05/11/2010

Suisse - Monde, le moteur solaire est en marche!

 

Bonne nouvelle ce matin, la Suisse se réveille sous un radieux soleil. Les Green Tech ne sont plus une utopie pou écolos romantiques à la masse. Elles sont dans la mise en application et en phase expansive, à la fois expérimentale globale et industrielle globale. Quelle baffe et quelle raclée pour les sceptiques. Yes, we can!

La Suisse politique l'a enfin compris sous la houlette de notre Conseillère fédérale Doris Leuthard. Un point sombre, pourtant. Nos banques, prudentissime en matière d'aide à la science, et totalement imprudentes en spéculation, attendent encore la phase commerciale réalisable avant d'oser investir pour une start up oeuvrant dans le solaire ou la géothermie. Confédération et cantons marchent de concert. Zurich, Genève, et de plus petits cantons comme Neuchâtel se liguent ensemble pour créer des réseaux performants de créativité. Nous vivons LA révolution qui pourra à la fois sauver l'Humanité et garantir à notre bonne veille Terre son nouveau souffle pour qu'elle ne s'asphyxie plus sous l'inconséquence des humains.

Des nouvelles comme celles-ci, il faut les valoriser et jouer du tam-tam internautique pour avertir les peuples que oui, nous sommes dans la position d'avoir en nos cerveaux et nos mains UNE SOLUTION ENERGETIQUE DURABLE pour nous tous. L'énergie solaire, majestueuse et quasi inépuisable, prend son envol sous le regard de Dieu alors que sous Terre, la chaleur naturelle de nos roches vont nous secourir et nous permettre de nous chauffer de façon plus rationnelle. Nous, humains, développons toutes Ses connaissances grâce à sa Miséricorde et son Amour. L'Invisible, Dieu, a peut-être décidé de reporter la Fin du Monde et l'Apocalypse en des temps plus lointains. Nous pouvons nous en réjouir et travailler à Son oeuvre afin que la Terre devienne cette terre de paix, de prospérité et d'amour. Car si l'utopie « propre » a pris le train solaire à grande vitesse, fonctionne déjà et dépassera les énergies « sales » pour les supplanter en matière de Sciences, alors elle fonctionnera aussi bientôt pour la Sagesse et l'Amour. Les énergies solaires vont même peut-être sauver et maintenir à la Présidence américaine le « miracle » Obama. Car le boum des green tech va générer beaucoup d'emplois et beaucoup d'énergie positive aux Etats-Unis parmi un peuple qui a besoin d'un deal majeur pour retrouver une certaine solidarité communautaire et la crédibilité politique sur la scène intérieure et mondiale.

Il se pourrait aussi que les énergies musulmanes des pays orientaux se concentrent désormais à la recherche solaire plutôt qu'à la guerre idéologique avec l'Occident. Dans des pays qui ont la chance d'avoir un ensoleillement maximal, le fait de voir tomber dans un proche avenir la richesse pétrolière au deuxième rang économique derrière l'exploitation solaire, permettra sans doute à l'islam d'honorer Dieu de façon plus propre et nettement moins corruptrice du fait de la décentralisation des richesses. Inch'Allah! Car l'or noir, comme le nucléaire, a toujours connu son côté maudit en apportant richesses pour une toute petite minorité privilégiée, et calamités pour les autres qui vivent dans sa proximité sans en obtenir forcément les bénéfices. Cela va forcément changer avec le solaire.

Dies irae et requiem de Mozart. La messe est dite. La mort de Gaspi et de ses conspirateurs assassins est prévue pour l'An 2050. Vive notre astre solaire qui se lève sur l'Orient et se couche sur l'Occident. Et merci à Dieu qui accorde Ses Connaissances aux peuples oeuvrant à la Paix, à la Prospérité, au Bonheur des êtres vivants.

P.S. You Tube passe aussi à l'énergie propre en écartant de sa plate-forme des vidéos de Anouar-al-Alauqui, l'islamique radical considéré comme le Ben Laden d'Internet qui pousse, dans ses discours, les musulmans à la guerre sainte. Il est temps de propager des idéologies douces, l'islam demandant avant tout douceur et respect envers toutes et tous. Et si des pervers parmi nous pensent le contraire, c'est qu'ils lisent l'islam d'un seul oeil, ignorant totalement le côté Miséricordieux de Dieu, mettant exclusivement l'accent sur Sa punition divine. Ces pervers n'ont pas compris qu'eux-mêmes savent très bien pratiquer la flagellation mentale sur des corps et des esprits religieux plutôt que de partager avec eux l'amour de Dieu. Sans ordre, pas de société. Sans chienlit, pas de fumier. Tout est utile à tout. Telle est la conception positive du développement durable que Dieu veut aussi pour l'être humain. Et de la boue, d'un peu d'argile, Dieu fit l'Homme. Et l'être humain, désireux de percer Son mystère, chercha jusque dans la boue Sa trace afin de retrouver la Lumière et de monter à Lui après avoir été sauvé de la Géhenne et des tentations de l'enfer. Telle est notre conception d'un Dieu d'Amour qui nous laisse vivre notre existence, de plonger tête baissée dans les précipices, de remonter la pente pour retrouver la Clarté, avant de nous juger au moment du Jugement Dernier.

