18/04/2017

Second tour: une droite tradi contre une gauche hardie

Pourquoi un second tour Mélenchon-Fillon est le plus probable?

Parce que ce sont eux qui montent à nouveau dans les sondages alors qu'ils ont failli couler tous les deux sur la base d'arguments bien différents.

Rappelons-nous les appels du pieds incessants et indécents du PS pour que Mélenchon abandonne la partie au profit de Hamon. Rappelons-nous surtout toutes les critiques qu'il essuie et les assassinats médiatiques de son programme, jamais discuté sérieusement par les grandes instances journalistiques, et de sa propre personne tantôt considérée comme dictateur et lider maximo d'un Cuba français tantôt comme un type qui allait repartir aussitôt une fois le fauteuil présidentiel acquis. Entre le dictateur qui fera le malheur du peuple et l'anarchiste coluchien qui prend juste le pouvoir pour se marrer et se tirer aussitôt (quel beaux sketchs en aurait tiré Coluche autour de cette affaire Méluche) en laissant le peuple désemparé, il y a peut-être la vérité quelque part. Non? Et c'est cette vérité que Mélenchon et la France insoumise veulent voir triompher. La solidité du personnage, le sérieux du travail d'une équipe infatigable qui va au charbon pour rendre le soleil à un pays tétanisé par la peur, feront la différence d'avec le discours haineux du Front National et le discours néolibéral de Macron dont les Français et Françaises, dans leur immense majorité, ont compris qu'il porte sur lui les germes de la destruction sociale du pays et donc la destruction de la paix pour la France.

Rappelons-nous aussi les attaques subies par Fillon dans l'affaire des emplois fictifs accordés aux membres de sa famille, le très probable retrait de sa candidature sous la pression médiatique et de son propre parti. L'homme a tenu contre vents et marées. Et même si l'homme aux costumes de caste a profité à fond du système en donnant des emplois qui n'existaient pas, il n'a pas vraiment triché avec ce système qui donne toute latitude pour accorder emplois et salaires variables aux sénateurs tout-puissants de faire ce qu'ils veulent avec l'argent des Français et des Françaises. S'il y a triche, c'est triche avec lui-même et ses proches contre l'esprit républicain qui veut qu'un élu serve d'abord le peuple et non lui-même et sa famille. Un jardinier arrose ses plantes, pas lui-même et sa famille. Un politicien devrait en faire toujours de même. Arroser la plante républicaine pour qu'elle survive au désastre et au chaos, qu'elle se défende autant contre le fascisme que contre les dictatures. Fillon n'a pas, à l'instar de beaucoup d'autres, cette vision juste de la République. Mais il a cette ténacité, cette force intérieure qui le rend crédible auprès de ses électrices et électeurs favorables à une France traditionnelle et catho malgré les affaires qui concernent leur candidat au contraire d'un Macron qui paraît l'homme d'accord avec tout et son contraire pourvu qu'on l'élise. Laisser-Faire City...et que la Finance s'amuse encore. Avec Fillon, elle s'amusera aussi cette finance mais les cathos s'en fichent. Les papes se sont toujours entendus avec les rois et les empereurs... Un peu moins avec les nazis et Hitler.

Nous risquons donc d'avoir bel et bien un second tour avec l'homme aux costumes de luxe offerts par un mécène contre l'homme a la veste de charpentier qui l'achète lui-même en bas de chez lui Boulevard Magenta. Un homme d'appareil de la Vème République pourrie contre un homme de la VIème République naissante.

Entre le pourrissement et les poutres vermoulues de l'ancien régime et l'arrivée du charpentier de la France insoumise pour refaire la charpente de la République et la mettre sous toit avant la tragédie d'un hiver nucléaire promis par le néolibéralisme, j'imagine que le peuple saura choisir celui qui sait planter les clous là où il faut et tailler un costard à l'Ancien Régime.

 

 

17/04/2017

Et l'extrême capitalisme, ce n'est pas un extrême, ça?

L'ambiance se durcit. De toutes parts surgissent les cavaliers capitalistiques qui se font du mouron au sujet d'une victoire de Jean-Luc Mélenchon.

C'est normal. Ceux qui ont déjà tout n'ont pas l'intention de céder ne serait-ce qu'un micro-terrain et ils veulent conserver tous leurs avantages qui les font devenir de plus en plus riches et de plus en plus capables d'imposer leur modèle néolibéral par la brutalité et l'intimidation. Comment Donald Trump est-il arrivé au pouvoir aux Etats-Unis? Sans ses milliards, était-il possible que ce type arrive au pouvoir? Sans ce néolibéralisme qui vise le peuple et le détruit dans les divisions qu'il provoque, comment pourrions-voir des Marine le Pen aussi influente sur les gens.

