09/03/2021

Tolérance ou affaire de gros sous pour le tourisme?

Comment ose-t-on écrire que la Suisse n'est plus un pays de tolérance parce que ses citoyennes et citoyens, à une courte majorité, ont refusé le niqab et la burqa?

Prouve-moi ton innocence sinon je te juge coupable d'intolérance!

Allons donc. Les seuls cantons qui ont refusé l'initiative contre le droit de se dissimuler le visage sont comme par hasard les cantons dont l'économie pourrait être touchée par un manque de clientèle princière débarquant du Golfe arabique. Bravo pour la tolérance! Et si des mendiantes et des mendiants tziganes viennent faire la manche dans les rues de Genève, les citoyennes et citoyens genevois, pour ne citer que ce canton romand seul à avoir rejeté l'initiative, auront-ils autant de tolérance  pour la présence de ces pauvres diables dans nos rues à l'égal des nababs du Golfe?

Vraiment. Il y a dans ce pays des gens qui abusent un peu trop de la philosophie et de la tolérance pour être totalement honnêtes dans leurs sentiments et leur prétendu désir d'ouverture sur le monde. Je dirais plutôt désir d'ouverture sur un certain monde de grosses fortunes, tyrans et rois du monde...

Petit rappel sorti du traité sur la tolérance écrit par Voltaire:

Les hommes qui croient vraie la religion qu’ils professent doivent désirer la tolérance : d’abord, pour avoir le droit d’être tolérés eux-mêmes dans le pays où leur religion ne domine pas ; ensuite, pour que leur religion puisse subjuguer tous les esprits. Toutes les fois que les hommes ont la liberté de discuter, la vérité finit par triompher seule. Voyez comme, depuis le peu de temps où il a été permis de parler raison sur la magie, cette erreur si générale et si ancienne a disparu presque absolument. Croyez-vous donc qu’il faille des bourreaux et des assassins pour dégoûter les hommes de croire au dieu Fô, à Sammonocodom, etc. ?

On parle bien ici du droit d'être toléré à l'étranger et pour cela d'être soi-même un homme ou une femme de tolérance qui accepte les idées des autres et de vouloir s'intégrer, voir être admirer pour son ouverture d'esprit et de lumière guidée par son dieu d'amour... C'est loin d'être le cas à l'intérieur des pays où se pratiquent le port de ce vêtement d'oppression et à l'extérieur de ces pays où un certain terrorisme international et son djihadisme en faveur d'un dieu unique valable pour toutes et pour tous, à l'exclusion de tous les autres,  a provoqué tant d'horreurs sur la planète...

Et plus loin:

"On a dit dans quelques brochures que les libres penseurs étaient intolérants : ce qui est absurde, puisque liberté de penser et tolérance sont synonymes. La preuve en était plaisante : c’est qu’ils se moquaient, disait-on, de leurs adversaires, et qu’ils se plaignaient des prérogatives odieuses ou nuisibles usurpées par le clergé. Il n’y a point d’intolérance à tourner en ridicule de mauvais raisonneurs. Si ces mauvais raisonneurs étaient tolérants et honnêtes, cela serait dur ; s’ils sont insolents et persécuteurs, c’est un acte de justice, c’est un service rendu au genre humain, mais ce n’est jamais intolérance : se moquer d’un homme, ou le persécuter, sont deux choses bien distinctes."

Dire non au niqab et à la burqa, signe d'oppression envers les femmes libres, de soumission volontaire ou forcée des femmes de la secte religieuse au maître et seigneur, d'intolérance envers les communautés étrangères, sur le territoire comme à l'étranger, qui n'ont pas pour dieu unique Allah ou qui prônent un autre courant de l'Islam qui lui est bel et bien tolérant envers les autres communautés religieuses et laïques, c'est donc un acte de justice et rendre pleinement service au genre humain que d'interdire ce vêtement d'avilissement de la femme et une preuve de défense de la tolérance pour toutes les communautés humaines.

Il est triste qu'il faille aller rechercher ce cher vieux Voltaire pour faire comprendre certaines choses à des gens prêts à défendre l'inacceptable jusqu'à payer l'amende du fortuné oppresseur qui tient les femmes sous son joug... tout en pourfendant le libre-penseur et la libre-penseuse en les traitant de racistes et d'intolérants.

