10/05/2021

Vivement les arnaques sanitaires de l'été 2021

Quelle foire d'empoigne s'annonce pour cet été 2021!

A votre bon coeur M'sieur Dame. On verra de tout. Des âges différents pour les enfants testés obligatoirement au PCR avant de franchir toute frontière; des vaccins insuffisants à l'entrée de certains pays qu'il faudra doubler d'un test PCR à l'aller et au retour avec les sommes conséquentes à débourser; des soudaines flambées du virus qui verront se fermer bars, restaurants, lieux de détente, et discothèques au nez et à la barbe de touristes frustrés; des amendes salées pour celles et ceux qui ne seront pas en règles; des falsifications de documents des tests covid et de vaccins covid proliférant partout et semant encore davantage de zizanie; des états policiers qui courront après les fraudeurs et les arnaqueurs; des médecins peu scrupuleux faisant copain-copain avec leur clientèle moyennant quelques jolis dessous de table pour le financement du jacuzzi et de la villa, ce luxe supplémentaire et bienvenu valant bien un petit coup de pouce de falsification sanitaire pour leurs potes; des Etats qui se livreront à la guerre des tranchées sur la reconnaissance réciproque des vaccins. Et sans doute d'autres joyeusetés toutes plus absurdes les unes que les autres à lire dans vos quotidiens préférés de l'été prochain. 

On s'attend de plus à l'alarme au virus indien, des rentrées massives de gens affolés par la fermeture stricte de certaines frontières envisagée par des Etats paniqués voyant que la vaccination est peu efficace face aux satanés variants du Continent Indien. Les Chinois cherchant même à fermer la frontière au sommet de l'Everrest quitte, sans doute, à faire basculer dans le vide quelques sherpas himalayens originaires du Népal. Nous ne sommes plus à quelques meurtres et violences sanitaires près, n'est-ce pas? Pourvu que le pays soit défendu contre le virus.

Détendez-vous cher ami-e-s lecteurs et lectrices. Le mieux serait de quitter quelques années votre maison, votre travail, vos amis, voir même votre famille, et de vivre seul dans votre petite cabane au Canada. Au fin fond de la grande forêt, les ours, les saumons, les plantes, les arbres, vous tiendront compagnie et ne vous feront aucun reproche si par hasard vous amener le covid-19 dans vos bagages d'être humain désocialisé. Tout se passera à la cool. Vous n'aurez pas à présenter un test PCR à Monsieur Ours ni un certificat de vaccination à Madame Saumon. Vous vivrez en symbiose avec les éléments, vous ne serez plus un pestiféré et un traître à la nation pour non collaboration à la grande expérience vaccinale planétaire. Vous ferez partie de la faune et de la flore en sachant qu'au moins là aucun flic, aucune surveillance, aucune personne ne vous signifiera de garder vos distances avec vos congénères humains.

Il suffit que mon patron me jette à la rue pour refus à la vaccination et je crois que mon non-avenir est tout tracé. Vivre quelques temps et mourir au milieu de la nature avec quelques animaux et les grands espaces de liberté. Une fin plus heureuse en tout cas que de rester dans ce monde de cinglés et de dégénérés qui part en sucette.

 

Après toi, le déluge me désarme

Savoir que tu t'en vas

pour penser à ton avenir

c'est comme me dire

que tu me quittes

parce que je n'ai plus d'avenir.

 

Tu peux me dire que je suis trop vieux

pour fonder notre famille.

Tu peux me dire que je suis trop pauvre

pour offrir notre sécurité.

Tu peux tout me dire

sauf me dire que notre amour

n'a pas été assez beau et lumineux

pour résister à notre destruction.

 

Vivre sans ton amour

c'est enlever ma respiration.

Vivre sans ton amour

c'est tuer mon inspiration.

Vivre sans ton amour

ce n'est plus vivre.

C'est déjà mourir

et envisager la fin du bal.

C'est juste continuer la route

comme un navire à la dérive

finissant sa longue traversée

sur les récifs d'un île déserte.

 

Je suis fatigué de l'amour,

fatigué de la vie,

fatigué de ce monde

qui s'enfonce tête  baissée

dans la haute technologie

sans aucune philosophie

autre que consommer

pour se sentir exister

fermant toutes les portes

aux poètes romantiques

perdus en ce monde d'algorithmes.

 

Je t'imagine chercher l'amour

et donner tes sourires

à celui qui te redonne espoir,

à celui qui sortira son porte-feuille

pour éponger tes factures

et t'offrir un nouveau départ

vers un avenir possible,

une ouverture pour ton coeur,

un beau mariage, un enfant,

ton idéal.

 

J'attends ton téléphone

chaque jour.

J'attends ton message

chaque nuit.

J'attends ta voix

venir parler à mon oreille

et ton visage se poser

sur mon épaule

après l'amour.

 

Je déambule comme un fantôme

qui n'a plus de corps,

un spectre nocturne

frappé de plein fouet

par la locomotive d'un TGV.

Accident de personne

sans personne sur la voie ferrée.

Accident de personne

sans mort de personne à déplorer.

Juste un homme dans sa maison

qui a perdu toute sa raison.

Juste un homme sans horizon

qui s'est construit

les murs de sa prison.

Juste un homme

qui va et qui vient

sans savoir où il va.

 

Est-ce que l'amour

est toujours sans issue de secours?

Est-ce que l'amour

frappe toujours les grands brûlés

comme la foudre s'abat sur un chêne?

Est-ce que l'amour

sans ton érotisme et ta tendresse

ne peut devenir que folie et détresse?