30/09/2021

Le 11 septembre a existé, la covid aussi existe

Les théories du complot foisonnent autour du 11 septembre. Elles n'ont jamais été prouvées par des éléments incontestables.

Les preuves créées autour de la réalisation en laboratoire du SARS-COV2 n'existeront sans doute jamais. Ce serait de toute façon trop risqué et dangereux de connaître cette vérité, qui en ont été les acteurs et pourquoi. Cela permettra aux complotistes de donner toutes sortes d'explications à l'existence du virus sans jamais pouvoir en apporter les preuves matérielles tangibles. Bill Gates a beau être accusé de beaucoup de maux et d'intentions pas si bienfaitrices que ça, personne n'arrivera à prouver qu'il est le diable en personne et non le bon dieu des scientifiques et labos qui poussent à la vaccination mondiale des populations.

Ce qui est certain par contre, c'est que le 11 septembre est bien arrivé sous nos yeux horrifiés et ébahis et que les tours du World Trade Center n'existent plus. Les victimes des attentats sont belles et bien mortes. Pas de doute là-dessus.

De même pour la covid. Les bientôt 5 millions de morts et de mortes attribué-e-s à la covid ne sont pas des chiffres farfelus. Ils pourraient même être bien plus élevés tant les Etats rechignent à passer pour de mauvais gestionnaires de la pandémie. Pas de doute possible, le SARS-COV2 existe bel et bien, qu'il ait été produit de façon naturelle ou en laboratoire.

Ce qui est donc intéressant de regarder, c'est de comparer la gestion des deux crises. Et là, il semble que les mensonges et les manipulations sont au rendez-vous dans les deux cas. Nous connaissons les conséquences désastreuses des interventions américaines en Afghanistan et en Irak, sur la base d'un gros mensonge pour cette dernière. Nous savons les dizaines, voir les centaines de milliers de morts innocents du côté des populations, l'avènement du gros virus terroriste d'Isis et la création de l'Etat islamique, la haine décuplée des populations de là-bas et des populations musulmanes indigènes de chez nous remontées comme des coucous et stigmatisées par l'Occident donnant naissance à des contre-feux désastreux, les attentats terroristes en France et en Europe sous le sceau d'Isis, et de personnages aussi sulfureux et hargneux qu'Eric Zemmour capable de devenir candidat ou pseudo-candidat à la présidence française.

Et si la gestion de la covid nous menait exactement dans le même mur de désastres cumulés avec l'apparition des vaccins et leur imposition aux populations? Et si nous faisions tout faux comme l'Amérique a fait tout faux en se retrouvant, 20 ans plus tard, avec des talibans de retour et des populations afghanes, des femmes et des hommes pleines et plein d'espoir retombant dans l'obscurité d'un islam complètement dévoyé, monstrueux, dogmatique et corrompu, figé dans un temps très ancien par des hommes de peu de foi mais super manipulateurs des esprits, tortionnaires, assassins, violents et violeurs, sans valeur morale autre que celles représentant un monde imaginaire d'Allah au service de l'homme tout en soumettant les femmes à l'esclavage et à l'invisibilité sociale?

Il faut le dire sans ambages. La vaccination ne nous rendra pas la liberté promise. Pire, Elle nous rendra tous et toutes fous si la covid ne disparaît pas. De par la méthode utilisé par les dirigeants du monde, nous sommes en face d'une double calamité. Celle du virus et celle du vaccin.

Il faut savoir qu'à l'époque de la grippe espagnole, les Blancs rejetaient la faute sur les "populations exotiques de couleur" d'apporter cette calamité au monde et vice versa. Les Blancs accusaient la prétendue insalubrité des populations autochtones qui aurait permis l'arrivée du virus responsable de la grippe. Tandis que les populations autochtones accusaient les Blancs d'importer la maladie chez eux. C'est d'ailleurs plutôt dans ce sens que la vérité est. Les Blancs, en transportant les marchandises par bateaux, et la guerre de 14-18, ont été les principaux vecteurs du développement de la maladie et de la décimation des populations. Il faut savoir aussi que les bases de l'apartheid sud-africain ont été créées sur les accusations des Blancs qui voyaient dans les populations noires et métissées les principaux coupables du développement de la grippe espagnole.

