08/03/2010

Combat féminin, dérapages

La femme serait-elle devenue l'ennemie de l'homme plutôt que son futur? Nous vivons dans une société hyper agressive qui me dérange profondément.

Tellement de lieux et de sites revendicateurs. Tellement de paroles dures et nauséabondes, comme si l'homme était une race à éradiquer à plus ou moins long terme. Tellement d'intransigeance et d'exigence, encore ce matin au Grand 8 sur TSR1. Et les hommes se mettent dans leurs petits souliers de peur de réagir et de s^'en prendre encore plus plein la figure. Ils se cachent devant toutes ces femmes qui grondent quand elles ne grognent pas.

Je ne sors pas avec des femmes qui ont tout perdu de leur innocence. Certaines me diront, les plus féministes mais sans doute pas les plus féminines, que c'est parce que j'aime les lolita en fleurs et que je suis un gros cochon de pervers à la recherche de chair fraîche. J'ai rencontré, rarement il est vrai, des femmes de 40 ans et plus qui possédaient encore cette flamme de l' innocence et de l'amour juvénile. J'aurais pu flirter avec elles. Mais soit elles étaient déjà prises soit elles préféraient le lien d'amitié à une relation amoureuse.

J'aime la femme, j'aime les femmes. J'aime l'énergie qu'elles me procurent. Sans elles, je ne pourrais pas vivre. Le monde masculin me paraît si terne en l'absence de la présence féminine autour de nous les hommes.

Alors si en ce 8 mars 2010 (drôle de mois pour fêter une journée de la femme) les femmes veulent me faire disparaître parce que je suis un mâle avec une queue entre les jambes, qu'elles le fassent en chanson avec la magnifique et sculpturale Sandra Nkeke...et l'autre Sandra...en toute innocence...

 

 

 

15:48 Publié dans Femmes | Lien permanent | Commentaires (2)