 

03/05/2010

Louisiane piégée par notre système de vie

Personne ne s'attendait à imaginer un jour que l'exploitation du pétrole pourrait, avec l'évolution, se montrer aussi nocive que l'exploitation des centrales nucléaires. Entre CO2 et pétroliers qui chavirent, on gardait dans nos esprits une certaine marge sécuritaire et une confiance relative parmi les populations en faveur de l'exploitation pétrolière. Même des rues en Louisiane portent des noms issus directement du business lié au pétrole. Aujourd'hui, malgré le désastre, une partie de la population touchée par l'explosion de la plate-forme continuent à penser qu'il faut poursuivre les forages... y compris les pêcheurs qui dépendent directement de quantité de pétrole non-négligeable et à bon marché.

Cette catastrophe va peut-être réveiller l'administration Obama pour cette fois se lancer à fond dans les énergies renouvelables. Les lobbies nucléaires et pétroliers vont continuer à se battre pour que rien ne change. Mais les populations sont de plus en plus sensibles aux désastres qui se succèdent. Si la catastrophe actuelle peut servir de déclencheur vers de nouveaux modes de vie et de consommation, elle n'aura pas été entièrement négative.

Si l'Amérique se réveille, le monde entier suivra. Et du côté de la Chine, on fera aussi ce qu'il faut car les sociétés modernes ne veulent pas être à la traîne de la technologie. Regardons du côté des fusées pour s'en convaincre. Après l'Amérique, les grandes puissances se sont toutes lancées dans l'exploitation de l'espace.

Cher Président Obama, nous attendons un discours fort de votre part qui débouche sur des résultats et un vrai virage vers l'énergie verte.

 

29/04/2010

Plateforme: Tchernobyl II, version pétrole?

Au large de La Louisane, une plate-forme pétrolière a explosé. On ne sait pas comment refermer le puits qui risque à son tour d'exploser et de produire le plus gigantesque désastre écologique provoqué des mains de l'homme. Ou plutôt si. On a peut-être une solution pour dans deux ou trois mois! Un couvercle de béton tout au fond du forage, là où la nappe de pétrole se situe. Cela nous rappelle Tchernobyl et son sarcophage... Des milliers d'êtres humains morts ou handicapés par ce fléau de la radioactivité, des animaux et des plantes contaminés pour des siècles.

Après ce désastre nucléaire majeur, le désastre pétrolier majeur. Et pendant ce temps, nos enfants mineurs se prostituent pour s'acheter des produits à base de pétrole...

Ni voyez aucune démagogie mais plutôt un constat triste pour notre société de consommation. Il faudra réapprendre la sagesse après le Grand Désastre. Car jusque-là, je pense que la majorité des habitants de cette planète continueront à être des personnes mineures en capacités cérébrales.

Une photo et une belle chanson pour nous, tous les gens qui refusons cette catastrophe inéluctable et qui écorchons et saignons notre écorce d'arbre humain à chaque nouvelle tragédie. Un arbre a un besoin vital de se protéger pour continuer à vivre. Mais un arbre exposé aux machettes des fous n'a aucune chance de résister dans le temps pour montrer l'exemple de résistance à la forêt entière.

 

Photos-00533.jpg

 

02/06/2009

Les Verts au charbon

Qui veut encore des enfants rebelles de Mai 68? Apparemment plus grand monde. Dany le Rouge viré Vert charbon n'a guère plus de chance de rassembler suffisamment les suffrages autour de lui lors des Européennes du 7 juin.

A force de lire le monde avec un télescope tourné sur le passé, la gauche verte n'est guère convaincante. Gauche bobo, look baba, ça ne passe plus. Cela reste même carrément en travers de la gorge des anciens enfants de Mai 68 qui n'avaient pas l'âge de faire la Révolution. Voir, par exemple, une certaine Carla Bruni ralliée à un certain Nicolas Sarkosy ne donne plus du tout envie de regarder cette gauche bobo avec les yeux de Chimène. Trop de trahisons, trop d'abandons, trop de fausses illusions. Il nous faut faire le deuil de ce monde-là et des fausses promesses de ces gens-là.