Ce qui se passe actuellement sous nos yeux entre les populations vaccinées, très sûres de détenir la vérité hygiénique et sanitaire dans le traitement et l'éradication de la covid, et les populations mondiales non-vaccinées qui résistent, pour différentes raisons, à la vaccination n'est pas sans rappeler ce qui est arrivé durant la grippe espagnole. Des populations se jetant mutuellement la faute sur l'apparition du virus, son développement, et ses conséquences morbides. Des forts, les vaccinés abusés et motivés par l'espoir de retrouver une vie normale aussi vite que possible par tous les moyens nécessaires pour cela, dont les abus de pouvoir monstrueux de celles et ceux qui détiennent tous les rênes du pouvoir et de la loi. Des faibles, les non-vaccinés, bafoués dans leurs droits élémentaires et soumis à des règlements absurdes et scandaleux. Voir pour cela le règlement ahurissant de la NBA, par exemple, régissant désormais la vie des joueurs de basketball non-vaccinés sur le terrain de jeu et hors des terrains de jeu.

Plus les pressions se feront totalitaires et plus les gens cèderont aux règles orchestrées par les Etats et les officines sanitaires toutes heureuses de fabriquer et de vendre leurs produits extraordinaires permettant des intrusions dans nos corps et nos esprits et nous soumettant à leurs désirs de toute-puissance sur nous et notre façon assez lamentable à nous soumettre aux flacons vaccinatoires pourvu qu'on ait l'ivresse de la liberté retrouvée.

Assisterons-nous à un désastre humanitaire majeur à la suite de leurs mensonges et manipulations en tous genres comme le monde a connu le désastre après l'interventionnisme américain aventureux post 11 septembre sur les territoires d'Irak et d'Afghanistan? Serons-nous plus malades dans nos corps et nos esprits après la mise sur le marché des fameux vaccins libérateurs? Y aura-t-il plus de mort, plus de ségrégation et de haine, des attentats terroristes par des activistes antivax, une répression terrible et terrifiante sur toutes les non-vaccinées et les non vaccinés, des ghettos réservés aux non-vacciné-es et vaccinés, voir des massacres de populations désignées comme bouc émissaire du Mal, la covid, qui s'abat et s'abattra durant des années, voir des dizaines d'années, sur le monde grâce, peut-être, aux effets secondaires délétères de ces produits de laboratoire que nos savants fabriquent, pour notre bien disent-ils, et qui permettront, au final, de donner une résistance d'enfer au SARS-COV2 tout en détruisant notre système immunitaire et nos pare-feux naturels?

L'Histoire a donné tort à l'interventionnisme militaire américain en Orient sur fond de vengeance. La vengeance est mauvaise conseillère comme est mauvaise conseillère les calculs financiers de toutes celles et tous ceux, des fabricants aux corrompus qui profitent de cette manne financière providentielle, qui veulent nous fourguer leurs produits vaccinaux en toute hâte et de façon globale, sans discernement et sans cibler les personnes vulnérables qui risquent leur vie en contractant la covid. Cibler aveuglément toute la population mondiale sans distinction d'âge et d'état de santé des personnes et lui imposer de façon totalement abusive la vaccination n'est ni responsable ni démocratique. Cette politique outrancière est le fruit de nos peurs, de nos exigences en matière économique et sanitaire, de nos désirs exagérés et prématurés de retrouver notre vie comme avant. Pour cela, nous sommes prêts à un interventionnisme médical aventureux et révolutionnaire sur fond de milliards en jeu pour les firmes qui nous vantent leurs produits anti-covid. Pour cela, nous sommes prêts à nous mettre en danger sur les plans moraux, éthiques, et démocratiques en marchant sur les principes qui régissent nos Constitutions et nous permettent de vivre en paix, sans guerre, sans actes de haine et de terrorisme d'Etat ou émanant de citoyens et citoyennes rendu-e-s fous furieux et folles furieuses par des règlements d'exception dégradants, discriminants, arbitraires, poussant ces personnes à des actes insensés et barbares.

