04/06/2021

Lucie Lucas, le romantisme à fleur de peau

Même si notre combat est perdue d'avance,

dans la gadoue, ensemble, toi et moi,

nous sauterons sur les trains d'urgence

en apprenant la main hors-la-loi

à nos doux enfants.

 

Il n'y a de justice

que si tous et toutes ensemble

nous servons l'égalité et la liberté.

Il n'y a de paix

que si toutes et tous ensemble

nous haïssons les haines et les guerres.

Il n'y a d'amour

que si l'amour va de pays en pays,

de collines en collines,

de cascades en cascades,

de montagnes en montagnes,

de villes en villes,

de villages en villages,

de forêts en forêts,

de lacs en lacs,

de continent en continent,

d'océan en océan,

de prairies en prairies.

 

à toi Lucie Lucas

 

https://www.instagram.com/p/CPnaYirDj7L/?utm_source=ig_em...

https://www.lematin.ch/story/lucie-lucas-apparait-complet...

 

 

 

20210604_094740000000.jpg

 

 

20210604_0947400000000.jpg

 

 

20210604_100022222.jpg

 

Appel à la grève militaire, punissable?

Ne pas remplir ses devoirs de citoyen-ne et appeler le peuple à en faire de même fait tomber automatiquement les personnes concernées dans la délinquance suite au nom respect de la loi.

A ce titre, tout objecteur de conscience, tout anarchiste, tout rebelle, se trouve avec une épée de Damoclès sur sa tête. Il sait parfaitement qu'à chaque instant les forces de l'ordre peuvent intervenir à son domicile suite à une décision de justice.

Le devoir de proportionnalité est alors exigé par la loi et le ou la juge doit en tenir compte avant de prendre une décision dommageable en terme de vie privée pour les personnes visées par une telle démarche judiciaire. 

Car une fouille domiciliaire au petit matin, une perquisition et un interrogatoire peuvent être considérés comme extrêmement violent pour la personne subissant une telle procédure. C'est un viol de la vie privée autorisée par la loi pour raison de danger imminent (acte terroriste en préparation) ou d'exigences de preuves à trouver au domicile et dans les ordinateurs et téléphones des personnes permettant de confondre ces mêmes personnes au sujet des infractions présumées réelles que le Ministère publique de la Confédération recherche afin d'arrêter les présumé-e-s coupables.

Appeler à la grève militaire et au non paiement de la taxe militaire est-il punissable alors même que que tout système organisé mis en cause par des militant-e-s anarchistes est justement à la base même de leur combat citoyen? A ce titre, les dictatures arrêtent de façon arbitraire, torturent, déportent, et exécutent les opposants et opposantes au régime.

Faire la grève militaire a été le lot de tous les objecteurs de conscience qui ont été jadis condamné à de la prison ferme (objecteurs politiques) ou en semi-détention (objecteur de conscience) avant que le peuple helvétique refuse cette punition et préfère l'astreinte à un service civil pour ceux qui refusaient de servir sous les armes.

Appeler à la désobéissance civile, comme le préconisent les grévistes du climat, est à ce titre condamnable par la loi.  Et cela dérange fortement notre système politique helvétique bien rôdé qui ne connait pas, pour le moment, les débordements de la France, par exemple. Si le Ministère public a ordonné cette perquisition au domicile de trois jeunes militants, c'est qu'il y a un signal très clair derrière tout cela. Berne ne veut pas qu'une mise en cause de l'ordre établi par la désobéissance civile devienne de plus en plus désirable auprès d'une jeunesse romantique qui rêve en vert et en sauvetage de la planète.

Il s'agirait alors d'intimider cette jeunesse un peu trop idéaliste et plus encore activiste par ses actes de désobéissance civile et on voudrait lui signifier qu'elle ne doit pas enfreindre les lois édictées par les élu-e-s sous la Coupole fédérale. En quelque sorte, on voudrait, du côté de Berne, qu'aucun contre-pouvoir émanant directement de la société civile ne soit toléré dans notre pays. Il aurait donc été jugé utile, du côté du Ministère public de la Confédération, d'autoriser une perquisition chez ces personnes afin d'envoyer un signal fort à la jeunesse rebelle. 

En attendant, sans les objecteurs de conscience, le peuple n'aurait jamais voté pour la mise en place d'un service civil. Et sans les anarchistes et les mouvements progressistes, des causes aussi importantes que l'égalité homme-femme, la fin de l'esclavage et de la discrimination entre "races",  les droits humains et du travail, n'auraient jamais été défendues par le camp aristocratique puis bourgeois au pouvoir. Il a fallu des révolutions radicales et des anarchistes pour changer les vies des générations futures.

Sans anarchistes, pas de futur pour la démocratie et la liberté des peuples.

En cela, la grève militaire mise en avant par les activistes pour défendre le climat est une arme comme une autre pour sensibiliser l'opinion publique au danger que nous courrons tous et toutes.

Si la justice fédérale a le droit de perquisition contre nos jeunes romantiques éperdus d'amour envers la biodiversité, il serait vraiment important que la police soit toujours soumis à l'aval de la justice avant de se permettre une perquisition au domicile des personnes surprises au saut du lit. Sinon, avec la nouvelle loi contre "le terrorisme" nous risquons bien de perdre un peu plus de nos libertés citoyennes...et de devoir craindre le pire avec des policiers et policières débarquant à l'aurore dans notre plumard et nous invitant à nous habiller illico presto tout en pénétrant de force dans les méandres de notre intimité numérique...

Voulons-nous vraiment de ça sous prétexte d'aider notre pays à combattre le terrorisme?