09/05/2010

Zahia qui rit, Zahia qui pleure.

Des personnes lui reprochent déjà d'avoir parlé et balancé des noms alors qu'on ne lui a pas donné le choix. Elle était sur écoutes policières. Des personnes l'accusent de surfer sur la vague du pognon alors qu'on la traite de tous les noms, qu'on la pique du venin de la mort sur son physique qui serait artificiel, pornographique, et pas vraiment attirant (mon oeil! Mais enfin, croyons ces âmes dégoûtées par les armes fatales de Zahia).

Des personnes la soupçonnent de n'avoir donné que le nom des footballeurs alors qu'elle a sans doute reçu l'interdiction de parler (par la police mondaine et par ses ex-clients) de tous les autres personnes qui ont couché avec elle alors qu'elle était mineure sous peine de risques de menace de mort sur sa personne...

Il ne faut pas être naïf dans cette histoire. Si Zahia se cache, Si Zahia ne donne que les noms de certains joueurs de l'équipe française, c'est qu'elle est sous la menace de représailles au cas où elle se mettrait à tout déballer à la presse.

Alors pourquoi en vouloir à cette gamine que l'Etat a mis sous écoute. Qui tirent les ficelles de ce jeu malsain dans cette affaire de moeurs? Sûrement pas Zahia. Elle n'a que le courage et la volonté de ses 18 printemps pour résister à la vague meurtrière de ses assassins journalistes ou blogueurs. En attendant, elle paie très chère son effronterie d'avoir osé se prostituer avant 18ans et d'avoir visé des grands noms du foot. Que ceux qui refusent de voir en Zahia une victime du système qui a juste osé parler grâce au dysfonctionnement et à une grosse bourde de l'Etat qui se retrouve lui-même accusé d'avoir trop attendu, trop laissé faire, trop autorisé les douanes et les hôtels à laisser circuler cette fille en compagnie de personnalités majeures qui se payaient une adolescente pour une nuit...

Alors Zahia rit car cette histoire va sans doute lui permettre d'envisager une nouvelle vie. Et Zahia pleure parce qu'on essaye de la détruire. On crache sur elle, on la jalouse, on la tue avec des mots puisque certains n'ont que les mots assassins pour se faire une mauvaise réputation. Autant alors avoir entretenue des relations tarifées plutôt que dire du mal de quelqu'un sans savoir à qui on a réellement à faire. Les Bleus ne se la seraient sans doute pas « refilée » si elle était un si mauvais coup et une si mauvaise fille.

Mais qui pense à jouer au ballon sportivement quand les ballons sont fessiers et poitrinaires? Les vrais princes du terrain de ce jeu de dames écoutent les jeunes femmes danser pour quelques billets de mille euros. Les garçons de la zone apprennent le foot ou le rap pour sortir du milieu de la pauvreté... Les filles apprennent à toucher les ballons des garçons pour sortir du milieu de la pauvreté. Mais qui donc domine ce monde si ce n'est les hommes, leurs pouvoirs et leurs queues?...

 

07/05/2010

Zahia Dahar avec E comme Elle, bravo et merci!

 

Aux toutes dernières nouvelles, Zahia, la star invisible, aurait décidé de quitter la France. Elle vit actuellement recluse dans un appartement, ne peut même plus rendre visite à sa maman de peur d'être harcelée, vit un enfer, accepte très mal toutes les insultes dont elle est l'objet.

Zahia va partir, quitter la France et se faire oublier. Pas de cinéma, pas de participation dans un groupe rap, et surtout pas de film porno. La belle jeune fille a compris la leçon de toute cette obscénité.

Zahia, je vous envoie un immense bisou, et je vous dis merci. Merci de votre intelligence, de votre maturité, de votre décision de progresser dans la vie. Je vous souhaite le meilleur des parcours de vie. Vous le méritez et vous donnez un sacré exemple de vie face à l'enfer de la pipolisation à tous les hommes, aux femmes, à la France et au monde entier!

 

 

Spécialement pour Cristal Gagnante, un supplément culturel...

Standing & Poors

S'il ne reste qu'un seul indice qui fonctionne de manière constante et rationnel, c'est bien celui-ci, celui à qui je viens de redonner son nom de baptême alors qu'il existe depuis très longtemps.

Oui, je vous le dis, chères lectrices et lecteurs. On possède encore un seul indice boursier qui n'est ni frelaté, ni intoxiqué, ni bradé, ni exagéré. Et cet indice, c'est le « Standing & Poors », celui qui distingue et démarque parfaitement bien votre statut dans la société, votre état de santé psychique, vos chances de survie, votre attrait sexuel et donc votre vie sexuelle à la hausse ou à la baisse. Et cet indice s'appelle le « Standing & Poors » qui d'ailleurs fonctionne totalement à l'inverse de ce que la philosophie et les religions nous donnent à penser.

