20/03/2011

Tant de mensonges planent sur la Cité des êtres humains

 

Beaucoup de désinformation, des solidarités qui se fissurent au premier jour de la guerre, des soutiens troubles renouvelés à la dictature par des semi-dictateurs ou des dictateurs pur jus et un réflexe de protection inattendu d'un général, représentant du monde libre, pour un régime fini, brutal corrompu et tyrannique, alors même que l'armée de son pays bombarde les positions du régime Kadhafi. La clairvoyance spirituelle attaquée à travers les actes et les paroles de personnages qui avancent étrangement, comme des artisans du chaos, de l'anarchie, de la désorganisation civile et militaire. Attention. Même si la résolution de l'ONU laisse la place à l'ambigüité de s'installer, l'objectif du monde libre est clair: rendre la liberté à un peuple pris en otage par un maître planétaire en manipulations et en mensonges.

« Non! J'en jure par cette cité (la Mecque) dont tu seras bientôt le maître incontesté et par tout procréateur et ce qu'il a procréé, que Nous avons créé l'homme pour une vie de lutte! Croit-il que personne ne pourrait le dompter? « J'ai gaspillé d'énormes richesses! » dit-il. S'imagine-t-il que personne ne l'observait? Ne lui avons-Nous pas donné des yeux, une langue et deux lèvres? Ne lui avons-Nous pas indiqué les deux voies possibles? Que ne gravit-il la voie ascendante? Mais sais-tu bien ce qu'est la voie ascendante? C'est la pente qu'on gravit en libérant un être humain, ou en nourrissant, par temps de disette, un parent orphelin ou un misérable terrassé par la faim. C'est être, en outre, du nombre de ceux qui ont la foi, qui se recommandent mutuellement la patience et se recommandent mutuellement la miséricorde. Ce sont ceux-là les gens de la dextre.

Quand à ceux qui renient Nos signes, ce sont ceux-là les gens de la sénestre, que le Feu recouvrira de toutes parts. »

Al-Balad, sourate de la Cité, Coran

 

Déjà 10 journalistes enlevés et arrêtés par les forces de Kadhafi, dont 4 du New York times que le régime de Kadhafi avaient promis de libérer Vendredi passé. Mais comme on le sait, avec Kadhafi tout est toujours faux, sauf ses mensonges.

 

18:36 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Bouclier humain, prise d'otages et de journalistes

 

Kadhafi a lancé l'offensive contre les populations civiles de son propre peuple et des étrangers se trouvant encore sur son territoire.

4 journalistes d'al-Jazira ont été enlevé à Tripoli ainsi qu'un équipage d'un bateau italien. La rafle ne fait que commencer. Nous avions averti les journalistes de ficher le camp de Tripoli et d'arrêter de servir la soupe au démon. Désormais, écoutez les paroles de sagesse d'un simple musulman soumis à Dieu. Aucune volonté de pouvoir ne doit nous agiter et nous perturber dans notre combat. Juste la volonté d'agir conformément à la justice, à la voie du juste milieu afin que la Libye et le monde sortent de l'enfer promis par Kadhafi et Cie. Il y a une sortie à cette option du Feu. Agir en conscience, en bonté, en accord avec nos convictions de liberté, d'intégrité, de fraternité, d'entraide internationale. Dieu est dans le camp des humbles et des calmes. Non dans celui des haineux, des vociférateurs, des semeurs de trouble, des violeurs de paix, des agitateurs et des diviseurs, des fascistes mettant un peuple ou une race au-dessus des autres et demandant de se conformer aux écrits d'un livre vert illégitime sans aucune autorité sur les peuples du monde, un livre dans la lignée de « Mein Kampf » d'Hitler.

Restez sûrs de vos convictions et de votre combat, et Dieu viendra au secours des femmes et des hommes de bonne volonté.

 

Là où les femmes et les hommes

doivent être

pour souffler le vent de l'amour,

les paroles de la liberté,

les règles de l'égalité et de la prospérité.

 

Là où les femmes et les hommes

doivent commenter et interviewer,

là où les simples prennent la défense des humbles,

des pauvres, des démunis,

devant la toute-puissance des tyrans.

Là, il ne faut ni reculer, ni fuir,

mais porter secours et liberté de parole

par les médias.

 

journalistes, telle est votre mission dans le monde.

