... Combien de Mac Do consommé dans votre billet plein de sauce mayo et de ketchup sanguinaire à mon égard ainsi que cette jalousie qui vous tenaille le coeur de manière un peu trop visible et criante.

« Au fast-food du sexe, je trouvais de tout et de tous les continents. Il y avait des filles superbes. D'autres, un peu moins. C'était pas cher, rapidement consommé, aussi vite oublié. Les filles étaient de bons et gentils hamburgers avec moi. Toujours prêtes, ou presque, à se donner aussi du plaisir. Si bien que j'aimais bien le Mac-Chicken Food. Ma vie de célibataire me semblait pourtant fade, triste, et sans réelle valeur quotidienne. Mon corps se servait à la sauvette, comme un repas pris sur le pouce ou à la bonne franquette. Jamais de haute gastronomie, sauf avec ma Comtesse, mais si rare, trop rare. Car elle était aussi une adepte du ketchup, de la mayo et du double sandwiche communautaire. Un jour, elle m'a quitté pour plus riche estomac cousu d'or et de faste. Elle m'avait promis pourtant que nous deux c'était pour la vie. Mais la vie à deux en vivant à mille place différentes, est-ce bien possible ou une utopie et illusion satanique?

Depuis ce jour, le Comte Dracula a compris que la soumission au sexe nous empêche d'admettre la Soumission à Dieu. Et que l'on préfère commettre le Mal, l'adultère, la tromperie, la duperie, la lâcheté au Bien, à la la fidélité, à l'honnêteté, à la correction, et au courage. Sa mise au pieu par sa Comtesse, a permis la conversion à Dieu. Et même Coppola, le grand cinéaste a eu la vision divine de cela bien avant que je vous l'écrive... »


Suite à l'attaque de John Gotelen, je me permets de poser cette vidéo afin de dire à chacun d'entre vous de ne pas vous fixer sur ces attaques et sur ma personne mais de vous tourner vers la leture du Coran, Livre de Dieu. Peu d'hommes ont la connaissance intime de Dieu. Et parmi eux, il y a des êtres humains qui subissent les attaques répétées des non-croyants. Connaître Dieu ne revient pas à faire partie d'une élite d'élus de Dieu. Connaître Dieu est accessible à tous et à toutes. C'est en faisant son examen de conscience, en entrant dans son être intime, souvent par hypnoses quotidiennes , prières et ascèses, que l'on va à la rencontre de Dieu. Que les non-croyants laissent en paix les croyants. Que les non-croyants ne lisent pas s'ils ont tellement envie de porter atteinte à une âme de croyant. Ils seront moins dans la faute et l'insulte le jour du Jugement Dernier.

 

20/09/2010

Moeurs pédophiles, la loi seule ne suffit pas

 

En regardant le reportage de "Temps Présent" consacré aux garçons danseurs d'Afghanistan, il apparaît au grand jour que non-croyants et croyants ont des vices communs: la pédophile est un de ses fléaux que l'on retrouve partout et bien distribué sur la Terre.

Hors, au regard de ce reportage, nous constatons combien la loi est parfois totalement inefficace et impuissante devant la puissance que s'arrogent certains chefs de guerre grâce à la corruption exercées sur la police et la justice, la protection de structure mafieuse offerte à travers des réseaux d'influence, et les menaces de morts proférées, et parfois exécutées, sur les personnes.

On comprend aussi pourquoi l'Afghanistan vit dans l'anarchie et la guerre plutôt que dans le respect d'un constitution fédérale appliquée pour tous et par tous.

