30/04/2019

La solution Luc Ferry arrive pour le 1er Mai...

Emmanuel Macron craint pour son pouvoir. Il vient d'exiger une réponse "extrêmement ferme" contre les Blacks blocs et autres aventuriers de la solution violente afin de mettre un terme au mandat de ce président.

On ne peut s'empêcher de penser à ce que Luc Ferry avait préconisé durant une interview qui avait fait scandale: envoyer l'armée contre ces vandales et ces barbares.

Je refuse de jouer les oiseaux de malheur. Cependant, demain 1er Mai, il se pourrait effectivement que l'on se retrouve avec un bilan macabre avec des morts et des blessés en quantité.

Et dire qu'il suffisait à ce président de lancer, dans un premier temps, la mise en place révolutionnaire du référendum d'initiative citoyen ainsi que faire comme le Général de Gaulle: demander simplement, par référendum, si le peuple, dans sa majorité, lui accordait encore sa confiance...ou pas. Mais voilà, le Président Macron se croit bien au-dessus de ces pauvres Gilets jaunes qui eux peuvent faire de la GAV et même finir ensuite devant la justice pour un doigt d'honneur après avoir reçu une grenade jetée entre les jambes par un policier qui se sentait menacer alors qu'il n'y avait aucune menace envers lui et ses confrères.

Demain, une sacrée ambiance incendiaire dans Paris. Merci qui? Merci patron Macron.

https://www.boursorama.com/videos/actualites/macron-aurai...

 

Le 1er Mai, c'est d'abord la journée de 8 heures de travail

Fête des travailleurs. Une fête qui a des origines australiennes, américaines, et française.

https://www.agirenfrancais.com/fle/fete-du-travail-le-pre...

L'exigence numéro 1 exprimée par les milieux ouvriers, c'est la journée de 8 heures de travail. Et cela remonte à...1856 dans sa première forme.

On parle beaucoup aujourd'hui de l'égalité homme-femme au niveau salarial entre autre. Mais plus tellement de ces fameuses 8 heures de travail...qui ne sont pas toujours inscrites dans les conventions collectives de certaines professions. Entre autre, l'hôtellerie-restauration, puisque c'est mon domaine et que nos chers patrons ne gagnent toujours pas assez pour se permettre de ne faire travailler que 8 heures par jour leurs employé-e-s... Mais chut, le personnel de ce milieu a l'habitude de travailler plus pour nada sans jamais revendiquer des droits de salaire supplémentaire. Faut dire que le cuisinier ou l'employé de service ne manifeste jamais dans la rue sous la bannière de sa branche professionnelle. Avez-vous déjà vu votre bistrot préféré fermé pour cause de grève syndicale dans la branche? Non. Jamais. Bien sûr. Cette lutte n'intéresse personne...pas même les syndicats qui se battent très bien pour le bâtiment et les hôpitaux, par exemple. A titre personnel, quand vous allez au restaurant, vous voulez bien manger, si possible, et le reste vous vous en désintéressez complètement.

Et pourtant, c'est la seule branche en Suisse, avec l'agriculture, qui a zéro avantage et aucune compensation financière en cas de travail en soirée, les dimanche et jours fériés...et en cas d'heures supplémentaires grignotées jour après jour sur l'horaire parce que les clients arrivent parfois très tard et qu'il faut bien satisfaire leur petite et grande faim.

Bref. Tout ça pour vous dire que nous sommes parfois très éloignés des 40 heures de travail hebdomadaire dans cette branche spécifique de l'hôtellerie-restauration.

1856-2019, 163 ans se sont écoulés et nous n'avons toujours pas obtenu cette fameuse semaine de 40 heures. Plus grave, nos salaires sont parmi les plus bas toutes branches professionnelles confondues. Et surtout nous travaillons, dans certaines entreprises de la branche, pratiquement tous les week-ends et quasi tous les jours fériés, 1er mai compris. Et ne dites pas non plus que les patrons payent les jours fériés. Non seulement, il n'y a aucune compensation salariale en cas de travail durant ces jours mais en plus, la branche connaît l'exception la plus anormal qui soit. Dans mon canton, par exemple, le nombre de jours fériés officiels est de 9 jours par année. Hors la convention collective n'offre que 6 jours fériés par année pour l'hôtellerie-restauration...

