05/04/2019

C'est par ici!

 

Que tu sois de Paris ou Moscou,

de La Havane ou New-York,

de Bueno-Aires ou Katmandou,

la Révolution est partout

un droit d'humanité imprescriptible

pour un monde plus juste,

un respect de la vie et des gens,

pour une égalité perfectible

et une société qui cherche

une sorte de perfection

dans un dénominateur commun

qui s'appelle

liberté,

égalité,

fraternité,

et non pour ce pouvoir monstrueux d'une élite

qui se croit au-dessus du peuple.

 

J'ai étudié non pour exploiter

mes soeurs et mes frères.

J'ai aimé non pour exploiter

mes amantes et les filles d'un soir.

J'ai tout donné non pour recevoir

des postes de privilégiés de l'existence

mais pour porter assistance

dans l'urgence

à une société qui se noie

ou à un être humain en détresse.

 

Ne pense pas qu'une vie marginale

est le fait de gens qui se laissent

dériver vers l'abandon et la mort.

Une vie marginale révolutionnaire

est une vie volontairement originale

pour permettre à la vérité d'éclore

et d'aller à la rencontre

de mondes inconnus

que la société rejette en générale

par peur et surtout

par refus de vivre en marge

de la société.

 

Le confort est facile

aux gens dociles.

La précarité des gens

qui se battent au quotidien

avec des problèmes insolubles

n'est pas absente d'amour et d'amitié,

d'échanges et de fraternité,

de solidarité et de liberté.

 

Celle qui me donne son coeur

n'est pas née avec une cuillère en argent.

Celle qui m'aime

enfant

ne mangeait pas toujours à sa faim.

Celle qui est dans mon coeur

amante

a une maman qui n'a jamais volé

ni fait la manche.

Elle a toujours gardé sa fierté de mère

malgré les années difficiles

et les fins de mois fin du monde.

Mon amour c'est simplement

une femme sublime populaire

dans le sens qu'elle fait peuple

et non putain de Cour.

 

Salut toi!

Comment tu vas?

qu'elle dit à mon zizi

quand on se voit.

C'est par ici l'amour.

On y va.

 

Et c'est maintenant

que l'amour fait sa révolution

dans le coeur des gens.

Il est interdit d'interdire la Révolution.

 

1789

 

Nos mots peuvent disparaître.

Nos vies peuvent disparaître.

Nos espoirs peuvent disparaître.

Mais si tu ne fais rien.

Mais si tu te couches devant les ariens.

Mais si tes mots ne servent à rien,

si ta vie ne sert à rien,

si nos espoirs sont vains

et que nos coeurs pleurent

dans le vide,

tu es déjà mort et enterré.

Alors lève-toi!

Soulève-toi!

et pars au combat

chaque jour

en espérant la victoire

pour la cause juste

que tu défends

cette démocratie

dont ils veulent la mort,

ce 1789 qui n'aurait jamais eu lieu,

à coups d'artifices et de mensonges,

de répression et d'intimidation,

de violence et d'emprisonnement,

de criminalisation des citoyennes

et des citoyens

qui ont compris.

 

Le Général disait

"Je vous ai compris"

au peuple de France.

Maintenant c'est à eux

du haut de leur Jupiter

de comprendre que le peuple

ne se laissera pas mourir

sans lutter,

ne se laissera plus voler

sans rien dire,

ne se laissera plus mépriser

sans réagir.

 

Dans la Rue

toutes et tous

pour l'Acte XXI

 

Gilets Jaunes,

dans la vie comme dans la mort.

 

03/04/2019

Marion, Bretonne, Gilet Jaune

 

Pourquoi les médias gardent le silence sur ça?

Pourquoi des gens dans la détresse financière,

des gens qui se révoltent contre leurs conditions d'existence,

des gens vulnérables, affaiblis, exploités honteusement

par le système en place de plus en plus corrompu

et à la solde de patrons et d'actionnaires de plus en plus riches,

des gens sans défense autre que leur prise de parole,

autre que leur courage, autre que leur détermination

à transformer la France pour un monde plus juste,

plus égalitaire, plus heureux,

pourquoi ces personnes n'ont aucun soutien

des grands médias

alors que Macron et Castaner sont toujours respectés,

défendus et protégés par les médias?

Une honte absolue dans nos états de Droit.

Ne manque que le "courage" de nos médias

d'avouer que nous vivons en pré-dictature

sous des régimes de plus en plus fascistes

prêts à défendre l'ultra-libéralisme jusqu'au bout

de sa folie et de son horreur ordinaire.

 

La démocratie est morte

et personne dans nos médias

pour réagir à ça

et s'opposer aux volontés

des milliardaires et des actionnaires.

 

 

 

 

Ruffin va se faire perquisitionner pour recel d'oeuvre présidentielle

François Ruffin ne manque pas d'air et d'humour.

Il vient d'accepter un des portraits volés du Président Macron dans une Mairie française pour le promener au soleil.

Il risque de finir à l'ombre. Il s'est déjà fait piquer son portable aujourd'hui. Sans doute un pote à Macron qui cherche à connaître tous les secrets avouables et inavouables du bonhomme.

Dans sa vidéo, il aggrave son cas en récupérant le tableau volé aux yeux de tout le monde et à la barbe de Macron. Je ne sais pas s'il va faire les brocantes avec le portrait de Manu ou le proposer à un marchand d'art à prix fort pour renflouer les caisses de la France Insoumise.

On attend de voir avec délectation la suite de la séquence. Mais fais gaffe François. La perquisition est certainement pour ces jours prochains. J'espère que tu as un bon coffre et que tu as jeté les clefs de ton domicile dans un puits. Tu as donné l'occasion rêvé à Macron de fouiller ton domicile et tes bureaux. Et s'il peut te mettre en cabane, il le fera avec grand plaisir.

Une petite danse cubaine pour toi en attendant l'acte théâtral suivant de la Macronie. J'ai bien envie de faire un barbecue avec un type comme toi. Même si c'est en cabane, les peshmerguez seront délicieuses avec un type aussi marrant et dingue que toi.

https://www.youtube.com/watch?v=BkPu3YmRTBs

 

 

01/04/2019

Fin d'écriture

 

Il paraît qu'ils ont organisé

un grand débat

autour de nos ébats.

Ils paraît qu'ils ont en conclu

qu'il n'y avait pas débat.

 

Se montrer pour ne rien dire.

 

Pendant ce temps,

nous, nous avons conclu

une clause de confidentialité,

une clause d'exclusivité

sur notre passion close.

Pendant ce temps,

nous, nous nous sommes aimés

au temps des roses

du fond de notre pot-aux-roses

et de l'amour révolution

qui ose tout changer.

 

Et puis, j'avais aussi

foule haineuse

pendant que je comptais

toutes ces années passées

à t'aimer aux aguets

dans le plus grand des secrets.

Et puis, j'avais aussi

foule houleuse

pendant que la vague d'amour

nous submergeait

et que les mur restaient debout

comme des coeurs givrés.

Et puis, j'avais aussi

foule amoureuse

pendant que la révolution baisait

ce grand carnaval

des masques hideux

au temps heureux

de notre amour minéral.

 

C'étais nous,

nous deux dans le noir,

et rien d'autre au monde

que notre fol espoir.

 

Ultime rature.

Ultime faute d'accord.

Ultime étourderie.

Fin d'écriture.