29/05/2021

MPT et répression policière

J'aime pas la loi

quand elle se met au service

des plus puissants.

 

J'aime pas la loi

quand elle empêche la vérité

de triompher du mensonge et de l'hypocrisie.

 

J'aime pas la loi

quand elle surveille strictement le pauvre

et accorde toute liberté aux plus riches.

 

J'aime pas la loi

quand elle fait du faible un terroriste

et du puissant un milliardaire gentilhomme.

 

J'aime pas la loi

quand elle pointe sur le failli

son regard d'airain implacable

tout en faisant les yeux doux

aux patrons exploiteurs

sans scrupule et sans coeur.

 

J'aime pas la loi

quand elle écoute les avocats des riches

pour mieux les absoudre de leurs forfaits

et dénigre la défense du plus pauvre

pour mieux le juger et le condamner à perpétuité.

 

J'aime pas la loi

quand elle prétend protéger le citoyen et la citoyenne

et qu'elle protège en même temps

la défense d'intérêts économiques

abusant et exploitant honteusement les peuples.

 

Finalement j'aime pas la loi

donnant plus de pouvoir à la répression policière

tandis que la police défend en priorité

l'intérêt des plus riches au détriment des plus pauvres.

 

L'assignation à résidence n'est pas une prévention.

C'est une répression sévère et une restriction grave à la liberté de circuler

qui doit être réservée à une décision de justice.

 

La police n'est pas habilitée à décider sans l'aval d'un juge

et prendre des décision attentant directement à la liberté des personnes.

 

#JeNeSuisPasUnTerroriste

 

Défendre son pays contre des actes terroristes

c'est d'abord se protéger mutuellement

et aider les plus faibles ou les plus défavorisés à se sentir bien

au sein de notre société.

 

Les actes terroristes sont d'abord générés par nos propres injustices

avant de l'être par des radicalisations religieuses ou des idéologies malsaines.

 

NON à la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT).

https://www.letemps.ch/suisse/avocats-genevois-deposent-u...

 

Les commentaires sont fermés.