Je propose à notre ami blogueur Morningbull, qui nous réjouit tous les matins de sa prose satyrique, de ne garder désormais que ce seul indice boursier: le « Standing & Poors ». Le AAA+ serait donné à des gens exceptionnels malheureusement disparus comme les grands poètes: Martin Luther King, Gandhi, El Sadate, Soeur Teresa, l'abbé Pierre. Bon il reste tout de même Nelson Mandela comme preuve vivante que ces gens ont existé un jour.

Après cela diminue assez vite. On tombe sur des banques humaines qui ne sont pas encore des monuments historiques avec des Obama ou des... Je ne donne plus de nom sinon on va me dire que je suis soit communiste soit libéral, soit socialiste, soit radical, ou encore anarchiste.

Puis on dégringole à toute vitesse vers des signes de pauvreté évidente pour passer de la lettre A comme Amour à la lettre B comme Baise. Et là, c'est l'inflation. Surtout du côté du BBB+ rebaptisé le « Baby Bomber Baise » par nos services boursiers. On trouve ici des tas de jeunes filles et jeunes hommes qui se conforment à l'image des stars et starlettes de notre époque.

Et moi, totalement fou ou inconscient kamikaze, j'ai pris la défense d'une pauvre petite Algérienne rasée et tondue par la presse chic et moins chic trahie par cette fille qui a cassé le système comme l'étaient les femmes françaises qui avait couché avec des Allemands pendant la guerre. Je la défends tout simplement parce que j'aimerais qu'elle passe du BBB+ (le Poors) au AAA+ (le Standing) aussi puissamment qu'un kama-sutra de situation qu'elle a l'habitude de faire dans son lit.

Et si j'y crois, c'est parce que l'on vit une crise inouïe, qu'un volcan explose, qu'une plate-forme pétrolière saute, que la Bourse vient de nous faire un de ses plongeons historiques dans les abysses de la fosse ultra-profonde des Mariannes (vive la France!) avant de refaire l'Everest (vive Zahia de Kate Mandoue!) en l'espace de deux heures.

Alors adoptons tous le «Standing & Poors » comme indice de notation de nos propres motivations sociales et sentimentales. Et vous, chers Zahia Dehar et Marco Corleone, si vous me lisez encore, c'est de cet indice boursier que je voulais vous parler ce matin en buvant mon café noir.

Et vous le redire ici. Ne vous laissez pas impressionner par l'argent. Mais allez vers les gens qui seront positifs avec vous. Ils se trouveront du côté de l'Everest, donc au froid ou au désert, et pas du côté de la faille, donc au chaud ou dans les cinq étoiles. Je sais, c'est pas marrant le défi que je vous propose. Il est dur, presque invivable et l'air devient si rare qu'il faut apprendre à le respirer autrement. Mais au final, vous aurez et la baise et l'amour. Et cela, ce sera l'indice « Standing & Poors » que vous aurez atteint la majorité en relations humaines dans l'existence.

Bonne journée à tous.

Stephane Guillon guillotine Zahia!

Le journaliste Stéphane Guillon nous fait, sur France-Inter, une synthèse haute en couleur de l'évènement de la semaine « Zahia Dehar vue par Paris Match ».

Le journaliste se révolte...contre le manque flagrant d'esthétisme journalistique de ses confrères à Paris Match. Mais comme qui dirait, il y a un léger problème. Si Match pose Zahia sur son banc d'essai pour en faire une formule 1 d'un classicisme plus que douteux au regard des Jackie Onnasis Kennedy et autre Grace Kelly d'antan, il faut se demander qui a proposé Paris Hilton comme icône planétaire de la presse people, et cela depuis 10 ans au moins.

Ce n'est sûrement pas Zahia, bébé mannequin à l'époque et clone de cette starlette omniprésente et omnipotente, qui a créé Paris Hilton mais bien la presse mondiale. Quand une fille se présente comme un produit publicitaire et promotionnel; quand on lance toute une carrière pipole sur la base de toutes sortes de produits commerciaux grâce à une presse toute dévouée et à genoux devant l' héritière, payant bien plus que fr.50'000 Euros toutes les couvertures et pages intérieures offertes gratuitement à Paris pour son autopromotion durant des années et des années, c'est quand même bien difficile d'avaler les sarcasmes de Stéphane Guillon et la prétendue grandeur de la presse se devant d'honorer de leur « Une » de vrais visages féminins, profonds, intelligents, spirituels; de vraies Formule I fonctionnant au carburant renouvelable dont le châssis n'aurait pas été remodelé par le bistouri ni les neurones par un lavage de cerveau digne d'une dictature pipolesque grâce à la lecture assidue du petit livre rose consumériste de Paris «Comment moi, Paris Hilton, je suis devenue star et milliardaire en deux ans ».