 

 

12:11 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Opération « Aube d'une Odyssée » à Fukushima et Tripoli

 

Un blogueur de Benghazi vient de mourir sous les armes du régime de Kadhafi. Mohammed Nabous, dit « Moh » récoltait des images sur les agressions des forces kadhafienne dans la ville libérée.

Nous reprenons ici un passage du Coran tiré de la sourate d'Abraham* Ibrâhîm afin de rétablir la vérité vis-à-vis des propos haineux de Kadhafi déclarant que nous, Occidentaux, avons déclenché une guerre coloniale et de croisés contre le peuple libyen.

*Les trois religions que sont le judaïsme, le christianisne et l'islam se réclament toutes d'Ibrâhîm mais elles se distinguent quand au rôle et la généalogie qu'elle lui attribuent. En Islam, Ibrâhîm « n'était ni juif ni chrétien, mais il était un monothéiste convaincu et entièrement soumis à Dieu » (3/67), méritant l'appellation de khalilu-Llah, ami de Dieu (4/125).

Sourate d'Abraham (extrait)

« Certes, nous ne sommes que des humains comme vous, reprenaient les prophètes, mais Dieu accorde Sa grâce à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Il n'est pas en notre pouvoir de vous fournir une preuve quelconque sans la permission du Seigneur. C'est en Dieu que les croyants doivent placer leur confiance! Et pourquoi ne mettrions-nous pas notre confiance en Dieu, Lui qui nous a fait suivre les voies les plus salutaires? Aussi sommes-nous décidés à supporter avec patience les outrages que vous nous faites subir, car ceux qui cherchent à se confier, c'est en Dieu qu'ils doivent placer leur confiance. » - « Nous allons vous chasser de notre pays, dirent les païens à leurs prophètes, à moins que vous reveniez à notre religion. » Le Seigneur révéla alors aux prophètes: « Nous anéantirons assurément les impies et vous installerons dans le pays à leur place. Telle est la récompense de celui qui redoute Ma puissance et craint Ma menace. » Les prophètes demandèrent alors à Dieu la victoire. Et aussitôt tout tyran insolent fut déçu, en attendant de se retrouver en Enfer, où sa boisson sera faite d'eau fétide, qu'il tentera d'absorber à petites gorgées, et c'est avec peine qu'il pourra y arriver. Et la mort l'assaillera de toutes parts; mais il n'en mourra pas pour autant, car il est appelé à subir un terrible châtiment.

Les oeuvres de ceux qui nient leur Seigneur sont semblables à de la cendre sur laquelle s'acharne le vent (harmattan,ndlr) en un jour d'orage. Ainsi les négateurs ne tireront aucun profit, dans l'au-delà, des oeuvres qu'ils auront accomplies. Et c'est là le profond égarement!

Ne vois-tu pas que Dieu a, en toute vérité, créé les Cieux et la Terre, et que, s'Il le voulait, Il vous ferait disparaître et vous remplacerait par de nouvelles créatures? Cela est si facile pour Dieu! Tous les hommes comparaîtront devant Dieu, et les faibles diront alors aux superbes: « Nous vous prenions pour exemple. Ne pouvez-vous aujourd'hui nous préserver tant soit peu du châtiment de Dieu? » Et les puissants de leur dire: « Si Dieu nous avait mis sur la bonne voie, nous vous aurions certainement bien guidés. Mais maintenant à quoi nous sert d'affliger ou de nous résigner? Il n'y a plus d'échappatoire pour nous! » Et lorsque le destin aura été accompli, Satan dira: « Dieu vous a fait une juste promesse, et moi aussi je vous ai fait des promesses, mais c'était pour vous tromper. D'ailleurs, quelle autorité ai-je sur vous? Il m'a suffi de vous appeler pour que vous me suiviez. Ne vous en prenez donc pas à moi! Ne vous en prenez qu'à vous-mêmes! Je ne puis vous être d'aucun secours, et vous n'êtes pour moi d'aucune utilité. Je vous renie de m'avoir jadis associé à Dieu. » Que les négateurs subissent donc le châtiment implacables qu'ils méritent!