Comment voir le bout du tunnel dans ces conditions-là? Comment espérer des populations solidaires entre elles plutôt que pressentir des populations suicidaires se jetant les unes contre les autres jusqu'à la folie dans les conditions actuelles de répression et de surveillance qui se mettent en place partout sur la planète? 

C'est à vous, à nous, d'y répondre le 28 novembre prochain dans les urnes. La covid ne disparaîtra pas d'un coup de baguettes magiques ou grâce à des fioles mensongères d'anthrax, pardon des fioles de vax, sensées nous protéger durablement contre les virus en tous genres mais nous promettant d'ores et déjà des haines tenaces et des guerres fratricides entre nous.

La grippe espagnole, après de terribles ravages, a disparu sans l'intervention humaine des laboratoires impuissants à l'époque et incapables de produire des vaccins sensés être efficaces. Elle a tout simplement disparu de la vie de nos ancêtres comme par miracle divin. Pourrons-nous en dire autant suite à nos interventions aventureuses dans le monde des vaccins prometteurs? La covid disparaîtra-t-elle de nos vies un jour ou se renforcera-t-elle grâce à nos laboratoires à la pointe du progrès? C'est une question de première importance dont personne ne veut parler. Nous préférons parler de l'aspect merveilleux de nos découvertes scientifiques, de ces ARNm qui nous apporteront la félicité et la protection absolue nous permettant en plus de vivre deux fois centenaires voir nous rendant immortels. C'est tellement rassurant de savoir que nous allons passer au stade du transhumanisme ou la science interviendra sans cesse dans nos corps et nos esprits, créera des différences entre nous, donnant naissance et les armes législatives ultimes à un apartheid sanitaire entre les gens qui ne dira jamais son nom.

Bienvenu dans le monde post-SARS-COV2. Si tout cela ressemble au monde post-11 septembre, on peut se faire beaucoup de soucis quant à notre futur proche et à la survie de nos démocraties.

 

29/09/2021

Un million d'Israéliens ont perdu leur pass-covid

Deux fois vaccinés mais sans troisième dose de rappel, un million d'Israéliens et d'Israéliennes ont déjà perdu leur passeport vert permettant de participer aux activités sociales du pays.

Ils pourront cependant obtenir une autorisation avec un test covid négatif payant et à leurs frais.

La validité du pass vert n'aura donc été que de six mois dans ce pays et, sans rappel obligatoire, les citoyens et les citoyennes tombent et tomberont à nouveau comme citoyens et citoyennes de seconde zone.

D'autre part, le taux de morbidité et d'hospitalisation se maintiennent à un palier élevé malgré la vaccination et les restrictions sévères pour les personnes non-vaccinées ou ayant perdu désormais leur pass-covid en attendant que les personnes reçoivent leur 3ème dose de rappel. Enfin, avec ou sans vaccination, Israël est sur la liste rouge de nombreux pays qui n'acceptent pas les personnes venant de ce pays sur leur territoire... La misère vaccinale ne fait que de commencer pour celles et ceux qui ont cru au bonheur de retrouver une vie normale après s'être soumis-e au vaccin...

Tomber dans l'engrenage du tout vaccinal et accepter la politique aventureuse des puissances du fric alors même que l'efficacité de ces produits novateurs n'est en rien démontré dans la réussite d'en finir avec la covid c'est prendre le risque de s'injecter des produits qui au final ne nous donnent ni la garantie de protection ni la liberté tant vantées par nos politiciens et politiciennes.

Le business des vaccins ARNm ne fait que commencer. Et désormais, en plus de vos smartphones, il vous faudra vous barder de vaccins optionnels, de rappels obligatoires, et de mises à jour régulières si vous voulez garder vos libertés essentielles. A moins de voter NON au pass sanitaire le 28 novembre prochain.

