26/01/2019

Etats Généraux de la France: Etat Catastrophe!

Les Français et Françaises aiment bien se plaindre à oser dire, hier soir, Marlène Schiappa Ministre de Macron recyclée en animatrice populaire d'une AG télévisuelle avec Cyril Hanouna sur C8!

Il y avait des votant-e-s, des chroniqueurs et chroniqueuses, et des personnes invitées par Hanouna pour faire leurs propositions au chef de l'Etat. C'était donc une AG d'Etat avec Jupiter, invisible, qui tranchera sur le bien-fondé des 7 propositions retenues par le vote + 1, la création d'une brigade anti-discrimination, retenue automatiquement par Schiappa elle-même (au-delà de ce nombre de 7, les autres n'ont pas pu être retenues on ne sait pas pourquoi) à étudier par le roi et ses ministres.

Ce billet ne parlera pas des propositions retenues par les votant-e-s. Ce billet veut juste signaler l'état catastrophique d'un pays dirigé par la main des ultra-libéraux qui sont réellement au pouvoir depuis si longtemps.

Des agriculteurs qui sont au bout du rouleau et qui ne gagnent pas même 800 euros en travaillant 7 jours sur 7 et 80 heures par semaine, suicides de 1 tous les 2 jours en France, pays des libertés et de la démocratie!!!; des flics, représentés par un homme de la BAC qui craque en pleine émission, et qui n'ont qu'un week-end par six semaines travaillées pour être avec leur famille, qui touchent 0,95 euros de l'heure pour les heures accomplies de nuit, qui ne touchent rien sur les heures supplémentaires(astronomiques) assumées. On comprend, mais on ne pardonnera jamais, l'envie de se défouler sur les manifestants et manifestantes Gilets Jaunes qui leur pourrissent encore plus la vie. Ils feraient mieux de se retourner contre le système et son maître désigné Macron. Des flics qui comptent déjà 19 suicides depuis le début de l'année, soit presque 1 tous les jours!!!, par burn-out et perte du sens de leur mission (certains ne supportent plus les ordres tyranniques et déshonorant de taper et de rendre infirmes certains et certaines Gilets Jaunes).

Un autre système est pourtant possible et il est gentiment proposé par ces mêmes Gilets Jaunes et le peuple en général qui font beaucoup plus preuve de bon sens que cette politique de fer et de sang menée par Macron et son Gouvernement. Il semble bien qu'une révolution sociale ne pourrait pas faire pire que le néolibéralisme actuel imposé en France et partout dans le monde; des infirmiers et infirmières à bout (pour la première fois, et depuis 4 ans seulement, des infirmières se suicidant à cause des cadences infernales de leur job et des soins bâclés aux patient-e-s), un système hospitalier qui part à la dérive, des fermetures de services à la pelle, des conséquences dramatiques pour les patients comme pour les employé-e-s hospitaliers.

On arrêtera là le constat. Ailleurs, dans les autres professions, il y a aussi les mêmes devoirs et contraintes, le même esclavagisme. Il faut être aveugle et borgne pour ne pas voir le drame. Et il faut être muet aux souffrances, sadique et cynique comme le système modèle ultra-libéral proposé aux peuples depuis 40 ans. La liberté, dans ses conditions, ce n'est plus la liberté, c'est le goulag. La liberté des salauds profitant au maximum du peuple tels des personnages de Sade, cette liberté absolue des puissants qui contournent toutes les lois en leur faveur grâce à ces Etats qui abandonnent la démocratie au profit de l'Etat sadien, du laisser-faire City, la casse des services de l'Etat au profit de privés, la "liberté" avant tout pour les maîtres du système mis en place par les plus riches pour détruire la société de bien commun au profit de la liberté d'individus mettant en pratique la littérature sadienne, des individus tout-puissants qui sodomisent les peuples, qui torturent les gens dans leur sens moral, qui amènent les filles les plus fragilisées par la situation économique à se prostituer ou à s'offrir aux capitaines de l'industrie porno pour gagner quelques centaines ou milliers d'euros; des salauds qui exigent toujours plus des femmes et des hommes pour augmenter encore leur pouvoir et leurs rémunérations gargantuesques; des salauds qui ont compris la liberté sans scrupule ni morale offerte selon la philosophie de Sade à celles et ceux qui rentrent dans cette logique infernale de l'asservissement et de la soumission des plus vertueux et des plus faibles.

