12/04/2021

Tariq Ramadan, traître à l'Occident qui l'a choyé

L'islam est-elle une religion d'amour exclusivement tournée vers la conquête et la victoire finale des musulmanes et musulmans?

Avec Tariq Ramadan, il devient urgent de se poser la question en toute bonne foi sans être pour cela islamophobe. Le prédicateur ayant jeté son masque et sa duplicité en enfer, il faut se rendre à l'évidence. De trop nombreux musulmans et musulmanes exerçant leur foi au plus près du Coran et de la tradition coranique sont définitivement ennemis de toute autre forme de croyance, de religion, et surtout ils et elles s'opposent, avec toutes les formes de lutte y compris le mensonge le plus éhonté et la violence, à l'existence de gouvernements laïques.

Comment un homme reconnu violent dans ses rapports à la sexualité peut-il encore fasciner tant de femmes musulmanes soumises aux pratiques horribles du prédicateur, pratiques tenant plus du viol que de la séduction et de jeux sexuels consentis par ses partenaires? Comment sa propre épouse peut-elle encore le soutenir? N'y a-t-il pas là, sous-jacent, une vision foncièrement perverse de l'homme à travers l'islam et une acceptation insensée de certaines femmes de la "punition" des femmes quand elles veulent séduire, même sans penser directement à une relation sexuelle, un homme marié? N'y a-t-il pas aussi, malgré tout ce que veulent en dire certaines féministes aveugles, une obligation et une acception pleine et entière de la femme au statut inférieur à l'homme dans certaines communautés islamiques?

Ce qui se passe en Turquie sous Erdogan est tout-à-fait révélateur de cette résurgence d'un islam archaïque, dominateur, méprisant envers l'Occident et les autres courants de pensée démocratiques ou religieux à travers la planète.

Si c'est pour se venger de la colonisation de l'Occident, l'excuse est mauvaise et non valide. Les Arabes, et donc des musulmans, ont été des esclavagistes féroces et intraitables bien avant les Occidentaux. Et certains le sont encore aujourd'hui dans certains royaumes musulmans. On le voit aussi, par exemple, comment sont et ont été traités les migrants et migrantes en Libye sous Kadhafi et même aujourd'hui où ces personnes sont maltraitées et bafouées dans leurs droits humains. Donc l'excuse d'une vengeance anticoloniale pour rendre la fierté aux peuples musulmans n'est pas acceptable. Elle est déplorable et sans fondement. D'ailleurs bien des musulmans et musulmanes victimes de sévices ont recours aujourd'hui à la justice occidentale pour obtenir réparation. Les femmes ayant dénoncé les agissements de Tariq Ramadan étant des musulmanes qui n'auraient jamais été défendues sous un régime aux lois intégristes nées d'un islam rigoriste...

Avec Tariq Ramadan on touche au sommet de la trahison. Cet Occident qui a fait confiance à l'homme providentiel pour amener soeurs musulmanes et frères musulmans vers plus d'intégration et de respect des lois laïques peut se sentir bafouer et humilier par frère Tariq, l'ex chouchou des médias et des milieux intellectuels.

Il faut le dire franchement. Tariq Ramadan n'a plus sa place en Occident tant il l'a trahi et s'est servi de lui pour une cause indéfendable. Quand un espion est démasqué, le pays victime de la trahison l'extrade immédiatement dans le pays et le régime pour lequel il travaillait quand il n'est pas condamné à une longue peine de prison pour haute trahison envers le pays. Tariq Ramadan est un membre de l'intelligence service d'un islam rétrograde, prêt à tous les coups, y compris le terrorisme, pour abattre nos lois, nos libertés, notre façon de vivre et de penser. Il n'a plus sa place chez nous parce qu'en plus, au contraire d'un jeune musulman à qui on aurait lavé le cerveau pour commettre des actes de terreur, il n'a pas l'excuse de la naïveté et de la jeunesse. Il est le maître conférencier, l'homme qui a influencé et influence encore des centaines de milliers de femmes et d'hommes de confession musulmane, l'homme pour qui l'Occident a eu les yeux de Chimène, le gourou réformateur qui voulait montrer la beauté d'un islam résolument tourné vers l'avenir et la laïcité partagée avec les "soeurs et les frères laïques venant d'autres horizons et d'autres convictions". Hors, ce n'était qu'une immense fumisterie, qu'un jeu théâtral et grotesque visant à déstabiliser l'Occident au nom d'un islam tout-puissant devant au final écraser les infidèles sur le long terme.