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1632826051-plus-d-u...

 

28/09/2021

La Suisse ne deviendra pas une Réserve d'Indiens

Le 28 novembre prochain, la Suisse ne deviendra pas le premier pays au monde à s'opposer au pass sanitaire qui permet désormais de faire de nous de gentils toutous vaccinés et tatoués par les grandes entreprises internationales de la pharma après toutes les autres aussi (téléphonie, 5G, informatique, permettant le fichage, le traçage, et un matraquage publicitaire entièrement dédié aux grands acteurs économiques et de la finance mondiale).

Nous nous sommes laissés bernés et berçés ( ah Berne comme tu mérites bien ton nom et Alain aussi) comme des enfants de coeur. Nous sommes faits comme des rats par un virus d'origine très incertaine qui a permis à tous ces gens hautement manipulateurs de nous imposer leurs produits et en nous en inoculant certains (j'ose pas dire un verbe plus grossier) jusque dans notre corps de façon "pacifiste et totalement persuasive". Cela s'appelle l'art manipulatoire par d'insupportables pressions et sans consentement réel, ce qui permet tout de même aux violeurs professionnels et aguerris de faire croire que leurs victimes étaient largement consentantes aux actes contre-natures.

Les vaccins à ARNm sont notre terre promise selon le messie PDG de Mordena, pardon le lapsus involontaire, Moderna. Ils vont faire partie de notre quotidien et chaque année verra naître une mise à jour, un nouveau bébé vaccin expérimental qui nous sera injecté sans notre accord afin de pouvoir profiter du droit au pass sanitaire, droit inaliénable de nos libertés désormais couplées à l'obtention de ce fameux code-barre, le sésame inventé de toutes pièces par les puissants rois du monde et imposé pour participer à la vie sociale, voyager, et même travailler (Swissair me donne des ailes pour me swissuider comme Icare).

C'est quoi ce pays de Tell qui ne sait plus résister à la puissance des diktats internationaux sortis d'officines et de cénacles de milliardaires en volonté de dominer totalement la société mondiale à travers leurs produits de consommation et de santé? C'est quoi ce pays de Tell qui n'écoute plus la sagesse populaire et bafoue le raisonnement de ses sonneurs et sonneuses de cloches qui ont une autre vision du monde et qui demandent seulement à pouvoir garder leurs libertés fondamentales en matière de soins médicaux qu'on voudraient leur administrer?

Le 28 novembre prochain, nombreux et nombreuses glisseront un NON dans les urnes au certificat covid. Il est possible qu'au niveau cantonal certains cantons suisses alémaniques soient assez héroïques, ou inconscients, c'est selon notre intime sensibilité, pour oser dire NON du côté des campagnes et montagnes "inviolables" par ces baillis et seigneurs étrangers à l'origine du pacte confédéral qui naîtra au moins virtuellement ce 28 novembre 2021 comme le fut jadis les acteurs et actrices du Pacte de 1291. Mais cela ne suffira pas pour faire de la Suisse la Réserve d'Indiens qui stupéfiera le monde par sa volonté de ne pas se soumettre au mouvement mondial impulsé par le système financier planétaire des tout-puissants milliardaires, seigneurs incontestés et incontestables de notre temps. Les citoyens et citoyennes de ce pays n'ont pas, dans leur grande majorité, la force de résister à l'attrait du grand large, aux plaisirs de visiter les capitales européennes, d'y faire leur shopping et leurs nuits de rêve, de se retrouver au bord de la Méditerranée ou sur des îles plus lointaines à siroter leurs cocktails et bronzer sur des transats. Sans oublier que le business s'écroulerait et que les cadres ne pourraient plus aller vendre physiquement leurs produits sur d'autres terres étrangères. 

