16/05/2018

La clef et la serrure, 26 mai 2018

 

C'est le moment ou jamais. Après il sera trop tard. Les gens seront démobilisés, tristes, déçus, et constateront qu'ils ne sont que des serial losers

condamnés à suivre une politique mortelle.

 

Si nous avons la clef

nous n'avons pas réussi

à ouvrir

la porte de la révolution

sur la mer.

 

Si nous sommes sûrs

que leur chemin est erroné

nous n'avons pas prouvé

que le nôtre

est plus juste et plus solidaire.

 

Le 26 mai,

rappelle-toi de Sitting Bull,

du combat des Indiens

pour sauver leur culture

et leurs terres

face à des traîtres Blancs

qui voulaient tout pour eux

y compris voler l'or,

y compris violer

les femmes du peuple rouge,

y compris tuer

les enfants à travers

un génocide sans égal.

 

Aujourd'hui,

la guerre n'est plus

entre gens de couleur

mais entre possédants et possédés,

entre dinosaures et gens

de petites conditions sociales,

entre gens qui veulent

imposer leurs capitaux

et envahir la planète

à n'importe quel prix

fusse au prix de la mort,

de la propagande

la plus infecte,

de la disparition du petit peuple,

de l'éradication des rien

ou de leur soumission

au système des colons milliardaires;

vois-tu venir

la vague géante des dollars

dont même Le Monde,

pourtant journal de leur système,

parle et argumente

en laissant les petites gens

impuissants,

sans réponse et sans révolte?

http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/02/19/une-vague-...

 

Marées humaines,

prenons villes et campagnes.

Marées humaines,

faisons des sitting de 24 heures

de nos manifs ambulantes,

des Sitting Bull reconductibles

afin que les médias et le monde

comprennent que dans nos chants de joie,

il y a beaucoup trop de larmes de tristesse,

une vraie lame de fond,

une vraie détermination

qui viendront se heurter au système

de front, sans peur, sans violence,

juste notre volonté

de bloquer les villes

et les campagnes

en faisant grève

sur des plages de bitume,

des plages d'amertume,

bloquant villes et villages

jusqu'à ce qu'ils comprennent

que notre révolution est bien là,

que nous sommes en marche,

et que nous ne nous laisserons plus

ni berner, ni exterminer,

ni soumettre à leur indifférence,

ni soumettre à leurs lois injustes,

mais que nous serons révolté(e)s,

fiers et fières

de dire une fois pour toute non

à leur système mortel

en restant toutes et tous

solidaires de notre rêve idéal.

 

Pense aux Sitting Bull

le 26 mai 2018,

comme en 68,

une petite manif de deux heures

pour 500'000 personnes

cela ne suffira pas

à ouvrir la serrure

de notre nouveau monde.

 

Contre la vague géante de dollars,

nos marées humaines

et nos sitting bull 24 heures,

reconductibles si nécessaires,

seront indispensables

pour vaincre le néant,

leur cynisme résistant à toute épreuve,

leur nihilisme, leur promesse de chaos,

de destruction, et de fin du monde.

 

Révolution ou démission?

 

Mon revolver à révolution

il fume,

il boit,

il baise,

il fait l'amour

avec un bang bang

sur le coeur

et du sperme plein la mitraillette.

 

Permis d'aimer,

permis de haïr.

Permis de tuer,

permis de vivre.

 

Mon revolver à révolution

se donne et s'envoie en l'air,

s'adonne à tous les plaisirs,

fusille avec ses mots les pervers

en tuant les faiseuses d'anges

qui donnent la mort

sous anonymat,

qui provoquent le terrorisme

sous anonymat,

qui créent la guerre

sous anonymat,

tout en s'enrichissant

à titre personnel

de toutes sortes d'objets de luxe,

de toutes sortes d'esclaves,

des filles et des garçons

soumis à leurs bons désirs,

soumis à leurs pires vices,

soumis à leur argent

et qui votent pour eux

au sommet du pouvoir

comme des mécaniques,

des... méca nique nique.

 

Mon revolver à révolution

il fume,

il boit,

il baise,

il fait l'amour

avec un bang bang

sur le coeur

et du sperme plein la mitraillette.

 

Sioux solitaire

révolutionnaire.

 

Si rien ne se passe.

Si tout reste figé.

Si rien ne bouge

je finirai ma vie de Peau-Rouge

au fond d'une forêt

remplie d'arbres, de papillons,

et de fleurs sauvages.

 

Et merde à la révolution

qui ne vient jamais!

 

Mai 2018,

morte plaine?

Ou alors An 1 révolutionnaire

comme réponse

à l'An -2 réactionnaire?

x = -2

(devises capitalistes)

plus 3 

Liberté, Egalité, Fraternité

(devise démocratique)

= 1

an révolutionnaire

 

?????

 

Monsieur Godard,

êtes-vous au téléphone?

 

15/05/2018

T'a p'tite ligne de chance, ta ligne de hanche

 

Why did you Cannes me?

 

Pourquoi m'as-tu quitté

au cinéma

si vivre sans pensée

et manger sans baiser

te jette dans la morosité

de cette société mécanique?

 

Elle est ma palme d'or,

elle a son coeur d'or,

son corps qui se penche,

bascule de haut en bas

puis de bas en haut,

sous sa jolie robe fendue

sa p'tite ligne de hanche

et nos amour défendus.

