03/09/2020

C'était un jour en rêve

Ils disaient que pour être un homme

il fallait quitter l'enfance.

Elles disaient que pour être une femme

il fallait quitter l'enfance.

 

Dit-on à un vieil homme

de quitter sa vieillesse

pour aimer une jeune femme?

Dit-on à une vieille femme

de quitter sa vieillesse

pour aimer un jeune homme?

 

Être dans son âge.

Être pour pouvoir paraître,

respecter comme un légume

qui marche dans l'amertume.

 

Je vis dans mon logical song.

Et si j'emmerde le monde

c'est que je suis à ma juste place.

 

 

 

 

 

20200902_221215.jpg

 

 

 

20200902_165702.jpg

 

 

 

20200902_221857(1).jpg

 

 

 

20200902_170201.jpg

 

 

 

20200902_222627(1).jpg

 

 

 

20200902_165953.jpg

 

 

 

20200902_222627(11).jpg

 

 

 

02/09/2020

Sit timor covide ortum

Masques partout. Insouciance nulle part.

Un temps de responsabilité. Un temps lourd et menaçant. Un temps incertain marqué par l'irrespect, les profondes injustices, le pouvoir aux mains de néodictateurs, la fin possible de nos sociales et libérales démocraties dans le monde.

Un temps où les questions sanitaires imposent leur calendrier et enferment les visages des gens, les peuples, derrière des masques hygiéniques tandis que les bandits pillent la planète et rendent les rapports sociaux plus brutaux, plus sales, plus obscènes, plus dégradants.

Un temps où la culture semble s'effacer au profit du diktat de la protection sanitaire. Un temps où le sexe nous imposait déjà le condom et maintenant le masque en prime. Je te protège. Tu me protèges. Mais ton corps oublie le goût et l'odeur du miens. Le miens a perdu le souvenir de tes saveurs et de tes baisers.

Nous baisons hygiéniquement. Nous baisons tristement. Nous baisons avec la peur au ventre de choper la peste ou le choléra, plus précisément le sida ou le covid.

Nous ne nous enlaçons plus. Nous ne nous faisons plus l'amour. Nous faisons du sexe.

Les rapports sexuels se font au tarif. La période cynique a sodomisé la période fleur bleue. Le corps est regardé comme un objet de pur consommation menaçant nos vies, un ennemi qui nous veut du bien éphémère en risquant de nous transmettre le virus mortel.

Eros et Thanatos. Le couple maudit.

 

 

 

 

20200902_054600.jpg

 

 

 

20200902_05460000.jpg

 

 

 

20200902_055213(1).jpg

 

 

 

20200902_055431.jpg

 

 

 

20200902_055213.jpg

 

 

 

20200902_054756.jpg

 

 

20200902_054756(2).jpg

 

 

 

20200902_054936.jpg

 

 

 

20200902_05493666.jpg

 

 

 

20200902_0549366666.jpg

 

 

 

20200902_0549366.jpg

 

d'après une lithographie originale de l'artiste tessinois Mario Comensoli de la période Disco Virus

 

 

27/08/2020

Ces monnaies fautées qui échappent même aux pros

Pour devenir numismate amateur, il ne faut rien de plus que de la curiosité pour les monnaies, de l'intérêt pour l'histoire de celles-ci et l'Histoire en général, de l'observation, et une furieuse envie d'aller sans cesse à la rencontre de nouvelles découvertes.

Cela tient à la fois de la chasse au trésor et de l'excitation que la monnaie (pas l'argent mais la monnaie) suscite et du désir de tenir un jour, entre ses mains, LA monnaie pas comme les autres, la rareté, l'exception, la qualité FDC (fleur de coin) ou/et la patine unique. Il y a des milliers, voir des centaines de milliers de pièces à travers le monde, cela depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours, qui nous permettent de détenir dans notre collection au moins une pièce qui fait vraiment la différence d'avec les autres exemplaires de la même frappe sans pour autant qu'elle nous ait coûté un saladier d'argent pour l'obtenir.

Il est vrai. Les occasions sont rares et généralement ce sont les riches qui se taillent la part du lion dans le domaine de la numismatique.

Ci-dessous, je vous présente une de ces fameuses pièces parfois très recherchées des collectionneurs chasseurs de différences même infimes. Mais avant ça, il faut avoir osé aller au-delà de l'apparence sale, plutôt que patinée, de la pièce et ne pas craindre la perte de valeur de cette pièce parce qu'elle a une méchante entaille dans la face... Observer la pièce, la comparer à d'autres pièces de la même année et comprendre au final que vous détenez, par chance, un exemplaire unique d'une pièce fautée, la matrice de frappe sans doute qui a été grippée par un corps étranger provoquant à l'origine l'entaille nette sur la face.