Ceux qui, en revanche, auront cru et pratiqué de bonnes oeuvres seront admis dans des jardins arrosés d'eaux vives et où leur séjour sera éternel, par la volonté de leur Seigneur. Ils y seront accueillis par ces mots: « Salâm ». Vois-tu à quoi le Seigneur compare, à titre d'exemple, la bonne parole? C'est à un bel arbre dont les racines se fixent solidement dans le sol et dont la ramure s'élance vers le ciel, en produisant, par la grâce de son Seigneur, des fruits à chaque instant. Dieu propose ainsi des paraboles aux hommes pour les amener à réfléchir. Au contraire, une méchante parole est semblable à un arbre nuisible qui se développe à raz du sol, sans jamais y avoir une attache solide. Dieu affermit ainsi les croyants par de fermes propos dans la vie présente et future, et Il égare les méchants, car Sa volonté doit toujours s'accomplir.

P.S.: « fermes propos »: il s'agit de la shahâda, l'attestation de foi. C'est par la Shahâda que le musulman répond à la question posée par les deux anges dans sa tombe.

Pour terminer ce billet, il faut donc comprendre à quel degré Dieu nous laisse libre de notre destinée devant Lui. Nulle contrainte en religion, nulle obligation de suivre Sa voie. A nous d'assumer nos responsabilités devant la Loi de Dieu. Mais si nous l'aimons, le voulons et le prions dans nos coeurs, Il est là, présent, à disposition pour que nous nous inspirions de Ses oeuvres et accomplissions le bien sur notre planète. Nous avons tardé à intervenir contre le régime Kadhafi et avons attendu la dernière minute avant de trouver, ensemble, la Volonté de Dieu. La Libye est prise en otage par un Guide auto-proclamé, auto-élu, autocrate, assassin, et seul Guide devant Satan. Notre guerre est juste car elle n'a pas de guide autre que Dieu. Ce n'est pas une guerre coloniale ni de croisés. C'est une guerre contre un ennemi de Dieu, un tyran qui n'a pas su voir Son signe au moment où le peuple libyen le priait instamment de quitter le pouvoir, un tyran aveuglé par son pouvoir de type absolutiste. Hors seul Dieu a le pouvoir absolu sur nos âmes et nos vies.

« La lumière reviendra à Tokyo le jour de l'aube. Fukushima est notre Hiroshima à tous. Etre ferme contre notre refus de gaspiller l' Energie donnée du Ciel. Etre ferme et se prononcer clairement pour le énergies renouvelables, mettre nos forces, notre créativité, nos financements, nos coeurs, nos cerveaux, au service de la recherche du plus propre, du plus juste, du plus fonctionnel, du plus inventif est tout aussi jouissif, voir davantage, que s'extasier et nous aveugler devant nos postes de télévisions renouvelés tous les ans. Oublier nos I-pod dernier modèle, nos ordinateurs dernières générations, nos voitures bling-bling bourrées de gadgets inutiles. Mettre nos ingénieurs dans la voie naturelle de la Sagesse de Dieu qui nous demande de respecter la nature, d'utiliser l'énergie non par des inventions frénétiques, souvent contre-nature, qui donnent des maladies et tuent l'existence mais chercher l'énergie propre en nos âmes et consciences pour persévérer dans la voie de Dieu. Présidents Obama et Sarkozy, vous ne pouvez plus dire que l'énergie nucléaire est notre avenir. C'est un blasphème devant la Volonté de Dieu prononcé en faveur de lobbies qui ont besoin de votre parole soumise pour garder leur pouvoir de dégradation et de destruction potentielle de la Terre ».

 

 

Thésée contre Minotaure

 

 

.

 

Anges, démons, ONU, Révolution de Jasmin, Minotaure, Thésée, tags de notre temps.

 

 

09:56 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/03/2011

Kadhafi a perdu, piégé par son arrogance et sa violence

 

Hier soir, il condamnait un nouveau colonialisme, un ingérence intolérable dans les affaires intérieures de la Libye. Il crachait son venin sur la dernière résolution de l'ONU comme, jadis à New-York, il se permettait de déchirer, devant une Assemblée onusienne tétanisée et impuissante, la Charte des Nations Unies.