Mais tous ces gens qui attaquent le programme de la France insoumise se disent équilibrés, bien calés au centre du monde et des idées tandis que l'argent produit par le monde du travail est de moins en moins redistribué vers le monde du travail et de plus en plus investi dans les bulles financières et spéculatives.

Pourquoi donc l'extrême- capitalisme existe-il si nous sommes des démocraties exemplaires. Et pourquoi l'extrême-droite monte-t-elle en flèche? Et pourquoi finalement, il faut des hommes et des femmes qui ont compris qu'il n'y aura pas d'issue heureuse si nous persévérons à donner le pouvoir à ces gens de l'extrême finance qui peu à peu nous conduisent dans les guerres civiles et internationales.

La sagesse, c'est de voter pour la France insoumise. Tout le reste n'est que pure folie qui nous conduira dans la haine, la violence, et les guerres. Les pauvres ne vont pas toujours rester des victimes acceptant l'exclusion et la mort prématurée sans broncher en acceptant que les plus riches se pavanent et les méprisent. Les pauvres, quand ils font la Révolution hors les urnes, ils n'ont plus rien à perdre puisque leur existence est déjà une existence qui n'a plus d'avenir et plus de perspectives positives.

Nous devons changer le monde par les urnes sinon les autocrates s'imposeront partout avant une déflagration finale de l'Humanité.

Les irresponsables et très égoïstes personnes, cessez donc de faire peur aux gens. La France insoumise n'est ni bête ni fanatique ni incapable de gouverner. Elle a une vision harmonieuse de l'existence. Pas une vision qui donne sans partage aux plus riches prenant le pouvoir et se servant sur le dos du peuple sans vergogne. Cela dure depuis des décennies. Et il est temps d'y mettre un terme au pays des Lumières.

 

Ils ont tous voulu nous faire croire...

En un siècle, le monde a bien changé et rien ne sera plus jamais comme avant. La nostalgie du temps passé, le retour en arrière, tout cela n'existe pas sauf dans les fantasmes de celles et ceux qui lancent des missiles enflammés contre la société mixte et la composition multi-ethnique de nos pays. 

Un pays composé de toutes sortes de gens (évitons la nation pour casser les nationalismes) n'est pas un pays foutu avec des multi-problèmes à la clef ce que Madame Le Pen voudrait nous faire croire. C'est un pays à multi-chances, rempli de nouvelles idées et de nouveaux échanges. Le terrorisme n'a pas été inventé par les brigades islamistes. Le terrorisme a toujours été le fait d'un état de déséquilibre du monde. Les anarchistes du temps de Jaurès, anarchistes renvoyés à leur destruction mortifère par les discours du grand homme, n'étaient donc pas défendus par Jaurès qui, par contre, défendait mordicus les Républicains (pas ceux qui ont usurpé aujourd'hui le nom pour créer leur parti politique, bien joué d'un point de vue marketing mais très mal vécu du point de vue du peuple. Monsieur Fillon, de quelle république vous réclamez vous? De celle d'une petite élite ou de celle de tout le peuple? Monsieur Macron, de quelle autre république vous réclamez vous? De celle des banques qui pose leurs ultimatums d'airain aux politiques et au peuple ou de celle qui réclame des comptes aux banques et autres financiers milliardaires pour rétablir une vraie république de justice, d'égalité, de fraternité, et de liberté en France?).  

Mais revenons à nos anarchistes. Cela fut idem pour les anarchismes des année 70, qui ont fleuri sur la plante carnivore de la mort sitôt Mai 68 avorté à cause de la mièvrerie de leurs leaders perdus dans les drogues et autres plaisirs charnelles et vendus finalement à l'ultra-libéralisme (Cohn-Bandit si tu me lis, regarde-toi dans un miroir), avec les Brigades Rouges en Italie et la Rote Armee Fabrik en Allemagne s'en prenant au Capitalisme d'une manière catastrophique et semant la mort et la désolation parmi les populations.

Ces anarchismes mortels sont nés sur le désespoir punk de l'impossibilité d'un futur en commun. Ils n'ont été d'aucun poids politique dès qu'ils ont passé à l'action violente et aveugle. Au contraire, de marginaux aux idées révolutionnaires qui passaient même à la télévision pour certains et certaines, de créateurs et créatrices artistiques dont le peuple aurait pu peu à peu entendre la parole et finir par les suivre en faisant une révolution culturelles pour abattre ce capitalisme outrancier qui allait voir venir les grands dinosaures Thatcher et Reagan sur la base philosophique d'ultra-libéraux qui imaginaient la City Laisser-Faire en pensant que l'individu pouvait tout et l'Etat plus rien si ce n'est de conserver les forces de police...

