14/04/2017

Mélenchon à 2% de Macron et Le Pen

Le premier tour sera chaud, chaud, chaud, voir torride pour tous les prédicateurs qui annonçaient un second tour Macron-Le Pen.

La barre des 20% est franchie pour la première fois dans les intentions de vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

Ils sont encore quatre. Trois qui se ressemblent dans l'alliance avec le Capital. Une fasciste qui voit ses chances d'accéder au second tour s'émietter au fur et à mesure que le prolétariat prend conscience qu'il se passe quelque chose de sincère du côté de Jean-Luc Mélenchon et de la France insoumise; les deux autres, néolibéraux classiques dans leur catéchisme, dont un est un mondialiste et un technocrate, et l'autre un nationaliste traditionaliste.

Le quatrième fait bande à part et il est le candidat de tous les espoirs pour une révolution du peuple dans la paix et la fraternité.

C'est Pâque et le souvenir d'un homme que les Romains comme les chefs religieux et politiques de la Judée considéraient alors comme un dangereux agitateur et qui lui firent un procès pour retourner l'opinion publique contre ce rassembleur de foules, ce jeune tribun marginal qui parlait d'un nouveau monde et d'un Royaume aux Cieux.

Deux milles ans plus tard, Jésus n'est pas revenu pour sauver le monde. Mais la France insoumise, loin des concepts religieux et des bondieuseries d'église, s'emploie à sauver la démocratie et à participer au changement politique global dans le monde entier.

Sacré projet, sacré défi. Si les anges n'existaient pas, il faudrait les inventer.

 

Gens de France, crucifiez le système, ne vous crucifiez pas!

Vendredi Saint, ça tombe bien!

Pas de tête d'enterrement, Jésus est ressuscité il y a très longtemps et il est même monté au Ciel avec "Einstein" l'objet volant non identifié qui a défié l'espace-temps pour rejoindre Dieu, son Père, à qui il manquait tant et plus.

Donc, soyez heureux en ce jour, catholiques et protestants de France. L'homme du peuple, Jésus, était le petit chouchou du Père qui l'a élu à sa droite, euhhh, enfin si on est du peuple, à gauche, ah non, Dieu est impartial, au centre. Merde! C'est Macron, et lui on veut pas qu'il prenne la place du Père de Gaulle en France. Enfin quoi. Jésus c'était qui si ce n'est ce révolutionnaire refoulé qui ne voulait pas du royaume terrestre mais celui des cieux pour son peuple...

Et qui est le révolutionnaire attirant les foules et qui a les pieds calés sur terre mais qui s'envole avec des discours magnifiques et drôles faisant le régal du peuple? C'est J-Lu Mélenchon la Jennifer Lopez française du peuple. Bon, d'accord. J-Lu ne se déclare pas travesti mais il fait du travestissement une fête quotidienne. Tout le monde en prend pour son grade avec le rire et il crucifie le système avec les clous punk et la littérature dans le sang.

Alors, je sais, un Vendredi Saint, la disco et la danse c'est interdit.

Mais ne faites pas des têtes d'enterrement avec Fillon et le corbillard socialiste ni avec Gattaz et Macron les gars chargés du réchauffement climatique et du réchauffement des têtes qui vont jusqu'à s'exploser dans la haine malgré le fait qu'Emmanuel fait tout pour se présenter pour le Prophète du peuple français rassembleur et pacifique.

Petit scandale, donc. Je mets une ambiance disco le jour de la crucifixion. Mais ne vous y trompez pas les gens, c'est pour fêter la crucifixion de leur système et la victoire de la Justice et de la Révolution.

La Révolution a du cul. Vous ne le saviez pas? Et bien vous devrez commencer à l'intégrer dans votre mémoire collective.

Tous avec J-Lu, le futur président des Françaises et des Français!

 

Macron le "je" entrepreneur, Mélenchon le "je" citoyen

Si les deux hommes passent en finale, il est temps de s'interroger sur le programme réel des deux hommes qui concernera tous les Français et toutes les Françaises.

