31/05/2018

Initiative monnaie pleine, la thune et la fortune

Un billet qui s'adresse aux futurs déçus de la votation (est-ce que l'initiative de la gauche citoyenne a une seule petite chance de l'emporter sur l'ensemble des partis et des élus dont seulement 9 semblent favorables à l'initiative https://www.rts.ch/info/suisse/9518811-l-initiative-monna... ?).

Votre argent est-il en parfaite sécurité dans un système qui spécule avec frénésie sur tout et y compris sur des crypto-monnaies qui sont du vent et dont la Civilisation humaine aura oublié leurs noms, puisque fantôme et sans prise avec le réel (qui pourra, dans deux cents ans, faire oeuvre de collectionner des Bitcoins et raconter leur histoire monétaire à travers du vécu, un atelier d'origine, un pays, un moment de l'Histoire de l'Humanité hein? Qui?)?

Votre argent n'est plus en parfaite sécurité dans des établissements qui ont failli couler en 2008 sans leur sauvetage in extremis par... l'argent du peuple.

Votre argent ne produit plus aucun intérêt, voir obtient des intérêts négatifs. Si vous donnez un billet de fr.100.-- à la naissance de l'un de vos petits-enfants sur un carnet d'épargne, dans 20 ans il risque de toujours valoir fr.100.-- alors que le prix de la vie aura au bas mot doublé. Perte sèche fr.50.-- minimum.

Alors voilà. Si la banque a toujours raison et que nos élu(e)s avec leur soutien aux lobbies, laissons-les à leur (dé)raison. Il y a un moyen magnifique de donner du lustre à de vraies monnaies: s'intéresser à leur histoire, leur naissance, leur développement. Donner le goût à nos enfants de la collection des monnaies avec, en prime, une belle chance pour eux de jouer aux détectives, de s'instruire sur l'Histoire de l'humanité, de la construction des empires puis des pays, à travers une monnaie officielle ou une fausse monnaie, avec la chance de tenir entre leur main un trésor, une monnaie qui circulait du temps de leur arrière-arrière grand-mère, par exemple, où de contempler un magnifique sesterce de l'époque de l'empereur Hadrien (je sais, c'est interdit en Suisse mais les musées ne sont pas très attractifs pour la monnaie avec des vitrines qui enferment les petites et grandes pièces historiques s'en pouvoir les manipuler, les scruter à la loupe sous la lumière naturelle du soleil, la plus belle des lumière pour la monnaie, en rêvant que leur petite pièce de rien du tout circulait il y a deux milles ou davantage entre les mains des gens).

Donc, voilà. Si vous êtes déçus et inquiets de ce que les banques font de vos économies, il y a une solution toute trouvée. Devenez numismate amateur, amatrice. Vous aller découvrir de magnifiques choses en vous cultivant davantage avec la promesse que ce que vous achèterez ne perdra pas de valeur (sauf à vous faire arnaquer par un malotru qui vous refile une fausse pièce sans valeur pour une vraie monnaie de valeur. Mais attention il y a aussi des fausses pièces frappées dans des ateliers clandestins d'époque qui peuvent valoir une petite fortune et cela à toutes les époques anciennes).

Pour ne s'intéresser qu'à la monnaie helvétique, il y a en a de splendides durant (pas beaucoup hélas puisque notre monnaie est la plus conservative au monde dans son imagerie) et d'avant l'instauration de la monnaie fédérale et qui remontent même jusqu'à l'époque romaine (par le passage des Romains sur notre territoire) et gauloise (Sequane helvète).

Même sans posséder des monnaies antiques hors de prix (l'étrangeté des lois fédérales et européennes voulant que ce qui est interdit officiellement de collectionner d'un côté est permis de l'autre pour les très riches collectionneurs de monnaies...), il est possible d'en trouver des pas très chères par Internet sur E-bay par exemple, mais attention aux arnaques et copies non déclarées comme copies ainsi qu'aux risques du passage de la douane... Les antiquités ne circulent plus de nos jours...

Sans remettre en cause la volonté des scientifiques et archéologues de préserver les sites antiques des fouilles sauvages par des personnes cupides qui ne cherchent que l'intérêt financier immédiat, il faut laisser aux amateurs le droit de rêver et de collectionner de très belles choses afin qu'elles ne disparaissent pas entre les mains de barbares qui ne s'intéressent qu'à la valeur or, par exemple, à défaut de pouvoir vendre au prix inestimable d'une monnaie antique... Rien de plus insupportable qu'imaginer un morceau d'Histoire engloutie par la fonte juste pour obtenir sa valeur or sur le marché. Et pourtant, oui, beaucoup d'antiquités circulent sous le manteau et certains n'hésitent pas à couler leur longue histoire pour en faire un banal lingot d'or recyclé!!! Alors si parfois un amateur, une amatrice sauve une monnaie du naufrage insensé en plaçant son argent de manière utile pour sauver un trésor, ne l'enfermez surtout pas dans une prison, Messieurs de la bonne conscience et de la loi. Il fait oeuvre de civisme jusqu'à preuve du contraire. 

Une monnaie pleine, c'est d'abord une monnaie authentique chargée d'Histoire. Une monnaie pleine, c'est émouvant car elle raconte l'histoire des gens, d'un passage sur un territoire (au fait, c'est un peu trop rigide de dire qu'un trésor découvert sur un territoire donné appartient au pays de la découverte parce qu'une monnaie ça circule de tous temps, de toutes les époques et qu'à part son atelier de frappe et de fabrication, elle n'a pas d'identité territoriale).

Je suis parti de l'initiative "monnaie pleine" pour vous emmener loin dans la numismatique. C'était pour vous dire que si vous ne faites plus confiance aux banques et que vous ne pensez plus faire fructifier votre argent sur un compte bancaire qui ne vous offre plus rien du tout, sauf de la passivité devant votre argent, en vous condamnant à prendre un certain risque involontaire, ils vous restent à investir votre argent dans la collection de vieilles pièces de monnaie (les anciennes pièces d'argent helvétiques ne valent souvent pas beaucoup plus que les pièces actuelles mais qui sait si la valeur marchande de l'argent, dans 15 ou 20 ans, ne vaudra pas trois ou quatre fois plus vu sa raréfaction et si le nombre de collectionneurs et de collectionneuses ayant augmenté de façon exponentielle, vos monnaies obtiendront peut.être une belle plus-value numismatique...) Une thune de 5 francs 1967 en très bel état obtenu à fr.7.-- aujourd'hui vaudra peut-être fr.30.-- dans 20 ans... Alors...

Enfin, pour vous faire rêver un peu plus haut, des pièces de collection à haute-valeur numismatique achetées dans les années 90 aux enchères à Fr.60'000.-- se revendent aujourd'hui parfois à hauteur de fr.600.000.--!!! Une seule pièce de monnaie qui ne prend pas de place et qui se remarque à peine si on ne donne pas le coup de projecteur dessus. Alors franchement, moi la banque j'oublie et pour tout ce que je vous ai déjà dit, je préfère nettement la numismatique à un mauvais placement financier d'un billet de fr.20.-- à la banque... Trois thunes d'argent pour fr.--20 francs...peut-être revendu fr.60.-- quand je marcherai avec une canne.

Pour ma retraite en plus, magnifique passion et passe-temps ainsi que d'échanges humains...et peut-être de quoi mettre de temps en temps du beurre dans mes épinards qui seront d'ores et déjà très chiches.

Devenez collectionneurs, collectionneuses. Vous ne le regretterez ni du point de vue intellectuel, ni du point de vue culturel, ni du point de vue financier. Et vos enfants et petits-enfants apprendront des tas de choses très intéressantes sur les cultures et les gens. Que du bonheur et de l'intelligence en plus pour tout le monde! Et même, pourquoi pas organiser une chasse au trésor autorisée par l'Etat pour les prochaines vacances avec un détecteur à métaux? Cela les fera sans doute saliver.

