06/10/2019

Salvan et Cheiry, le transit vers Sirius, et la folie sectaire

Quand on veut être l'élite élue, que l'on veut que notre dieu soit le dieu suprême, le seul vrai dieu, celui qui sait et dicte la loi, celui qui guide, exige obéissance jusqu'à la folie, punit par la mort le dissident ou la dissidence, on a à faire à une secte apocalyptique, suicidaire, et mortellement dangereuse pour les êtres humains qui vivent dans son environnement ou qui sont les victimes de l'obscurantisme, de l'aveuglement, du fanatisme des gens de cette secte.

J'écris cela pour mes soeurs et frères musulmans et musulmanes dogmatiques qui à force de suivre les préceptes du Coran à la lettre, n'acceptent aucune critique du même livre ni de son Prophète, donc de la personne responsable directement de ses écrits coraniques qui se disait investi de la personne d'Allah au nom de toute l'Humanité et pour la nuit des temps. 

C'est une tragique erreur que de croire que Dieu a parlé à un homme durant quelques années seulement, qu'Il se serait tu avant le Prophète et qu'Il n'aurait plus donné de ses nouvelles après la mort de celui-ci.

Vouloir se croire l'élu ou l'élue à l'élection d'un paradis extra-terrestre en semant la mort et la dévastation sur Terre est une escroquerie, un tragique aveuglement, un fascisme intime, et une coupable hérésie envers la source d'inspiration spirituelle donnée à n'importe quel être humain habitant cette Terre. Si il y a plus Grand que nous, seul l'Amour est plus grand qu'un simple être humain. 

Je fais partie des êtres humains. Je suis un parmi la multitude et ma vision du monde m'appartient. Je peux la partager avec tous et toutes. Je ne peux l'imposer à personne. Et au contraire, je dois exiger de chacun et chacune d'exercer son esprit critique, de ne jamais céder à un lavage de cerveau fait par des gens avides de pouvoir et de domination sur d'autres êtres humains.

Se chercher un sens à l'existence participe à sa propre recherche spirituelle ici bas et après la mort. Ne jamais adhérer à un courant philosophique ou spirituel sectaire qui ne laisse pas de place à l'ouverture et la contestation en son sein.

Aimer plutôt que haïr, s'ouvrir plutôt que s'enfermer, aller vers l'autre même si l'autre ne veut pas faire le pas d'aller vers soi, chercher à comprendre les différences et finalement accepter d'être Autre et pourtant de la même espèce que n'importe quel humain.

Si les élites veulent continuer à se mettre au-dessus du peuple; si les élites acceptent de se croire plus importantes et qu'elles accordent trop d'importance à des docteurs de la foi qui propagent des idéologies folles et suicidaires, alors notre monde ne peut plus être sauvé.

Accepter de dire que nous n'avons pas rencontré l'Être Parfait et que nous ne sommes l'élu d'aucun paradis à venir mais que c'est ici bas que nous avons à préparer notre finitude du mieux que l'on peut et avec l'aide de Dieu si la personne en ressent la nécessité en son fort intérieur.

En mémoire de toutes ces personnes emportées dans la folie par deux gourous-escrocs qui ont provoqué une catastrophe humaine et un désastre spirituel.  

05/10/2019

Objet non classé attend archéologue...

Parmi tous les objets gallo-romains qui n'ont pas forcément trouvé leur classification, il y a une espèce du cuillère ou de socle, cela dépend du côté que l'on regarde. 

Mais comme l'objet est vraiment petit, pas plus de 3cm de long sur deux centimètres de large, et qu'il n'est pas très symétrique, vraiment difficile de dire à quoi il servait. Cependant deux serpents à gauche et à droite se dessinent ainsi qu'un étrange signe ressemblant à la partie supérieure d'un corps humain. 

Les photos pour les éventuels connaisseurs ou connaisseuses. Mon e-mail fonctionne, on peut aussi l'utiliser le cas échéant...

