15/07/2021

Camille, une vie d'effacement

 

 

20210713_073701.jpg

Camille Claudel, à l'âge de 14 ans

 

20210713_0737011111111.jpg

 

 

20210713_07370111111111111.jpg

 

 

20210713_073701111.jpg

 

 

20210713_0743122.jpg

 

 

20210713_074312.jpg

 

 

20210713_074116.jpg

 

 

20210712_233853.jpg

Camille Claudel, oeuvre perdue ou imitation-hommage à l'artiste

(dans un prochain blog au cours du mois d'août)

 

20210712_233853333.jpg

Femme en jaune, la femme trompée, bafouée, l'obsession de Camille.

 

20210712_233853333333333.jpg

"C'est une fillette aux traits énergiques et frêles,

au front volontaire et qui regarde le ciel

avec des yeux pleins d'une extraordinaire ferveur."

Mathias Morhardt

20210712_2338533333.jpg

L'Incendie psychiatrique, les portes de l'enfer pour Camille

 

20210712_2338533333333333333333.jpg

La disparition sous l'ombre tutélaire d'Auguste Rodin

 

20210712_233853333333333333333333.jpg

 

 

20210712_23385333333333333333333.jpg

La destruction

 

 

20210712_233853333333333333.jpg

 

 

20210712_2338533333333333333.jpg

Les délires paranoïaques

 

 

On ne roulera plus sans vaccination

Il faut un permis de conduire pour conduire une voiture.

Je n'en ai pas. Donc je ne conduis pas de véhicule à moteur et je me déplace à pieds, à vélo, à cheval, ou en transports publics.

Il nous faut désormais un pass sanitaire de vaccination pour voyager et se rendre dans des lieux de manifestations importantes. Mais l'obligation de se faire vacciner n'a pas été ordonnée par l'Etat. On nous a demandé une participation volontaire à la vaccination... pour que la responsabilité en cas de complications vaccinales nous incombe et qu'aucune indemnité financière ne puisse être réclamée à Moderna ou Pfizer, ou à l'Etat, en cas de séquelles ou de mort d'un ou d'une personne de la famille... J'ai comme un doute...

Selon quelques réactions que j'ai trouvées sous mon billet précédant partagé sur Facebook, il n'y a pas de "mais" pour Matthieu Béguelin et une autre personne. Il faut se faire vacciner. Point barre. Et tant pis pour toutes les personnes qui refusent le vaccin et émettent des réserves, fondées ou pas. C'est en quelque sorte bien fait pour leur pomme si on les condamne à l'immobilité sociale. C'est très radical et affirmatif comme position.

Et c'est un peu trop vite traité par-dessus la jambe à mon goût et au goût d'une démocratie respectant ses propres principes de liberté. Si l'Etat exige une solution unique et incontournable à la lutte contre cette pandémie, l'Etat assume ses responsabilités et s'engage à indemniser les personnes qui subiront des conséquences graves suite à une vaccination qui tournerait mal.

Il est donc nécessaire de rendre obligatoire la vaccination pour toutes et pour tous pour empêcher la terrible discrimination sociale arbitraire que subiront, de toute évidence, les non vacciné-e-s qui préféreraient éviter la vaccination. En imposant la vaccination, nous serions dans le cadre d'une loi d'exception, on peut même dire une loi exceptionnelle érigée en période de guerre contre un virus qui nous veut vraiment du mal au propre comme au figuré de notre idéal démocratique.

Alors qu'en laissant ce fameux libre choix vaccinal tout en imposant des mesures drastiques contre les personnes qui renoncent au vaccin, nous sommes dans le n'importe quoi provoquant des discriminations sociales totalement arbitraires, des rages, des rancoeurs, de l'incompréhension, de l'exclusion hors de tout Etat de Droit qui se respecte.

Si nécessaire, il faudra faire voter cette loi d'urgence durant la cession d'automne par les chambres fédérales puis, référendum oblige, par le peuple durant l'hiver prochain.

Rendre obligatoire la vaccination pour toutes et tous après votation des chambres et du peuple permettrait d'éviter à notre démocratie d'opter pour une stratégie arbitraire où la société majoritaire discrimine une minorité frappée par toutes sortes d'interdits vexatoires et arbitraires. Avec l'obligation de se faire vacciner, la responsabilité de l'Etat, et des pharma, sera pleinement engagée en cas de pépin post-vaccination alors qu'actuellement, la vaccination sur base volontaire fait porter la responsabilité de l'acte sur la seule personne vaccinée.

Berne doit décider de la solution adéquate si elle veut garder un cap cohérent dans sa lutte contre la covid19. Nous sommes en guerre. C'est le moment de mobiliser la population à cette fameuse vaccination controversée. S'il n'y a pas à transiger, et que la grosse majorité du peuple est en accord avec cela, alors il faut rendre obligatoire cette mobilisation vaccinale afin de convaincre, du moins de bien signifier la règle collective, aux indécis et indécises...qui font encore confiance à leur libre-arbitre plus qu'aux solutions miraculeuses des pharmas et des propos rassurants des politiques de tous bords.

L'automne sera vite là et le variant Delta, lui, ne vote pas. Il avance et il nous condamne à résister collectivement sur la base de décisions douloureuses prises démocratiquement à la majorité populaire.