Mais est-ce que l'on sait encore lire les philosophes du siècle des Lumières à l'époque d'Internet et de Twitter?

https://www.atramenta.net/lire/traite-sur-la-tolerance/50...

https://www.letemps.ch/suisse/suisse-ne-plus-se-targuer-d...

 

 

08/03/2021

8 mars, un niqab, et ça repart?

La culture est au point mort. En ce jour du 8 mars, je propose une minute de silence pour les actrices et les acteurs de ce domaine et un acte culturel virtuel. Genre 10.000 cercueils, alignés couverts, sur la place fédérale.

La culture, ma bonne Madame, c'est nettement moins important et essentiel que la liberté de porter un niqab ou une burqa. La culture a besoin de visages pour survivre. Le niqab c'est plutôt no cultur no futur mais une certaine gauche semble pourtant porter un grand intérêt culturel à sa survie. Alors soyons dingues. Créons une pièce de théâtre où les acteurs mâles se présenteront à visage découvert et les actrices femelles qui, au nom de leur liberté, porteront toutes des niqab et des burkas au moment de monter sur scène. Cela pourrait être assez comique avec une trame dramaturgique à se taper le cul parterre. Et bien sûr, à la fin, seuls ces messieurs auront droit à un nom et un visage au moment de saluer la foule alors que ces dames resteront cachées dans l'anonymat, sans aucune reconnaissance pour leur performance, sans aucun applaudissement directement adressée à la personne concernée mais seulement un public qui sifflera de bonheur et applaudira debout les ombres sur scène, les bouts de tissus, les femmes sans corps et sans visages...qui resteront sans corps et sans visages.

Malheureusement, pour l'instant, pas de spectacles en live à présenter because virus et Confédération. Et c'est plutôt la culture qui semble niqabisée. Niquab ta mère dirait l'autre.

Alors en ce 8 mars, journée des femmes, j'aimerais dire merci à celles et ceux qui ont osé déposer un oui culturel net et franc dans les urnes pour signifier que le niqab et la burqa n'appartiennent pas à la Civilisation des gens descendant du siècle des Lumières pas plus que les masques du Ku klux Klan et autres groupuscules masqués et fascistes. Ce oui dans les urnes n'est certainement pas un oui à la discrimination des musulmanes et musulmans de notre pays. Ce oui est un signal d'intégration et de soutien à toutes celles et tous ceux qui luttent pour le vivre ensemble dans l'harmonie et la paix plutôt que du vivre séparé dans la discorde et la haine.

Ce vote, on dit certains et certaines, ne servait à rien. Pas si sûr que ça. Il délimite le champ de ce qui peut et doit être acceptable dans une civilisation ouverte et tournée vers l'Autre. Il n'y a pas de champ des possibles en société si l'on se sépare radicalement de la reconnaissance de l'Autre et du Soi intime à l'intérieur du champ et de l'enveloppe culturel d'une démocratie.

 

 

20210308_0937300.jpg

"Pour vibrer à la culture (sculpture),

il faut l'amour de la nature,

de la vie,

de la passion,

le sens du tragique de la vie humaine"

Léon Perrin, mars 1968

20210308_093730.jpg

Léon Perrin, bronze

"autoportrait de l'artisan-artiste au chevet de l'universalisme"

(titre de l'oeuvre inventé en ce jour de 8 mars 2021)

Cinquantième anniversaire du Gymnase de la Chaux-de-Fonds

(Lycée Blaise-Cendrars) 1900-1950

 

06/03/2021

Têtes de bois

Résistez à la pandémie et au coronavirus en devenant une tête de bois.

 

2020-03-26 16.43.51(1).jpg

 

 

 

2020-03-26 16.43.51.jpg

 

 

 

2020-03-26 16.43.511.jpg

 

 

 

2020-03-26 16.43.5111.jpg

Comptez toutes les têtes nées de votre imagination

avant de vous rendre aux urnes.

Vous deviendrez une vraie tête de bois.

 

Premier concert seulement pour vacciné-e-s...et tous masqué-e-s!

Israël a inventé le concept de la protection intégrale anti-covid par la double dose vaccinale et le port du masque obligatoire entre vacciné-e-s!

