10/10/2021

La jeune fille au tournesol

Comment faire

d'une roche de mer

une jeune fille au tournesol,

une jeune femme en corolle?

 

Je reste en carafe

et je joue à ma grande girafe,

long cou dressé au-dessus de la foule,

je ne me coule pas dans la masse

même si la masse m'assomme

de ses diktats affolants.

 

Vois-tu en moi

ce que je devine en toi?

Ta peur de mourir,

alors que la mort

donne le sens à nos vies,

et que vouloir vaincre la mort

c'est vouloir vaincre la vie

et tuer tout autour de nous,

dieu et la démocratie inclus,

la liberté, la fraternité, la solidarité,

l'amour et puis...

casser les liens sociaux,

séparer les gens,

créer un pass sanitaire,

se protéger des virus,

interdire les lieux publics

aux contestataires et aux libertaires,

aux non-contaminé-e-s par vos miasmes,

enfermer la littérature

dans une morale formatée,

dire la vérité

alors que le mensonge et l'hypocrisie suintent

par tous leurs pores,

par tous leurs ports,

pas tous leurs porcs

qui se roulent dans la fange

en créant ces lois liberticides

qui se donnent des airs de pureté,

des lois sanitaires, des insanités,

privatisant et limitant les lieux publics,

l'espace, les voyages,

à une population vaccinée,

privant le monde

de la part la plus belle de notre humanité:

celle qui approuve que je est un autre

et que ce qui reste étranger à nos yeux

reste la meilleure contradiction philosophique

à notre vérité qui n'est à jamais

que très partielle et partiale,

que très imparfaite et pas si claire que ça.

 

Il n'y a pas de vérité absolue.

Il n'y a que du doute permanent

sur lequel une vérité partielle et provisoire se construit.

 

Regarde La jeune fille au tournesol.

Tu ne crois que ce que tu vois,

cette étrange beauté devant tes yeux.

Mais en réalité, c'est une roche rose de l'océan

qui lui a façonné son image.

 

 

20211007_18282555555.jpg

La jeune fille au tournesol...

 

20211007_1828255.jpg

....et son admirateur

 

20211007_18282555555.jpg

 

20211007_1828255555555.jpg

 

N.B. Ces images ont été réalisées à partir d'une seule roche de la Côte de Granite rose, Bretagne, France. Celle que l'on pourrait surnommer  "L'homme couché au nez crochu regardant le ciel" .

Covid, la position hallucinante de la République dominicaine

Il faut lire l'entrefilet du Matin de cette nuit pour comprendre à quel scandale ignominieux mène la politique du pass sanitaire.

La vaccination anti-Covid sera obligatoire à partir du 18 octobre pour se rendre dans tous les lieux fermés, notamment les entreprises, écoles ou restaurants, ainsi que pour utiliser les transports publics dans toute la République dominicaine, ont annoncé vendredi les autorités de ce pays très touristique.

«Les personnes de plus de 12 ans doivent présenter une pièce d’identité et un carnet de vaccination avec au moins deux doses de vaccin anti-Covid» pour accéder «aux lieux de travail avec des espaces fermés (...), aux écoles de tous les niveaux, publiques ou privées (...) à tout moyen de transport urbain ou interurbain (...) aux restaurants, bars, discothèques, magasins, centres commerciaux, casinos, gymnases», précise une «résolution» diffusée sur les réseaux sociaux par le ministère de la Santé. Cette décision survient alors que les autorités ont annoncé cette semaine que le couvre-feu en vigueur depuis plus d’un an sera levé le 11 octobre.

Bien que même pas la moitié de la population de l'île a reçu ses deux doses vaccinales obligatoires, le pays se ferme totalement à la plus grosse moitié de sa population condamnée à toutes les brimades inimaginables pour notre temps sensé honoré les droits humains. La situation est actuellement encore pire que chez les Talibans en Afghanistan et les interdits faits aux femmes et à l'ensemble de la population. C'est peu dire.

Mais comment les gens font-ils pour ne pas se révolter et accepter de tels obstacles dressés par leur gouvernement concernant à leurs libertés élémentaires? Il n'y aurait que 1% ou 2% de non-vacciné-e-s, on comprendrait la faiblesse de la résistance et l'impossibilité de bousculer un pouvoir qui méprise les droits individuels d'une extrême minorité de la population. Mais là, à plus de 1 personne sur deux de toutes les catégories d'âges, cela dépasse l'entendement que des gens se laissent ainsi réduire à un état de pestiférés et acceptent des conditions d'apartheid aussi scandaleuses. Même les Afrikaners et la politique d'apartheid de l'Afrique du Sud n'étaient pas allés aussi loin avec les interdits concernant la population noire du pays.

Mais là, comme c'est une pandémie mondiale, les droits de l'homme disparaissent les uns après les autres et les grandes âmes des grandes organisations internationales se taisent et se couchent. Mieux ou pire, selon son point de vue sur le pass sanitaire, elles se rendent complices et acceptent tacitement de telles mesures hallucinantes.

On peut penser ce que l'on veut des vaccins anti-covid. Mais ce qui est certain c'est qu'ils provoquent encore plus de catastrophes d'un point de vue purement humain et sociétal que le virus lui-même étant donné la manipulation mondiale exercée par les gouvernements pour infliger et soumettre leurs populations à la vaccination obligatoire en passant par des mesures de rétorsion et de punitions dignes des nazis. Il manque juste l'étoile jaune et les assassinats de masse pour faire pareil. Mais si tout continue ainsi, cela ne saurait tarder. 

Hélas, depuis les débuts de la crise sanitaire, les conspirationnistes et autres adhérents du complot ont toujours eu une longueur d'avance avec l'exagération de leurs propos. Mais à la fin, ils ont eu raison sur toute la ligne. Ce qu'ils annonçaient se réalisent sous nos yeux. Si la covid ne disparait pas rapidement de nos vies, il est donc possible que des ghettos et des massacres de masse finissent un jour par totalement se concrétiser en apportant du crédit à leurs sinistres prophéties... que nos braves journalistes annonçaient comme délirantes et paranoïaques...

Quel monde sinistre et pas drôle du tout nous vivons aujourd'hui. Le Sinistrère de la salubrité publique a frappé la République Dominicaine avec son fascisme provoquant un cyclone d'ordre majeur s'abattant sur la petite île.