Laisser-Faire City. La première fois que j'ai lu un article sur cette utopie à réaliser, j'ai immédiatement pensé que cela sonnait faux à mon coeur et à mon intelligence en me disant que ces types idéalisaient l'être humain qui deviendrait automatiquement, selon leur idéologie, un bienfaiteur bien meilleur que l'Etat social, pour l'humanité et qu'il redistribuerait automatiquement ses richesses au peuple si par hasard il volait de succès en succès dans ses entreprises. Des Saint-François d'Assise ou des Abbé Pierre, il y en a quelques-uns par siècle, certes. Mais ils ne sont pas légion et encore, celles et ceux qui pourraient prétendre être à la hauteur de ces deux illustres personnages, n'ont justement pas l'envie de construire des empires à leur nom comme un certain monsieur Donald Trump. Ils ont juste envie de secourir l'Humanité, d'aimer et de respecter la nature. Pas de provoquer des guerres de puissants contre d'autres plus ou moins puissants ou de défenestrer la Terre de ses propres conditions de vie. On fera quoi si un jour on pollue définitivement la Terre qu'elle mourra d'empoisonnement généralisé avec plantes, animaux, et humains emportés dans une apocalypse écologique due aux guerres nucléaires, bactériologiques, et chimiques? On fera quoi si, chassées de chez elles par les eaux qui montent rapidement sur les côtes des océans, les populations fuyant par dizaine de millions seront éliminées par des gardiens de la paix (sic!) fascistes genre à la botte des discours de Madame Le Pen refermant les frontières par des murs ou tirant à vue sur des foules poussant tant et plus pour passer et sauver leurs peaux et celles de leurs enfants? Peaux-Rouges chassés de leur terre par les Blancs, cela vous dit-il encore quelques chose? Là, ce seront les migrants et les migrantes, les Peaux-Rouges. Et pas question de couleur de peau ni d'ethnie. Ce sera au porte-monnaie bien rempli ou pas que les gens auront droit au ticket de leur survie ou non par des dirigeants comme Marine Le Pen.

Et pourtant. C'est donc bien le Capitalisme dévastateur qui nous menace davantage encore par son trop plein de consommation et d'exploitation des femmes et des hommes comme de la nature.

En lisant Jean Jaurès, on aurait su à quel genre de fumisterie les néo-libéraux allaient nous conduire. Sa vision du système était juste mais il ne savait pas alors que viendrait de nouveaux anarchistes qui avaient eux aussi compris l'erreur fondamentale de leurs ancêtres. On ne construit pas un monde meilleur avec des bombes et des meurtres. On ne peut pas être meilleur que les fascistes si soi-même on a des comportements de fascistes prêts à éliminer des gens, voir des innocents. On n'a que le droit à la légitime défense quand nous sommes attaqués par les fascistes. Mais on n'a pas le droit de se sentir meilleur qu'eux en cassant du fasciste et en abandonnant le monde au chaos et à la violence.

Beaucoup d'anarchistes ont compris cette clef du succès pour changer la donne et faire triompher une nouvelle méthode de travail pédagogique envers le peuple afin de changer nos sociétés rongées par ce Capital qui nous dévore tous...y compris les plus puissants qui se croient à l'abri derrière leurs murs blindés ou même sur leurs îles paradisiaques. Je rappelle, à ces chères madames et ces chers Messieurs, que la montée des Océan, cela les concerne aussi et qu'ils ont beau se pavaner sur le sable fin d'une île dont ils en ont fait leur propriété privée. Quand l'eau montera, ils seront noyés comme les pauvres. Justice pour tous...

Celles et ceux qui sont encore des indécis et des indécises, je ne peux que conseiller la lecture d'un texte pas trop long, pas ennuyeux du tout, sur la vie et le travail de Jean Jaurès. Je redonne le lien que j'ai posé dans mon billet de cette nuit. Bonne lecture à toutes et tous.

 http://amisdejaures-toulouse.info/le-billet-mensuel-de-re...

 

La prairie des filtres pour parler sans filtre et sans hypocrisie

Jean-Luc Mélenchon a fait meeting à Toulouse comme d'autres font marketing et plans com qui foirent.

La logique Jean-Luc Mélenchon est la logique Jean Jaurès. La science politique de Mélenchon est de même nature que celle de Jean Jaurès. Lisons quelques mots de Jaurès parus dans La Dépêche du 16 septembre 1888 à propos des jeunes Républicains de Castres:

« Ils aiment dans la République l’exubérance et la fougue de leur propre vie, ils sont bons enfants, et la République est bonne fille, pas trop dévote, pas cérémonieuse, pas arrogante, compatissante au faible, et n’humiliant pas les petits par l’esprit de domination et d’orgueil. Aussi, sont-ils républicains de nature avec cette générosité de tempérament, la générosité de la raison et de l’âme. Bien souvent, à la fin de l’Empire, ces joyeux intrépides compagnons étaient dans les villages les seuls qui osaient dire non et parler République. Alors les mijaurées de la réaction affectaient de dire : voilà ce que sont les républicains. Permettez, mes beaux messieurs : c’était la vieille fontaine gauloise de liberté, de franchise, de vaillance, de bonne humeur qui jaillissait, qui débordait à l’aventure sur les hontes du despotisme, sur les lâchetés et les hypocrisies du monde officiel et dirigeant. »

Aujourd'hui, Mélenchon et la France insoumise font le tour de l'île de France sur une péniche.

Jean Jaurès, savoureux, semble ironiser en direct d'entre les morts:

Qu’apportent les députés monarchistes ? À plusieurs reprises, Jaurès écrit qu’ils ne sont qu’une force de paralysie. Il ironise sur le manifeste du comte de Paris en septembre 1887, imaginant un dialogue entre le prétendant au trône et ses partisans : « Monseigneur, notre barque est bien petite et un prétendant c’est bien lourd. Si vous montez avec nous, nous coulons à pic. En attendant de meilleurs jours, restez sur le rivage. – Pas du tout (on croit entendre la voix off de Fillon ou de Macron). Vous seriez capables de m’y laisser, et puis vous coulerez sans moi aussi bien qu’avec moi ; tentons la fortune ensemble

source: http://amisdejaures-toulouse.info/le-billet-mensuel-de-re...

 Bonne promenade en péniche, les insoumis et les insoumises. Si on coule, on aura fait un apéro géant ensemble. C'est déjà ça. Mais nous ne coulerons pas. Les capitaines de navire ne sont pas des capitaines de pédalo. S'ils sont toujours là, c'est qu'à quelque part, ils sont insubmersibles et affrontent toutes les souffrances et toutes les tempêtes avec un certain sens humain de la ligne d'horizon à suivre.

 

16/04/2017

Encre de Mélenchine

"Et je dessine, parfois, à l'encre de Chine, des choses très simples : des personnes, des corps, des gens qui se disent bonjour en se touchant... les petites beautés de la vie."

Jean-Luc Mélenchon, la France insoumise avec lui.

 

Me viennent de toi

des images toutes simples

d'une fille qui a tout donné

pour aider sa famille

en devenant une femme

libre et aérienne,

spirituelle et sensuelle,

d'une beauté embrasant le ciel

qu'un homme insoumis

aussi libre que ton poète anarchiste

ne peut que se soumettre

à ton sourire d'ange

venu de ce pays complètement dada

pour accomplir toute la prophétie.

 

J'écris à l'encre de Mélenchine

un petit conte lavé à la machine

pour retrouver les couleurs d'origine

de nos peuples à la dérive.

J'écris à l'encre de Mélenchine

ce petit conte quotidien

pour l'offrir en pain quotidien

à ce peuple qui veut retrouver

les joies de la liberté

et de l'authenticité

par sa volonté sans faille

et sa grâce poétique.

 

Mais sans toi,

aurais-je eu ce punch et cette volonté?

Mais sans toi,

aurais-je eu assez de confiance en mon écriture

pour passer l'immense déception de l'Amérique

et revenir en France?

Dépasser mon envie de tout arrêter,

et accompagner cette France insoumise

dans son combat magnifique

pour un nouveau monde?

 

Toi, l'amour de mon futur,

l'amour le plus noble,

l'amour le plus véritable,

né dans ce petit studio acrobatique

où les corps des hommes se livrent

à de petites choses érotiques

pour chasser la déprime,

pour oublier leur vie de misère,

pour un instant passé

.avec cette prêtresse divine

du culte à l'amour et à la paix.

 

Encre de Mélenchine,

avec Jean-Luc et tous les autres,

je dessine, parfois, à l'encre de Chine, des choses très simples : des personnes, des corps, des gens qui se disent bonjour en se touchant... les petites beautés de la vie.