Voilà. Si vous ne savez pas pourquoi les cuisiniers et les cuisinières ne sortent pas toute leur batterie de cuisine dans la rue en faisant grand bruit, c'est parce que, comme les femmes, nous avons développé des aptitudes au sacrifice et au silence à force de n'être jamais apprécié pour notre travail et d'être considéré comme des exploités du système. C'est normal. Nous travaillons dans l'ombre pour vos estomacs affamés criant famine chaque jour.

Sur ce, très bon 1er Mai 2019 à toutes et à tous. Les cuisiniers et cuisinières, qui ne sont rien pour notre cher Président français et pour les start-uppers et uppeuses qui ont des salaires tout autres, vont déposer l'Arbre de Mai devant les portes de l'Elysée.

 

29/04/2019

1er mai, putsch de l'armée française ou révolution citoyenne?

Le président Macron a bien des soucis à se faire pour le 1er mai.

Entre les diverses manifestations à Paris composées des traditionnels partis de gauche et syndicats, les Gilets Jaunes et les Black blocks s'associant et se mêlant aux traditionnels défilés, le major Patrick Nicolle appelle, dans une vidéo publiée sur Facebook, à une destitution du Président en demandant au peuple et aux militaires de se rendre devant l'Elysée en déposant armes et étendards. 

Ce major, futur candidat déclaré à la Présidentielle 2022, exige la fin immédiate du mandat présidentiel d'Emmanuel Macron. Le 1er Mai est, selon lui, le jour du bouleversement à Paris. 

Peut-on donner du crédit à ce rassemblement massif proposé par ce major? Doit-on l'assister dans ce combat non-violent qui offrirait, du moins provisoirement, les pleins pouvoirs à l'armée française? Combien de troupes loyalistes à Macron s'opposeront à ce major pour défendre la Présidence coûte que coûte?

Quoiqu'il en soit, le 1er Mai 2019 sera une date clef, voir ultime, pour le quinquennat d'Emmanuel Macron. Le Président a trop tiré sur la corde. Il risque bien de s'en repentir un jour ou l'autre. 

Cependant, comme pour toute démocratie, il n'est sans doute pas sain que ce soit l'armée qui fasse le ménage. Il aurait bien mieux valu qu'Emmanuel Macron, comme jadis le Général de Gaulle, se prête à la mise sur pied d'un référendum afin que le peuple choisisse entre sa politique actuelle ou son départ immédiat. C'est au peuple de choisir son président. L'armée n'est là qu'en soutien du peuple. A cause de l'entêtement du Président, nous risquons de voir la France dirigée quelques temps par les militaires. Ce qui n'est pas obligatoirement une bonne chose pour les libertés populaires et citoyennes.

Décidément, Emmanuel Macron aura fait tout faux depuis son élection... Puisse au moins que ce 1er Mai de tous les dangers ne vire pas au drame absolu avec des centaines de victimes de parts et autres et des morts un peu partout sur le territoire. Cela marquerait encore davantage cette faute originelle et fatale d'avoir tenté le tout pour le tout, de la part des milliardaires, afin de sauver, voir améliorer encore, l'ensemble de leurs privilèges financiers.

Circus Maximus aurait chanté cet empereur pyromane et mégalo qu'était  CLAVDIVS CAESAR AVGVSTVS GERMANICVS NERON.

 

 

28/04/2019

Emmanuel Macron faiseur d'ange d'une démocratie interdite

Il y a des sons interdits

dans ce monde maudit.

Il y a des maîtres et des esclaves,

des dominateurs et des soumis.

La vertu est complice du crime.

Le vice est l'allié de la beauté.

Il y a des cris interdits

dans ce monde maudit.

Tu crois que demain sera meilleur

mais demain pourrait bien être encore pire.

Tu crois que notre révolution sera justice

mais sans justice notre révolution avortera.

Nous ne faisons pas encore nombre.

Nous faisons trop exception.

 

Cet idéal que nous portons

dans nos ventres et nos têtes

n'a pas de permis d'avenir

pour venir au monde.

Cet idéal que nous nourrissons

dans nos sexes et nos coeurs

doit rester dans les limbes

d'un monde qui n'existera jamais.