Le vert libéral est en meilleure posture que le vert socialiste pour gagner des élections dans le futur. On ne peut pas vouloir la décroissance. C'est faux économiquement et totalement suicidaire pour l'industrie, donc pour les emplois, comme pour les populations en voie de rejoindre la modernité. A titre individuel, on peut chercher la perfection d'une éthique ou d'une étiquette verte vierge de vices et finir en moine ascète au sommet d'un paradis de verdure. Par contre, à titre collectif, c'est donner raison à la fois aux régimes religieux ou dictatoriaux dont nous ne cessons jamais de repousser dans les enfers de l' Histoire . Il y a mieux à envisager quand on veut chercher du vert dans notre nature humaine et construire le moteur d'une autre société.

Nous vivons un drame collectif. La gauche ne fait plus le poids, et elle ne le fera plus jamais. Les citoyens sont devenus très individualistes et toujours plus portés vers des projets collectifs à durée et géométrie variable. A droite, les forces obscurs du vieux capitalisme conservateur et les pousses néolibérales s'associent pour empêcher toutes nouvelles propositions d'importance à développement durable et à prospérité collective.

Reste les graines vertes libérales qui, en association avec les graines roses libérales, vont peut-être poussées rapidement dans les jardins européens. Il faut l'espérer. « L'avenir est notre affaire » a écrit il y a longtemps déjà un certain Denis de Rougemont.

General Motors tombe en faillite, l'Etat sauve la Société, la Bourse s'envole. Ainsi va l' Economie. Un homme tombe en faillite morale et financière ou perd son job, on apprend à se méfier de lui. Ainsi va la nature humaine. Mais si ce même homme s'envole dans ses rêves, on dira de lui qu'il est devenu fou. Sauf si la société lui rend l'espace d'une terre promise pour exprimer sa douleur et ses espoirs. Comme une automobile, l'homme doit réinventer sa réalité s'il veut survivre. En cela, l'art et le rêve sont les moteurs de l'homme nouveau. General Motors Jeunesse, GMJ, mes initiales écrites à l'envers.

 

L' Etat n'a strictement rien à voir dans le sauvetage ou la disparition de ce simple citoyen. La seule chose qui a intéressé l'Etat à ce jour, c'est de maintenir les poursuites sur cet homme ordinaire aux abois. Quelle différence de traitement entre riches et pauvres!...

 

16082008733.jpg

 

Fée rose verte libérale en confiance

appelant son amour au changement

 

13/05/2009

Energie nucléaire, la grande interrogation

Des écologistes de la première heure se sont reconvertis et sont aujourd'hui en faveur de l'énergie atomique.

Je suis très hésitant. Entre la foi aveugle en faveur de cette énergie et le dogmatisme religieux de certains écologistes, fervents enragés de la cause antinucléaires, je n'arrive pas à définir une ligne de sagesse stricte.

D'un côté, nous le savons, les bienfaits concentrés de cette énergie super puissante, les progrès de sa technologie, la sécurité maximale qui règne à l'intérieur des temples nucléaires.

De l'autre, la menace permanente. Un coeur de centrale qui part en fusion et ce sont des populations par millions qui sont menacées de mourir de cancers et d'autres saloperies. Sans compter les déchets nucléaires qui, même recyclés, resteront dangereux pour des millénaires. Sans compter le trafic des matières fissiles, le risque terroriste, le risque étatique (l'Iran, par exemple, qui fait toujours soucis). Enfin le multiplicateur exponentiel de menace réelle. Et c'est là que réside le plus grand danger. Si les feux des centrales nucléaires s'allument partout sur la Terre comme des feux helvétiques de 1er août, j'ai bien peur que plus personne, à terme, ne maîtrise la situation, même pas l'empire américain.

Enfin, ultime inconvénient du nucléaire, il coûte très cher en termes de construction, de sécurisation, de recyclage. Tout le contraire du solaire qui petit à petit devient plus performant et moins coûteux sans laisser de graves traces de pollution. Sans oublier aussi que le nucléaire est forcément une énergie d'Etat vu son danger potentiel et sa concentration alors que le solaire est une énergie citoyenne vu son absence de risque et sa décentralisation.

Tout réfléchi, mon coeur refroidit définitivement pour le camp pro-nucléaire et se réchauffe durablement pour le camp pro-solaire. Désolé pour tous les scientifiques qui oeuvrent d'arrache-pieds pour améliorer les techniques nucléaires. Mais ces braves personnes intègres ont sans doute les moyens de recycler leur science et la diriger du côté solaire car, ne l'oublions jamais, le soleil n'est jamais rien d'autre qu'une gigantesque centrale atomique à ciel ouvert.

Donc vivent les nouveaux Incas et le Temple du Soleil. Attention cependant à ne pas griller sur le bûcher religieux les derniers hérétiques opposants au dieu soleil. Tintin, Tournesol, et Haddock pourraient alors aussi dire que lors d'éclipses solaires, c'est toute la société qui tomberait d'un seul coup en panne d'énergie.