05/01/2021

Les nouveaux hérétiques

Il fut un temps où l'on décapitait, ou brûlait, les gens qui avaient une Foi déviante du canon officiel ou qui n'avait tout simplement pas de Foi.

Sorciers et sorcières passaient ainsi entre les fourches diaboliques de la secte dominante et étaient condamné-e-s à brûler en enfer.

Modernité aidant, notre planète à globaliser le savoir métaphysique et cette fois il faut s'en remettre au miracle pharmaceutique pour être un bon croyant ou une sainte dévouée à l'Eglise de BioNtech-Pfizer, Astrazeneca ou Moderna, les autres puits de lumière de la Science arriveront peu à peu dans le temps et nous pourrons nous remettre à d'autres acteurs évangélistes dont Pasteur, le bien nommé.

Quand nous ne seront plus que des poulets consentants prêts à tout accepter pour pouvoir garder notre travail, avoir du lien social, et voyager, le nouveau dieu aura gagné sur toute la ligne et nous devrons prier l'une ou au l'autre de nos chères églises pharmaceutiques, en rémission de nos péchés d'orgueil et d'ignorance, pour espérer obtenir enfin le si mal nommé "passeport vert" cher déjà à Israël. En ce XXIème siècle, notre terre promise n'est donc plus le passeport pour le Ciel de Yahvé avec l'obligation de nous convertir et devenir Témoin de Jéhovah, par exemple, pour obtenir la Grâce divine. Non. Notre nouvelle terre promise passe par quelques gros laboratoires spécialistes en chimie moléculaire et autre ARN messager pratiquant la profession de foi en leur science et jouant au bon berger tout en lorgnant sur les mirobolants bénéfices qui tomberont dans leurs mains bénies par la Bonté de Dieu comme quand la sainte Eglise catholique, apostolique et romaine faisait l'aumône auprès des fidèles du monde entier pour entasser son immense fortune dans les coffres-forts de la Banque du Vatican...

La nouvelle eau bénite nous sera donc imposée de force mais soi-disant gratuitement (comme quand Facebook vous offre sa plate-forme gratuitement en vous piquant toutes vos données personnelles pour les revendre aux annonceurs). Pour accéder au Graal en 2021, ce sera merveilleux. Pas un sous à débourser. Sauf que les Etats, donc nos impôts, ont déjà fait le job au début de la pandémie en donnant des dizaines de milliards de dollars à fonds perdus pour aider à la découverte du sérum de la Vérité covidienne et donneront, en bout de chaîne, encore et encore aux grands prêtes scientifiques pour asseoir et renforcer l'Autorité planétaire de la nouvelle et sainte Eglise de la Seringue. Ceci n'est pas un miracle, titrait "Le Temps". Non. C'est beaucoup plus fort. C'est juste une gigantesque manipulation des foules pour qu'elle adhère de gré ou de force à la nouvelle Loi divine créée de toute pièce par des hommes d'affaires adoubés par Wall Street.

Parce que la Vérité, Israël en fait la démonstration visuelle effroyable et mondiale, passe désormais par l'obligation de se vacciner pour avoir le droit de vivre sur cette planète. Un simple virus qui ne tue - triste bien sûr - radicalement et à très haute densité qu'après  avoir passé l'âge vénérable de 85 ans révolu, condamne l'Humanité à être la proie facile de quelques laboratoires pharmaceutiques.

C'est révoltant. Nous ne sommes plus que des cobayes qui n'auront bientôt plus aucune liberté individuelle autres que celles de nous soumettre aux nouvelles volontés de nos bons dirigeants. Nos revenus sont déjà entièrement disséqués et fouillés par nos cartes magnétiques; les états, manipulés par les puissants lobbies, savent tout de nos habitudes, de nos dépenses, de nos vices, de nos vertus, et, maintenant, comme de braves animaux de laboratoire, notre santé est soumise au totalitarisme des big pharma. Nous irons donc régulièrement faire un rappel de la thérapie génique qu'on veut nous imposer et le vaccin administré sera l'alpha et l'omega pour obtenir le droit de survivre sur la planète Terre.

Prisonniers de cette cage aux folles, les hérétiques seront conspués et on leur crachera au visage. Au bout du parcours, ils porteront la corona de espinas. Le peuple enragé, manipulé par l'Empereur des Pharma, rempli de haine face à ces réfractaires, trouveront leurs soldats romains (la police des frontières, les patrons, les sécuritas, le I-phone et autre Galaxy); leurs Juda (les délateurs) qui dénonceront les hérétiques; leur Ponce Pilate qui s'en lavera les mains (la Justice).

Seuls sur leur chemin de croix, les hérétiques finiront comme des pestiférés bannis de la terre promise, réduits à la misère et à l'exclusion, rejetés de toutes et de tous.

Est-ce bien ce à quoi la société nous prépare?

Si oui. Alors je ferai partie des hérétiques.

La vérité est ailleurs.