 

Le grand faiseur d'ange

tricote et détricote.

Il épingle les uns

en les empêchant d'exister.

Il décore les autres

en les flattant pour leur soumission.

Le grand faiseur d'ange

provoque l'hémorragie interne

et la fièvre jaune se répand.

Le grand faiseur d'ange

fouille les entrailles de l'enfer

en faisant la chasse aux sorcières.

 

Ce sont elles et leurs chimères

qui livrent le monde

à l'anarchie

et c'est lui qui rétablit l'Ordre.

Ce sont elles et leurs chimères

qui sont possédées du démon

et lui le grand maître d'oeuvre

de Notre Dame de Paris.

Ce sont elles et leurs chimères

qui font le Mal

à la France.

et c'est lui qui dicte le Bien

à la France.

 

C'est la loi de la propagande,

la loi des riches et des pouvoirs,

la loi du grand faiseur d'ange

qui dicte sa vérité

à la France entière.

 

Et les gens écoutent la radio

et ne se sentent pas capables

d'avoir des ailes d'anges.

Et les gens écoutent la radio

et ne veulent pas être victimes

du grand faiseur d'anges.

 

1er Mai 2019.

Combien de gens dans la rue

avec leurs ailes d'anges

pour dire NON

au grand faiseur d'anges?

 

2019-04-28 13.25.18.png

 Rammstein

Pier Paolo Pasolini de notre temps.

 

20180928_165947.jpg

Notre-Dame des Anges

20180928_23143777.jpg

 

20190303_0943577.jpg

Sur la Passerelle de l'Utopie

 

20190428_141816.JPG

26/04/2019

Ne plus rien laisser derrière soi

Peut-être que la seule raison

d'exister sur cette Terre

c'est de se donner une bonne raison

de vivre à travers un idéal

qu'on refuserait de trahir

quelqu'en soit le prix à payer,

quelque soit la façon d'être considéré,

quelque soit le rejet qu'on inspire

ou l'admiration qu'on obtient en retour.

 

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !

(feat Maurice Carême)

 

Partir de rien

et arriver nulle part.

Est-ce que ça vaut la peine?

Partit de rien

et arriver au sommet

de soi-même,

cela vaut vraiment la peine,

la peine de souffrir,

la peine de subir la répression

au nom de la liberté,

au nom de l'idéal,

au nom des femmes et des hommes

qui rêvent d'un monde

qui fait danser le genre humain

plutôt que cette course à l'argent,

cette course folle de ces gens

qui n'ont que le goût de la compétition,

ce goût de marcher sur les autres

au nom de son bonheur personnel,

ce goût de sang

qui condamne les plus faibles,

les plus défavorisés, les moins instruits,

les plus fragilisés, les moins protégés,

les mutilés de notre Civilisation,

les abandonnés, les laisser-pour-compte.

 

Mon idéal est sans doute

une utopie de l'impossible.

Il franchit des frontières

que d'autres ne franchissent jamais.

Il s'égare sur des quais de gare

où des migrants se chauffent

autour d'un feu,

où des filles de joie tapinent,

ou des mendiants tendent la main

que je ne remplis pas toujours

d'une pièce de monnaie

et que je sens soudain clairement

que mon idéal impossible

est trop élevé

pour donner un peu

à tout le monde.

 

J'aimerais que tu me comprennes

mais je sais que je suis le seul

à me comprendre au fond de mon âme.

Je sais que parfois

j'aimerais renoncer

à porter le combat

et que d'autres devraient aussi

le faire à ma place

parce que je m'épuise,

parce que je me marginalise

chaque jour un peu plus.

 

Moi aussi je rêve

d'un hôtel douillet

avec vue sur une plage paradisiaque.

Moi aussi j'aime le luxe

et ses voluptés éphémères

mais voilà

je suis enfant de la révolution

et la rue m'appelle.

 

1er Mai 2019.

Dernière chance de faire la révolution.

Dernière chance.

 

Après je deviendrai

un peu plus vieux,

un peu plus con,

un peu plus gaga.

Et la mort viendra

me prendre un jour ou l'autre.

 

Alors restons tous et toutes

Debout ce 1er Mai 2019

en croyant à cet idéal démocratique

qui nous unit et nous réunit

malgré toutes nos différences.

 

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !