15/07/2017

Un monde sans grâce, un monde qui trépasse

Aimer une personne de type transgenre. La regarder comme un être humain, un être de chair et de sang avec ses fragilités et sa force, sa beauté intérieure et son feu.

Refuser obstinément de la regarder comme un monstre, un personnage contre-nature, un diable de l'enfer que Dieu a jeté dans les bras de Satan.

Ne pas juger sur la base de la morale bourgeoise et des exclusions. Juste effleurer la découverte d'un nouvel univers puis progresser à ses côtés. Faire la part belle aux sentiments d'amour et ne pas se préoccuper des q'en dira-t-on, des haines, des répulsions, des violences physiques et psychiques, des jalousies, des égoïsmes, des frontières, des rejets d'une société viciée par tous les bouts mais qui refuse la beauté d'un couple extraordinaire.

C'est "Une Femme fantastique" de Sebastián Lelio. Le film de l'été 2017.

 

Elle, et personne d'autre qu'elle

 

Les hommes ont inventé

les bordels

pour jeter les top model

dans l'obscurité de leurs vices.

 

Les hommes ont inventé

des histoires d'amour

à coucher dehors

avec des filles de joie.

 

Les hommes ont tout fait,

tout inventé,

le pire mais surtout le meilleur.

Mais toi, ils ne t'ont pas créé.

C'est Dieu où je ne sais quel mystère

qui t'a mis sur ma route.

 

image1 (2)222222222222222.jpg

Inventer les souvenirs

 

 

Notre avenir n'existait plus,

la messe des amoureux était dite,

le soleil brillait dans le ciel,

le roi de tous les temps

signait un nouveau pari fou

avec sa légende,

mais nos coeurs pleuraient

la défaite de l'Amour.

 

La petite balle jaune

courait à la vitesse de la Rolex

et je jouais dans la cour

des perdants de la sex machin

comme ce punk se prenant

pour James Brown et son funk,

signant son No Futur

et perdant son bonheur de luxe,

de calme, et de volupté,

sur des airs de sex machin

du jardin de mon père

passant au salon de ma misère,

regardant celui qui

sait faire l'amour sur le gazon

maîtrisant cette petite balle jaune

et son destin à la perfection

 gagnant chaque jour un peu plus

l'estime, la reconnaissance, et la love machin

de toute la planète Terre.

 

Le roi triomphait.

Je sombrais.

Le roi faisait ce qu'il veut.

Je ne maîtrisais plus notre match.

Toutes mes trajectoires

sortaient hors de son court secret,

et elle me renvoyait des common Girl

pour me mettre à terre

et la quitter définitivement

en rejoignant l'enfer

des amours perdus.

 

Et puis soudain,

ce fut son message après la fin.

Notre histoire n'existait déjà plus,

le match était fini,

elle était seule au monde,

j'étais seul au monde.

A la télévision,

le roi du monde avait gagné

et allait jouer en final

son 9ème récital de tous les temps

et nous,

nous avions dérouté notre amour,

le jetant à fond de cale

 et le regardant se noyer

dans la mer de nos incompréhensions,

de nos parcours impossibles

à mettre en accord

dans ce monde réel.

 

Il n'allait rester que les souvenirs,

la nostalgie d'un paradis perdu.

Il n'allait rester que cet homme

courant les gazons maudits

ne croyant plus à l'amour,

et cette femme

courant ses salons roses

regrettant

d'avoir commis l'erreur fatale

d'une vie professionnelle

en tombant amoureuse

d'un homme, d'un poète

en ses lieux interdits.

 

Tout était dit

sauf nos souvenirs.

Tout était écrit

et j'allais cesser d'écrire

fuyant cette passion maudite

par abandon à la 9ème saison

de ma symphonie d'amour.

 

Et puis il y eut ce miracle

sur le court de notre histoire.

Il n'y avait pas foule

pour assister dans les gradins

à ce retour gagnant incroyable,

totalement improbable,

ces deux coups magistraux

sur messenger et par sms

d'elle et de lui

qui retournait la donne finale

en victoire triomphante

de leur Amour.

 

L'écrivain n'abandonnait

plus le fil de son blog.

La fille de joie l'avait sauvé

de son désespoir.

Elle voulait le revoir

et continuer leur histoire.

 

Les souvenirs

pouvaient alors s'inventer

pour écrire une nouvelle page

de leur légende amoureuse.

  

Le match allait continuer

sans prendre l'avenir en otage.

Le match allait se jouer

encore et encore

et tant pis du jour

quand l'histoire

prendrait fin.

 

Prends-la comme Federer.

Joue avec l'enfant de la balle

qui se rebelle et croit

jusqu'à la mort à leur amour

et leur amitié.

 

Ne te laisse jamais dominer

par tes émotions négatives.

Ne crois jamais que c'est la fin

sans jamais avoir joué encore

le coup d'après la fin

et quand tu sais que

votre love machin

ne pourra jamais perdre

parce que tout simplement

vous êtes dans la soul machin

de James Brown

et que votre amour devient immortel.

 

11/07/2017

Dernier acte avec l'Amour

 

 

 

20170705_151942222222222222.jpg

10/07/2017

Clair-obscur

Dans tous ces regards

de femmes en fleur

je lis la fille de joie

qui me dévisage,

ses froids, ses peurs, sa solitude,

son désir de réussir sa vie

là où tout le monde pense

qu'elle a raté sa vie

et qu'elle a touché aux bas-fond.

 

Dans tous ces regards

de prostituées qui courent

le bifton contre un coup de piston

toi seule m'a rendu l'espoir

d'aimer pour la vie

une femme magnifique.

 

2017-07-09 04.20.29.png

Dans tous ces regards

de filles de joie,

je vois cette femme libre

et sans cesse condamnée

parce qu'elle ne se soumet

pas aux diktats d'un seul homme,

parce qu'elle ne se soumet

plus aux perversions des hommes

sans y prendre sa part de rançon

et de revanche sur l'homme

en prenant son indépendance financière

et sa liberté de mener sa vie amoureuse

sans jamais tomber dans le piège

de l'amour-prison et dégénéré.

 

Est-ce mal?

Est-ce bien?

Que de donner son coeur

à un homme

mais de faire l'amour

avec d'autres hommes?

 

Est-ce mal?

Est-ce bien?

Que de laisser une chance

à la confiance

alors que son amour

couche ailleurs?

 

Est-ce mal?

Est-ce bien?

Que de vouloir son amour pour soi

exclusivement

jalousement

hypnotiquement?

 

Pour ne pas sombrer

dans la mort

laisse celle que tu aimes

et qui t'aime

t'aimer comme elle le désire.

 

Un jour

tu auras l'exclusivité

de son choix

et elle t'aimeras

pour la vie.

 

Fais confiance.

Fais confiance.

Fais confiance.

C'est tout ce que tu dois faire

pour la garder dans ta vie

et obtenir le bonheur

de vivre un jour avec elle.

 

Car sinon tu finiras très mal

et t'auras bientôt la mort

qui te courra aux trousses

avec la grande faucheuse

qui te prendra la vie.

 

L'amour est une fille de pute.

 

20170705_1519422222222222.jpg