24/06/2021

Rester au pays durant les vacances

Le vaccin ne rend pas solidaire. Il rend plus égoïste voir suicidaire...pour le pays.

Les gens qui partent vont affronter puis rapporter au pays, pour une partie d'entre eux, le variant Delta du coronavirus qui sévit désormais un peu partout sur la planète.

Vous voulez contenir la flambée du coronavirus? Vous voulez contribuer à un automne puis un hiver sans restrictions sociales trop importantes ni fermetures imposées par la Confédération qui toucheront des centaines de milliers de salarié-e-s et petits entrepreneurs et entrepreneuses déjà très impacté-e-s sur le plan économique? Vous tenez réellement à protéger les autres d'une contamination? Ne pensez pas prioritairement vaccin pour vous évader du pays. Pensez sécurité pour vos proches, vos ami-e-s, vos relations. Le vaccin ne rend ni invulnérable à la maladie ni n'empêche une contamination à des tiers. Il est un ersatz de sécurité et il participe à l'insouciance du peuple, sa déresponsabilisation envers les gestes barrière et les attitudes. Peut-être même qu'il permet au virus de trouver de nouveaux chemins et de futures mutations plus virulentes et dangereuses. Nous ne savons pas tout ni sur lui ni sur le virus. Les scientifiques, et surtout les pharmas, qui ont en fait une panacée universelle et une propagande éhontée dans la lutte contre la covid19, ne savent pas forcément ce qu'ils font. Pourra-t-on leur pardonner un jour si les conséquences de la vaccination sont plus terrifiantes à moyen et long terme?

Vacciner les personnes vulnérables et très âgées, oui, sans doute, pour leur donner une plus grande chance de survivre en cas de contamination. Mais exiger de la population totale, y compris de notre jeunesse, qu'elle s'expose à la piqûre et s'impose le vaccin, c'est peut-être une aberration, voir une abomination que nous paieront très cher à moyen terme.

"Dans le doute, abstiens-toi". Cette expression très ancienne remonte à Pythagore voir Zarathoustra. Par contre, en ce qui concerne les voyages, il n'y a pas de doute possible. Ils sont facteur aggravant et exponentiel de la contamination. Donc ne doutez pas et abstenez-vous de quitter le pays. Vous serez des patriotes qui ferez profiter l'économie locale et touristique. Vous serez des vrai-e-s protecteurs et protectrices de la santé et de la sécurité du pays. Et des héros invisibles de la nation.

Sauf urgence familiale ou amoureuse qui ne peut attendre et être remis à plus tard, il n'est pas du tout recommandé de voyager cet été en dehors de notre pays.

Berne devrait plutôt insister sur cette façon prioritaire de communiquer que sur la vaccination à n'importe quel prix et pour tout le monde.

Personne ne connaît les astuces de cette nouvelle maladie. Elle monte et elle descend, change de régions et de continents, fait la nique aux pays qui ont déjà beaucoup vacciné. Ce virus surmonte les savoirs et le génie de nos scientifiques pour se propager et nous atteindre sans crier gare. Il ne s'arrête pas à la prochaine station de métro ni aux frontières et profitent à fond de nos déplacements. La vigilance est notre meilleure arme en attendant que, comme pour les autres pestes, le virus disparaitra un jour ou l'autre et nous fichera la paix...peut-être.

A lire aussi avec d'autres yeux que la Confédération et les médias officiels:

https://mfmeuron.blog.tdg.ch/archive/2021/06/20/que-desir...

 

 

Les commentaires sont fermés.