Au-delà de l'énorme scandale et la honte de pratiquer le sexe avec de très jeunes adolescents non consentants et pris dans un jeu des garçons qui leur permettent de survivre dans des conditions très malheureuses, nous pouvons bien comprendre que la pression communautaire n'est pas aussi forte que sous nos latitudes. Les femmes exclues du pouvoir de décision, les hommes sont encore plus graves dans leurs vices. Les hommes, privés du regard des femmes et de leurs participations aux activités festives des hommes, ont des comportements déviants qui ressemblent fort à la pédophilie que nous connaissons au sein du clergé catholique. Ces mêmes hommes, pour la plupart, prient et se rendent à la mosquée. Hors, à nul part n'est écrit dans le Coran, que la pédophilie, et même l'homosexualité n'est admise par Dieu. Au contraire, c'est un très grave péché devant Dieu.

Ni la menace de Dieu, ni la menace des lois humaines, ne semblent agir sur les habitudes et les coutumes de ces hommes déviants. En cela, ils rejoignent certains hommes de pouvoir à nous qui, sous le couvert de leur propre autorité, se permettent d'agir hors des lois humaines et sans la crainte de la menace divine.

Comment éviter aux hommes les tourments de la perversion? Comment prévenir leurs crimes et leurs vices? Les lois terrestres n'y arrivent pas, même fabriquées sous l'influence du Livre. Dieu et les Livres n'y arrivent pas. Et les athées vont alors dire de jeter les Livres au feu car les hommes commettent encore plus de péchés à la lumière de leur lecture.

Et pourtant. Les Livres ne demandent pas à l'homme de prier avec hypocrisie ni de commetre les pires délits. Ils demandent de suivre les Commandements. Ce sont des commandements très simples, du style "Tu ne tueras point; Tu ne voleras point, tu ne commettras pas d'adultère". Tellement simples que l'homme se rebelle contre cette trop belle simplicité. Et comme l'homme est soumis aux tentations de ce monde, il commet plein de péchés. Mais on n'ose déjà plus appelé une faute par son synonyme spirituel "péché" car ça "pue" la religion et la Soumission à Dieu. On dit, nous les hommes laïques issus de la Révolution française: "Il a tué sa femme parce qu'elle le trompait" "Elle a commis l'adultère parce qu'elle s'ennuyait tellement avec son mari si terne et si absent" "Il a fait un casse parce qu'il en avait assez de vivre de manière misérable et que le travail le répugnait". De tout cela, on ne parle plus de péchés devant Dieu. On parle de justice devant les hommes. Mais comme l'être humain reste très imparfait mais par contre très parfaitement corruptible, on a édulcoré le sentiment de péché pour en faire un banal fait de justice terrestre. Mais quand la justice terrestre ne sévit plus correctement, comme en Afghanistan, à quel justice les êtres humains peuvent-ils avoir recours si ce n'est à la Justice de Dieu?

A moins qu'un athée puisse parmi nous, de sa puissance humaine, réparer chez une victime: la douleur ressenties, la trahison humaine organisée, la profanation et le deuil d'un enfant violé puis assassiné, le sentiment d'abandon des Etats devant la solitude et la détresse dans laquelle sont plongées des familles entières devant des actes de corruption répétés et tout-puissants. Et enfin, cet athée, qu'il puisse alors confisquer puis répartir les richesses accumulées chez quelques-uns pour les redistribuer parmi les humbles afin que les puissants ne puissent plus commettre leurs crimes en toute impunité et que ces derniers soient obligés de redescendre au niveau des hommes par leur pauvreté nouvellement acquise. Ceci afin que Dieu les punisse de leurs égarements. Est-ce qu'un athée à le pouvoir de faire cela? Est-ce qu'un athée peut modifier et influencer la manière d'agir de ces individus peu recommandables? Il le peut, oui. Par la Révolution et la Guillotine. Mais alors il ne sera jamais mieux que les hommes à qui il a coupé la tête. Car au lieu de rester humble, il aura pris le pouvoir. Car au lieu de la vie, il aura semé la mort. Car au lieu de la prière, il aura trouvé sur son chemin les privilèges de sa nouvelle puissance.

Faire Confiance à Dieu est alors bel et bien notre seule façon de mener noblement notre mission sur Terre. Et agir avec conviction et détermination, au risque de la mort, notre seule façon de plaire à Dieu et aux êtres humains unis dans la communion de Dieu.

 

 

16/09/2010

Sida, sexualité, et islam, une prière poétique

 

Ma fille,

Une rue passante a-t-elle une belle issue

quand elle est nue, quand elle est nue?

 

Mon fils,

Une rivière a-t-elle une claire embouchure

quand elle est souillure, quand elle est souillure?

 

Ma fille,

Une ville a-t-elle une noble adresse

quand elle est ivresse, quand elle est ivresse?

 

Mon fils,

Une mer a-t-elle une divine porte

quand elle est morte, quand elle est morte?

 

Ma fille et mon fils,

Un père et une mère infidèles

conjuguent deux erreurs éternelles:

 

la désobéissance à Dieu

et

la trahison de leur Amour.

 

Ils en cumulent encore une troisième:

 

ils donnent l'exemple à leurs enfants

d'une sexualité libre et débridée

qui leur causera grand tort à l'adolescence.

 

Et pourquoi le femme et l'homme

ont-il souhaité une sexualité libérée?

 

Et pourquoi ont-ils désobéi au commandement de Dieu?

 

A cause de leur Ego.

Un jour, ils ont décidé que Dieu était devenu obsolète,

et ils l'ont déclaré mort. Les Lumières contenait hélas le souffre et l'éclairage de Satan

sous la volonté bonne et juste de détruire les idoles dans les églises et leurs terribles hypocrisies.

Alors, ils ont cédé logiquement aux Séductions et Tentations de Satan

pour fuir l'oppression religieuse du clergé.

Ils fuyaient Satan pour retrouver Satan, ailleurs.


Dans la rue, ils ont mis des vitrines et des filles;

dans la rivière et par leurs urines, ils ont rejeté les cadavres de leurs alcools et drogues consommées;

dans la ville, ils ont remplis les Water Closet et les poubelles de préservatifs;

dans la mer, ils ont fait du sexe à outrance et fait mourir l'Amour.

 

L'outre ne contenait plus assez d'eau pure.

Mais toutes les eaux corrompues par le vice.

 

Et depuis,

ils adorent les Tentations et Séductions de Satan

et condamnent les Croyants,

leur Soumission à Dieu.

 

Ma fille, mon fils,

qui préfères-tu comme parents?

Une mère qui fornique? Ou une mère qui honore ton père?

Un père qui trompe ta mère? Ou un père très amoureux de ta mère?

 

A cause de leur Ego,

les humains ont détruit leurs familles,

ont donné un mauvais signal aux enfants,

ont abandonné leur devoir, leur belle liberté d'aimer d'amour, leur honneur, leur bonheur,

pour courir vers les vraies Soumissions, les Tentations et les Séductions de Satan.

 

Ali pacha

 

Voici ce que demande l'islam,

son Exigence,

à travers la parole de son Prophète.

 

Un compagnon du Prophète demanda:

 

« Qu'est-ce que le grand jihâd, ô Envoyé de Dieu? » et le Prophète répondit: « C'est la lutte contre le moi (l'ego) »

 

15/09/2010

Art et Religion à Neuchâtel

 

 

à mes Soeurs et Frères dans la Foi

La ville de Neuchâtel a-t-elle reçu un plan de Dieu ou est-ce un pur hasard que coup sur coup deux évènements, d'apparence anodine, soulèvent les passions des citoyens et citoyennes.

D'abord le podium des miss "Fêtes des Vendanges" est composé, pour cette année 2010, d'un trio de jeunes beautés issues de la minorité musulmane du canton. Cela a dérangé quelques personnalités de la Ville et sans doute aussi une partie de la population autochtone.

Et maintenant, un artiste allemand vient proposer un cube noir, copie conforme de la Kaaba de la Mecque, pour les festivités du millénaire de la Ville en 2011. D'aucun ont eu un haut le coeur et un comité d'opposition farouche s'est formé pour interdire l'exposition de cette oeuvre provocatrice dans la Ville.

On peut, de ces deux événements, en tirer une double analyse sur notre époque. La première est de type métaphysique. Si l'on croit en Dieu, on peut se dire que tout cela fait partie de son plan et que rien n'est laissé au hasard des circonstances. Ce serait alors deux des signes envoyés du Ciel de ce que Dieu veut obtenir de nous, êtres humains. Des avertisseurs de bonne conduite et de fidélité à Lui. Si on y croit pas,  si Dieu est pour nous abstraction, voir pire encore, aberration, on peut dire quand même que le monde musulman influence de plus en plus notre société occidentale que cela soit par la culture ou par la féminité de leurs citoyennes élevées dans une éducation moins pornographique et plus pudique. Influence qui toucherait alors aussi certains artistes jusqu'à récupérer les symboles religieux des musulmans pour en faire des oeuvres profanes.

Nous sommes arrivés en ce Temps, dans cette Ville de Neuchâtel, à quelque chose de Surréelle. Nous pouvons faire semblant de ne pas y faire attention. Nous pouvons même ignorer les tensions naissant entre gens de cette ville et des environs suite à ce double avènement, préféré à double évènement. Neuchâtel acceptera-t-il le Cube noir qui, après le Cube orange de Jean Nouvel à Morat, crée une polémique encore plus sensible parmi la population? Craint-on les incendies criminels du côté de Neuchâtel?

Le Cube, en particulier, pourrait même aller jusqu'à perturber la communauté musulmane elle-même qui pourrait y voir, pour certains de ses membres, une hérésie et une atteinte au lieu sacré des musulmans: la Mecque. Jusqu'à présent, nous n'avons guère entendu d'avis parmi les Croyants du Coran. Si j'ose, je donne Celui que le Coran m'a donné en ouvrant le Livre à l'instant même où je vous écris (cela n'est pas un mensonge de ma part, c'est la Vérité, j'ai effectivement ouvert le Coran à cette page(14 heures 10, cet après-midi). Et je vous dois la Vérité. Je vous donne à lire qu'un seul passage de la page tirée de la sourate Al-A'raf, a'raf signifiant ici d'une barrière ou d'une zone intermédiaire entre les hôtes du Paradis et les damnés de l'Enfer. Cette sourate confirme que la mission du Prophète Muhammed est annoncée dans la Thora et l'Evangile:

  1. "Si un groupe parmi vous a cru à mon Message et qu'un autre l'a rejeté, attendez alors qu'Allah tranche entre nous; il est le Meilleur des juges."

Voilà. Si le Coran vous intéresse, vous pouvez vous informer du contenu de cette sourate et lisez. Si, à l'inverse, la religion sous toutes ses formes de croyances vous indiffère ou pire vous afflige, ou encore vous révolte, ne lisez pas car vous n'en tireriez que des haines et des violences encore plus grandes face aux Croyants et à Dieu. Un athée convaincu ne peut accepter une telle lecture qui nous soumet tous à la Volonté de Dieu.

 

Photos-0169.jpg

 

Photos-0170.jpg

 

 

Photos-0171.jpg

 

Photos-0172.jpg

 

Photos-0173.jpg

 

Photos-0174.jpg

 

Photos-01711.jpg

 

Photos-0175.jpg

 

Clichés pris à Delémont le 14 septembre 2010 vers 20.00h.

57. C'est Lui qui répand les vents en tant que bon augure de sa Miséricorde. Lorsque ces vents se chargent de lourdes nuées, Nous les poussons vers des terres mortes de sécheresse. Nous faisons tomber des eaux sur elles et Nous faisons surgir toutes sortes de produits; c'est ainsi que nous ferons ressurgir les morts. Peut-être saurez-vous en prendre conscience.

 

06/09/2010

L'Hégire, acte essentiel de l'enseignement du Coran

En lisant "Muhammad, Vie du Prophète" de Tariq Ramadan, un passage me marque profondément – Que le Très-Haut m'empêche d'écrire des bêtises – . Il s'agit des pages consacrées à l'Hégire, l'émigration.

Je reprends d'abord ces paroles de Tariq Ramadan, absolument prophétiques et modernes, qui ont été bafouées sans relâche à travers des siècles d'obscurantisme dirigés contre le Coran et ses fidèles Croyants:

« L'Hégire, c'est d'abord cet enseignement essentiel au coeur de l'expérience prophétique: une confiance en Dieu qui exige, sans arrogance, une absolue indépendance vis-à-vis des hommes et la reconnaissance, avec humilité, d'une infinie dépendance vis-à-vis de Dieu ». Plus loin dans le texte: « Cette attitude (l'Hégire) parcourt la vie du Prophète: il s'entourait de femmes et d'hommes qui pouvait ne pas partager sa foi, mais dont il connaissait les qualités morales ou/et les compétences humaines ».

Pour Muhammad, le sens et la direction à donner à sa vie étaient orientés par sa confiance absolue en Dieu et une ouverture culturelle d'esprit envers des personnes dignes de confiance qui ne partageaient pas obligatoirement sa Foi ou/et sa culture d'origine. Indépendance sans arrogance aucune vis-à-vis des humains, abandon en toute confiance dans les bras de Dieu. Attitude remarquable, vrai sens de la liberté d'esprit, et sens absolue de sa propre finitude corporelle, de sa mort à venir, de sa fragilité en tant que corps composés d'atomes; de cette chair faite d'eau et de minéraux qui retourneront à l'état de poussière et d'eau.

Muhammad quitte la Mecque et s'exile car lui et les siens risquent les persécutions et la mort pour leur Foi. Ils n'ont plus le droit de s'exprimer ni de pratiquer leur culte librement. Pourtant Muhammad, à travers l'exil, n'abandonne pas les êtres humains. Il suit la voie de Dieu, celle qui demande d'aimer son prochain, de chercher à le comprendre, de lui accorder attention, écoute, et bienveillance.

Comme l'écrit Tariq Ramadan, « L'exil est une épreuve de la confiance(...) Jusqu'où sont-ils (les Croyants) prêts à donner d'eux-mêmes et de leur vie pour l'Unique, sa Vérité et Son amour? »

Malgré ce changement d'air, de culture, de pays, Muhammad ne craint pas son exil « la Terre entière est une masjid, une mosquée ».

Mais l'Hégire va apprendre aux musulmans, sous la direction d'Allah et par l'intermédiaire de son Messager Muhammad, à interagir intelligemment avec les autres cultures et les autres croyances.

Tariq Ramadan:

« Dans les faits, l'exil va aussi exiger des premiers musulmans d'apprendre à rester fidèles au sens des enseignements malgré le changement de lieu, de culture, de mémoire. Médine impliquait d'autres habitudes, d'autres types de relations sociales,un rôle tout à fait différent pour les femmes (socialement bien plus présentes qu'à La Mecque), et des relations entre tribus plus complexes, auxquelles il fallait ajouter la présence influente – et nouvelle pour les musulmans – des communautés juives et chrétiennes. Très tôt, après moins de de treize ans, la communauté de foi va devoir, en suivant l'exemple du Prophète, faire la part des choses entre ce qui relevait des principes islamiques et ce qui tenait davantage de la culture mecquoise. Les musulmans devaient rester fidèles aux premiers, tout en apprenant à être flexibles et critiques vis-à-vis de leur culture d'origine. Ils devaient même s'efforcer de réformer certaines de leurs habitudes plus culturelles qu'islamiques. Umar ibn-Khattâb l'apprit à ses dépends quand, après avoir réagi très sévèrement à la manière dont sa femme lui avait répondu (et qui était impensable à la Mecque), il s'entendit rétorquer qu'il devait le supporter et l'accepter de la même manière que le Prophète l'acceptait. Expérience difficile pour lui comme pour d'autres, qui auraient pu être tentés de croire que leurs habitudes et leurs coutumes étaient en soi islamiques.