Kadhafi a toujours usé la violence, la corruption, le mensonge, la vilénie, pour parvenir à ses fins criminelles. La dernière résolution de l'ONU, la résolution d'une communauté « civilisée » lui ouvrait un boulevard d'opportunités nouvelles pour continuer à nuire à toute la planète. Au lieu de respecter le cessez-le-feu qui lui aurait permis de garder ses positions acquises et d'empêcher toute intervention militaire extérieure tout en jouant les démocrates sans en avoir l'usage sur le terrain de sa police armée, piège redoutable qui nous aurait super embêté, il n'a pas pu s'empêcher de mépriser la résolution onusienne en l'écrasant dans sa main sans en lire convenablement les termes comme l'avion symbole qu'il maltraita et condamna à la mort, passagers et habitants de Lockerbee, cet avion occidental démantibulé qui trône par toute son horreur devant son palais royal et qui est le signe de l'homme de haine qu'il est resté toute sa vie. Kadhafi a pour une fois fait tout faux en usant de ses armes habituelles. Continuant à massacrer les populations des villes libyennes tout en déclarant par la voix de ses ministres fantoches qu'il cédait et optait pour un cessez-le-feu unilatéral, il a suivi sa propre idéologie victimaire et violente alors que cette fois, il aurait du suivre la voie des nations civilisées pour nous piéger encore une fois dans sa toile. Trop d'arrogance et de mépris le perdent. C'est nous qui le prenons dans la toile d'araignée que l'ONU, par sa résolution, lui a tendu.

Car cette erreur capitale va le pendre. Il est définitivement hors-course, ce matin. L'ONU a gagné la guerre psychologique avant même de partir en guerre sur le terrain. Mouammar Kadhafi aura su manipuler et prendre en otage la communauté internationale durant tout son règne. Hier, pourtant, il aurait dû suivre exactement les termes légaux de la résolution pour piéger encore une fois la communauté à son propre jeu civilisé. Il a préféré jouer son jeu habituel fait de paroles qui virevoltent dans tous les sens, de fourberie suivie des mensonges usuels, et un mépris affiché pour la communauté des hommes scotchés devant les télévisions et les ordinateurs. La non-violence des civilisés a su forcer sa nature et faire la guerre à cet homme-là sans plus courber l'échine, sans plus de lâcheté, sans plus de faiblesse. C'est ainsi que le Chat Botté s'est fait prendre à son propre piège et qu'il devient en ce matin du 19 mars rat d' égout pour le pataud et débonnaire Raminagrogris international chargé de son éradication.

En même temps, à Fukushima, l'électricité devrait être rétablie à la centrale nucléaire. Comme la lumière de l'intelligence du coeur qui renaît sur la nuit des hommes.


Le symbole démocratique de la défaite de Kadhafi, ce matin même. Extraordinaire! Allah Akbhar! Dieu est Grand! Dieu est Grand!

Kadhafi viole la Loi de Dieu et celle des hommes depuis si longtemps, que Dieu le punit en direct devant les caméras et les yeux du monde. L'article ci-dessus a été écrit alors que je n'avais pas encore l'information de cet avion abattu. Le mystère reste entier. Mais Dieu est avec nous.

Un avion de combat qui survolait Benghazi a été abattu ce matin au-dessus du fief des rebelles. L’arrière droit de l’appareil en feu, il est tombé en vrille sur une zone d’habitation du sud de la ville où il s’est écrasé provoquant une explosion suivie d’une fumée très noire. Il n’a pas été possible dans l’immédiat de déterminer comment l’avion a été abattu. Sa chute a été accueillie par des tirs de joie dans Benghazi.

“J’ai vu un avion tourner, sortir des nuages, se diriger vers ce qui semblait être une cible et puis il a été touché et il est descendu en flammes et un énorme nuage de fumée noire s’est élevé... Il semble qu’il attaquait la caserne militaire de Benghazi” a rapporté le journaliste de Reuters, Angus MacSwan.

France Info -

©AFP / PATRICK BAZ

 

08:25 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

18/03/2011

Objectif final: le départ du Guide...

 

Hillary Clinton l'a dit: objectif final de la dernière résolution de l'ONU. Le départ de Mouammar Kadhafi. Un seul petit problème reste à résoudre. La résolution ne prévoit pas le départ du Guide par la force. Hillary Clinton compte-t-elle remercier Kadhafi de ses bons et loyaux services envers la Libye durant ces 42 ans au pouvoir avec une gerbe de Jasmin et une franche poignée de main?

L'ONU serait-elle devenue une assemblée de romantiques assez extraordinaire...et moi, l'objecteur de conscience, un guerrier solitaire?

On nage en pleine perplexité mondiale...

 

16:44 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |