07/11/2017

Plainte contre plainte, système contre système

Feu et contre-feu,

les médias ont créé un grand incendie

et cet incendie s'alimente

jour après jour

de haine et de violence.

 

Parole contre parole.

Qui dit vrai?

Qui dit faux?

Le pouvoir des hommes

prendra-t-il fin un jour

ou faudra-t-il encore la guerre

pour que la violence

décide de la vérité?

Le pouvoir des femmes

sera-t-il entendu

ou faudra-t-il encore des millions de viols

et la soumission des femmes,

l'esclavage des filles

et le génocide des hommes ennemis

pour montrer que la loi du plus fort,

la loi des dieux des hommes

finit toujours dans l'horreur,

le sang, et l'abomination?

 

Plainte contre plainte,

système contre système,

les armées sont prêtes

à envahir la planète,

les quartiers sont prêts

à déclencher la guerre civile,

les salauds jettent de l'huile

sur le feu en se déclarant innocents

et en accusant un complot mondial

contre leur petite personne.

Les salauds ont toujours raison

parce que leur seule défense

c'est l'attaque et l'intimidation

à outrance,

le déni et le mensonge

jusqu'à la nausée,

la menace de mort

comme ultime avertissement.

Les salauds, et c'est leur système,

ne se reconnaissent jamais

de culpabilité ni de honte.

Les salauds considèrent

que vu leur état de puissance,

ils sont les rois du monde

et n'ont de compte à rendre à personne

sauf à leur petite personne narcissique

qui trône sur son univers

de perfection fictive.

 

Et les salauds entraînent le monde

dans la spirale de la Haine,

leur arme fatale

pour en ressortir vainqueur;

ou alors mort

mais avec des millions de gens

entraînés dans leur combat personnel

pour être reconnu innocents

alors que les feux de la haine s'allument

encore davantage

quand les femmes osent

enfin sortir du silence

que les hommes leur imposent

après leurs forfaitures et leurs souillures.

 

Charlie Chaplin was invited to change your bad spirit

Ecoute et regarde la vidéo en entier. Elle a peu de succès

sur You Tube et pourtant c'est la plus prophétique et la plus  belle

de toutes les vidéos en ligne.

 

2017-11-06 23.47.01111111.png

 

 

2017-11-06 23.47.0111111.png

 

 

2017-11-06 23.47.011.png

 

 

2017-11-06 23.47.011111111.png

 

 

2017-11-06 23.47.0111111111.png

 

 

2017-11-06 23.47.01.png

 

 

2017-11-06 23.47.0111.png

 

 

2017-11-06 23.47.01111.png

 

 

2017-11-06 23.51.43.png

 

 

2017-11-06 23.48.37.png

06/11/2017

Les médias sont élitistes, voir sectaires. Que faire?

Les réseaux sociaux débitent des âneries via Twitter ou Facebook mais sans les réseaux sociaux la parole ne se serait jamais libérée.

Les réseaux sociaux charrient leur lot de boue, d'injures, de jugements à l'emporte-pièce, de xénophobie, de sexisme, d'homophobie, de racisme, de délit de sale gueule, et de toutes sortes d'aberrations intellectuelles dans un monde où un commentaire perspicace du à l'éducation, la formation, l'instruction compte beaucoup moins que l'idiot qui fera une grosse blague pas drôle du tout sur une fille qui a une bouche un peu tordue ou un visage disgracieux. L'état primitif, à chaque fois renouvelé, de l'être humain est désespérant.

Mais que dire des grands médias qui ouvrent la porte toute grande à des gens pas très clairs dans leurs intentions et la ferment à d'autres qui tentent de donner un témoignage vivant et poétique sur leur façon de regarder le monde avec des yeux différents de la norme admise et surtout différents d'un enfermement dans une idéologie quelconque?

Les médias portent une part de responsabilité dans la place accordée à Tariq Ramadan depuis 20 ans au moins. Ils n'ont jamais voulu ouvrir les yeux sur sa façon habile de tirer la couverture vers un islam radical et pervers chargé d'un passé douloureux, de guerres fratricides, et de femmes soumises à toutes sortes d'humiliation et de dégradation de la part de l'homme. Il y a un bel islam des lumières, celui des poètes soufis, persans, ottomans ou africains. Il y a aussi celui de philosophes modernes qui tentent de communiquer un islam inspirant et porteur de beauté élevant la femme et l'homme vers des hauteurs à la fois spirituelle et érotique.

Les médias français n'en parlent presque jamais. La grande affaire de l'islam c'est le terrorisme en Occident...et Tariq Ramadan, parfois son frère, Hani, chez nous en Suisse.

Si les jeunes générations musulmanes n'ont de points de repère et d'horizon autre qu'un islam conduisant au djihad guerrier et au martyr relayé par nos propres médias qui parlent de "vrai" islam et de vrais croyants contre les "faux" musulmans qui sont sortis partiellement ou totalement des tabous et des interdits du Livre Saint, où va-t-on?

Ose-t-on encore écrire dans nos journaux qu'un chrétien d'origine qui se revendique sous cette appellation et qui ne va plus à l'église (sauf peut-être pour les enterrements et la messe de minuit à Noël) et ne respecte plus grand chose de certaines lignes bibliques et évangéliques est un faux chrétien à l'opposé d'un vrai chrétien, grenouille de bénitier, qui se rend tous les dimanches à la messe, voir davantage?

Ose-t-on dire à un chrétien homosexuel ou une chrétienne lesbienne qu'elle ne peut pas représenter le Christ si telle est sa Foi de croire malgré son orientation sexuelle? Et va-t-on l'ostraciser, lui signifier qu'il et elle n'a pas le droit de parler au nom de sa Foi en Christ?

En occident, les peuples chrétiens ont quitté le chemin de l'église sans pour autant abdiquer totalement pour leurs origines. Beaucoup de citoyennes et des citoyens ont des racines chrétiennes et n'oublient pas totalement leurs sentiments chrétiens dans leur vie quotidienne. Les parents transmettent forcément la culture dans laquelle ils ont eux-mêmes baignés durant leur enfance. Cela ne passe plus par le dimanche à l'église. Cela passe dans son refus de renier tout son apprentissage de jeunesse au profit d'une vie totalement débridée et hors du désir de croire. Dieu n'est pas une statue. Dieu vibre en nous ou ne vibre pas à la manière de l'amour que nous exprimons pour une personne ou alors pour notre désintérêt envers elle. Dieu, on le cherche en nous, on ne le trouve jamais complètement. Dieu n'est pas une liste de dogmes et d'interdits. C'est un appel à la beauté, à la grandeur de coeur et d'esprit.

Mais il est parfois plus faciles de se raccrocher à des dogmes et des interdits pour dominer l'Autre telle la puissance paternelle sur l'enfant grondé pour une bêtise. La liberté est dangereuse et séditieuse. Elle permet à la femme de se séparer de l'homme à l'amiable sans risque de menace de mort sur sa personne. Elle permet à l'homme de se révolter contre des conditions de travail où il se sent de plus en plus considérer comme un esclave au service d'un patron tout-puissant et omnipotent et un système qui offre de plus en plus aux plus riches tout en taxant de plus en plus les moins bien lotis...

Donc donner du pouvoir à Ramadan, c'était donner du pouvoir à la soumission... Mais l'Occident a oublié dans sa course au profit et aux dominants que la soumission entraîne à un moment ou à un autre des actes terroristes perpétrés par des jeunes à l'état de zombies qui font d'une croyance dans l'au-delà leur seul paradis possible et imaginable. Alors, ils se mettent à harceler et violer les femmes "infidèles" sur Terre, à voler, à devenir de petits et de grands délinquants, avant de se faire exploser dans une foule ou à tuer quelques personnes un peu trop libres et un peu trop moqueuses qui osent s'attaquer à leur religion enfermée dans un carcan fait d'interdits et de dogmes.

La boucle est bouclée et ceux qui l'ont bouclée avaient pourtant toute la liberté de parole dans les médias...

 

05/11/2017

Sade ou Baudelaire?

Tu veux quelqu'un

à qui parler d'amour

pour chasser ta détresse

et succomber aux caresses

de celle que tu aimes

alors que rôdent dans les alentours

tant de profits et de vautours

que tu ne sais si l'amour

est un subterfuge

te conduisant dans un refuge

à l'abri du déluge

ou une putain d'arnaque

te mettant à sac

le coeur tombé dans un cloaque.

 

Elle, tu la crois

et croix de bois croix de fer

si elle ment tu iras en enfer.

Elle, tu lui construis

un monde de sentiments

qui refuse de mentir,

un monde d'illusions cosmiques

où ton étoile a rencontré son coeur.

Elle, tu la crois

et croix de bois croix de fer

si tu mens elle ira en enfer.

 

T'as un putain de besoin

d'aimer dans ce monde de groins

 jouant aux gros porcs

dans leur niche à porcherie porno.

T'as un putain de besoin

de croire cash que l'amour à la trique

et qu'il peut refleurir

dans les prés bleus des filles

bien que les fleurs du blues

forniquent sans état d'âme

avec des bourdons imbibés de bourbon

qui les scotche au whisky des filles

comme des slut d'obsédés

léchant et lapant le nectar

des pétales de rose 

n'ayant plus l'ivresse romantique

mais la pauvre rime pornographique

comme poésie quotidienne.

 

Tu vois le défilé des filles

qui couchent sans amour.

Tu vois qu'ils prétendent tous

t'imposer leur slogan

"faites l'amour pas la guerre"

mais que la guerre et la haine

gagnent chaque jour du terrain,

que la violence et les attentats terroristes

sont de plus en plus proche

de l'apocalypse,

que chacun vit chacun pour soi

à travers ses aventures sexuelles

conduisant filles et garçons à la violence

et à l'hyper sexisme

dans le château de Sade

où les chaînes de l'esclavage

et de la soumission

côtoient la domination des maîtres

qui te saignent comme un porc.

 

Demain, il y aura notre Amour triomphant.

Demain, il y aura notre maison.

Demain, il y aura notre famille.

Mais avant ça,

il faudra encore et encore que tu subisses

ces hommes étalés entre tes cuisses,

leurs assauts sur ton divin corps,

ces hommes qui ont payé

pour déflorer ta fleur

et butiner ton nectar

en te plantant leur poignard

dans ta vie de lupanar.

 

Les romantiques sont des héros

mais ils ont perdu leur combat.

Les sadiques ont le succès des foules

et ce sont eux qui continuent à faire

la vraie religion sur Terre,

celle des dominants et des triomphants,

celle des salauds et des salopes

condamnant les chevaux qui galopent

dans le vent avec leurs sentiments

de noblesse et de beauté.

 

Dis-moi, mon amour,

ton cheval finira-t-il un jour à la boucherie

de tes sentiments

ou deviendra-t-il le prince charmant

de ton écurie céleste

quand tous les chasseurs de filles

auront fini de te retrouver

dans la forêt à batifoler sur tes velours

comme des vautours

vautrés sur un astre mort?

 

 

04/11/2017

Monsieur Plenel, rappelez-vous: pire que le bruit des bottes...

"Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles".

Cette citation empruntée à l'écrivain suisse Max Frisch a été souvent mise en évidence par le directeur de Médiapart, Mr Edwy Plenel, pour alerter la société sur les dérives fascistes, sexistes, homophobes, islamophobes, etc.

Et aujourd'hui, que se passe-t-il Monsieur Plenel? Les langues se délient dans l'affaire de Tariq Ramadan mais votre Rédaction ne prend pas acte de tous les témoignages qui déferlent dans les journaux sur les agressions subies par de très nombreuses jeunes femmes, et même des jeunes filles mineures apprend-t-on maintenant dans la presse helvétique à travers les révélations d'anciennes collégiennes, élèves, dans les années 80 et 90, du professeur Tariq Ramadan et abusées par lui...

Tariq Ramadan n'est pas n'importe quel satyre qui aurait fait du mal à des femmes adultes et même des jeunes filles mineures sous l'effet de sa dominance maniaque toute masculine. Il est LE prédicateur médiatique de l'islam de France et même d'Europe puisqu'il enseigne aussi au Royaume-Uni. Il est suivi par des millions de fidèles musulmans qui s'abreuvent à ses livres et à ses conférences. C'est dire l'importance du personnage qui dépasse largement l'audience de quelques parlementaires français pris en faute de harcèlement sexuel.

Et alors quoi? Votre journal en ligne se tait?! Vous, un des médias les plus réactifs et des mieux informés de France? Vous, un des médias qui a offert sa crédibilité et amplifié l'aura de Tariq Ramadan auprès du peuple de France, des musulmans et musulmanes et y compris des Français et Françaises ne se réclamant pas de la religion islamique?

Votre silence est intenable et assourdissant pour vous le défenseur de la liberté, pour vous le féministe qui essaye de faire beaucoup pour l'égalité entre femmes et hommes, pour vous le combattant d'une société plus égalitaire, plus libre, plus ouverte et plus démocratique.

Vous n'avez pas besoin de jeter Tariq Ramadan aux chacals fascistes de l'extrême-droite. Vous avez juste à relayer l'information et à vous interroger sérieusement au soutien que vous avez offert en 2015, juste après les attentats de Charlie Hebdo, à Tariq Ramadan et son courant très fermé et sectaire de l'islam qu'il représente avec son frère Hani et d'autres personnalités financées par des pétromonarchies du Golf et donc sous influence intellectuelle du Qatar et de l'Arabie Saoudite qui prône un islam en parfaite opposition à nos valeurs démocratiques... Sans oublier l'influence du grand-père maternel des Ramadan et fondateur des Frères Musulmans en Egypte.

En espérant que vous allez enfin vous décider à écrire un éditorial percutant sur votre site Médiapart à propos de cette affaire qui sent de plus en plus mauvais, ils nous restent à espérer, nous vos lecteurs et lectrices, que vous ne vous êtes pas désormais compromis avec le silence de certaines pantoufles occidentales qui annoncent le bruit des bottes, la dictature et le fascisme quelque que soit, par ailleurs, l'origine de ce fascisme. 

Vous n'êtes pas un lâche, Monsieur Edwy Plenel. Alors écrivez-nous, parlez-nous mais s'il vous plaît ne gardez plus ce silence gêné et gênant pour vous et Médiapart.