Et puis on ne va pas euthanasier notre compagnie nationale qui est devenue allemande entre temps. Comment imaginer que notre flotte aux fiers drapeaux rouges sur croix-blanches meurt privée de passagers et de passagères? Un grounding à durée indéterminée le temps que nos voisins et voisines se révoltent à leur tour et renoncent au pass sanitaire? Vous n'y pensez même pas. La Suisse c'est 8 millions d'âmes. Le monde c'est plus de 7 milliards. Quant à penser que nos voisins imitent la Suisse et face le pied-de-nez à Macron et consort, on peut oublier.

Il reste aux partisans et partisanes du NON de trouver leur île qui les accueillera les bras ouverts parce que leurs habitants et habitantes ne sont pas pro-vaccin occidentaux ou originaires de toutes autres régions du globe. Mais pour que ce voeu puisse se réaliser, il faudra très fortement rêver dans son sommeil et se jouer des frontières, des contrôles de départ aux aéroports, du flicage à l'arrivée. Soit se rendre invisible et devenir un des Quatre Fantastiques.

Cela n'est pas donné au premier descendant de Guillaume Tell venu.

Ils nous restent donc à capituler? Non. Ils nous restent la catapulte et notre pacte fédéral du 28 novembre 2021 contre les puissances étrangères. Plus nous serons nombreux et nombreuses à dire NON au pass sanitaire, plus nous montrerons notre volonté de résister coûte que coûte à cette gouvernance mondiale qui veut imposer sa politique et sa médecine à tous les habitants et habitantes de cette planète.

Ce sera déjà beau si nous sommes 40% d'éclaireurs et d'éclaireuses qui illumineront de leur foi confédérale et choisiront le camp de la liberté des peuples et des personnes à s'autodéterminer par eux-mêmes et elles-mêmes sans les pressions insupportables, dictatoriales, et mortifères, de tous ces cols blancs et blouses blanches qui veulent nous imposer leur vision prophétique du monde au nom du Bien.

Sommes-nous le Mal? Posons la question au Conseil fédéral et ne baissons pas la tête devant le mât rieur de Bill Gates érigé mais invisible au beau milieu de la Place du Palais Fédéral.

 

27/09/2021

La Peste au temps de Zemmour et Macron

Les personnes qui refusent la vaccination se voient désormais  non seulement privées de leur travail mais également illégitimes aux droits aux allocations de chômage selon les toutes dernières directives du gouvernement Macron.

Les personnes étrangères qui ne s'assimileront pas à l'esprit et à l'éducation ainsi qu'à l'instruction française selon les dogmes et les principes moraux zemmouriens n'auront ni leurs places légitimes dans l'Hexagone ni vocation à rester en France en cas d'élection à la présidence du personnage.

Vivement un second tour présidentiel entre ces deux hommes puisque les médias français font tout pour qu'on assiste à un tel combat présidentiel.

Merveilleux monde où l'exclusion sociale devient honorable et estampillée du sceau de l'Etat français. Fantastiques progrès de la science sociale, historique, et médicale où l'on désigne les brebis galeuses, les proscrits, les bannis, les pestiférés des lieux publiques et du pays, les déportés, les rejetés à la rue, puis à la mer ou au goulag, sans allocations de l'Etat alors qu'ils et elles ont cotisé durant toute leur vie pour obtenir ces prestations alors même que l'Etat choisit tout simplement de droit divin le pedigree de ses citoyens et citoyennes élu-e-s et approuvé-e-s selon le bon vouloir du roi Zemmour ou de l'empereur Macron en expulsant les autres personnes du champ social pour insoumission et insubordination à l'assimilation et à la "race noble française de souche" et aux vaccins miraculeux sortis des laboratoires de savants voulant faire de nous tous et nous toutes, êtres humains biologiques, des sortes de jouets de laboratoires au service de quelques grands manipulateurs de molécules et de virus. Pour notre bien, bien entendu.