Vouloir lui accorder encore une place parmi nous est une erreur impardonnable. L'homme ne changera jamais. Au contraire, aujourd'hui il assume sa position et continue à narguer nos lois, notre manière d'être et de penser. Au lieu d'admettre ses erreurs, il les glorifie. Au lieu de reconnaître ses fautes envers les femmes qu'il a bafoué, il se fait soutenir par d'autres femmes et des hommes qui jouissent du mal qu'il a fait subir à ces femmes non consentantes de mauvais traitements.

Vouloir défendre frère Tariq n'est plus acceptable. Cet homme devrait être condamné pour haute trahison et tentative sournoise de renversement de la démocratie dans le but d'installer une dictature islamiste avec atteinte à la paix civile entre communautés. Il devrait être expulsé vers l'Egypte ou tout autre pays islamique dont il détient la nationalité. Il n'a plus sa place en Occident. Et peut-être ne trouvera-t-il même pas sa place en Egypte sous le régime militaire d'al-Sissi qui a lui-même fait chasser les Frères Musulmans du pouvoir.

Tariq Ramadan s'est servi de nos lois pour exercer son influence. Il se sert toujours de celles-ci pour continuer son travail de sape de nos valeurs et de nos institutions démocratiques. Comment prendre encore sa défense et le garder parmi nous puisqu'il ne veut pas faire partie de "nous" cet Occident si haïssable et méprisable à ses yeux?

https://www.letemps.ch/opinions/tariq-ramadan-leve-voile

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=jqgX5CZG2Ps

cette chanson est à consulter sur you tube parce que je ne peux définitivement pas l'inviter sur mon blog tant elle dirige sa haine exclusivement contre nous, les peuples d'Occident, les Blancs, qui devraient se sentir coupables de tous les maux de la Terre, de la dévastation de la planète, du pillage des richesses.

"La fraternité et la diversité seront seuls garants de notre sécurité"

Oui. Mais pas sous le joug exclusif d'un islam rétrograde chargé de trier entre les élu-e-s d'Allah et les mécréants.

Texte de Tariq Ramadan posé sous la chanson:

"Qu'est-ce que vous croyez ?

Je dédie ce premier texte mis en musique à toutes les femmes et à tous les hommes qui ont subi la colonisation à travers le monde. 

Aux migrants qui cherchent à échapper à la misère et qui finissent enfermés, criminalisés et dont des milliers meurent, noyés dans les eaux de la mer ou déshydratés dans les chaleurs du désert. À tous ceux qui se sont engagés à leurs côtés et qui refusent leur déshumanisation silencieuse."

Oui, frère Tariq, on peut te suivre dans ce besoin de justice et d'égalité mais non, on ne peut pas te suivre dans tes accusations gratuites et toujours à sens unique envers l'Occident, tes dérives sectaires, ta haine violente des femmes qui sont séduites par ton discours, ta beauté physique, et qui se donnent à toi provoquant ton adultère et te rendant fou, criminel, violeur, et injustes envers elles.

"Aux femmes et aux hommes qui, au Sud comme au Nord, à l'Est comme à l'Ouest, se battent pour la justice, la dignité et l'égalité et espèrent, pour aujourd'hui et pour demain, des sociétés humaines et fraternelles, accueillant la diversité, et célébrant notre commune humanité. C'est ensemble que nous devons résister à ceux qui répandent l'exploitation, la guerre et la mort : telle est l'exigence de notre espérance d'unité et de paix."

Oui, frère Tariq. Ton discours est parfois beau et noble sauf qu'il n'est plus vraiment crédible depuis que tu as agressé des femmes et que tu as renié leur souffrance devant les Tribunaux occidentaux. On aurait pu encore te croire si tu avais accepté d'être condamné pour tes déviances et tes vices honteux, cette façon de traiter la femme plus bas que terre et de la réduire à une proie sexuelle sans aucun consentement, sans aucune volupté de faire de l'acte d'amour un moment de joie et d'extase pour elles. Au contraire, tu as fait de ces femmes, de ces amantes potentielles, l'objet d'une punition divine sous ta toute-puissance de mâle dominant instruit à un islam d'un autre temps et contraire à nos valeurs laïques d'égalité et de liberté entre femmes et hommes.

Pense à ce que je t'écris si tu veux garder ta place parmi nous et accepte de te repentir au lieu de continuer à mentir face à ces femmes victimes de ta sexualité mal orientée et dévoyée par des croyances machistes d'un autre temps. Après, nous pourrons peut-être t'inviter à nouveau au village occidental pour un match de foot fraternel.