Mais la démocratie ne peut pas admettre que la philosophie sadienne soit l'ultime vérité. Elle le prouve avec la révolution des Gilets Jaunes.

Nous allons retourner ce système pervers et sadique. Et le peuple nous écoute toujours plus. Parce que nous savons que Sade n'a pas été le philosophe de la Beauté et de l'Erotisme mais celui de la Laideur et de l'Asservissement aux maîtres du monde.

 

25/01/2019

La Cabane des Gilets Jaunes de Commercy

C'est une maison jaune

adossée aux ronds-points,

dans tous les points chauds

de la ville, de la campagne.

 

Il y a des chants,

des chansons,

qui passent et repassent,

dans les trains, dans les banlieues,

dans les quartiers, dans les coeurs.

 

Amies, amis Gilets Jaunes,

notre Révolution, notre Rêve,

nos Idéaux se réalisent

et nous gagnerons.

 

C'est promis.

 

On chante ce soir,

on chante cette nuit,

on chantera demain

et tous les jours de notre vie.

 

Nous sommes les Gilets Jaunes

et nous avons compris.

C'est la Révolution!

https://lundi.am/Precisions-de-Commercy-reponse-de-Montre...

 

24/01/2019

Long Life The Yellow Revolution

Quand tu chantes,

quand tu exploses ta voix,

quand tu n'en peux plus

des manips et des pipes

d'Ingrid La Retournée

n'oublie jamais d'où tu viens.

 

Tu viens de la Rue

et tu sors du ventre

de la Révolution.

Tu couches par amour

et non par corruption.

Tu fais l'amour

par émancipation

du coeur

et pour la liberté

des corps et des âmes,

pour te sentir vivre

auprès de la fille

que tu aimes,

que tu défends,

que tu protèges,

cette fille de l'égalité

qui te donne son amour,

son coeur, sa confiance

par simple contrat humain

et qui jamais ne tente

de t'imposer ses choix

et son prix

pour rester près de toi.

Comme toi tu le fais

avec elle.

 

L'amour n'a pas de prix.

Il est au-dessus des lois,

de la corruption, et des magouilles.

L'amour ne s'achète pas.

 

Et personne n'achète

un-e Gilet Jaune.

 

Pas d'instrumentalisation!

Pas de désertion!

Pas de trahison!

Nous restons Gilets Jaunes.

Nous restons tous et toutes ensemble

dans la rue.

 

Quand le haut fait de l'esbroufe et le bas la révolution

Il paraît que les têtes bien faites choisissent encore Macron et sa pyramide du Louvre pour être dans la compétition et ne pas rester des imbéciles heureux, ou malheureux, toute leur vie, c'est selon la philosophie personnelle de chacun et de chacune.

Il paraît que les autres, celles et ceux qui ont fait sécession à ce pouvoir séduisant, mais terriblement mensonger, un peu à la façon de la vieille Amérique sudiste, et de façon inverse, puisque c'est Macron le Négrier, demandeur d'efforts encore plus importants de la part des esclaves-citoyens dévoués à la cause des actionnaires, des patrons, et donc des milliardaires, qui tient dans une main de fer le pays et non un Abraham Lincoln qui était pour l'abolition de l'esclavage dans les départements sudistes et pour des protections douanières afin de développer l'industrie textile dans le Nord. Donc, aujourd'hui, celles et ceux qui se séparent de ce pouvoir mondialement corrompu, ne sont pas pour maintenir cet esclavage moderne des peuples soumis aux aléas de la Bourse et des multinationales mais pour une meilleure répartition des richesses produites par le peuple et pour libérer les citoyens de la tutelle financière internationale infernale, de la Dette, dans laquelle nous sommes tombés tous et toutes corps et âmes durant un certain temps.

La première Assemblée des Assemblées Gilet Jaune aura lieu à Commercy les 26 et 27 janvier prochain:

https://www.facebook.com/assembleedesassemblees/

Vive la France! Vive la Révolution Jaune!

 

Suis-je né

pour vivre esclave?

Suis-je né

pour me libérer de mes entraves?

Suis-je une épave

en perdition, rouillée,

abandonnée, secouée

par les vagues du temps?