20191005_083614.jpg

Côté extérieur de l'objet

 

20191005_085153.jpg

 

20191005_085520.jpg

 

20191005_091601.jpg

 

20191005_083746.jpg

Côté intérieur de l'objet.

C'est une vraie énigme.

"Conditions de travail compliquées"

Emmanuel Macron préfère au mot "pénibilité" du travail un terme plus neutre qui ne veut rien dire ou qui veut tout dire: "conditions de travail compliquées".

A force de refouler la réalité, le Président s'invente des mots qui pourraient se révéler fort ambigus.

Si une femme ou un homme subit du harcèlement psychologique ou sexuel ou les deux à la fois sur son lieu de travail, va-t-il transformer la situation vécue avec des mots plus neutres tels que "conditions de travail compliquées"?

Si des heures supplémentaires ne sont ni payées ni compensées va-t-il user des mêmes mots pour éviter au patron une condamnation par la loi?

Et puis le roi des Français bien au chaud en son palais va-t-il parler de "conditions de travail compliquées" au lieu de "répression" quand il parlera de sa façon d'avoir réglé le problème des Gilets Jaunes?

Et puis, quand des SDF grelotteront encore cet hiver dans les rue de Paris, de France et de Navarre, va-t-il trouver le prétexte de "conditions de travail compliquées" pour justifier le manquement à sa promesse et ses énormes mensonges pour arriver au sommet du pouvoir? 

Et puis, quand Brigitte lui demandera de lui faire l'amour et qu'il n'en aura plus envie du tout, lui dira-t-il simplement que leurs relations sexuelles s'interrompent par manque de désir réciproque ou lui dira-t-il "Ma chère Brigitte, pardonne-moi, mes conditions de travail sont compliquées. J'espère que tu me comprends."

C'est tellement plus facile d'utiliser des mots bateaux pour oublier la "pénibilité" de certains travaux d'Hercule.

J'ai lu un article de Gala. Mais il n'y a pas de honte à lire parfois Gala.

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/encore-une-malad...

Petit rappel pour vous, cher Président. Cela risque de vous être pénible, malheureusement:

 

04/10/2019

Carton rouge à cette société

Les jours défilent mais pas un seul profil journalistique pour oser s'intéresser à mes dizaines de billets sur les objets d'antiquité qui squattent la colonne blog de 24 Heures depuis un mois maintenant.

Pas plus de profil de personnes de science pour m'inviter à table et discuter de ces trésors. Et pas de nouvelles de la personne personnellement contactée via Facebook et de la personne qui a reçu partie de ce trésor il y a presque un an et qui sait maintenant qui je suis si elle a lu mon message envoyé à l'APYM.

Que ce monde est étrange. On offre des plages médiatiques en veux-tu en voilà à des types comme Eric Zemmour qui sème la haine et la division parmi nos populations au lieu de tenter de souder les liens et surtout d'inventer une nouvelle façon spirituelle d'encadrer nos dieux qui vacillent dangereusement vers le Mal à cause de dogmatismes éculés et on empêche un type qui a du talent (bon tout de même je m'accorde le droit à un peu de talent) de faire connaître son trésor au grand public en maintenant le silence absolu autour de ses billets blogs.

J'ai envie d'envoyer un carton rouge à tout le système, et aux journalistes en premier qui ont sous leurs yeux des objets d'antiquité exceptionnels mais qui gardent le silence. Et comme ça tombe bien, j'ai deux objets très curieux qui reviennent du monde gallo-romain pour siffler et distribuer les cartons rouges.

Rassurez-vous, ils resteront silencieux. Je ne sais pas comment ils fonctionnent et si ce sont vraiment des sifflets. Ce qui est sûr c'est que les Gaulois connaissaient déjà les sifflets et qu'à priori les deux objets ont une petite pierre qui roule dans leur antre.

Le premier est rond et ressemble à un ballon de foot miniaturisé avec ses coutures de cuir. Mais il est en bronze. Et difficile de comprendre la signification de tous ces traits formant des figures géométriques.

Le second est nettement plus grand et est formé de deux têtes (de loups ou de sangliers?) qui s'opposent. Il a aussi une tige de métal qui ressort par une des ouvertures. Est-ce un sifflet ou autre chose?

