12/05/2021

Les mois galère vont continuer...pour certains

Contents qui disent.

A voir. Pour certains restaurateurs c'est presque un retour à une situation normale pour le début du mois de juin. Services en terrasse avec consommations et repas sans masque obligatoire. En cas de pluie ou de froid, service à l'intérieur mais avec masques obligatoires pour tout le monde, personnel et clients.

Il ne faut pas être trop futé pour comprendre qu'il y aura une énorme distorsion de concurrence entre restaurants avec terrasses et les autres, sans terrasse. Le soleil et les chaleur estivales sont déjà un gros handicap pour les restaurants sans terrasse en situation normale. Mais avec la décision du Conseil fédéral, c'est la Bérézina pour tous les restaurants qui vont rouvrir mais qui n'ont pas de terrasse.

Comme client ou cliente, et vous le savez toutes et tous, vous allez avoir le réflexe automatique de consommer un maximum en terrasse pour éviter la grosse contrainte du masque obligatoire à l'intérieur entre deux gorgées de bière ou deux bouchées de spaghetti. En une phrase, les bistrots sans terrasse seront désertés sauf en cas de grosse pluie et de gros froid.

J'en connais déjà, parmi les patrons, qui tentent de faire une proposition très indécente à leurs employé-e-s. Soit une fermeture du bistrot jusqu'en septembre avec les trois mois d'été sans solde sur base volontaire. Comme si dans la branche, nous, les employé-e-s pouvions survivre à trois mois sans salaire!

Merci Berne. Merci, chers patrons qui osez ce genre de proposition indécente. Nous, employé-e-s, avons déjà largement donné à la pandémie et à la population par notre sacrifice de rester à la maison.

Si vous ne voulez pas ouvrir vos bistrots, chers patrons, ils ne vous restent qu'à nous licencier dans les règles de l'art et à nous verser nos salaires, bistrots ouverts ou non. Point barre.

Où alors demander à Mère Patrie de vous octroyer un droit de fermeture prolongé exceptionnel de trois mois pour impossibilité d'exploiter correctement votre commerce et réaliser un chiffre d'affaire correct.

 

 

Les commentaires sont fermés.