13/06/2019

La liste de la Cancre

La liste de la Cancre

fait couler beaucoup d'encre.

 

Qui est suspect

de complicité à la violence,

de sympathie pour un révolté,

de propager des idées révolutionnaires,

de vouloir renverser l'ordre établi,

de défendre les pauvres et les opprimés,

de montrer sa solidarité,

de vouloir un autre monde,

de désirer une autre société,

de renverser l'ordre des violents

par la non-violence?

 

Je suis Christophe Dettinger.

Plus que jamais

je suis Christophe Dettinger.

Tu peux m'inscrire sur ta liste

Madame la Cancre.

 

Je n'ai pas bu.

Je ne suis pas sous l'influence de stupéfiants.

Je suis juste lucide

sur votre façon de faire de la politique,

de convoquer les gens

de façon scandaleuse,

et de tuer la démocratie

en vous mettant au service

des plus riches et des plus criminels.

 

Je bouffe du litchi

avec passion et délectation.

La cerise de Chine

comme porte-bonheur

d'un boxeur qui était au bon endroit,

au bon moment,

à la bonne heure

pour remettre un peu d'honneur

et d'espoir pour le peuple

contre les désordres gouvernementaux

de notre époque,

les désordres mentaux

d'un Président qui navigue à vue

entre dénonciation du néolibéralisme

et soutien très autoritaire,

absolutiste,

au même régime de fou,

au même régime carcéral

aliénant les foules,

qui progresse depuis 40 ans

dans tous les pays du monde.

 

12/06/2019

Come back in love

 

Sur les micro sillons de ta peau

j'entend l'appel du scalpel,

l'appel de notre amour incisé,

l'appel à disséquer nos séances

de baise longue distance.

 

Ta voix chaude soufflant sur nos braises

à travers le smartphone,

ta bouche parlant à mon corps

irradié de chaleur.

Ta trop longue absence,

le feu et l'incandescence,

le désir qui ne s'éteint pas.

 

Tu reviens ce vendredi de grève,

ce vendredi des femmes

dans la rue.

 

Sûr que toi et moi

on n'est pas fait

pour la grève de l'amour

et les jalousies malsaines.

Nous sommes l'amour libre

et sans entrave.

Nous sommes ainsi fidèles

à notre amour.

Sûr que toi sur moi

ou moi sur toi

ça fait toujours deux amoureux

qui n'oublient jamais

leur première rencontre

au bar d'un lupanar.

 

Viens dans ma vie

à sang pour sang.

Viens mon ange.

Reste dans mon coeur

comme un pur sang,

comme cette pouliche

indomptable et sauvage

qui voyage jour et nuit

dans mes rêveries.

Et laisse-nous encore cette jouerie

de nous aimer dans l'urgence

sans nous poser

la question de l'âge

et la question du couple durable.

 

Je ne veux plus penser à demain.

Je veux juste ta main

et sentir ton petit coeur battre

sur ma poitrine,

ton petit coeur d'amour

qui a pensé à nous chaque jour

de ta trop longue absence,

ton petit coeur d'amour

qui n'oublie pas l'incandescence

de nos extases.

 

Sans aucune phrase

tu viens te lover à mon corps.

C'est pour ce retour in love

que je t'attends depuis toujours,

que mon corps résiste

à toutes les tentations

d'évasion offshore,

que mon coeur t'offre

l'exclusivité de son trésor

et de sa passion.  

 

Come back in love

my Angel.

Come back in love

my Angel.

 

 

10/06/2019

Charlotte Girard, adieu camarades

Le ciel est plombé chez LFI en ce jour de Pentecôte. 

Comment expliquer cette chute brutale, ce grand fracas, cette noyade du plus beau mouvement pré-révolutionnaire de ce début de siècle en France transformé, par ses responsables, en une caste de chefs plus ou moins jaloux les uns des autres et soucieux de rester groupés en une cellule centrale, le noyau dur, en excluant les millions de personnes qui avaient participé à l'ascension de la France Insoumise? 