L'Hégire va révéler qu'il n'en est rien, et qu'il convient de questionner chacune de ses pratiques culturelles, d'abord au nom de la fidélité aux principes, mais également afin de s'ouvrir aux autres cultures et de s'enrichir de leurs richesses. »

Ce passage entre ce qui a été un temps, en coutumes et en lois terrestres, et ce qui va venir dans le futur, me paraît essentiel à la compréhension de l'islam moderne, à son intégration en Europe et partout dans le monde, à notre époque de très haute-tension entre communautés. Au temps de la « Charte universelle des Droits humains », l'islam - sans devoir quitter les principes de l'Unique et son Livre  sacré le Coran, Allah, Dieu de l'Univers et de la Terre, enseigné à travers son Guide et Prophète Muhammad - n'a jamais été une religion fermée à l'Autre, l' Etranger et ses lois, ses croyances. Bien au contraire, Muhammad a fait sans cesse l'expérience de la minorité, de la xénophobie à son égard, du rejet de ses visions ou plus sûrement des messages envoyés de Dieu par son intermédiaire. Muhammad, par sa clairvoyance et son intelligence, a su très vite que pour survivre dans l'Amour de Dieu, il fallait oser accorder une totale confiance en Lui et s'abandonner à Lui, tout en sachant conserver une indépendance d'esprit vis-à-vis des hommes de sa propre communauté et des hommes des autres communautés, tribus, clans, nations afin de suivre le chemin permanent de l'exil, le chemin qui promet à son terme le Paradis à la femme et à l'homme de Dieu, celle et celui qui se seront restés attachés à l'Amour de Dieu par l'intermédiaire de leur amour et du respect des être humains et de la Création toute entière.

Je termine cette réflexion par un très beau verset du Coran – Que le Miséricordieux me pardonne mon inexpérience du Coran et ma renaissance dans ce monde neuf et d'une extrême Beauté – lu pour la première fois ce matin et assimilé en mon âme et conscience.

Ceux qui ont émigré pour Dieu après avoir subi des injustices. Nous leur affecterons un séjour agréable en ce monde, et leur rétribution dans la vie future sera encore plus belle, si seulement ils savaient. Ceux qui ont patienté et qui ont placé leur confiance en leur Seigneur.

Coran 16, 41-42

P.S. Je conseille à toute personne intéressée par la vie du Prophète de lire ce livre de Tariq Ramadan parue aux Editions « archi poche ». Appartenir à la même communauté de bienveillance c'est se sentir fraternel des personnes – riches ou pauvres, originaires de toutes races et de toutes confessions, issues de toutes classes sociales – atteintes dans leur intimité et leur intégrité morale par la malveillance d'individus qui ont perdu tout ou partie de la Conscience de Dieu et le Sens profond et « Un » rattaché à leur existence terrestre. S'exiler, c'est revenir à soi, à son état d'innocence et de pudeur, à son état originel d'avant la faute et la culpabilité qui s'ensuit.

 

Ali Pacha

 

« Malgré tous tes efforts, tes préventions, et tes précautions pour éviter le crime décidé dans l'obscurité de leurs âmes par tes ennemis, il te suffira du nid d'une seule colombe envoyée par Dieu et la protection ultra-fragile d'une simple toile tissée par une araignée providentielle pour épargner ta vie. Agi donc en conséquence et en toute connaissance de cause pour sauvegarder la vie de tes proches et la tienne. Mais n'oublie jamais que ton destin et ta vie sont pour toujours entre les mains de Dieu ».

 

Inch'Allah!