23/09/2013

Café turc à la Syrienne (6)

 

Si tu achètes la guerre,

 Si tu achètes la paix,

Si tu achètes la mort,

Si tu achètes la vie,

Si tu achètes l'amour,

Si tu achètes la haine,

Si tu achètes le Coran et son Salut,

 

Dis-toi bien que c'est du mensonge,

de la tromperie, de l'illusion, de l'arnaque,

de la manipulation, de l'escroquerie,

de la bigoterie, de la superstition,

de la soumission, de l'indignité,

de la faiblesse, de la stupidité,

de la cupidité, de l'arrogance,

du fascisme, de la torture,

de la criminalité, de la violence,

de la maltraitance, de la malfaisance,

de la honte, de l'obscurité,

de la noirceur, de la méchanceté,

de la cruauté, de la barbarie, de l'ignorance.

 

Rien, dans la guerre actuelle en Syrie,

ne renvoie à cet idéal gratuit de liberté,

de fraternité, de paix,

de bienfaisance, de bonheur,

de bien-être, de culture,

de spiritualité, de grandeur,

de légèreté, d'ouverture,

d'amour, d'échanges,

de chaleur humaine,

de découvertes,

de soeurs et de frères

en recherche d'humanité

tout autour de la Terre.

 

Alors dis-moi pourquoi tu fais la guerre?

Pour l'argent et le pouvoir?

Pour le droit d'être le puissant fils d'Allah?

Pour ses vierges et ses palais?

Pour sa toute-puissance?


Si tu combats pour la toute-puissance

tu recevras l'enfer en récompense.

 

Si tu combats sans connaître

le prix de ta récompense

mais en sachant que tu te bats

pour la liberté de tous,

pour les droits et les devoirs de tous,

alors tu seras un homme, mon fils.


Intervention de Bahar Kimyongur à l'ONU le 10 septembre 2013. Avoir ici:

 

http://lucien-pons.over-blog.com/article-intervention-de-...

20130822_230200.JPG

 

21/09/2013

Café turc à la Syrienne (5)

 En cloque de la guerre

 

Elles se retrouvent concubines

se frottant à leurs combines


Des hommes qui les usinent dans leurs turbines;

des gamines qui se prennent leurs baramines.

 

De dociles fesses bookiennes

succombant sous leurs orgues staliniennes.

 

Toutes ex-lycéennes

candidates au djihad al-nikah.

 

Toutes futures sidéennes

au service et à la gloire d'Allah.

 

Ton triste bar baigne dans sa friteuse;

tu t'es pris la ligne directe d'une religieuse.

avant d'aller décharger tes mitrailleuses.

 

Ton poisson pourri encore qui frétille.

 

Mais toi qui l'a mise en cloque,

beau gosse de la guerre adepte des jeux de quilles,

grosse de la guerre, elle reviendra ventriloque.

 

Quel silence de marbre ?

Quelles révoltes contre ta mascarade macabre ?

 

Toi, tu auras toujours un visage,

ô héros martyr du village.

 

Mais que deviendra le visage de cette fille de bars ?

 

Je n'en vois déjà aucune vivante dans vos lupanars.

Pestiférées, elle emporteront leur secret dans la tombe.

 

Est-ce ainsi que les musulmans vivent avec leurs soeurs prisent sous les bombes ?

20130827_161635555.JPG

 

20/09/2013

Café turc à la Syrienne (4)

Djihad des filles.

Djihad al-niquah.

Tunisiennes ou d'ailleurs,

elles vont se donner et donner du plaisir

aux hommes qui vont mourir.

 

Qui sont-elles pour un musulman?

Des filles de joie? Des filles sacrifiées?

Elles font l'amour sans se protéger.

Elles vont revenir enceintes au pays.

Qui sera le père?

 

Des épouses d'un seul rapport sexuel.

Des épouses pour une heure.

Et après?

 

 

20130920_150910.JPG

Des mères seules.

Des mères peut-être contaminées

par une maladie sexuelle.


Tout ça pour l'islam et la loi des hommes.

 

Autant les bordels occidentaux.

Autant des filles libres de leur corps et payées.

Elles peuvent se protéger des contagions.

Et surtout, elles peuvent faire un enfant

avec un homme qu'elles auront choisi.

 

20130825_112816.JPG

Le djihad des filles

c'est comme un champ de bataille dévasté,

une orgie sexuelle qui laissera des traces,

des blessures de guerre, et peut-être des suicides.

 

La guerre est sale de tous les côtés.

Mais la beauté héroïque d'une fleur s'épanouit,

parfois sur le fumier.


Un arbre coupé qui bourgeonne

est comme un sexe amoureux amputé

qui bourgeonne par amour de la femme.


 

20130920_1509100.JPG


http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/20/de...

 

Café turc à la Syrienne (3)

Père l'Amour ou Père la Mort ?

As-tu choisi ton camp?

 

Tu sais le Bien

et tu redoutes tant le Mal.

 

Mais as-tu choisi Père la Mort ?

Et pourquoi?

 

Peut-être pour sa toute-puissance.

Peut-être pour sa mortelle présence.

Peut-être parce que Père l'Amour n'est qu'impuissance.

 

Tu dis haïr celui qui ne possède rien.

Celui qui ne peut acheter les corps et les âmes;

celui qui ne peut acheter les armes et combattre

t'a répondu simplement:

 

"Je n'ai que mon regard pour toi.

Je n'ai que mon partage vers toi.

Je n'ai que ma peau d'homme,

mon intelligence, mes sentiments, mon coeur"

 

Père l'Amour n'a vraiment rien.

Ni argent.

Ni pouvoir.

Ni femme.

Ni même influence.

 

Il a seulement sa foi tranquille.

Coeur d'Amour, ce petit Père d'Amour.

 

Et toi, tu vas te faire faucher

dans ta jeunesse pour Père la Mort.

 

Alors demande à Père la Mort

de quitter le centre du pouvoir

et laisse ton cœur parler de Père l'Amour

à ton peuple qui se meurt.

 

Elle porte en son ventre

la survie d'un peuple

et d'un pays souverain :

 

Ortligay de Syrie,

dans un jardin d'Antakya

 

20130825_103704.JPG

 

 

20130825_10370444.JPG

http://www.courrierinternational.com/article/2013/09/18/s...

 

 

19/09/2013

Café turc à la Syrienne (2)

Fête de la Sang-Dieu

Croire et bouter le feu

aux vivants

 

 

20130821_182022.JPG

 

Je crois aux vivants

et je mets le feu

à ma vie enjeu

 

20130821_182429.JPG

 

Je suis le maître de mes croyances

et non l'esclave d'une seule connaissance

 

Je suis un être spirituel

Je suis un être conscient

Je suis un être existant

Je suis un être aimant

Je suis un être migrant

Je suis un être charnel

 

20130821_182501.JPG

 

Le pire n'est pas d'être mécréant

Le pire est d'être méchant,

stupide, obtus, haineux, violent,

pour imposer au monde Dieu et le Néant

 

20130821_1824299.JPG

 

Ne lis jamais le Coran

si tu n'y trouves pas le courant

qui te fait voyager pauvre, amoureux. et innocent

de ta source au peuple croyant

 

20130821_1825011.JPG