 

Mais Paris n'est pas Zahia. Paris fait la pute sans le dire alors qu'on a forcé Zahia à dire qu'elle était une pute. Zahia a été mise sur écoute. A-t-on jamais mis sur écoute Paris? Riche héritière d'une famille hôtelière célèbre, cela ne se fait pas. Mais Zahia, jeune Française à peine naturalisée, Algérienne d'origine, de famille sans doute pas vraiment riche et de toute façon sans matricule, oui Zahia la butineuse à la croupe bien rebondie, il fallait en faire un vilain scoop bien merdique avec des footballeurs de sa race qui s'amusaient avec elle de manière un peu trop exagérée dans la mare aux vilains petits canards fornicateurs.

Si j'avais été inspecteur à la mondaine, j'aurais tout de suite dit à Zahia d'arrêter ses conneries car elle risquait de finir mal avec sa figure détestée dans la presse ainsi que celles de ses petits copains de l'équipe de France. Je l'aurais mis au parfum de la loi qu'elle semblait ignorer, la protection des mineurs, le délit que cela implique. Si elle m'avait envoyé balader, elle aurait connu ce qu'elle connaît aujourd'hui. Si, au contraire elle m'avait écouté, elle aurait au moins attendu ses fameux 18 ans...et rien ne serait jamais arrivé. Mais la France a procédé comme pour une filière mafieuse de la drogue. Des écoutes sur plusieurs mois. Et elle s'est tue en remontant toute la filière qui n'existe apparemment pas... puis elle a enfin dénoncé ceux qui posent des problèmes en France, soit les Maghrébins, avec un joli scandale sexuel à la clef puisque les clients de l'ex Lolita algérienne sont des célébrités qui ont plus ou moins à faire à l'islam et au monde musulman. Pendant ce temps, on ne connaît toujours pas le pedigree des autres clients de Zahia...

Si j'avais été journaliste buvant un verre au Zaman Café, étant forcément au courant des rumeurs concernant cette trop jeune fille, j'aurais procédé autrement. Je lui airais dit : « Fais gaffe, ma poulette, tu vises des gens bien trop connus pour qu'un jour tu ne t'évites pas de flamber dans les journaux comme les sorcières de jadis ». Bon. C'est facile après coup de dire comment on aurait pu protéger cette gamine. Mais maintenant que l'affaire est sortie, je trouve les journalistes terriblement ingrats et très gras avec la matière première de leurs articles. Parce que franchement, Zahia, elle est au début de sa carrière. Son argent n'est encore rien à côté de celui de Paris. Alors dire du mal d'une gamine de 18 ans après avoir encensé durant si longtemps la mécanique économique de Sainte Paris Hilton, je trouve le coup de pied au cul particulièrement bas de la part des journalistes pipoles.

Alors raz le string! Moi je défends mordicus cette gamine même si je dois rester le dernier au désert du Dahar. Il y aura bien encore quelque choses à grignoter sous le soleil de Tunisie... n'en déplaise à tous ses journalistes qui la trouve bien trop moche pour exister sur la scène médiatique.

 

 

 

 

 

06/05/2010

Zahia Dahar, les Rolling Stones rouleront-ils pour elle?

Année totale Rock'n'roll à Cannes cette année. Les Stones feront leur apparition sur la Croisette.

« Stones in Exile » le nom de leur show 2010 est prédestiné. Dans les coulisses, prépare-t-on secrètement un moment exceptionnel qui réunira sur la scène le groupe de Mike Jagger et la tombeuse des Bleus qui fait couler beaucoup d'encre et de salive?

Agent provocateur de la première heure, cela ne nous étonnerait nullement que Mike tente quelque chose de grand et d'unique.

Reste à obtenir aussi les autorisations des personnalités du Festival. Et comme nous sommes tout de même dans une affaire judiciaire, il n'est pas certain du tout que le Festival ose mettre le feu sur la Croisette avec une pareille audace. Quoique... C'est le rôle de ce Festival de nous donner des sensations uniques qu'aucun autre festival du film ne peut se permettre.

Alors attendons cette fameuse quinzaine du cinéma mondial pour voir si Mai 2010 sera encore plus chaud et subversif que Mai 1968.

Sir Michael Philip Jagger, soyez un bon prince et invitez Mademoiselle Zahia Dehar sur la scène de vos délires sonores. Merci pour elle.