 

Il était une fois...la première fois

La première fois

que l'homme est né

il a eu besoin de la femme

et la première fois

que l'enfant a vu la lumière

 ses yeux

se sont tournés

vers le soleil

pour sortir des Ténèbres.

 

Tous ceux,

toutes celles qui oublient

l'acte de la première fois

sont condamnés

par la divinité légendaire Sekhmet

et retourneront au chaos

du monde.

 

Dis. Quelle forme prend ton coeur?

Dis. De quel bois tu te chauffes?

Dis. De celui du pouvoir matériel

ou de celui du pouvoir spirituel?

Dis. Quelle forme prend ton amour?

De celui qui achète tout

et provoque le désordre,

la convoitise, la jalousie,

le crime, le viol,

la haine et les guerres?

Ou de celui qui attend tout

du soleil,

de sa douce lumière,

de son harmonie du jour nouveau

qui vient sur ta vie

pour la sauver du mal?

 

N'oublie pas la puissance

de Sekhmet, camarade.

Sans elle, pas de révolution possible,

pas de changement d'ordre possible,

pas de nouveau royaume possible

pour le peuple.

Car les faux rois domineront encore;

car les menteurs et les hypocrites

ne cesseront de vouloir le pouvoir,

de le prendre par la force,

la violence, la guerre,

pour voler les richesses de la terre.

 

Le soleil donne le pouvoir

à la femme naturelle,

à l'homme naturel

qui crée le bien

et chasse le mal.

 

Sekhmet vient à celles

et ceux qui la méritent.

Et de de toutes les puissances

elle est la plus belle des Victoires.

Sans elle, pas d'ordre nouveau,

pas de soleil diffusant

paix et harmonie

sur la Terre.

 

Sekhmet,

destructrice de l'ordre ancien,

créatrice de l'ordre nouveau,

divinité créée

quelque part

dans une oasis libyenne

il y a très très longtemps

avant de remonter toute l'Egypte,

protectrice de Ré, le soleil.

Sekhmet,

protectrice de pharaon

à la seule condition

que pharaon soit fils du soleil

et non maître des Ténèbres,

protecteur du peuple,

défenseur acharné

de la démocratie,

liberté, égalité, fraternité,

et non fils des Ténèbres

s'emparant grâce à la finance

des pyramides du Louvre,

faux roi,

protecteurs des très riches,

des voleurs, des faiseurs de guerre,

des injustes, des cyniques,

des corrupteurs, des menteurs,

des manipulateurs,

des partisans du surhomme

et du fascisme,

de cette petite élite

s'octroyant tous les droits

sur le dos du peuple;

de cette petite élite

qui se croit supérieur en tout

et qui a fait une croix

sur le peuple

en l'abandonnant,

en l'écrasant,

en le soumettant

au chantage du fric,

de la Bourse,

pour le faire bien voter,

le faire abandonner,

l'idéal du Soleil

et de son harmonie,

de sa lumière,

de son origine bienfaitrice

créatrice de vie et d'amour.

 

C'était valable du temps

des rois-pharaons.

C'est encore valable du temps

où le roi-pharaon Macron

veut obtenir ce pouvoir vertical,

une autorité bienfaitrice sur le peuple,

et...une harmonie retrouvée.

 

Emmanuel Macron,

vous savez ce que vous avez à faire

si vous voulez durer 10 ans.

Sinon, la révolution 

ne sera pas seulement

des grèves et des manifestations

de rue.

La révolution changera le pharaon des ténèbres

pour donner le pouvoir

au peuple-lumière

si vous ne faites pas

vous-même le travail nécessaire,

ce que vous avez à faire

pour plus de justice, d'équité,

de partage et de péréquation fiscale

entre villes riches

et régions déshéritées,

abandonnées,

assassinées

par votre idéologie ultra-libérale

qui donne tout aux riches

et plus rien aux riens

que forme le peuple d'en-bas,

le peuple de la rue

qui crie famine et justice,

réclame reconnaissance

et égalité de traitement,

protection et droit d'instruction,

sans devoir être esclave

sous le chantage

d'un système qui les écrase

au lieu de les élever.

 

Pouvez-vous devenir

ce premier de cordée,

Monsieur Macron?

Ou devrons-nous vraiment vous chasser

pour usurpation de pouvoir

à cause de vos mensonges répétés,

de votre cynisme,

de votre engouement immodéré

pour ceux qui réussissent

et de votre détestation effrénée

des riens qui voyagent

de galère en galère

dans les gares

pour se rendre à leur lieu de travail;

petits esclaves involontaires soumis

au pouvoir du fric

et de ceux qui hiérarchisent

en fonction du pouvoir d'achat

et des comptes en banque?

 

Je est un Autre

et je suis riche de rien

sauf du pouvoir de Sekhmet

et de la volonté du Soleil.

20180531_095539.JPG

Sekhmet, la vie au Commencement du Soleil et de l'Humanité.

à lire ici, Monsieur le Président,

pour votre éducation pharaonique:

https://drive.google.com/file/d/0B5nYkai7UYusTmFZaGJ5YlRt...

30/05/2018

Grèves pour rien! Manifs pour rien!

 

Grèves pour rien!

Manifs pour rien!

Le peuple est bon à rien!

Rien! le peuple n'est rien!

Rien! Rien! Rien!

 

Terriens,

Terriennes,

mais bon sang

fallait s'arrêter de marcher;

occuper les places;

Gare de l'Est,

République,

Bastille.

 

Et ne plus marcher pour rien;

et pas faire la grève pour rien;

et pas manifester pour rien.

 

30'000 rien

qui font un sitting permanent.

Et c'est une marée populaire

qui grossit sans cesse

et vient à la rescousse;

100'000 rien restés

à la maison qui arrivent sur la plage

pour entretenir la flamme

et la montée des eaux;

puis 1 million de rien

qui se mettent à bouger,

à courir, à crier révolution

dans les rues

sous les gaz lacrymos

des CRS qui ne savent plus

où donner du lacrymo pour tous

et révolution nulle part.

Une ville sous nuage toxique

qui veut soudain se libérer

de l'empoisonnement,

de l'esbroufe généralisée,

de cet air irrespirable, vicié,

d'autorités décadentes qui cèdent

sans cesse aux arguments fallacieux

et grotesques des multinationales.

Glyphosate sulfaté partout

après sa promesse électorale

non tenue;

puissances de l'argent

encore plus puissante

après sa promesse électorale

mieux que tenue

pour les très très riches.

 

C'est ça Macron.

Un Président tout mignon

qui pense d'abord pognon.

Un Président qui aime

les héros de la République

mais qui n'aime pas le peuple.

Un Président qui donne du mérite

aux exploits sportifs

que d'autres n'arrivent pas,

n'arriveront jamais

à accomplir faute de physique musclé

pour cela.

Un Président qui donne du mérite

aux exploits intellectuels

que d'autres n'arrivent pas,

n'arriveront jamais

à accomplir faute de cerveau musclé

pour cela.

Un Président qui fait

de la réussite une chasse gardée

pour une petite élite

et qui chasse partout

le migrant, l'exilé, l'exclu,

le dégradé, le sous-homme,

la sous-femme,

qu'est le petit peuple

à ses yeux,

la grande masse des rien.

 

Larmes de joie;

larmes de peine.

La révolution n'aura pas lieu.

Il faut un peuple vibrant qui ose

donné son coeur à la révolution.

Il faut un peuple

qui n'a plus peur

de rien ni de personne.

Il faut un peuple debout

qui dit vraiment

"STOP AU FRIC TOUT-PUISSANT,

STOP A LA MERITOCRATIE,

STOP A L'ELITISME".

 

Je pensais créer le surnombre

mais je n'ai été

que l'ombre de moi-même.

Je pensais que tous ensemble

nous allions créer le surnombre,

ce peuple qui gagne,

mais nous n'étions que l'ombre

de nos désirs révolutionnaires.

 

Tu sais, la marée,

ça se met gentiment en marche.

Et puis la lune a de ces drôles d'effets

sur les animaux, sur les plantes,

sur les champignons,

sur les femmes, sur les hommes,

sur les gens de la mer.

Tu sais, la marée,

elle est tout d'abord discrète,

avant de s'étendre partout

dans le Grand Paris,

depuis son centre

elle s'étend dans les quartiers,

puis court jusqu'aux banlieues.

 

Et enfin, elle arrive au Parlement

et décide du moment décisif,

du moment révolutionnaire

de dire non pour de vrai

à leur ultra-libéralisme

de signifier que tout ça

c'est fini,

qu'on n'en veut plus.

Que Macron, t'es vraiment foutu,

que Gattaz, t'es vraiment foutu,

que Dassault, t'es vraiment foutu.

 

Peut-être que la marée révolutionnaire

c'était pas vraiment nous

ce 26 mai 2018,

notre petite marche sympathique

bien trop tranquille

et joyeuse,

mais que là-haut,

dans le ciel,

la lune

a voulu nous montrer

sa force de persuasion,

son vrai visage

en emportant

à la mer

l'homme de la guerre,

l'homme de toutes les corruptions,

l'homme propriétaire

de la pensée des journalistes,

l'homme criminel

remercié par les puissants

pour son génie guerrier,

pour ses magouilles,

ses extractions fiscales,

ses infractions délinquantes

à la loi démocratique,

mais tellement aimé et respecté

des champions politiques

de la Droite républicaine.

 

Sûr qu'être délinquant

à un tel niveau de manipulation,

ça tient du génie conservateur.

Sûr qu'être respecté,

adulé, fréquenté

pour son argent et sa puissance,

sa gouaille et sa façon

de mettre les gens dans sa poche

et l'argent conquis dans l'autre poche,

ça rend certains démocrates

euphoriques, et carrément traîtres

aux principes de la démocratie

telle que voulue en 1789.

 

Et puis,

nous voulions être

tous ensemble cette Commune

de Mai 2018.

Il n'y a pas eu de morts.

Juste une manif bon enfant.

Fort heureusement.

Il n'y a pas eu de morts.

Seulement des déceptions

et un peu, beaucoup de désespoir.

Et les soutiens d'Adama Traoré

qui ont parlé fort

sur les marches de l'Opéra

avant de se retirer sur l'herbe

face aux chalands-habitations

comme le reflux de cette marée

qui n'avait pas assez grandi.

 

Dans la lumière,

deux jeunes filles lumineuses

donnaient

leurs prières à Allah.

 

Mais point de révolution en vue.

Nous ne sommes pas sortis vainqueurs

de notre face à face

avec Macron.

 

Il n'y a rien eu

de bien sérieux

sauf cette volonté

qui attend encore

de vouloir tout bouleverser

et de changer le monde.

 

Alors oui.

J'ai eu raison de monter

encore à Paris

pour faire partie

de ce peuple.

Alors oui.

Je ne regrette rien,

ni les visages, ni les rires,

ni les sourires,

ni ma grande solitude

parmi la foule.

Alors oui.

Je reviendrai encore.

Jusqu'au jour de notre révolution.

 

Sitting Bull,

un revenant pour sauver

une civilisation qui se meurt

alors qu'elle est le seul futur

de l'Humanité.

 

28/05/2018

Mamoudou, un enfant de la mer

Mamoudou Gassama, personne ne connaissait jusqu'à son sauvetage héroïque d'un enfant suspendu à un balcon du 4ème étage d'un immeuble.

Les images parlent d'elles-mêmes. Ce jeune homme sans-papier, clandestin, gentil comme le sont souvent les migrants et migrantes qui ont vécu des épreuves terribles dans la vie, n'a fait parler que son courage.

Le Président Macron a eu une réaction juste vis-à-vis de ce garçon. Il l'a reçu à l'Elysée, lui a décerné ses félicitations, des papiers français, et un travail chez les sapeurs-pompiers...

Il faut rappeler à tout le monde que sans ce petit garçon providentiel qui était en train de perdre sa vie, Mamoudou serait resté clandestin, risquait le renvoie dans son pays, et n'aurait jamais trouvé de travail officiel en France. La question est de savoir s'il faut tester le courage des migrants et migrantes, alors qu'ils et elles ont du passé à travers des épreuves terribles pour arriver jusque chez nous, pour obtenir des papiers et le droit d'une vie parmi nous. La réponse étant que la plupart des candidats et candidates qui ont passé de nombreuses épreuves de survie dans des situations extrêmes et pourtant humaines savent aider solidairement les autres membres d'une communauté humaine. 

Avec les migrantes et les migrants, nous ne sommes pas dans un jeu de téléréalité style Koh-Lanta où la starification et l'argent tiennent un rôle très importants. Le combat des héros se déroule dans l'anonymat le plus complet, le rejet d'une majorité de nos populations, voir la haine, le racisme, et le fascisme.

Si le geste héroïque de Mamoudou pouvait faire changer d'opinion quelques personnes sur le sort des migrants et migrantes, il n'aurait pas seulement sauvé ce petit garçon de la mort mais il aurait accompli un acte politique à travers son geste humanitaire stupéfiant servant désormais la cause des migrants et migrantes.

Il faut dire merci à Mamoudou Gassama qui est un homme de bien, non haineux, non communautariste, mais pleinement humain portant cette chaleur affective dont les femmes et les hommes manquent tellement aujourd'hui dans beaucoup de lieux où la haine est si visible qu'elle pue la peste brune.

  

27/05/2018

Carmen, cette foule du coeur à marée basse, et notre révolution

Edouard Philippe a ironisé:

"La marée populaire du 26 mai était une marée à faible coefficient".

On ne peut guère lui donner tort sauf à être de mauvaise foi. Les gens ne sont pas venus au rendez-vous de leur propre révolution. Ils semblent préférer celle, maudite, de Macron, la dure, la pure, la néolibérale qui continuera son jeu de massacre et de simulacre.

Est-ce la faute à Mélenchon qui a joué ces derniers jours à l'identique du malheureux gardien de Liverpool contre le Réal en finale de la Champion's League: un dégagement des mains dans les pieds du cher lider maximo Nicolas Maduro pour signifier aux Français que leur révolution sera faite demain d'un peu plus de répression contre les opposants et la presse traîtresse aux idéaux révolutionnaires; de beaucoup de restrictions alimentaires et matériels parce que les Français ne miseront que sur l'exemple de la rente du pétrole qu'ils n'ont même pas, au contraire des Vénézuéliens, pour la redistribuer en manquant de réflexions judicieuses pour aider les pauvres sans travail ou trop mal payés (ce qui ne devrait pourtant plus arriver sous l'ère Chavez-Maduro); et, cerises sur le gâteau qui se profile comme avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu en soumettant une tonne d'interdit de jouir en paix et en toute liberté pour les putes qui n'auront pas plus le droit sous Mélenchon que sous Macron, Hollande, et Sarkozy à la dignité et au respect de leur travail parce qu'elles pratiquent un job prohibé dit "honteux" et fort mal vu des cathos, paternalos, et autres machos, maquereaux et j'en passe...alors que pourtant le marché du sexe et de la prostitution se porte à merveille et que le "matériel", cher à DSK, s'échange toujours aussi bien en cachette ou en fermant des yeux très hypocrites...Perso, j'ai d'ailleurs pas vu Macron mettre ses escadrons de CRS en chasse dans la zad du Bois-de-Boulogne pour soulever les lièvres à coups de gaz lacrymos et de grenades de désencouplement.

