22/07/2021

Pass sanitaire: la discrimination professionnelle

Un scandale de plus dans la campagne de vaccination française.

Non content d'imposer la vaccination pour toutes les activités du secteur des transports longue distance et du tourisme, l'Etat français prévoit un projet de lois, à mettre en oeuvre sous peu, dans lequel les employeurs auront l'obligation de licencier leur personnel non vacciné dans les secteurs sensibles comme la santé, la restauration-hôtellerie, et quantité d'autres secteurs où les travailleurs et travailleuses sont au contact des personnes.

Hors personne en ce monde ne vit seul sur son île. Les gens de professions libérales et spécialisées sont au contact des autres personnes même si elles peuvent télétravailler dans leur métier respectif. D'autres part, vu leurs moyens financiers, elles ont souvent tendance à organiser des garden partys et des fêtes, ce qui implique forcément des contacts rapprochés et sans masque...

Une fois de plus. Les élus veulent écraser les gens qui travaillent dans les domaines les moins spécialisés ou peu reconnus, Les "gens de rien" qui voyagent dans les gares pour leur travail doivent s'imposer le vaccin alors que les gens qui ont un nom peuvent s'autoriser le droit aristocratique de se vacciner ou pas.

Non, Monsieur le Président Macron. Votre nouvel ordre social ne passera pas comme ça. Nous ne sommes pas les sacrifié-e-s du peuple pour protéger votre caste de la contamination au restaurant. Vous voulez de la solidarité totalitaire? Alors imposer le vaccin pour tout le monde ou alors pour personne. Mais surtout, demandez au peuple, par votation, ce qu'il en pense et ce qu'il est d'accord de mettre en oeuvre pour tenter de vaincre ce virus. Ce n'est pas à vous de dire quelle profession doit obligatoirement vacciner son personnel et quelle autre est libre de son choix.

Le vandalisme récent de locaux de vaccination n'est que la conséquence directe de vos ordres inconséquents, discriminatoires, créant de l'incompréhension, de la discrimination, de l'exclusion, de la haine, et finalement de la violence. Vous et votre gouvernement en êtes les premiers responsables.

 

Les commentaires sont fermés.