11/05/2012

Newsring.fr, une plate-forme sans pseudo

Une nouvelle plate-forme interactive, un site de débats très varié et de qualité, a été lancée à la fin de l'année 2011 sous l'impulsion de Frédéric Taddeï. Ce site veut offrir de nombreux débats au public. Une équipe de quelques journalistes confirmés animent et orientent le choix des débats. Une question est posée sur un fait d'actualité. Vous répondez par oui ou par non. Et ensuite vous pouvez offrir votre contribution.

J'ai été invité par la Rédaction de Newsring.fr à participer aux débats dont j'aurai envie d'apporter ma sensibilité. Dans la mesure de mon temps libre qui est trop restreint, c'est avec grand plaisir que je participerai à la dynamique de cette nouvelle plate-forme.

Vous pourrez lire ma première intervention  en réponse à la question suivante de Newsring.fr :

"RTL a-t-elle raison de mettre à la porte Pierre Salviac?"

J'invite mes lectrices et mes lecteurs à venir lire ce qui se passe sur Newsring.fr. Je serai désormais aussi actif sur cette plate-forme, sans oublier 24 Heures, bien entendu. Au plaisir de vous rencontrer ici et là-bas. Petit détail qui a sa grande importance. Les pseudos sont bannis de cette nouvelle plate-forme. Cela empêche tous les trolls malins de dire n'importe quoi sous couvert d'anonymat. 24 Heures et TdG pourraient bien un jour s'en inspirer...ou pas. L'anonymat est aussi une protection pour les timides qui n'osent pas se dévoiler mais qui aiment bien intervenir avec intelligence. A chacun et chacune sa façon de faire ou défaire le média.

 

Power of Followers


Un tweet sur la street

et ça gazouille dans ton coeur

 

Ne laisse pas aux autres

le soin de dire qui tu es

Participe et agis

 

Power of Flowers

are

Power of Followers

 

Tomorrow

is an other day


if you want

if you can

if you love

your smile and your groove

 

Go!

And let's dance!


00:40 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (10)

08/01/2011

Le voile est-il sectaire?

 

Philippe Souaille, sur son blog, pense et écrit qu'une journaliste qui insiste pour porter le voile dans le cadre de ses fonctions est forcément sectaire.

Qu'est-ce qu'une secte? Un groupe d'individus qui veut vivre en petite tribu autonome, à l'écart du monde et de son multiculturalisme, persuadé de détenir une vérité valable pour le monde entier. Voilà pour moi ce qu'est une secte au sens propre du terme.

Hors dans le cadre de la jeune journaliste qui cherche à être engagé à la radio romande, il n'y pas l'ombre d'une vision telle que décrite ci-dessus. La jeune femme en question insiste sur son droit à se couvrir la tête comme bon lui semble tout en reconnaissant aux autres femmes qui l'entourent leur droit absolu à ne pas porter le voile ni, surtout, à croire à sa religion. Il n'y a donc aucune envie ni tentation de sectarisme de la part de cette jeune femme.

J'insiste et je persiste. Cette jeune femme a le droit d'exercer son métier en respectant à la fois sa religion et la charte déontologique du journalisme. Etre professionnelle ne signifie pas être sans conviction religieuse pour réussir à exercer son métier en tout bien tout honneur.

En espérant que la RTS ne créera pas une sorte de clash malheureux avec le monde musulman en discriminant cette personne. La communauté musulmane fait partie intégrante du paysage helvétique. A nous tous d'en tenir vraiment compte. Rien ni personne n'empêche à quiconque de croire à autre chose qu'à Allah et son Prophète Muhammad.

 

Dévoile me

And excuse me

Mon voile

Couvre mon désir

de ne point tenter l'empire

 

Rester fidèle à ma vie publique

comme une madone pudique

 

Te dérange?

Dévoile me

And excuse me

15:20 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (17)

06/01/2011

Voile à la RTS: le discours avant l'habit

 

Une jeune journaliste d'origine égyptienne et de nationalité helvétique a postulé pour un poste de journaliste à la télévision suisse.

Cette personne, musulmane pratiquante, porte le foulard. Et qui dit foulard, dit épouvantail à moineaux libres qui ne sauraient venir picorer des graines dans ce champ maculé d'obscurantisme, de crimes sordides, de pensées moyen-âgeuses terrifiantes. Evidemment, si ces beaux oiseaux tombaient raides morts dans ce champ, tués par on ne sait quel Dieu du Ciel vengeur et terrible à ses heures, on se dirait qu'ils ont été visés par des feux d'artifices et pourquoi pas des ondes gamma afin d'écarter une fois de plus l'hypothèse des plaies d'Egypte envoyées par Dieu himself.

Trêve de rire et d'humour noir, il faut se poser la question: quel(l)e journaliste en ce monde n'a pas de fortes convictions concernant l'existence ou la non-existence de Dieu? Quel(l)e journaliste athée n'usera pas de son point d'interrogation lors de l'interview d'un théologien, d'un prêtre ou d'un imam afin de conserver une neutralité et une impartialité parfaite dans le discours qu'il a entamé avec cette personne croyante alors que lui-même ou elle-même n'y croit pas personnellement? Un, une journaliste croyante a le même devoir de chercher à argumenter et à interroger le monde. On parle de jouer l'avocat du diable bien que l'on soit personnellement convaincu de la position inverse à celle que l'on donne à défendre.

