02/04/2021

La solitude de Patrick Juvet

 

Sous les plumes de ton duvet

batifolaient les corps en feu

de nos années disco.

 

Où sont passées les femmes,

Patrick?

Les femmes qui se pâment,

les femmes qui s'enflamment,

les femmes qui meurent de lassitude

après avoir pris de l'altitude?

 

La solitude a eu ta peau

comme elle prendra la peau

de tous les hypersensibles

ne supportant plus l'isolement forcé.

 

C'est comme un cri d'amour,

un cri d'urgence lancé à nos autorités,

ton dernier chant d'amour, Patrick.

 

Tu faisais partie de nos nuits folles

même si beaucoup, par jalousie, te prenaient

pour une grande folle efféminée.

 

Tu faisais le job

comme ils disent aujourd'hui

quand ils parlent des stars confirmées.

Je t'avais vu une fois

dans une disco de ma ville

il y a si longtemps de ça.

Tout le monde disait: c'est Patrick Juvet!

Tu faisais partie de nos vies

mais nous on te laissait tranquille

boire et vivre comme nous

en t'amusant sur la piste de danse.

 

On dansera encore pour toi, Patrick.

Et bon voyage au paradis disco.

C'était la Musica avec toi.