23/04/2017

Ma République idéale, j'ai jeté un sort sur toi

Ma République

Mon idéal

Je suis une femme fatale

Je suis un homme infernal

Tu es à moi

Et même si tu m'aimes pas

Je suis à toi

 

Ma République

si tu me déçois encore

si tu me quittes encore

si tu me trahis encore

tu feras de moi un mort

tu feras de moi une morte

Ma République

si tu me répudies

si tu me châties

si tu me conchies

si tu annules ma vie

je ferai de moi un saute-cadavre

qui finira dans les bordels

entre filles de joie

et l'envie de crever

 

Ma République

si on se quitte

si on se divorce

si toi tu te donnes encore plus aux riches

et encore moins aux pauvres

je vais faire un malheur de ma vie

je vais me casser

je vais disparaître des écrans

je vais cesser d'écrire

et cesser d'écrire

pour moi c'est vraiment mourir

 

Ma République

si tu m'aimes encore

si tu crois en notre avenir

si tu veux la paix pour nos enfants

la prospérité pour toutes les familles

la victoire du bien sur le mal

l'amour dans les rues

le temps des cerises

et la vertu dans les coeurs

le vice des salauds jeté aux enfers

tu sais ce qu'il te reste à faire

 

M'élire moi

Président de ton coeur

Présidente de ton coeur

et avec moi

toute la France insoumise

et tous les coeurs

de France

qui battent pour toi

se battent pour toi

pour que la France

chante d'une seule voix

Liberté!

Egalité!

Fraternité!

 

C'est le jour J

Apocalypse Love

C'est le jour J

et c'est maintenant.

 

 

22/04/2017

Du moustique couvé, entretenu, et tueur

Le moustique buveur de sang a donc de nouveau frappé la France en son coeur meurtri et semé la panique au sein de la population qui cherche des explications simples à son malheur et fonce tête baissée dans les bras d'une droite dure, rigide, autoritaire, voir fasciste.

Hors le moustique ne sort pas de nulle part. Comme les dinosaures qui se construisent des châteaux et des paradis artificiels sur des îles entourés et protégés de miradors pour eux, leurs sauteries, et leur galerie d'admirateurs et d'admiratrices très intéressés et alléchés par l'odeur de l'argent, le moustique a son milieu naturel et il est attiré par l'odeur du sang quand se présente l'impasse terrestre et l'appel mystique du ciel.

Ce milieu, c'est le marais de la pauvreté dans lequel il végète. Pauvreté matérielle, certes, mais aussi et surtout morale et spirituelle. Le moustique est un paumé avant de devenir un suceur de sang à la solde de ses parrains officiels, la secte religieuse auquel il s'est rattaché avant d'aller expier ses fautes chez Allah... la dite secte dirigée par des dinosaures princiers lui promettant de nourrir à vie sa petite famille, ses parents, tout aussi dans la dèche que lui, s'il prend le chemin divin du martyr. Et comme en prime, il aura droit à tous les honneurs d'Allah une fois le paradis conquis et que les jeunes vierges viendront s'offrir spontanément à son imagination débordante, le moustique s'engage alors à sucer le sang des innocents et fait acte d'allégeance à la mafia d'Allah.

Ce moustique, d'aucun prétend le haïr et le combattre de la façon la plus ferme quitte à l'écraser sur sa propre joue d'une gifle magistrale. En tendant l'autre joue, on pourra même en écraser un autre... Et paf! Marine le Pen vient d'ensanglanter son visage avec deux moustiques gorgés du sang des innocents... Mais arrive derrière elle une nuée de moustiques digne des sept plaies d'Egypte.

Tout ça parce que Madame la Pharaonne d'extrême-droite prétend chasser le fascisme par un autre fascisme. Bonjour la politique. Bienvenue au club des mystificateurs et des mystificatrices.

Mais ça marche! Le peuple court derrière elle et s'imagine du coup à l'abri des coups terribles de la mafia terroriste. Hors les parrains du terrorisme se frottent les mains. Cela, Madame le Pen et ses amis ne le disent surtout pas. Même Donald Trump ne le dit surtout pas et vante les mérites du terroriste qui va donner de la pointe à Marine le Pen, demain. Si tu veux imposer ta vision du monde, ta charia et ton charabia (bon il faut le dire sans pudeur de gazelle, Donald Trump et Hollande aussi se font les complices de Daech mais c'est déjà le cas en Syrie, non? Et puis, on n'est pas à une Légion d'honneur près, n'est-ce pas Monsieur le grand Capitaine qui a su gouverner la France), minute papillon, je reviens à mes moutons, donc si tu veux imposer ta vision du monde donne la peur à ton voisin et tu auras le bleu marine qui sortira des urnes et avec ça, une chance de plus de pratiquer une grande avancée humaniste en faveur de la guerre ethnique, la montée en puissance de la haine et du chaos, la chute de la République, et les nuées de terroristes qui s'infiltreront pour propager le calvaire et la fin de la France révolutionnaire...à l'image de ce que les mafias royales d'Arabie Saoudite et du Qatar ont fait avec la Syrie, avec les yeux fermés de l'Amérique, une fois les milliards déversées dans les poches malfaisantes des terroristes d'Allah,. Ah Marine le Pen au pouvoir, quel bel espoir d'avenir pour le peuple...et quel plaisir sadique pour Daech.

Pendant ce temps, un petit papillon vole sans faire de bruit ni fureur médiatique. Entre le moustique qui sucera encore le sang du peuple et le papillon qui ensemence de sa propre vertu et donne de son sang au peuple avec ses petits papiers blogs, il faudra bien choisir son style de vote, demain.

Après, il sera trop tard. Cinq ans de présidence monarchiste de plus, c'est déjà une éternité à l'échelle de notre temps qui défile à la vitesse de la lumière.

Un papillon monarque volant pour un président révolutionnaire, c'est déjà un peu plus attachant qu'un moustique. Non? Mais peut-être que le peuple préfère écraser par son silence le papillon et laisser la place au moustique et sa kalachnikov...Le papillon ne fait pas le buzz et n'effraie pas. Il ne fait pas commerce de ses charmes. Il virevolte. Alors que le moustique, lui, attire toute la lumière en bouffant le sang des innocents et des innocentes.

 

 

Pacte national Syrien, le bout du tunnel si...

Si demain la France est dirigé par Jean-Luc Mélenchon, nul doute qu'il appuiera les forces patriotiques et démocratiques de Syrie en concertation avec l'ONU et en respect du Pacte national Syrien qui est en accord avec les idéaux de la France insoumise. Lire ici, très attentivement, cet excellent article du site Madaniya dirigé par René Naba.

http://www.renenaba.com/syrie-opposition-pacte-national-s...

 

Nous ne solderons pas la révolution par pertes et profits

Et si encore une fois

il n'y avait pas d'été pour nous,

que le soleil ne revenait pas,

que la nuit l'emportait

et que leur façon brutale

de conduire le monde

était la musique infernale

qui tue tout romantique

et poète de la République?

 

Et si j'abandonnais la lutte

à force d'amertume et de déception?

Et si la jeunesse n'y croyait plus?

Et si la haine l'emportait?

Et si la mort emportait tout?

 

Je refuse et je dis oui.

Tu refuses alors dis oui.

Oui à l'amour.

Oui à la beauté.

Oui à cette révolution qui se lève

et qui fait battre le coeur

de Phi,

cet être de conscience

qui vit au fond de nos mémoires,

cet être de chair et de passion

qui nous élève

et nous rend libre,

cet être spirituel qui refuse

la soumission et l'esclavage

aux ordres du marché,

aux désastres des politiques,

aux ordres de marche

qui finiront par venir demain

pour faire la guerre

au nom des milliardaires,

ces maîtres, ces dieux,

qui nous bassinent avec leurs droits,

leurs ruses, leurs arrogances,

leurs droits à toutes les permissivités,

leurs ultimatums, leurs mises en demeure,

leurs prises d'otages

et finalement leurs désertions

si la révolution les renverse.

 

Vous avez besoin d'eux?

Mais c'est eux qui ont besoin de vous!

Vous, vous pouvez imaginer un autre monde.

Eux, ils ne peuvent pas.

Seuls leur argent et leur pouvoir comptent.

Vous, vous pouvez vivre d'amour.

Eux ne peuvent pas.

Ils vivent dans l'obsession des chiffres,

des achats et ils achèteraient même le diable,

et ils mettraient même à feu et à sang

des pays entiers pourvu qu'ils gagnent,

pourvu que l'argent triomphe sur tout,

pourvu que leur vie misérable

dirige le monde en broyant le peuple.

 

Que ferons-nous demain

si nous perdons encore une fois?

Des manifs, des cortèges,

des insoumissions mortifères

qui ne mènent à rien

comme sous Hollande?

 

Formerons-nous le coeur

de la résistance?

Tenterons-nous le tout pour le tout

où abandonnerons-nous la lutte

devant l'impossibilité démocratique

de renverser la loi du fric,

leurs lois iniques,

leur règne éternel

avant l'apocalypse final?

 

Je ne veux pas imaginer demain

si la France insoumise ne passe pas.

Je ne veux pas imaginer demain

si c'est No Futur pour nos enfants.

 

Je veux juste que les battements

de mon coeur s'épuisent peu à peu

jusqu'à la mort

et que mes battement d'ailes

se posent sur sa fleur d'amour

jusqu'à l'abandon de la lutte.

 

Vous les jeunes, je vous dis

qu'un autre monde est possible

mais que vous devez abandonner

cette façon folle de penser la vie

avec l'obsession de l'argent

qui envahit vos comportements,

qui ronge vos cervelles,

qui mutile vos coeurs,

qui avilit vos rapports amoureux,

qui détruit la vie autour de vous,

qui tue les poètes

et leurs oeuvres.

 

Si tu enterres mon oeuvre

alors tu m'enterres aussi

parce que mes mots

sont tout ce que j'ai à t'offrir

en échange de ton amitié,

de ta fraternité, de nos liens possibles.

Je n'ai pas d'argent à te donner

sauf si tu es dans la rue.

Je n'ai pas de contrat à signer

sauf si tu signes avec moi

pour la France insoumise.

Je n'ai pas de haine envers toi

si tu votes pour l'un des trois

et que tu ignores les quatre saisons

de notre France insoumise.

J'ai seulement l'amour

et les battements de mon coeur.

 

Et si tu me ris au nez,

alors c'est que le poète a perdu

sur la Terre

et qu'il me reste à gagner le Ciel

pour espérer trouver autre chose

que la violence, la guerre,

le meurtre, le viol,

la barbarie, la cruauté,

les appétits dégoûtants,

les rapacités révoltantes,

les cynismes honteux,

les égoïsmes exacerbés

par leurs politiques néolibérales.

 

A toi, demain,

de me dire si j'écrirai encore

des feux de joie

et des hymnes à l'amour

ou si j'abandonnerai le combat des mots

et rejoindrai les poètes naufragés

qui ont fini leur vie à la dérive

dans les bars à filles

en leur racontant de belles histoires

d'amour impossible.

 

Demain, tu peux changer le monde.

Et si tu ne veux rien changer

alors ne crie pas au scandale

si le monde entier se détruit

dans la haine, la violence et le meurtre.

 

Ce ne sera que la conséquence logique

de ton vote qui donne tout le pouvoir

aux milliardaires et aux fascistes de ce monde.

 

 

21/04/2017

Avec la force du peuple contre la jungle néolibérale suicidaire

Jean-Luc Mélenchon vient juste de déposer son dernier texte d'avant-premier tour sur le blog de la France insoumise "L'ère du peuple".

C'est ici:

http://melenchon.fr/2017/04/21/force-peuple-possible/

Si vous croyez que le Président Mélenchon va tuer le football français. Vous vous trompez et vous êtes trompés par des articles trompeurs qui tentent de tuer la France insoumise et son projet. Le football retrouvera toutes sa noblesse à se rapprocher du peuple plutôt qu'a jouer sur un vedettariat outrancier qui met les stars hors de portée humaine des gens par des salaires et des fortunes colossales dont ils profitent pleinement mais qu'ils ne donnent pas en retour sociétal à l'amour du peuple qui lui les adule. L'argent est fait pour circuler et rendre fraternel les êtres humains entre eux. Il n'est pas fait pour créer une cour de nobles et de princes qui s'envolent dans la stratosphère en laissant le peuple se déchirer et se haïr à cause des frustrations subies, de l'abandon par celles et ceux qui devraient être non seulement un exemple sportif mais aussi un exemple citoyen pour le pays.

Si vous croyez que le Président Mélenchon va suicider la France, c'est tout le contraire. Il va, avec la France insoumise et vous tous citoyennes et citoyens mettre les conditions du prodige citoyen, le nouveau contrat social que la France attend et le monde démocratique avec elle.

Si vous croyez que la culture sera perdante, que la science sera perdante comme certains le prétendent, détrompez-vous. La culture et la science marcheront main dans la main pour faire de la France une fusée à caractère social où tout le monde aura sa part de responsabilité et de liberté pour s'envoler vers des lunes citoyennes pleines de miel plutôt que les trous noirs actuels du néolibéralisme remplis de fiel qui éteignent et dévorent peu à peu les étoiles pour nous emmener tous dans les gouffres du terrorisme international et des guerres civiles et entre peuples du monde.

Si vous croyez tout ça, alors vous n'êtes pas un croyant crédible mais juste une personne qui se laisse manipuler par les forces néolibérales qui elles n'ont aucun scrupule à provoquer le chaos du monde tant que les milliards tombent dans leurs poches. Qu'ont-t-il fait en trente ans de règne, ces néolibéraux? Nous avons vu que nos parents avaient des jours plus heureux que nous grâce aux luttes sociales qui leur ont donné des salaires qui leur permettaient de joindre les deux bouts et non de rentrer dans la spirale infernale des dettes à vie. Oui, bien sûr, certaines catégories de travailleurs et travailleuses sont très bien payés. Ce sont d'abord les diplômés de hautes écoles spécialisées qui ont un job. Mais pour les gens qui travaillent avec des salaires en-dessous de la moyenne, comment font-ils pour vivre dans ce monde carnivore? Ils font avec peu et parfois se meurent à la tâche, divorcent parce que parfois Madame n'en plus et qu'elle se dit tout bêtement qu'une fois divorcée elle refera sa vie avec un autre homme qui gagnera un salaire... Et un salaire plus les pensions alimentaires plus éventuellement un deuxième salaire de Madame, ben au total c'est pas si mal pour ce nouveau regroupement familial... C'est cynique mais c'est juste comme réalisme. Parce que l'amour et l'eau fraîche ne suffisent pas à nourrir une famille avec des enfants qui ont des besoins d'éducation, d'habillements, de formations, et d'être à niveau comme les autres dans une société qui les acceptent parce qu'ils ne pas les filles et les fils misérables de parents dans la dèche.

Et les pères alors? Et bien, certains disparaissent des radars et fuient leur devoir de pensions alimentaires pour pouvoir refaire leur vie... Bonjour le lien aux enfants... D'autres se noient encore plus en assumant les pensions mais en ne pouvant plus retrouver le chemin vers une vie sans endettement qui pourrit toute leur existence... Les enfant sont toujours présents dans leur vie mais eux deviennent absent à la vie sociale, se sentent de plus en plus solitaires et incompris...et finalement ils vieillissent comme tout le monde mais dans la solitude de plus en plus présente. D'autres enfin abandonnent la partie sitôt le divorce consommé et survivent de l'aide sociale en se saoulant avec des canons de rouge à deux balles et des bières. Ils deviennent les exclus, les marginaux que vous voyez parfois dans la rue et croisez au bistrot du coin.

Et la famille dans tout ça? Explosée. Comme la société actuelle.

Alors si vous ne croyez toujours pas aux paroles de Mélenchon, si vous ne supportez pas le programme révolutionnaire de la France insoumise qui vous fait peur, une peur panique que vous a transmis les médias et les personnes qui soutiennent toujours le néolibéralisme, essayez de lire et de comprendre un père de famille qui est passé par toutes les étapes de la vie pour lancer son cri du coeur:

C'est oui à Jean-Luc Mélenchon, à la France insoumise, à la VIème République, à cette révolution des coeurs et des esprits pour vivre dans la conscience d'une démocratie vivante et réelle.

Dimanche, un "oui" dans l'urne et vous serez les témoins et les participants, participantes, à cette nouvelle société, cette civilisation qui refuse la disparition de l'Humanité à cause des cyniques et de celles et ceux qui préfèrent le Ciel à la vie sur Terre sans savoir ce que la mort leur offrira et pensant que détruire l'Humanité est un plan de Dieu.

Quelle folie! Quelle ignorance de l'Amour!

A vous de jouer, citoyennes et citoyens.