Premièrement, et c'est une chose essentielle de l'affirmer ici, avec Emmanuel Macron nous aurons toujours une monarchie présidentielle et la Vème République continuera sa lente agonie et son pourrissement général au lieu de faire place à une VIème République citoyenne qui correspond au goût actuel d'un peuple qui en a marre des dirigismes les plus rétrogrades et de gens qui se pavanent dans une cour où les affaires sont reines alors que lui doit accomplir des miracles pour ne pas couler dans la cour des smicards, des précaires, des licenciés, des chômeurs, des exclus, et des absents à cette société vendue aux people et surtout aux milliardaires et à la Bourse.

Nous aurons donc une stagnation et une résignation pour certains et certaines qui se laisseront emporter par la déprime et l'absence au monde et une révolte encore plus grande chez les autres qui voulaient cette révolution, cette VIème République citoyenne dont le rêve était en train de devenir une réalité.

Emmanuel Macron au pouvoir, il pensera son "je" présidentiel entrepreneur, façon Trump en peut-être moins populiste mais dans une attitude tellement ambiguë que plus personne n'y comprendra rien, ni le Medef qui reviendra à la charge pour casser le code du travail ni les syndicats qui défendent encore les travailleurs et travailleuses (parce que certains se sont hélas vendus au patronat) ni surtout les gens qui verront alors que Macron fait du copié-collé hollandais très fortement marqué par des attitudes dévouées au libre-échange atlantiste, au futur droit terrifiant des multinationales à faire des procès à l'Etat, donc au peuple, si elles ne peuvent s'installer là où elles veulent avec leurs  méthodes de travail (convention d'entreprise plutôt que convention collective minimale dans la branche) et leur production qui ne sera pas au goût des Français et des Françaises. Donnant définitivement la toute-puissance à l'économie, l'Etat aura démissionné de sa vraie tâche existentielle, celle qui est de faire vivre un peuple ensemble et non de permettre une compétition excessive entre individus qui se font la guerre et ont au final la haine du voisin en ayant un seul but dans l'existence: s'enrichir un maximum mais s'appauvrir socialement et culturellement pour devenir des robots au service de l'entreprise et de la rentabilité.

Avec Macron, c'est le "je" entrepreneur qui s'imposera, le "je" des empereurs qui bâtissent des empires, le "je" pharaonique avec de plus en plus de gens pauvres qui travailleront à en perdre haleine pour vivre dans la misère du monde tandis que les profits juteux iront enrichir encore les 1% les plus riches de la planète qui deviendront encore plus puissants pour imposer leur vue sur  le monde... Dictature partout, justice nulle part.

Et avec Mélenchon? De ses discours fleuves se dégage un "je" citoyen qui donne un "nous" peuple. Certes. L'entreprise aura un statut important dans le programme de la France insoumise. Pas question de faire des gens des paresseux, des oisifs qui attendraient que l'argent tombe gratis du ciel. Jusqu'à preuve du contraire, le travail n'est pas en soi une catastrophe. Il est porteur de bien des satisfactions humaines. Mais cela dépend des conditions dans lesquelles chaque personne travaille. Les ouvriers sont-ils satisfaits de leurs conditions de travail? Ont-il le couteau sur la gorge chaque fois qu'ils se rendent sur les lieux de leur travail? Ont-il la crainte de l'exclusion, de la délocalisation de l'entreprise, de la vente à un groupe international dont les buts seront peut-être de vider le sang (l'argent) de l'entreprise avant de mettre la clef sous le paillasson et de laisser sur la pailles des employé(e)s qui devront stresser et se remettre à trouver un autre job. Et le salaire? Est-il suffisant pour nourrir sa famille ou faut-il multiplier les petits boulots complémentaires pour éviter d'être une famille de working poors qui se noie dans les dettes et l'impossibilité de donner un environnement social et humain sain. Les riches savent-ils combien de familles se disloquent à cause des disputes de fin de mois entre Madame et Monsieur sur le sujet des finances familiales? Les riches savent-ils qu'il y a encore des familles qui comptent les centimes pour donner du pain à leurs enfants les deux ou trois jours avant la paie? Les riches ne savent pas ou veulent tout simplement ignorer cette réalité scandaleuse qui fait que dans un pays où s'étalent les richesses du luxe et de la volupté bourgeoise il y ait des divorces de plus en plus nombreux à cause de l'argent et de la pauvreté pas à cause de la futilité des riches qui passent d'un amour à l'autre parce qu'ils ne savent pas ce qu'est le vrai amour solidaire entre deux personnes qui s'aiment et se respectent.