Ou suis-je un pavé jeté

à la tête de l'injustice,

une femme, un homme révolté

épris-e- de justice?

 

Ne déserte pas ton coeur

mon amie des Côtes-d'Armor.

Nous ne sommes pas encore morts.

Reste avec nous

et ce nous deviendra lumière jaune,

lumière du nouveau jour

qui se lève déjà sur la France,

lumière du soleil,

lumière remontant à nos Lumières

et à la Révolution.

 

 

Ingrid, si tu veux renverser la table...tu ne restes pas à table avec eux

Choix de société. Diversité des opinions, partis politiques. Mais au final, si c'est le fric qui dirige tout dans l'actuel monde, il y a le choix ultime et le droit démocratique de renverser la table pour changer le monde.

Pour ma part, j'ai vu dans la saine révolte des Gilets Jaunes un embryon révolutionnaire qui devrait (le conditionnel est de mise surtout depuis aujourd'hui où une liste gilet jaune est officiellement déposée) se transformer en beau bébé de la révolution accueilli par la famille jaune en particulier, et le peuple en général, avec bonheur et espoir. Comme une sainte scène populaire où le peuple réalise qu'un miracle extraordinaire vient réellement de se produire sous ses yeux dans la réalité quotidienne et que la vie des gens simples, les gens du peuple, change vraiment en mieux; que celle des plus riches devient plus belle parce que plus partageuse du savoir et des bénéfices; que la démocratie réelle triomphe de la dictature du fric grâce à un peuple instruit, cultivé, et magnifiquement solidaire ayant vaincu le satanisme de l'égoïsme individuel et cette soif des ego qui mènent aux dominations et aux violences intimes.

Quand tu te fâches pour de bon avec le monde dans lequel tu vis, tu ne retournes pas à la table fréquenter les requins, les dinosaures en les cajolant dans le sens du poil avec des sourires hypocrites. Ingrid Levavasseur, vous savez de quoi je parle. Il ne faut pas raconter des craques aux Jaunes. C'est de la pipe votre liste et les dés sont pipés d'avance. Savoir rester à sa place, continuer dignement son job, se fatiguer encore à la tâche qui rapporte trop peu d'argent pour vivre sereinement, rester avec les siens dans la rue et se révolter encore sans vouloir monter les échelons de la pyramide macronienne...et trahir ses soeurs et ses frères en Jaune. Oui, bien sûr, c'est tentant de devenir une image médiatique qui gagne soudain tellement mieux sa vie en trompant les siens, sa famille, celle avec qui vous faisiez voeux de solidarité exemplaire et voeux de chasteté politique en restant apolitique. Ne pas intégrer ce système qui tue les petites gens à petit feu, ce système qui étouffe la planète sous des tonnes de mensonges et de poudre de perlimpinpin, ce système qui génère violence et corruption grandissante à tous les échelons. Vouloir renverser la table pour de bon et partager avec le peuple la vraie démocratie, celle qui ne s'associe pas au fric mais celle qui s'associe à la liberté, l'égalité, la fraternité, la solidarité.

D'ailleurs, chère Ingrid, vous allez trouver où le million d'euros nécessaire pour faire votre entrée en politique politicienne qui, en principe, devrait être en faveur des petits de ce monde mais qui, en réalité, sera une politique servant d'abord vous-mêmes et votre image de députée qui aurez enfin le droit aux privilèges et à un bon salaire (payé par les impôts) au cas où vous seriez élue? Chez Tapie, vous l'avez trouvé ce million de base pour rentrer dans ce carnaval actuel de la politique? C'est chez votre marchand de tapis que vous avez touché le gros lot qui vous tiendra en laisse parce vous deviendrez son obligée? 

Pas de parrain requin, liberté chérie, table renversée, révolution. Point barre. Ce sont mes mots et ma sincérité de soutien aux Gilets Jaunes. Et c'est celle du Gilet Jaune qui se respecte et qui respecte son combat pour un avenir meilleur; pour que nos enfants soient élevés dans une communauté de bien commun et non dans cette communauté déviante et sadique où des maîtres mènent en bateau et à l'esclavage des êtres humains au travail.

Il n'est pas trop tard pour renoncer à un faux combat, Ingrid. Pensez-y.