Et donc Macron a marqué, contre le cour du jeu, un but réflexe sans le vouloir, juste d'un seule patte blanche de loup traînant sur la trajectoire de la balle transmise à Maduro pour rendre le projet Mélenchon aussi repoussant qu'une chasse aux sorcières et mettant ainsi un but gag de loup alpha dans la bergerie insoumise qui fait abolument marrer le Médef et tous les autres cyniques millionnaires.

Deuxième bourde en quelques jours du leader de la France insoumise: il s'est jeté à corps perdu (c'est le cas de le dire) dans les bras d'un Russe, en boxant mal le cuir hors de portée de l'artiste Macron en soutenant assez bêtement cet opposant russe très nationaliste...contre Poutine, un opposant vraiment pas trop gauche libertaire, tout en souhaitant, pour son projet à lui, une France protégée mais internationaliste qui sème les graines d'une révolution mondiale...et anticapitaliste mais quand même assez ouverte aux échanges commerciaux avec la responsabilité des us et coutumes de cette révolution naissante redistributrice et partageuse des principes concernés: soit la redistribution directe (par le travail) ou indirecte (par l'impôt) de la majorité des bénéfices aux travailleuses et travailleurs et non aux actionnaires et aux trop riches directeurs et cadres d'entreprises toujours plus privilégiés par Macron. Un auto-goal involontaire pour faire la paix avec les Russes et faire perdre notre camp.

Et c'est ainsi que l'on perd une manifestation prévue de très grande ampleur. Mais de Macron, on n'a même pas pu voir un but magistral à la Gareth Bale pour justifier la victoire provisoire et cette petite claque révolutionnaire pour nous tous les insoumis et insoumises à ce régime monarchique.

Comme je me suis déplacé à Paris pour me prendre avec tout le monde le gadin et le gourdin sur la gueule des Macronistes ricaneurs d'une finale perdue en tant que citoyen extra-territorial français d'adoption (faut dire qu'avec la magie des décomptes des uns et des autres, un et une manifestant,e, peuvent compter jusqu'à 10 fois leur poids initial. Ce n'est certes pas négligeable). Mais bon. 1 de gagné pour la révolution contre 700'000 de perdus dans les barbecues et dans la moiteur et les touffeurs de ce samedi après-midi 26 mai, ça faisait vraiment pas son poids de grillades pour brûler Macron.

J'en ai ramené tout de même mon petit reportage perso. J'ai donc fait, comme promis, la manif avec le syndicat "Strass" et Act Up. A tout casser 25 personnes dans le groupe, donc 1 de plus pour elles et eux, ça comptait énormément pour donner de la voix en faveur des filles, des trans, des garçons qui se prostituent et aimeraient avoir le droit de pratiquer leur métier sans qu'on les juge dans leur travail et surtout qu'on leur accorde enfin les mêmes droits de protection de l'Etat que les autres travailleurs et travailleuses sans gêner en plus leur profession en pénalisant leur clients...et clientes. C'est pas demain que la prostitution disparaîtra de ce monde, et c'est ni Mélenchon, ni la Gauche, ni les bonnes consciences qui arriveront mettre un terme au marché du sexe. A-t-on mis fin au marché de la consommation d'alcool et de stupéfiants en pénalisant? Alors, autant protéger les filles et les garçons qui mettent leur vie en danger en se prostituant afin de leur garantir au minimum les droits et la protection sociale qu'ils et elles demandent. Et puis, à dire vrai, je n'ai toujours pas vu Macron envoyer ses braves CRS dans la zad du Bois-de-Boulogne pour chasser les hors-la-loi qui fréquentent la zone et s'adonnent à la chose prohibée. Ni gaz lacrymos ni grenades de désaccouplement, est-ce que Macron a parfois de la peine à faire respecter la loi de feu le Président Sarkozy et feu le Président Hollande?