Elle est libre et un brin volage

mais quand elle m'ouvre ses bras

c'est le plus beau des voyages.

 

Cet été, peut-être,

nous serons ensemble

ou alors n'est-ce qu'un rêve

inavoué et inaccessible 

mais tellement plus grand

que tous les rêves avortés

que l'on voue

à la triste réalité.

 

Avec elle,

c'est le romantisme triomphant

et le cynisme agonisant.

 

Elle,

c'est la révolution faite femme

et la féminité triomphante.

 

Niké est un problème

de type grec

exposé à un monde

qui barricade tous ses acquis

et soumet les incompris

à l'indifférence et le rejet.

 

20180514_004929.JPG

Du nazisme au trumpisme, tristes tropiques

Israël pleure encore et toujours l'Holocauste fait au peuple juif par le nazisme durant la dernière guerre. Personne sur la Terre, qui vit pour la liberté et la démocratie, n'a voulu la victoire du nazisme. Nos ancêtres ont combattu une idéologie de mort, le nihilisme d'Hitler et son chaos terrifiant sous couvert d'ordre parfait et de race pure.

Que font Israël aujourd'hui et son gouvernement d'extrême-droite? Que font l'Amérique et son gouvernement dirigée par la folie Trump? N'est-ce pas une nouvelle forme de nazisme qui ne dit pas son nom et la réalité d'une colonisation du monde entier par les capitaux des banquiers et des milliardaires alignés sous l'ordre du dollar sacré et des sanctions ordonnées par un seul pays, un seul gouvernement, un seul homme: Donald Trump dans l'expression de Sa Toute-Puissance intégrale?

Et dire qu'Emmanuel Macron s'est jeté dans les bras du loup tel un petit chaperon rouge très sûr de lui et de sa volonté absolue de donner la victoire définitive au néolibéralisme amenant bonheur et prospérité au monde entier...

Terrible méprise de ce néophyte en politique devenu par hasard, ou plutôt grâce à l'orchestration, le cinéma médiatique dirigé par dix milliardaires, et celui des pouvoirs oligarchiques genre Médef, Président de la France. Donald Trump issu du monde du divertissement et de la culture la plus basse et grotesque, Emmanuel Trump issu de la haute finance et de la banque. L'union est parfaite et tout devait déboucher sur la réalité que l'on connaît. Il n'y a que les cancres, les naïfs, les adorateurs des faux prophètes et illusionnistes, les cyniques, et les profiteurs de la situation qui pouvaient accorder du crédit à Donald Trump et Emmanuel Macron.

Maintenant qu'est-ce que je peux faire?

Silence, j'écris et je suis insoumis. 

Il faut faire Révolution, jolie Madame. Il faut pasticher les nazis et leur folie. Aujourd'hui, il faut rejouer Charlie Chaplin et les Temps Modernes. Aujourd'hui, il faut arrêter de croire que le néolibéralisme est la seule voix possible et le bienfaiteur de l'Humanité toute entière alors qu'il en est la monstrueuse escroquerie, une idéologie de massacres et de morts à venir.

14/05/2018

Il faut tout Niké

 

il faut  tout Niké

Niké la fille en sneakers Nike

et lui offrir tout ton knife

en finissant ta life

entre ta wife ailée

et ton strike déjanté.

 

C'est le prix pour la victoire

et ta liberté.

 

2018-05-14 00.58.54.png

statère anarchiste de Carie.

Niké, divinité ailée.

2018-05-14 01.03.20.png

 

2018-05-14 00.55.10.png

Bon Baiser depuis Carie de la part de Niké

 

Liberté est sacrée.

La victoire appartient aux audacieux.

Trop encadré par des lois

instruites par les puissants,

la société

annihile toute imagination

et toute revendication,

dépouille et tue les plus faibles,

enrichit et protège les plus forts

au nom d'une sélection artificielle

et d'une compétition dévoyée,

 

Tout ne va pas aux musées

et au bien public

malgré ce que veut nous fait croire

leurs lois hyper rigides.

Et ce qui reste de beau, de négociables,

va dans les salons des plus riches

et restent entre les riches.

 

Hors la culture est bien le fait

de tous et de toutes,

du plus riche au plus pauvre.

 

Pas de quelques uns,

trop riches, trop élitistes,

trop sûrs de leurs bons droits,

de leurs passes-droits.

 

"Le vrai cinéaste est anarchiste"

a dit Jean-Luc Godard.

Le vrai artiste est anarchiste.

En accord avec l'ascète de Rolle

qui n'est sans doute

ni un imposteur

ni en manque d'amour

ni pingre en amour.

Il n'offre simplement plus de rôles

aux actrices et acteurs

dans ce monde de faussaires.

Il est devenu un révélateur solitaire

de notre société d'abondance réservée

à quelques milliardaires et suiveurs;

d'abandon et d'ignorance

pour beaucoup d'autres

dont personne ne veut croire

qu'ils existent en chair et en os

et que ce sont des êtres humains

parmi d'autres êtres humains

égaux en droits.

 

Les lois qui donnent trop aux riches

et indignent année après année le peuple

ne sont plus le fait de démocraties

mais les prémices de dictatures

qui ne disent pas leur nom,

imaginées et orchestrées

par une petite élite de possédants

et de possédantes

qui régentent et dominent

les habitants et habitantes

de la planète Terre.

 

Je suis Niké,

la divinité féminine ailée.