Regarder l'habit et se faire le moine de l'interdit vestimentaire me donne froid dans le dos dans un pays qui se dit démocratique. Mais l'habit ne fait pas la parole et encore moins un bon ou un médiocre journaliste. Nous avons connu, certes pas en Suisse, des journalistes féminines qui pratiquaient un strip-tease lors du journal télévisé. Les oiseaux libres n'ont pas bronché et ne se sont pas révoltés contre l'indécence de la demoiselle et de ses responsables TV qui proposaient de la chair fraîche à la table du monde à l'heure où toute la petite famille se réunissaient pour regarder le télé-journal des horreurs. Etait-ce un strip-tease de révolte pour dire « Non à la guerre, au meurtre, aux violences, à la misère, aux viols subis par les femmes? ». Non. Pas du tout. C'était pour dire: « Venez chers fidèles de Play-Boy TV. On vous offre en live un petit spectacle à détourner tous les crimes planétaires que vous verrez d'ailleurs pour la énième fois sur votre petit écran sans vous posez de bonnes et saines questions. En vous proposant le show de notre journaliste sexy pour lutter contre l'ennui et pour votre délassement après le travail, notre but était d'offrir à vos consciences endormies une dose émotionnelle à vos pulsions par un spectacle des plus agréables et délassants à regarder ».

Entre le voile et le strip-tease d'une journaliste, un homme libre opterait pour le voile. Mais on peut se tromper d'homme libre. A vous, chère lectrice et lecteur, de savoir ce que vous regardez, entendez, et retenez lors d'un journal télévisé.

 

18:46 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (10)

01/12/2010

Gestion des blogs, une interrogation restée sans réponse convaincante

 

Ainsi donc, le blog de Sami Aldeeb est à nouveau à disposition des internautes après une journée de blocage, pour plainte (!?) d'une personne, décidée par le responsable de notre plate-forme blog.

Personne ne sait qui est cette personne et d'où est parti cette plainte si ce n'est que cette personne serait de sexe féminin (et musulmane?). On ne sait rien non plus du contenu de cette plainte ni à qui elle a été adressée exactement ni pour quel commentaire délictueux elle aurait été lancée. Apparemment, elle n'a pas été adressée à la justice genevoise mais plutôt à la Julie, donc un plainte non contraignante, juste un courriel pour s'insurger contre d'un contenu du blog de Mr Aldeeb. Pourtant son blog a été inaccessible et bloqué pour tous les internautes durant un jour de neige qui n'en avait pas encore assez fait pour perturber le trafic.

Bref, après avoir souligné en écriture rouge et en tête de la page d'accueil blog de la TdG que Mr Aldeeb était mis en quarantaine, le voilà qui revient tout auréolé d'un esprit de résistance supplémentaire face à ses contradicteurs qui auraient tenté de lui boucler la bouche. La personne énigmatique qui a posé le problème à la Julie et au blog de Sami Aldeeb a-t-elle retiré sa "plainte"? La modération des commentaires suffira-t-elle à rendre un peu de respect pour les personnes qui ne sont pas d'accord avec le discours de Mr Aldeeb? Apparemment, c'est déjà mal parti. "Pachakmachin", vu ailleurs sur un blog ami de Samy Aldeeb, je connais pas. Pachakmac a une identité et n'est pas dans la mouvance dure et extrémiste de l'islam (faux témoignage d'un certain Carlitos qui aime salir les musulmans et autres personnes qui ne lui reviennent pas). Le matraquage va continuer et ce blocage d'un jour de ce blog anti-musulman mis si bien en évidence par Mr Mabut comme d'un avion dont le vol aurait été annulé ou reporté me laisse le goût d'une certaine incompréhension. Quelle meilleure pub pour ce site! La voirie peut-elle dégager la neige tombée afin que l'on sache ce qui s'est réellement passé pour ce blog durant cette nuit et cette journée ou la jeune fille du parc des Bastions a joué à Gavroche en tirant ses boules de neige sur l'esprit de Calvin?...

En attendant une explication de Mr Mabut à tous les internautes, je vous souhaite à toutes et à tous une belle soirée au coin de la cheminée en espérant que les avions pourront bientôt redécoller. J'en ai un à prendre dans cinq jours. Je n'aimerais pas vraiment rester clouer au sol en la circonstance.

A part ça, restons optimiste et passons-nous ce magistral Sophie Hunger pour nous tenir chaud ce soir malgré toutes les attaques acides des gens qui à jamais ont déclaré Dieu hors-la-loi en compagnie de tous les croyants qui refusent absolument le pur marxisme, le pur matérialisme, le pur capitalisme comme réponse à notre humanité.

 

18:50 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (2)

05/10/2010

Les ratés de Google sont-ils volontaires?

 

Je ne voulais pas en faire un billet. Mais Google me pousse à le faire. Qui dirige dans ce moteur de recherche la hiérarchie des infos et des billets paraissant sur un sujet ou un autre? Qui est responsable de la censure ou du déclassement, voir de l'éradication pure et simple, d'une info ou d'un billet intégré dans le moteur de recherche?

Suite à mon dernier billet consacré au retour sur scène de Bertrand Cantat, celui-ci a, dans un premier temps, été ignoré du moteur de recherche. Puis, plusieurs heures plus tard, il a été référencé en première page « Tout » pour la Suisse. Ce matin, il a de nouveau disparu de la circulation. Mon billet est parti ailleurs... Il ne se trouve nulle part ni même sous la rubrique « Blog » suisse dernière 24 heures.

Y-a-t-il un responsable de Google qui saura me répondre sur ce mystère de l'apparition tardive puis de la disparition de mon billet dans ce moteur de recherche? Est-ce délibéré? Et si oui, pourra-t-on me donner une explication valable?

Merci à l'entreprise Google de me donner réponse, si réponse il y a...

 

08:39 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1)