14/10/2021

Pass sanitaire, la Gauche française se réveille

Il était plus que temps! La Gauche française semble faire gentiment un virage à 180 degré concernant la nécessité et l'utilité du pass sanitaire qui entraîne une ségrégation entre les personnes vaccinées et les autres non vaccinées.

C'est l'Humanité qui, dans un article, s'interroge sérieusement sur ce sésame de plus en plus contestable d'un point de vue humain, philosophique, voir même sanitaire.

Ma famille naturelle, c'est la gauche anarchiste non-violente. Mais un anarchiste, c'est d'abord un libéral sur la question des libertés individuelles. Il ne peut se résoudre à la discrimination sociale et à la séparation entre les personnes par des articles de lois qui entraînent carrément un apartheid entre gens en bonne santé qui obtiennent certaines autorisations de circuler librement et d'autres personnes, tout aussi en bonne santé apparente, mais à qui on interdit les lieux et les espaces publiques sur des principes totalement arbitraires et pas très objectifs.

Je suis, à titre personnel, satisfait que la Gauche commence enfin à réaliser qu'elle est tombée dans une sorte de piège et d'ornière idéologique par son désir naturel de solidarité entre nous toutes et nous tous. A priori, la vaccination a été présentée comme cette arme fatale permettant le retour à la normale et le produit miraculeux permettant de réduire à néant la contamination à la covid pour soi comme pour les autres. Il était normal que la Gauche s'en réjouisse et qu'elle penche largement en faveur de la vaccination. Mais voilà. Derrière le discours rassurant et la propagande des gouvernements, il y a la réalité du terrain qui ne correspond pas tout-à-fait et complètement au but recherché, loin s'en faut, et qui impose une surveillance et un flicage de masse des populations avec en plus cet apartheid honteux envers les personnes non-vaccinées. Cela fait beaucoup trop dans la balance pour prendre position en faveur du pass sanitaire quand on est de Gauche et sensible au risque de dérives fascistes (à Droite, on peut faire le même genre de constat, les libéraux ne sont pas des fascistes mais ils peuvent être aussi tentés par des dérives fascistes en soutenant sans cesse les ultra-riches et en précarisant de plus en plus les plus vulnérables). D'ailleurs l'extrême-droite gouvernementale, par l'UDC et ses leaders Maurer et Blocher, a bien compris le danger représenté par cette solution radicale et scandaleuse appliquée par notre gouvernement central et soutenue par les cantons.

En lien, l'article de l'Humanité qui s'interroge sur les pouvoirs de Macron et de son Gouvernement pour imposer le pass sanitaire aux Françaises et aux Français.

https://www.humanite.fr/covid-etat-durgence-et-passe-sani...  

Le chant matinal de Monsieur Felley

Cher Monsieur Felley,

Faut-il vous applaudir ou vous blâmer pour votre éditorial du jour dans le quotidien le plus lu de Suisse romande qui a également de belles antennes en Suisse alémanique?

Vous nous vantez le Portugal et son taux de vaccination avec un tel enthousiasme qu'il est à craindre que vous ne lisez pas les statistiques comme moi ou que vous ne les lisez pas du tout. Les Portugais et Portugaises de plus de 12 ans sont pratiquement vacciné-e-s quasi à 100% et pourtant, bien malheureusement, le nombre de cas quotidiens de covid, ainsi que ceux des hospitalisations et des décès, sont très proches de la Suisse avec une population de quelques 2 millions de plus pour le Portugal mais un pays plus grand en superficie pour une concentration de population moindre que la Suisse. Donc avec des risques de contracter et de faire circuler le virus plus restreints pour le Portugal.

Comment expliquez-vous ce nombre important de contaminations, d'hospitalisations, et de décès quotidiens (quasi supérieur que dans notre pays) alors que 100% des personnes dès l'âge de 12 ans sont vaccinées?

Personnellement, je ne me l'explique pas du tout et je crains que votre propagande pour qu'un million au moins de Suisses et Suissesses qui réfléchissent autrement que Monsieur Berset changent d'avis sur la question vaccinale et surtout le pass sanitaire et acceptent docilement de se faire bercer par votre chant matinal.

D'abord on m'explique clairement et objectivement ce qui se passe réellement au Portugal et pourquoi le vaccin n'a pas éradiqué le virus avec ce taux exceptionnel de 100% de vacciné-e-s et ensuite je pourrai éventuellement trouver de nouveaux arguments valables en faveur de la vaccination si tant est que cela soit possible. En attendant, les courbes portugaises semblent repartir légèrement à la hausse ces derniers jours et il est possible, voir probable, voir certain, que le Portugal rétablisse bientôt ce foutu pass sanitaire. Problème mathématique insoluble. Avec un taux à 100% de vacciné-e-s, il sera donné à qui le pass sanitaire? A 0% de la population? Reconfinement? Et retour à la case départ?

S'il vous plaît, Monsieur Felley. Soyez plus objectif dans vos éditoriaux. Les gens qui ne sont pas vaccinés sont des gens plutôt bien informés sur ce qui se passe dans le monde concernant l'évolution de la covid et de la réussite ou l'échec de la vaccination, y compris sur les conséquences directes de la vaccination ayant entraîné la mort ou la mise en danger de la vie de plusieurs milliers de personnes, voir davantage, à travers le monde. Mais là, aucune statistique fiable tenue dans les pays. On fait dire au vaccin qu'il est inoffensif et non responsable dans la mort ou l'handicap à vie de nombreuses personnes, plutôt jeunes et en bonne santé, ayant reçu le vaccin quelques temps avant que le malheur ne s'abatte sur elles. Et ce n'est peut-être pas encore fini avec les effets à moyens et longs termes sur les personnes. Comme on ne sait pas, on ne peut que faire des suppositions hasardeuses de non-dangerosité ou de dangerosité. Ce n'est plus de la science, c'est de la prédiction. Il faudra bien attendre que les années passent pour se faire une idée plus "scientifique" sur la question.

En attendant, belle journée au Matin et bon soutien à Alain Berset et au Conseil fédéral. Les sonneurs et sonneuses de cloches vont continuer à faire du bruit à travers tout le pays en espérant que le peuple saura voter majoritairement NON au pass sanitaire le 28 novembre et aux troubles qu'il sème parmi la population suisse.