J'ai observé. J'ai comparé. J'ai nettoyé la pièce simplement avec un chiffon doux. La crasse est partie. La monnaie s'avère finalement être une monnaie de qualité superbe à non-circulée en dehors de l'entaille. Et surtout, les inscriptions, divisés en trois sections, sur la tranche sont en partie décalées. Chose que je n'ai lu nulle part dans les anomalies reconnues des pros et trouvées sur les monnaies helvètes. Au final, une pièce unique qui à échapper aux pros d'une grande maison spécialisée dans la vente des monnaies, monnaie que j'ai obtenue pour un très bon prix. En latin, la légende de la face: DOMINUS PROVIDEBIT. Le Seigneur pourvoira. Dans le cas de ce fr.5.-- 1923, exemplaire unique pour cause d'anomalie à la frappe, on ne peut mieux dire. Apparemment personne n'avait vu et entendu parler de cette pièce fautée avant mes propres observations...

 

Voici les photos de cette monnaie unique pour le plaisir des numismates amateurs... et professionnels. La tranche est comparée à une autre monnaie frappée standard de la même année.

 

20200827_1548266.jpg

Dans le cercle rouge, l'entaille nette sous le I et le C.

A noter que la mèche de cheveux en forme de vague

sur la tête du berger n'appartient qu'à l'année 1923.

Un look sympa qui enlève un peu à l'austérité de notre fameuse tête de berger que tout le monde connaît.

 

20200827_154909.jpg

Entaille précise et nette, patine noire à la base de l'entaille.

 

20200827_154212.jpg

DOMINUS *** puis le décalage entre la section 1 et la section 2, la pièce du dessus est la pièce fautée

 

20200827_154112.jpg

PROVIDEBIT puis le décalage est rétabli dans l'espace créé entre la deuxième et la troisième section. Les 10 étoiles sont alignées parfaitement entre elles ainsi qu'avec le DOMINUS suivi des 3 étoiles.

 

20200827_154640.jpg

La monnaie unique c'est comme une fille unique, un amour unique.

Tout le monde aimerait l'obtenir pour sa rareté absolue

mais elle ne dévoilera tous les détails de ses jardins secrets

qu'à celui qui aura su faire preuve d'attention et de persévérance.

 

 

Love me tender

 

 

 

 

20200826_170350(1).jpg

 

 

 

20200826_170350000.jpg

 

 

20200826_170350.jpg

26/08/2020

La messe républicaine et l'orgie trumpienne

Plus les bobards sont gros et plus ça marche.

Il faut reconnaître le talent à Donald Trump et sa famille d'avoir un sacré culot et de savoir mentir aussi bien qu'ils respirent face caméra.

Les champions de la fake news, des faits déformés, de la réalité alternative, se sont eux et ils dirigent hélas l'Amérique. Si le rêve américain est basé sur le mensonge et les contre-vérités alors ce n'est plus, selon mon opinion, le rêve américain mais le rêve d'une oligarchie pas mieux que les oligarchies russes, chinoises, et autres dictatures à travers le monde.

La supercherie, le cynisme le plus abouti au service de leur pouvoir, la duplicité, et à la fin le machiavélisme et la violence d'Etat pour conserver le pouvoir ne sont pas à l'image d'un rêve américain supposé être le garant de la démocratie, de l'égalité, de la liberté, et de la fraternité. Bien au contraire, tout cela représente les caractéristiques d'un Etat totalitaire qui s'accapare, par l'argent, tous les pouvoirs. De la politique, en passant par les médias, les églises (ah les églises de Dieu qu'elles sont bien pratiques pour servir le pouvoir terrestre), la culture, l'idéologie dominante et même absolue.

Non vraiment. Même Mélania Trump s'y est mise. Elle a pris goût à la Maison Blanche et aux rêves d'hégémonie de son mari. Elle pense peut-être déjà à introniser son fils Baron le moment venu au sommet de l'empire Trump. Car oui. Au final, ce ne sera plus l'Amérique et le rêve américain mais l'Empire Trump, le triomphe d'un clan qui aura mis à terre la démocratie et assassiné la vérité, la liberté, la fraternité, et l'égalité entre citoyens et citoyennes américains et américaines.

Sombre tableau. Si Donald Trump l'emporte, et il peut l'emporter par la fraude et toutes les techniques de désinformation, nous pourrons faire le deuil des démocraties et du siècle des Lumières. Tout sera fini pour des dizaines d'années voir à tout jamais. Et au final, nos démocraties modernes, comme l'antique démocratie grecque, n'auront été qu'un interlude face aux désirs d'empires toujours bien présents d'hommes manipulateurs et de femmes manipulatrices.

Sans sursaut du rêve américain, ce sera pour des décennies le cauchemar Trump et ses descendants.

Adieu le rêve américain et la liberté de vivre dans un pays ouvert, progressiste, altruiste, et plein de projets novateurs pour conduire l'Humanité vers une réalité plus désirable.