Ce matin, il faut bien vous mettre à réfléchir vous tous qui me lisez. Si Macron passe, ce sera la continuation du ravage néolibéral et le risque énorme de guerre civile en France. J'ai été le témoin physique de certaines manifestations de l'année dernière. Je sais à quel point les révolutionnaires sont déterminés pour faire évoluer la France et ne pas la laisser aux mains des plus riches et des multinationales. Macron au pouvoir c'est encore 5 ans d'exaspération, de conflits sociaux, de gens dans la rue. Si à la fin on aura des morts, de nombreux morts, alors il y a un risque énorme d'une résistance révolutionnaire armée. Certes. Vu les moyens actuels des Etats, les révolutionnaires devraient se faire massacrés comme la Commune a été massacrée. Mais ce  n'est pas sûr. Le peuple, en accordant déjà une certaine confiance à la France insoumise, prouve qu'il a envie de changer lui aussi et de se faire révolutionnaire. Donc on ne sait pas au final qui des révolutionnaires et des monarchistes sortiraient vainqueur dans le sang...

Faut-il en arriver çà pour changer d'ère? Faut-il une révolution dans le sang de la jeunesse pour créer un électrochoc dans le peuple? Bien sûr que non. Il y a la voie de la sagesse, la voie du phi chère à la France insoumise.

Alors voilà. Le peuple est placé devant ses propres responsabilité. Il peut faire passer au second tour un candidat président qui a le "je" citoyen puis faire de ce second tour un plébiscite pour l'homme du peuple Mélenchon qui fera la révolution sociale et citoyenne avec la France insoumise ou laisser continuer le jeu de Monopoly des puissants de ce monde auquel ils sont en train de déclarer la guerre au monde entier pourvu qu'eux restent milliardaires et bien portant. L'enjeu est capital. C'est le cas de le dire.  

A vous peuple de France, je souhaite que la lumière vous éclaire de la lumière du Juste qui est celle de l'Être citoyen et non de la lumière du néon fluo qui est celle du Néant et de la Haine.

 

13/04/2017

Non-alignés et insoumis devraient faire bon ménage commun

La Bolivie, le Vénézuela c'est loin... L'Amérique aussi. Et la Chine encore plus loin. On ne parle pas de l'Arabie Saoudite qui achète ses armes en France, les clubs de foot et autres babioles très french cancan.

Mais les pays du sud ont un grand défaut. Ils ne sont pas forcément riches comptabilisé en revenu national brut par habitant. Alors s'unir avec des pauvres qui luttent pour la démocratie plutôt qu'avec des dictatures qui produisent du terrorisme international ou qui exécutent des milliers d'opposants par année comme la Chine mais qui sont très riches à milliards, voilà qui embarrasse une partie des Français, voir qui les enragent au point de voir en Mélenchon une énorme catastrophe nationale.

Quand ces gens verront un terroriste islamiste en face deux en train de leur tirer quelques pruneaux de kalachnikov dans le ventre, ils penseront peut-être qui est une catastrophe nationale entre Hollande qui prostitue la Légion d'honneur française en faveur d'un prince régnant d'Arabie wahhabite vendant et propageant la haine des infidèles grâce à son pognon et Mélenchon qui cherche une nouvelle façon de ne pas aligner la France sur les grandes puissances du monde en créant sa propre zone d'influence propre à créer des conditions favorables à plus de démocratie dans le monde et entre les peuples.

Si les portes-paroles de Mélenchon ont été pris au dépourvu, c'est un peu bizarre parce que Mélenchon en a parlé dans ses meetings. Juste avoir l'oreille attentive à tout quand on est nommé bras gauches de Jean-Luc Mélenchon. Mais je sais, la fatigue est vraiment pardonnable et nous sommes tous très fatigués avant le jour J mais très confiants pour réussir cette révolution des consciences en France.

On se relaxe et on reste zen.

 

Sean Spicer 13 puissance 3 d'agent orange

Assad a fait pire qu'Hitler mais moins pire que l'Amérique de Kennedy (le bon président...) et son agent orange.

C'est une fake news mais pas si fake que ça en comparaison des horreurs dites par Sean Spicer, le porte-parole de Donald Trump.

Sean Spicer a un trou de mémoire. C'est sans doute vrai, Assad a commis des attentats chimiques contre son propre peuple, comme son père. Mais Hitler a commis un génocide de masse contre une partie de son propre peuple, juifs, tziganes, handicapés, artistes, résistants et résistantes à son régime fasciste... A moins de rayer de la carte et au bulldozer une partie de ce peuple allemand qui devient alors inexistant aux yeux de Monsieur Spicer.

C'est bizarre ce billet que j'ai écrit récemment qui rentre en percussion avec les paroles de Spicer. Il parle indirectement de l'Amérique d'aujourd'hui, un peu de cette absence à une partie du peuple, qu'on oublie, qu'on abandonne, et qui passe dans les statistiques par pertes et profits. N'allons tout de même pas si loin dans la comparaison. Hitler a produit la mort de façon industrielle et concertée. Mais l'Amérique a lâché deux bombes atomiques sur deux villes japonaises, entre autres crimes contre l'Humanité... C'était pour la bonne cause... Mettre à genoux l'empereur du Japon qui a finalement capitulé devant l'horreur produite et permis la paix du plus fort par la Terreur...

Et puis l'Amérique, plus tard, grâce à la firme Monsanto déjà, a trouvé la bonne idée de répandre un pesticide (pesticide cela signifie bien tuer les insectes nuisibles ou dites-moi si le dico donne un autre sens à ce mot) sur les forêts et les cultures vietnamiennes non pas pour donner du riz en plus grande quantité et protéger les cultures des populations indochinoises mais pour tuer les forêts et les zones agricoles en se doutant bien, au passage, qu'une dose 13 puissance 3 plus forte à la dose communément admise dans l'agriculture américaine de l'époque devait faire un peu plus de dégâts que de tuer des insectes nuisibles et toucher gravement dans leur santé les populations humaines.

Vous connaissez tous la suite. Des cancers, des maladies de la peau et de la respiration, des déformations et des handicaps pour des dizaines de milliers d'enfants vietnamiens et cambodgiens, peut-être davantage car comment savoir quand quelqu'un meurt d'un cancer ou naît avec une malformation si cela est du directement à un empoisonnement à l'agent orange enraciné dans les terres ou à autre chose.

Mais c'est vrai, Monsieur Spicer, l'administration Kennedy n'arrosait pas son propre peuple de pesticides à dose mortelle. Elle arrosait des gens de peu, des gens de rien, et communistes en plus, les Niaks du Vietcong.

PS de dernière minute, pas du journal Minute: Jean-Marie Le Pen et Patrick Buisson sont les agents orange et les poissons pilotes du FN et des Républicains de Sarkozy. Ils arrosent de compliments Jean-Luc Mélenchon pour le défolier et le faire perdre avec toute la France insoumise. Attention. DANGER! Ne pas accepter la flatterie de ces deux personnages dont on connaît très bien le fond idéologique.

Sur ce, écoutons encore une fois cette très belle chanson de Laam. La France insoumise attend son heure avec patience et détermination.