Il n'y a plus de rempart à l'horreur et à la solution finale. Il n'y a que la soumission des médias et des peuples à des personnages scandaleux tenant des discours fascistes circulant librement dans les médias et les couloirs de la grande finance internationale afin d'assujettir les peuples à son grand projet mondial de gouvernance globale tout cela sur fond de nationalisme exacerbé et de séparation des "races" afin d'animer la Bête qui sommeille en chaque être humain.  Une nouvelle solution finale qui ne dit pas son nom. La haine entre les gens et la mort dans le sang des innocents condamnés, marginalisés, enfermés, jetés dans la pauvreté absolue, chassés, déportés, exécutés, cloués au pilori en public sur l'autel d'une société encouragée à la délation et à la dénonciation, à la haine du différent et de l'Autre, du résistant, de la résistante, l'excitation des pouvoirs en place à l'avilissement et aux bas instincts poussant les foules à trouver des boucs émissaires et à les éliminer en les rayant de la carte géographique du pays,

Vacciner de force sans jamais dire que la vaccination est obligatoire. Assimiler de force sans laisser d'espaces de liberté à la culture d'origine mais en promettant la liberté, la fraternité, l'égalité à toute personne vaccinée vivant docilement et soumise à la "race blanche française" sur tout le territoire français. Le vice raffiné des pervers narcissiques que les Français et Françaises élisent au pouvoir avec la bénédiction des médias les ayant sélectionnés comme leaders d'opinion et prêts à se confronter sur l'arène présidentielle pourvu qu'ils aient fait acte d'allégeance aux milliardaires gouvernant les affaires financières de la France et du monde.

Autant vous dire que je ne participerai pas, sur ce blog, à la prochaine mascarade présidentielle. Tout est déjà dit et écrit. Ce sera un duel Macron-Zemmour au second tour de la présidence pour le merveilleux contentement des milliardaires certains de gagner encore une fois et des médias serviles qui auront servi la soupe à ses deux peu ragoûtants mais préférés candidats d'extrême-folie.

Tout cela avec le pressentiment nauséabond que la Peste de Camus, Albert le narrateur pas Renaud le faiseur, est parmi nous et que rien ne pourra s'y opposer si ce n'est la volonté de quelques personnes qui ne céderont jamais à cette horreur nous tombant sur la tronche par notre propre faute à donner finalement toujours raison aux mêmes personnages grotesques qui provoquent dévastations, divisions, guerres, et dictatures quand la démocratie s'est totalement avachie dans son confort matériel et ne sait plus donner la parole aux lanceurs et lanceuses d'alertes qui avaient vu juste avant tout le monde.

C'est tellement plus facile de s'enchaîner aux fers de la soumission que de développer une pensée libre, bafouée, censurée, condamnée, et proscrite par l'immense majorité du peuple endoctriné et peu réceptive aux courants d'idées dissidents ultra-minoritaires demandant beaucoup d'efforts et de profondes réflexions qu'on ne peut développer ni acquérir en courant les plaisirs de la société de consommation. S'étourdir et s'oublier pour ne point penser. Le peuple nage en pleine ivresse et ne le sait pas.

Il faudra donc passer par la peste et en ce moment, clairement, nous ne parlons pas de la covid qui ronge nos remparts moraux et éthiques mais de la peste qui s'immisce dans les consciences d'un peuple rendu servile et qui finira par l'expérience de la grande catastrophe, la violence aveugle, les déportations, et les exécutions de masse malgré le "plus jamais ça" qu'il prétendait ne jamais oublié.

Zemmour et Macron, les deux faces d'une même médailles qui vire de plus en plus au brun facho.

Dernier avertissement avant que la machine ne s'emballe et écrase tout sur son passage.

https://twitter.com/EnModeMacaron/status/1442090380854546...

 

Les Terriens vivaient dans l'Obscurité,

l'Absurdité, la Surdité, l'Aveuglement,

la Soumission. la Délation, la Violence,

la Haine de soi et des Autres.

Mais ils ne le savaient pas encore.

 

Ils faisaient comme si rien n'arriverait jamais

et que tout continuerait normalement,

comme avant, comme toujours.

Ils retournaient au stade, au théâtre,

au cinéma, dans les bistrots,

les bars et les night-clubs.

Ils s'éclataient et se faisaient du bien.