Tous ces gens qui s'étaient pleinement investis à l'avènement et la réussite d'une VIème République socialement, écologiquement, et démocratiquement responsable. Tous ces gens qui ont cru que les monarques comme Chirac, Sarkozy, ou Hollande allaient enfin être balayés par une VIème République et remplacés par une démocratie du bon sens collectif et de l'auto-responsabilité. Au lieu de cela, les gens ont eu pire encore. La victoire du monarque maximus, l'avènement de Jupiter, et ensuite le dépassement explosif par les gens en gilets jaunes qui ont voulu fracasser son régime dans la rue tout en se distançant de la France Insoumise pour préférer bien souvent le Rassemblement National, le repli identitaire, et la haine de l'Autre.

Et aujourd'hui c'est une figure de proue du mouvement qui s'en va. Charlotte Girard, déjà en retrait du mouvement, a fait le pas. Elle quitte ses anciens et anciennes camarades pour les raisons qu'elle explique sur la page Facebook d'une amie (elle a aussi rompu avec les réseaux sociaux).

https://www.facebook.com/AvecCharlotteGirard/

Au-delà de la débâcle de LFI, il faut bien se poser la question du pourquoi. Le narcissisme et l'autoritarisme de Jean-Luc Mélenchon sont sans doute partie prenante de la catastrophe. Pourquoi l'homme n'a-t-il pas compris que les Françaises et Français, ce cri révolutionnaire citoyen, ne désirait surtout pas d'un autocrate de gauche tout-puissant et incontestable à la sauce du chavisme mais d'une réalité démocratique au quotidien avec des échanges et des décisions prises collectivement, des respirations populaires plutôt qu'un goulag issu d'une révolution où des petits chefs s'installent durablement en haut tout en vivant encore davantage de la corruption dans le milieu des affaires et en suçant le sang du peuple?

C'est cette défiance et cette méfiance que le peuple a démontré lors du vote des dernières élections européennes. D'où la débâcle, d'où le massacre et la dépression collective. Et cela arrive exactement en même temps avec la découragement des Gilets Jaunes après six mois de résistance acharnée, Gilets Jaunes qui n'ont jamais vraiment été soutenus par les leaders de la France Insoumise. Pour cela, et pour la révolution, il aurait fallu que les parlementaires élus quittent leurs habits d'élus institutionnels et rentrent dans la résistance active, l'insurrection civile quitte à finir en prison... Le confort de leur position les en a empêché...et la révolution ne s'est pas faite.   

Tout cela pour rien et des blessés, des éborgnés, des mutilés, qui ne retrouveront ni la vue de leur oeil perdu ni leur main arrachée.

La France Insoumise est punie par le peuple et s'auto-punie à travers quelques figures de proue du mouvement.

La décomposition de la politique se poursuit, le RN se fait de plus en plus menaçant alors que les néolibéraux fiers comme des coqs se persuadent toujours qu'ils sont la solution et les heureux gagnants de la loterie nationale dirigée par Macron. Le monde des riches transforme son opulence en pouvoir absolu et le peuple crache encore et toujours au bassinet.

Le big bang souhaité par une partie de la Gauche devient réalité. On ne sait plus aujourd'hui qui sera le candidat ou la candidate qui parviendra à rassembler un peuple en perdition autour d'une VIème République de plus en plus fantasmatique et hors de nos réalités quotidiennes.

2022, année record de l'abstentionnisme? Victoire des fascistes? Confirmation de Macron et du néolibéralisme ravageur par 20% du peuple votant?

Ou alors la Révolution par les urnes pour de vrai?

 

09/06/2019

La grève des femmes, un truc de Gauche?

Les femmes tendance libérale comme les femmes tendance UDC ne semblent pas être totalement convaincue par la journée de grève du 14 juin. 

Dans les milieux UDC, on tente même de faire une contre-manifestation à cette journée tandis que dans un certain salon d'escort-girl on va jusqu'à la provocation de dire que "Nos femmes ne font pas grève le 14 juin".

Certes, on peut avoir l'esprit et l'humour grivois au sein des lupanars. Mais pour la gauche et l'extrême-gauche cette façon de faire et de s'afficher sans vergogne dans la rue est un outrage. "Salir" et "renier" ainsi la grève des femmes qui doit célébrer une vraie égalité entre femmes et hommes au sein de l'entreprise et du partage des tâches. Il y a eu donc censure de cette affiche rose...du côté de la Cité de Calvin. Mais Messieurs, ne vous inquiétez pas, les reines de la quéquette ne descendront pas dans la rue pour revendiquer l'égalité de salaire dans leur profession. Il n'y a quasi aucune concurrence de genre dans leur job sauf par les travestis et les gigolos...

Les hommes passent à la caisse tandis que les filles travaillent leur libido masculine prise en charge par leurs mains de fée...  Et si les hommes ne paient pas, les filles font la grève. C'est simple, c'est le tarif du rapport de force homme-femme. Quant aux prix, ils sont affichés en fonction de la prestation voulue et du temps accordé. Les femmes tiennent le couteau par le manche si j'ose m'exprimer ainsi...Enfin cela serait vrai dans un monde vraiment libéral où chaque femme serait vraiment libre de son corps et non soumise au diktat d'un réseau proxénète ou d'une mère maquerelle qui se fait payer en sous-main un certain pourcentage de la prestation fournie ou qui loue un studio à fr.100.-- la journée ou même davantage en ne déclarant au fisc qu'une partie du revenu du studio... Des pratiques illégales, le domaine de la prostitution en est infesté et quand en plus les flics sont corrompus, alors la fille n'a plus grand-chose à exiger pour son égalité de traitement...

Donc, oui, les femmes de salon-rose, je vous verrais bien faire grève le 14 juin pour obtenir une meilleure reconnaissance de votre job et manifester contre les pratiques illégales de vos chefs puisque vous êtes leurs femmes. Mais vous ne descendrez pas dans la rue ce jour-là parce que soit les femmes "bien" qui travaillent "décemment" dans un vrai job "normal" ne vous aiment pas beaucoup pour la raison que vous assumez pleinement votre liberté de femme publique. Soit, les femmes "normales" vous aiment un peu plus si vous êtes une pauvre victime, une femme malheureuse et soumise à un mac, un réseau ou une maquerelle et que vous faites appel à cette Gauche féministe qui vous défendra alors contre les mauvais traitements subis de la part de votre odieux maître ou maîtresse cupide.

La femme libre de son corps en toutes situations c'est plutôt un truc de  droite libérale et de liberté des moeurs...Mais comme la liberté d'entreprendre revient trop souvent à une affaire de domination masculine la femme retombe en soumission et en esclavage...d'une façon ou d'une autre. On ne sort presque jamais de ce cercle vicieux dans les milieux de la prostitution...

Donc, oui Mesdames, le 14 juin que vous soyez femme respectable ou putain magnifique, descendez dans la rue pour vos droits et vos libertés.

 

C'est important pour vous toutes...et pour nous tous aussi nous les hommes qui cherchons à mieux comprendre ce qu'est l'essence de l'être féminin.

 

08/06/2019

Un duel Autain-Zemmour en 2022, ça aurait une certaine gueule

L'une (Clémentine Autain) pousse à un big bang de la Gauche pour réussir à rassembler toutes celles et tous ceux qui ne veulent plus du néolibéralisme (Macron) et encore moins du néofascisme (Le Pen).

L'Autre (Eric Zemmour) se déclare ultra-patriote, ni facho (Le Pen) ni mondialiste (Macron) et veut réunir celles et ceux de la droite explosée et l'ultra-droite qui doute de la réussite présidentielle du RN avec Marine le Pen comme candidate.

En résumé, Zemmour Gargamel, aventurier sorcier d'un néonationalisme qui n'a plus vraiment la côte auprès d'une jeunesse de plus en plus cosmopolite et ouverte sur le monde contre Autain la Schtrumpfette, radicalement de gauche et verte dans ses aspirations climatiques qui pourrait être bien accueillie auprès des sages du village gaulois pour une VIème République d'inspiration et d'aspiration populaire.

Et si cette politique fiction pouvait devenir la réalité d'un scénario du second tour encore invraisemblable en ce printemps 2019?

En plus de la castagne formidable entre un maître de la misogynie devenue légendaire à force de provocation du sieur Zemmour et la féministe d'une gauche retrouvée , on pourrait avoir des élections présidentielles 2022 pour le moins bouleversantes au lieu de cette déprimante perspective, déjà établie par les spin docteurs, d'un duel Le Pen - Macron.

Une finale Autain-Zemmour, on ouvre les paris dès aujourd'hui afin d'éviter l'effondrement dans une profonde sinistrose.