Si les archéologues ne sont pas curieux de tous ces objets présentés ici c'est à n'y plus rien comprendre de notre monde en général et de la science en particulier

20191004_155115 (1).jpg

20191004_155313.jpg

Deux ouvertures circulaires et une à gauche en demi-lune

sur l'image et en longueur.

 

20191004_155736.jpg

 

20191004_155828.jpg

 

20191004_160042.jpg

 

20191004_160011.jpg

La petite tige de fer qui ressort de l'objet en bronze.

Flûte, sifflet, ?

Face aux dictatures rampantes, nos Anciens inspirent...

La plupart des Suisses ne le savent pas.

Nos ancêtres Celtes n'avait pas le culte du chef tout-puissant mais du chef bienveillant envers la communauté. 

On nous parle sans cesse du mythe de Guillaume Tell. Si on pouvait un peu plus parler de la réalité celte au siècle de la Guerre des Gaules ce serait bien surtout que la Rome d'Avenche ou de Nyon semblent avoir la faveur de nos médias et nos grands directeurs et directrices de musées contemporains.

Qui connait la vie d'Orgétorix et de Divico? Pas grand monde apparemment dans notre belle jeunesse d'aujourd'hui. Et qui sait que le premier s'est suicidé pour éviter son procès soupçonné qu'il était de fomenter une sorte de coup d'Etat avec des tribus gauloises pour s'emparer d'un royaume gaulois inexistant alors, afin de faire barrage à César, à la façon d'un dictateur. Mais chez les Celtes, les druides ont pour mission d'empêcher quiconque de devenir roi au détriment du peuple. Les aristocrates ne peuvent pas devenir tout-puissants. Ils doivent rester bienveillants et attentifs au peuple sans vouloir s'accaparer tous les pouvoirs. Celui qui fait ça est puni de la mort par le feu. La démocratie semblait plus effective en ce temps-là que sous la présidence de ce néo-dictateur de Trump...(je sais que je vais faire enrager les Républicains mais quand on veut être aveugle, on est aveugle).

Orgétorix aurait du être le jeune chef conduisant le peuple helvète vers l'éden méditerranéen. Il était le responsable des préparatifs de guerre avant l'exil. Sa mort a sans doute affaiblit l'autorité guerrière helvète mais le vieux Divico veillait au grain. Ce fut donc lui qui du conduire le cortège des migrants et migrantes. Ce fut donc lui qui perdit la guerre à Bibracte non sans avoir fait trembler les légions de César. Ce fut donc lui qui disparut sans laisser de trace, mort par suicide comme Orgétorix pour éviter de tomber aux mains de César qui en aurait fait un trophée à l'image de Vercingétorix quelques années plus tard, ou tué par quelques jeunes chefs helvètes qui lui en aurait voulu de n'avoir pas cédé à la demande de César de donner des otages en gage et en échange du droit de rester sur les terres gauloises. Divico, leur grand chef, avait pris une décision lourde de conséquence qui allait décimer la moitié des 330.000 hommes, femmes, enfants ayant pris le chemin de l'exil...

Il y a donc deux milles ans de ça, les chefs devaient assumer leurs erreurs les plus graves par la mort. Qu'il est loin ce temps-là! Aujourd'hui nos grands chefs s'offrent des parachutes dorés et des retraites confortables sur le dos du peuple même s'ils ont été de très mauvais chefs...

P.S. Vous vous souvenez du coin que je vous ai présenté avec Louis XVI et Vercingétorix. Et bien en relisant la page Wikipédia consacrée à Orgétorix, je me suis soudain rendu compte que le troisième personnage sur le coin n'est peut-être pas Vercingétorix mais plutôt Orgétorix. Voir l'image et le texte ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Org%C3%A9torix#targetText=O... 

Le coin tout-à-fait remarquable: à droite, est-ce Vercingétorix casqué, Orgétorix ou alors un autre chef gaulois?

20190814_154842.jpg