Mais ils ne savaient pas le Mal

qui grandissait à l'ombre,

comme un cancer qui se répandait

invisible, tranquillement,

pareil à un serpent mortel

qui allait finir par mordre sa proie

et distiller son venin totalitaire.

 

Cela allait devenir subit et brutal

comme un volcan qui se réveille

avec son soufre et ses laves d'enfer

et plus rien ne l'empêcherait.

Ni la raison ni l'amour,

ni l'intelligence ni la philosophie,

ni l'âme ni le coeur.

Les déportations allaient suivre

et les exécutions avec elles.

La banalité du Mal

dans toute son horreur.

Il y aurait alors les bons

qui soutiendraient l'Etat fasciste

et les méchants terroristes

qui résisteraient à la barbarie néo-nazie.

 

A force de vouloir créer une race commune

vouée à la consommation commerciale,

ils avaient créé un monstre totalitaire

et des races artificielles entre eux.

A force de tricher avec les mots

et de travestir la vérité,

ils avaient trahi la démocratie.

 

Ils avaient été piégés

par la machine à dictature.

Et désormais, ils devaient assumer

l'horreur dans laquelle ils avaient tous plongé

 corps et âmes.

26/09/2021

Les limites de la vaccination pour tous

Ne soyons pas dupes. La vaccination pour tous ne résoudra pas la crise de la covid à elle toute seule.

Au Portugal, champion du monde de la vaccination, de nombreuses mesures sanitaires n'ont pas été enlevées bien que pratiquement le 100% de la population de plus de 12 ans ait été vacciné. On ne l'écrit nulle part. Mais c'est vrai. Le taux de vaccination frôle les 100% sauf si de faux certificats vaccinaux ont été délivrés à un nombre d'exemplaires faramineux. Il suffit de lire les statistiques et savoir que plus d'un gros million de personnes ont moins de 12 ans pour comprendre réellement ce que signifie les bientôt 85% de personnes entièrement vaccinées. En réalité, cela donne bien du presque 100% de personnes sensées être protégées par le vaccin.

Et pourtant, le nombre de contaminé-e-s tourne actuellement autour des 700 cas quotidiens pour la dernière semaine dont 500 hospitalisations par jour et 100 pour les services d'urgence. Et nous ne sommes pas encore en hiver...

Accuser de tous les maux les personnes non-vaccinées ne sert à rien. Les vaccins n'ont pas prouvé jusqu'ici qu'ils permettaient de stopper le virus et la menace de nouveaux variants qui supprimeraient ou diminueraient fortement l'efficacité des vaccins est toujours possible. Il faudrait alors continuer à vacciner et tout recommencer à zéro pour toute la population. On ne va quand même pas vivre sous le règne de la piqouze durant des années et des années. A moins que nous cédions aux grands désirs et délires totalitaires et financiers de Moderna et Pfizer...

Il ne faut pas totalement désespérer des peuples. Il faut l'informer avec le plus d'honnêteté possible. Et cela implique de dire et d'écrire aussi que le Portugal, malgré une campagne de vaccination extrêmement efficace et globale n'a pas réussi à éradiquer totalement la propagation du virus, qu'il faut donc que nos gouvernements revoient leur copie et qu'ils nous signalent sans lourdeur et démagogie que vacciner c'est peut-être bien mais qu'écouter l'opposition qui demande la liberté de choix et la suppression du pass sanitaire, c'est sans doute mieux pour tout le monde et la paix des peuples.

La Suisse pourrait être un bon signal pour le monde entier et notre liberté de vivre encore sous le règne de la démocratie et de ses principes fondateurs resterait garantie. Encore faudrait-il que les médias ne nous assomment pas totalement d'une propagande essentiellement tournée vers la vaccination pour tous.

"Nous sommes encore des êtres humains. Pas des smartphones."

"Wir sind immer noch Menschen. Nicht Smartphone."

Voilà une jolie pancarte de manifestant-e-s pour les "Freiheits Trychlern" et autres sonneurs et sonneuses de cloches pas en harmonie avec la politique fédérale actuelle.