Bon, place au reportage photo. Et pour l'accompagner un duo que j'aime bien et dont j'ai appris l'existence durant la manif du jour. Le groupe s'appelle Fanch et ils ont su mettre la bonne humeur à Bastille malgré ce truc qui trotte dans la tête des révolutionnaires en ce soir du 26 mai 2018: nous n'y sommes toujours pas et Macron mène largement au score des réformes, pour le moment... Carmen ne semblait vraiment pas faire le poids dans ce cortège révolutionnaire pour renverser la donne. N'est-pas Bale qui veut. Et pourtant, l'Histoire peut-être renversée par un ou une artiste. Il suffit d'en prendre son point de vue assez fabuleux.

 

 

 

20180526_135420.JPG

ça se voulait être le sarcophage du pharaon Macron;

ce fut sans doute le sarcophage des Communard(e)s (pour ce jour)

avant que Carmen nous sorte

un de ses instants érotiques bien à elle

qui a transformé la défaite en victoire.

 

20180526_135701.JPG

Elle, c'est Carmen la future marqueuse

du but génial à la Bale. Mais silence, elle se concentre

et boit de l'eau en attendant que Macron

boive la tasse dans son frigo.

20180526_141511.JPG

Et c'est le départ de la Gare de l'Est

en direction de Bastille.

20180526_154651.JPG

Silence de mort dans les rangs de l'Hiver Poule.

Les filles de joie sont assassinées en silence

parce que l'Etat ne protège pas du tout

le droit à la prostitution et, de fait,

met les filles en état de mise en danger

permanent

et sous la coupe des proxénètes...

(interview par "Le Média" en principe

contre le droit à la prostitution)

20180526_155012.JPG

Paillettes et Strass.

Elles et ils ont créé le surnombre.

22 au départ, 23 à l'arrivée,

avec un intrus venu de Suisse

pour tirer le coup décisif.

Ce sont les membres du Syndicat non désiré

Strass (parce qu'il défend le droit à la prostitution)

et quelques personnes d'Act Up

(et dire que certains et certaines étaient des transfuges

ne vivant même pas à Paris. C'est dur d'être si peu

nombreuses et nombreux alors que la prostitution

se porte comme un charme et rapporte

des milliards à la pègre

avec des parties fines jouées parfois

à très haut niveau

(Remember DSK Les Présidentielles, Champion's League)

20180526_155031.JPG

Nous, on a bien rigolé durant la manif

et on a même eu droit à quelques applaudissements

du public...

 

20180526_165642.JPG

Le Char de la Commune.

Le plus beau et tellement poétique.

Le plus féminin aussi.

 

20180526_165646.JPG

Avec son gouvernail de marin

 

20180526_165656.JPG

On arrive à la Bastille.

Il est l'heure pour nous

de mettre Macron au frigo

et de l'empêcher d'en ressortir

une bonne fois pour toute.

 

20180526_165714.JPG

Tout en musique, s'il vous plaît!

 

20180526_165809.JPG

Couronne révolutionnaire.

 

20180526_170434.JPG

Elles et ils sont belles, heureux, et beaux, les révolutionnaires...

 

20180526_165830.JPG

que même l'Ange de la Bastille danse avec nous.

 

20180526_165924.JPG

On va finir par la gagner, cette finale révolutionnaire.

 

20180526_165928.JPG

Robin et Marianne,

sont des noms qui vont si bien ensemble,

si bien ensemble.

Et si Ruffin rôde dans les Bois de Sherwood,

on les aura définitivement à la fin.

 

20180526_170034.JPG

Elle prend. Et même bien!

C'est Carmen, notre championne

sur la pointe de l'attaque.

 

20180526_170304.JPG

Attention! C'est le final. On la joue tous et toutes collectif!

 

20180526_170609.JPG

Carmen vient de recevoir le centre

d'un anonyme citoyen

et, d'une bicyclette très érotique,

elle retourne complètement le match.

Macron se retrouve...

 

2018-05-27 06.49.18.png

pieds et poings liés dans son frigo

sous l'enclume et le sceau de la Bastille.

Nous avons plié le match

(retour vers le futur).

 

(histoire à suivre dans vos médias préférés...)