Extraordinaire société post-covid! Les gens sont toujours obligés de porter des masques entre vacciné-e-s alors que les non-vacciné-e-s sont exclu-e-s de tous les divertissements. Quel message détestable. De plus, pour lutter contre la contamination, qui se maintient à un niveau très élevé de près de 4000 cas par jour pour 8,8 millions d'habitant-e-s et cela malgré plus de 50% de ses habitant-e-s qui ont reçu les deux doses de vaccin (faudra m'expliquer l'efficacité du vaccin), le gouvernement prévoit un 4ème confinement dans les jours prochains!

Cerise sur le gâteau, et plutôt hyper bonne nouvelle pour les pharmas rencontrant ainsi la roue de la super fortune éternelle, certains spécialistes prévoient une revaccination complète de la population tous les 6 mois pour s'attaquer aux variants. L'immense majorité des populations terrestres ne sont pas prêtes à recevoir leurs doses vaccinales pour protéger leurs populations les âgées et les plus vulnérables... Cannibalisme des pays les plus riches oblige...

De qui se moque-t-on? D'un peuple bêlant et peureux qui a peur de mourir du coronavirus et qui dit oui amen à tout et n'importe quoi pourvu qu'on le protège d'une peste qui a tué et tuera encore les plus âgés et les plus fragiles; les seules personnes qui devraient être en réalité celles et ceux qui se se protègent contre un virus qui n'a pas la puissance de destruction de l'Humanité mais qui peut nuire et faire gravement souffrir 10% de la population mondiale.

Par contre, celles et ceux qui nous dirigent ont désormais le pouvoir de faire de nous toutes et nous tous des pompes à fric d'une industrie pharmaceutique qui a trouvé en SARS-COV2 le virus miracle donnant le passeport de la fortune infinie à toutes celles et tous ceux qui possèdent les brevets vaccinaux grâce à l'argent public massif investi dans la recherche et la lutte contre le coronavirus...

Arriverons-nous vraiment à vaincre cette maladie par la façon dont nous suivons stupidement Israël et sa folie hygiéniste en continuant la guerre plus contre les conditions de notre vivre ensemble tournant au fiasco vers ce bal masqué grimaçant et fasciste plutôt que contre une lutte réfléchie et efficace pour vaincre ce virus et ces variants?

Je pose la question à nos autorités helvétiques en espérant que la Suisse choisira un autre chemin grâce à un peuple qui défend ses libertés chéries contre le fascisme hygiéniste.

 

 

 

04/03/2021

Des vacciné-e-s au-dessus de tout soupçon?

Il faut revenir sur le débat de hier soir, tout de même assez ahurissant, qui a eu lieu sur Infrarouge.

Premièrement, il n'est pas très normal que le Parlement n'empoigne pas, lors de sa séance de printemps, la question de l'obligation de se vacciner contre la covid19. Les politiciens-ciennes semblent toutes et tous vouloir botter en touche en voulant laisser la responsabilité du choix de la clientèle sur les propriétaires de manifestations publiques/privées où les locataires de restaurants et hôtels, par exemple.

Philippe Nantermod , le député libéral, le premier. Hors un bistrot, par exemple, n'est pas considéré par la loi comme un établissement dit privé mais bel et bien comme un établissement public à l'instar d'une manifestation genre festival n'est pas d'ordre privé mais bel et bien une manifestation publique soumise à autorisation. Dans le cadre privé, si vous êtes raciste, vous pouvez choisir vos amis et amies selon la couleur de la peau sans que cela soit répréhensible du point de vue de la loi même si cela est absolument détestable et choquant pour un-e anti-raciste. Dans un bistrot, ou lors d'un concert, cela s'appelle de l'apartheid social selon un critère déterministe et c'est punissable par la loi. Preuve qu'un bistrot est à la fois un établissement privé mais également et d'abord publique, du fait qu'il est géré par son locataire ou son propriétaire seul responsable de faire respecter la loi concernant les contraintes sanitaires ou d'hygiène et autres obligations de fermeture propre à la branche, par exemple.

Il est donc du ressort de l'Etat, donc du peuple si nécessaire, de décréter une possible interdiction de fréquentation des lieux publiques par une catégorie de citoyens et citoyennes considéré-e-s comme mettant, potentiellement mais pas nécessairement, en danger la santé publique et la bonne marche de la nation.

Pour autant, si une telle loi devait exister, il faudrait aussi vacciner les jeunes de moins de 18 ans qui peuvent aussi mettre en danger la santé publique puisque transmetteurs et transmetteuses de la Covid19 eux et elles aussi... Finalement, même les enfants en bas âge pourraient aussi être concernés par la vaccination. On voit la portée qu'une telle décision gouvernementale aurait sur la population. Toutes et tous vacciné-e-s, même et y compris les réfractaires, même les enfants et adolescents, cela au nom du principe de l'égalité vaccinale et sanitaire au lieu du principe de l'immunité collective à obtenir pour réussir à vaincre, voir à éliminer définitivement, cette maladie transmissible. Un tel diktat sanitaire serait-il admissible alors même que d'autres maladies transmissibles, comme la grippe saisonnière, sont potentiellement gravissimes voir mortelles pour toute une frange de la population à risques?

De plus, un vacciné peut-il pour autant protéger sa voisine, non vaccinée, d'une contamination potentielle? Rien n'est prouvé dans ce sens. Alors pourquoi dire que le ou la non-vacciné serait automatiquement le et la pestiféré-e et que Monsieur Nantermod, par exemple, rejetterait ses ami-e-s de son cercle selon le critère qu'ils et qu'elles seraient potentiellement transmetteurs et transmetteuses de virus pour avoir refusé la vaccination? Non seulement les dégâts humains seraient prodigieux mais en plus cela ne conduirait pas Monsieur Nantermod dans le monde idéal d'une bulle hygiéniste parfaite. Il réduirait simplement les risques sans les faire disparaître complètement. Et puis, et surtout, il créerait une ségrégation parmi son cercle d'amis. Imaginons que sa femme soit rebelle au vaccin, il divorcerait pour cette raison... On en revient. L'enfer c'est les autres.

Enfin, le vacciné-e  est sensé-e-s être protégé-e à 90% contre le risque d'une contamination par la covid19. Il n'est pas sûr qu'il soit aussi bien couvert contre une MST (maladie sexuellement transmissible) lors d'une relation non-protégée. Hors beaucoup de personnes s'exposent aux risques d'une telle maladie même des gens mariés dont le mari ou la femme volage ne prendrait pas de précaution lors d'une relation avec une ou un autre partenaire... Pourquoi accepter le risque dans ce cas-là? Tout simplement, parce que lorsqu'on aime une personne, on prend le risque d'être contaminé par une saleté de maladie, fut-elle, cette saleté, amenée par un être extérieur à notre relation intime...

Si l'on soupçonne tout le monde, et à tous moments, d'être un danger à la fois public et privé, nous sommes mal. Cela devient de la parano. Il est aussi possible que les non-vacciné-e-s soient des êtres fréquentables et désirables même s'ils et elles ont la phobie du vaccin et ont davantage peur des réactions secondaires à long terme de la vaccination sur leur santé que la covid19 elle-même. C'est leur choix et à leur risque et péril de refuser la vaccination. Sans oublier que les vacciné-e-s ont décidé de se faire vacciner pour obtenir un bouclier sensé les prémunir, à 9 sur 10, du risque de la covid19. Ces personnes ont-elles si peur d'être la dixième personne qui par malchance sera exposée à un malade devenu rarissime, genre 1 pour 100'000 voir 1 pour 1 million de la population du pays? C'est ridicule. Monsieur Nantermod, êtes-vous donc une poule mouillée et vous faut-il une cloche sanitaire pour sauver votre existence des virus, microbes, et autres bactéries dangereuses?

Bref. On veut empoisonner la vie des gens avec une campagne vaccinatoire de type orwellien qui créera de la haine, de la discrimination, et des distanciations sociales inimaginables du type de ce qu'à vécu l'Afrique du Sud au temps de Nelson Mandela. Qu'on réfléchisse bien à ce qu'on est en train de mettre en place. Et surtout, que la Berne fédérale se réveille et mène un vrai débat sur cette question. C'est d'une importance capitale pour notre futur convivial à toutes et à tous.